Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2012

Les tubes de l'été : 1968

Pour ceux de ma génération, impossible d'oublier "the" tube 68, une chanson qu'on a commencé à entendre pendant les "évènements", et qui restera en haut de l'affiche pendant 11 semaines consécutives...

Je pense que ce numéro un de l'été 1968 sera également le tube de tous les étés, au moins jusqu'en 1987.
Qu'on en juge : 17.5 sur 20, 6ème en juin, 1er en juillet et août, 4ème en septembre !



Beaucoup plus bas se trouvent les suivants...

N°2 avec 12.8 sur 20, 12ème en juin, 4ème en juillet, 3ème en août et 11ème en septembre, zaï zaï zaï zaï....


Connaissez-vous Engelbert Humperdick ? Moi qui ai écouté les hits de la BBC pendant 6 années, de 1966 à 1971, je peux vous dire qu'au niveau succès c'est l'équivalent de notre Johnny national ! Que des numéros un...
Et quelques-uns de ces tubes ont traversé la Manche (contrairement à ceux de Johnny) pour venir s'infiltrer dans le hit français.
Troisième place donc pour lui, avec 11.6 sur 20, 5ème en juin, 3ème en juillet, 8ème en août et 13ème en septembre :


• 4ème, avec 11.3 sur 20, une chanson engagée ! Oui, et de Sheila, qui trouvait bizarre que les étudiantes la ramènent, alors que les jeunes filles du peuple, comme elle issue de parents travaillant sur les marchés, étaient contentes de leur sort...
Bref, 15ème en juin, 2ème en juillet, 6ème en août et 14ème en septembre :

PETITE FILLE DE FRANCAIS MOYENS (Sheila).

Les autres chansons, justement, n'ont pas la "moyenne" !

LES IDEES RECUES :

- D'abord Monia de Peter Holm, qu'on nous ressort à chaque fois qu'on évoque les plus gros tubes de l'été, n'est apparue dans les ventes qu'au mois d'août, et encore à la 7ème place. D'accord, numéro un en septembre et en octobre, 4ème en novembre, c'est "le tube de l'automne" incontesté ! On assistera en 1969 au même phénomène avec Adieu Jolie Candy.
- A contrario, My year is a day des Irrésistibles (en fait William Sheller) a certes été numéro 2 en juin, et 5 en juillet, mais seulement 10ème en août.
- Irrésistiblement de Sylvie Vartan est arrivée seconde vente en août, mais très mal classée en juillet.
- Entre mes mains de son époux Johnny ne sera que 9ème en juillet et 4ème en août.
- Hey Jude des Beatles est sortie fin août, alors que Lady Madonna (que la chanteuse Adele connait bien !!) était en bout de course.

Les révélations de cet été-là :

- Gérard Manset avec Animal on est mal. Si vous avez ce 45 tours, sachez qu'il se négocie dans les 150 euros...
- Alain Bashung avec je vous crois.
- Saint-Preux avec une étrange musique.
- Les Pop Tops avec Oh Lord why Lord.

Pour finir le classement cumulé 1965/1968 :

1) Rain and Tears (1968) 17.5
2) Mes mains sur tes hanches (1965) 17.4
3) Adios Amor (1967) 16.7
4) A whiter shade of pale (1967) 16.4
5) Qu'elle est belle (1966) 16.1
6) Il fait chaud (1965) 15.8
7) Love me please love me (1966) 14.8
8) Strangers in the night (1966) 13.6
9) Capri c'est fini (1965) 13.0
10) Ton nom (1966) 12.4.

Adamo et Sheila 2 chansons, Demis Roussos Procol Harum Mireille Mathieu Michel Polnareff Frank Sinatra et Hervé Vilard 1 chanson. Toujours pas de Johnny ni de Sylvie et encore moins de Cloclo !

A la semaine prochaine.


Commentaires

Eh ben 1968 me parle à peine plus que 1967 ! A part une ou deux chansons comme Siffler sur la colline de Joe Dassin... :-)

Écrit par : captaine lili | 04/06/2012

Je crois que je n'ai jamais entendu parler de Engelbert Humperdick, je me suis beaucoup tourné vers l'Angleterre mais l'Angleterre à guitares, pas celle-ci ! d:-)

Écrit par : Cristophe | 04/06/2012

Mais c'est normal Lili ! 1968 se situait 12 ans avant ta naissance. C'est un peu comme si, en 1983, on m'avait parlé des tubes de l'année... 1939 !!! Je trouve au contraire que tu as du mérite de connaître "siffler sur la colline" :)))
Bisous.

Écrit par : Cica pour Captaine Lili | 04/06/2012

A l'époque, j'écoutais le hit BBC dans son intégralité, bien que comme toi j'avais aussi un faible pour les guitares. Et la batterie ! Je ne le regrette pas, car j'y ai découvert en outre, vers janvier/février 1970 un dénommé.... Michael Jackson chantant avec ses frères !
Lesquels Jackson Five resteront inconnus pendant un bout de temps aux auditeurs français "basiques" de l'époque...

Écrit par : Cica pour Cristophe | 04/06/2012

Les commentaires sont fermés.