Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Dick RIVERS - II

 

On avait laissé Dick Rivers fin 65, vissé à la 5ème place des chanteurs devant les "inévitables" Johnny, CloClo, Eddy Mitchell et Richard Anthony, 9ème interprète. 1966 allait apporter une nouvelle vague de chanteurs et chanteuses, ceux qui d'abord avaient commencé dès 65 à savoir Adamo, Christophe, Ronnie Bird, Noël Deschamps, Christophe, Hervé Vilard, Annie Philippe, Nino Ferrer, Joe Dassin, Pascal Danel, Antoine, mais également Stone, Eric Charden, Michel Delpech, Jacques Dutronc, les Charlots, etc etc.
Résistera-t'il ? Réponse à la fin du paragraphe !

Il avait donc sorti un disque en décembre, et avec lui il fera un doublé : Demain sera n°10 en janvier, Tout se passe dans les yeux 8ème en février.

Il est une chanson de Dick que j'ai cherchée pendant....presque 3 ans ! Quand un homme plein d'argent est sorti, moi je n'en avais pas assez (d'argent) pour me le payer. Et je comptais faire comme d'habitude, c'est à dire attendre un an avant d'aller dans une boutique spécialisée en disque d'occasion rue de l'Odéon (Disc-Inter) pour l'avoir avec 60% de réduction. Mais là, macache ! Et quand j'aurai assez de fric pour pouvoir enfin me le payer, il sera devenu introuvable :(

Pendant des années et des années je le chercherai. En 1989 je le vis coté à Juke-Box magazine pour 100 francs (23 euros actuels). J'ai alors lancé une petite annonce, qui stipulait que j'étais prêt à payer ce prix pour l'obtenir. Pas de réponse...
Et c'est pendant ma grosse dépression que... Nathalie (!) en 1996 viendra me dire que dans le petit magasin de disques mendois s'y vendaient des occasions. Je quittai péniblement mon lit pour aller voir, et là.... mon Dick Rivers !!! Pour 1 franc de l'époque (0.20 euro actuel) !!!!
Une affaire, car actuellement il se négocie pour 8.50 euros...

Bref, côté hit-parade, ce disque fera un carton. Un homme plein d'argent se classera 7ème en mai, Mister Pitiful 10ème et c'est là qu'on est le mieux 21ème ! Un triplé...

Le disque suivant, son 15ème 45 tours, en revanche décevra. Mon ami lointain (hommage à son idole Elvis Presley) ne sera que 20ème en juin et l'autre face Donne-moi la main 23ème en juillet.
Un air me parle, chanson de son 33 tours, arrivera quand à elle 13ème en juillet.

Il attendra novembre pour sortir Via Lucifer qui se classera 10ème en février 67. Mais plus de doublé et encore moins de triplé...

Cependant, Dick Rivers va se hisser sur le podium des interprètes pour cette année 66, seulement devancé par Johnny et Claude François. C'est le sommet de sa carrière.

Qui dit sommet dit hélas redescente...

Son disque de mars 67, l'histoire d'un homme, plafonnera à la 19ème place.

Celui de l'été, Jéricho, ne sera que 23ème en août.

Je suis triste, sorti en novembre, atteindra heureusement le "top ten".

Mais pour cette année 67, il dégringole à la 16ème place des interprètes, 12ème chanteur...
Ca sent la traversée du désert...

Elle se confirme en 1968, avec seulement l'enfant à la guitare qui sera classé, 18ème en mai. Ma chanson préférée de Dick, le charlatan, ne sera que dans l'antichambre...

Pas de classement dans les 25 pour un coeur blessé (juillet) et Même (novembre).

La traversée du désert commence. Elle va durer 7 ans, avec quand même une petite oasis en 1973 (on en reparlera).

Son seul disque sorti en 1969, les couleurs de l'amour, adaptation de Barry Ryan, ne sera pas classé.

1970, première année sabbatique pour lui, pas de 45 tours.

En 1971 il tente avec l'homme qui se rappelle. Retour aux sources, car c'est l'adaptation de Melancholy man des Moody Blues, ces mêmes Moody Blues grâce auxquels il avait eu, 6 ans plus tôt, un numéro 1... Mais rien ne se passe.

Pas plus qu'en 1972 avec Brother Jack.
Dick est en panne....

Mais il va très vite remonter à la surface. Ca on le verra la semaine prochaine ;)

Je vous embrasse.

Commentaires

Mister Pitiful, je connais par Otis Redding, je ne savais pas que Dick Rivers l'avait reprise.

Écrit par : Cristophe | 27/11/2011

Je préfère moi aussi la version de Redding, voici celle de Dick
http://youtu.be/wdxEqKI43sQ

Écrit par : Cica pour Cristophe | 01/12/2011

Les commentaires sont fermés.