Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2012

A force de tirer sur la corde....

Depuis exactement 20 ans, je vis en stress.

1992/1993, stress d'être amoureux fou sans sans en avoir le droit et surtout sans savoir si c'est réciproque.
1994/1997, stress d'être amoureux fou sans en avoir le droit et persécuté par mon supérieur hiérarchique.
1997/2003, stress d'être sans ma bien aimée et harcelé par mes collègues.
2004/2005, stress du (des 2) départ(s) de ma fille.
2006/2012, stress d'être face 24h/24 avec mon épouse désormais invalide.

Bien sûr, un peu de tout se mélange... Par exemple en 2006 j'ai eu aussi droit au viol de mon blog par ma hiérarchie qui a abouti à une mutation de force en 2007.
Même si elle aboutira à 4 années sans nuage avec des collègues adorables, stress quand même.

J'ai raconté sur ce blog mes dernières "aventures", notamment la dose de cheval de médocs que l'hosto de Besançon a administré à mon épouse, la rendant encore plus handicapée.

Puis les vacances en Ardèche, qui ont été un fiasco et de par la chaleur et la panne de voiture, qui a encore accentué le handicap de mon épouse.

Et, récemment, la découverte de ce que lui avait fait subir sa famille (tentative d'internement à l'hôpital psychiatrique). Plus le fait que mon épouse a cru pendant quelques jours que je voulais lui faire subir le même sort...


Je parlais des vacances en Ardèche.
La voiture venait de passer son contrôle technique, et on m'avait dit "vous surveillerez vos disques et plaquettes de freins, car ils sont un peu fatigués..."
Et, à force à force, ils ont fini par lâcher. D'un coup. Par chance ce n'était pas sur une grande descente ou à grande vitesse.


Aujourd'hui, ce n'est plus la bagnole, mais moi...

J'ai frôlé l'AVC.

Certes, mon entourage rassurant me dit que j'exagère, que ci, que ça, mais il n'empêche que je suis passé en 5 minutes de 12 à 19 de tension.
Et que celle-ci ne voulait pas tomber....

Je me suis aperçu que quelque chose n'allait pas juste avant déjeuner. Comme si je me trouvais mal. Un genre de malaise vagal.
J'ai mangé du sucre, pensant à une hypoglycémie, rien.

Puis j'ai pensé à une baisse de tension, comme j'en fais souvent (en général j'oscille entre 10 et 12, mais parfois je descends à 9), et je vérifie avec mon autotensiomètre, cadeau joint avec un abonnement à Top Santé.

19/12 !!!

Je refais la mesure, sur l'autre bras, idem.

Pensant que le matériel était en cause, je demande à une voisine infirmière de vérifier : 19/12 itou !

Je me dis, bon, je vais attendre que ça passe, on verra bien demain.
Mais (je sais que ce n'est pas un truc à faire quand on n'y connaît rien, ce qui n'est pas mon cas) j'ai été consulter quelques sites médicaux sur Internet.

Pas de ces forums à la c.... où tout le monde dit tout et son contraire, non des sites pro.

Et là j'ai appris que ces brusques montées d'hypertension débouchent le plus souvent sur un AVC.
Et que ma chance à moi, était d'avoir une tension ordinairement basse. Ce qui fait que la "surtension" n'a pas eu de conséquences (enfin, pour l'instant, je touche du bois lol - si c'est ma dernière note, vous saurez de quoi je suis parti...!) contrairement à des personnes qui "naviguent" au-dessus de 14, 15 et à qui une "surpression" brutale de 7 peut être fatale.

Du coup, pour la première fois depuis.... 1993 (!!) mon épouse a pris peur pour moi. Et la chaîne de l'amitié a fonctionné, une voisine n'a pas hésité une seconde pour aller chercher les médocs à 19 kilomètres (Vive la France...).

Ce soir, je termine ma note sur les tubes de l'été 74 bien entamée ce matin, et dodo !

Je vous embrasse.

20:28 Publié dans moi | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

aïeeee ;-( ça fait des grands coups de chaud ça. J'éspère que tu te sens mieux, du calme, de la douceur, ou une tendre présence pourrait apporter un grand pluss, j'éspère que ton épouse t'apportera ce soutien. En tout cas De tout coeur avec toi ♥ (c'est pas la même chose, loin de là ->mais je fais de la spasmophilie, aucun risque grave mais effrayant). Donc je comprends comment tu te sens, ça fait des frayeurs, c'est Un corps qui s'alarme......cherche le hic.......souvent un trop plein de quelque chose........enfin ça je crois que tu le sais....Le lâcher prise, belle arme efficace contre beaucoup de bobos, plus facile a dire qu à faire, mais je crois qu'au moins a force d'essayer, petit a petit ça marche, Courage, et pleins de Bises

Écrit par : Chris tel | 15/07/2012

J'espère qu'avec les médicaments ta tension a baissé et qu'elle se stabilisera rapidement. J'espère aussi que ta petite escapade dans ce magnifique pays :-) te permettra de retrouver un peu de calme et de sérénité. Surtout prends bien soin de toi. Je t'embrasse fort . Nadine

Écrit par : Nadine | 15/07/2012

Hum, le raccourci hausse de tension / AVC est peut-être un peu rapide, mais il est sûr que ton corps te dit de prendre soin de toi...
Bon repos, tâche de trouver un peu de douceur.

Écrit par : captaine lili | 15/07/2012

En fait, j'ai surtout eu des frayeurs rétrospectives... Car si mourir ne me fait absolument pas peur, le fauteuil roulant, si !
Quand au lâcher prise, on en revient à ce que j'écrivais voici quelques jours, il me faudrait des vacances. Des "vraies" !!
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Chris Tel | 15/07/2012

Enfin une Suissesse fière de son pays ! ;-)))
J'espère surtout être assez en forme pour faire les 150 km, car tout à l'heure je me ne voyais pas du tout conduire ne serait-ce que pour aller au village !
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Nadine | 15/07/2012

Je savais depuis bien longtemps qu'il fallait que je prenne soin de moi, mais là au moins, mon entourage le saura aussi !
Bises

Écrit par : Cica pour Lili | 15/07/2012

Eh bien! Je ne peux qu'espérer que tu puisses éviter le stress durant quelques temps, au maximum... Même si, évidemment, je sais que ce n'est pas facile!
Je te souhaite du courage en tout cas.
Je viens de revenir et je t'embrasse!

Écrit par : CriCri | 19/07/2012

J'ai été consulter un autre docteur ce matin, qui m'a renvoyé vers mon médecin traitant, en vue d'examens : Le titre de ma note n'était pas exagéré, cette hausse de tension brusque correspond vraisemblablement à un rétrécissement soudain d'une artère, et aurait pu m'être fatal si ma tension "de fond" n'avait pas été basse.
Donc examens complets à prévoir, car si certes le médoc la fait baisser pendant quelques heures, ça n'est pas une solution dans la durée.
Je suis en danger permanent, et si personnellement ça ne me dérange pas trop de quitter cette vallée de larmes (cf mes notes de début juin) je ne peux, comme je le disais récemment sur une note me payer le "luxe" de mourir, car je ne suis pas tout seul...
Bon, et puis, ça ne serait pas rentable d'avoir cotisé pendant 40 ans pour une retraite et n'en profiter qu'un an et demi !!!
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour CriCri | 19/07/2012

Les commentaires sont fermés.