Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2012

J'ai beaucoup appris

Ces deux semaines m'ont beaucoup appris.

Et sur deux trois voisins, et là je n'irai pas plus loin, et sur mon épouse, et sur mon attitude vis à vis d'elle.

• Sur mon épouse, son agressivité vient du fait qu'elle se sent frustrée et prisonnière.
Frustrée de ne pouvoir boire une goutte d'alcool.
Frustrée de devoir se coucher tôt, de ne pas pouvoir "faire la fête" comme tout le monde.
Frustrée de ne pouvoir conduire.
Prisonnière de ce fait, ne dépendant que de moi pour bouger d'ici.

• Sur moi, du fait que je la laissais beaucoup trop souvent seule, enfermé dans mon sous-sol doré. Certes, j'y allais parfois pour me réfugier contre ses crises d'hystérie, mais celles-ci ne provenaient-elles pas - en partie bien sûr - de ce que j'ai énoncé plus haut ?

En revanche, j'ai entendu des c.... sans nom au sujet du fait qu'elle tonde la pelouse.
Je n'insisterai pas que je suis allergique au pollen (et à présent gare aux éternuements trop forts....) et que j'ai une hernie discale.
Mais tondre la pelouse est un exercice libératoire pour mon épouse. Un exutoire où elle peut canaliser son énergie et son mal-être, une tâche qui la valorise, elle qui se croit inutile parce que ses parents le lui ont sans cesse répété. Et enfin, la joie de voir son travail accompli.

Non MM les voisins, je ne tondrai pas à sa place, et vous pouvez si vous le désirez me traiter de tous les noms.

Je lui fais également entière confiance pour conduire la voiture. La dame qui tient l'entreprise des taxis dans le village voisin conduit, étant elle-même épileptique. En plus, venant me voir tous les jours sur 48 km de route de montagne jonchée de pierres tombée des rochers est un bon examen non?
Si mon épouse veut un jour faire les vitrines de Pontarlier (ce qui est en soi assez vite accompli lol), je lui laisserai sans problème le volant.

Pas question non plus de la laisser des après-midi toute seule, maintenant que celle qui se prétendait son amie ne vient plus la voir (alors que mon épouse n'est pour rien dans mes écrits - où je ne parlais d'ailleurs pas d'elle - et elle le sait très bien) je ferai comme cet après-midi, on regardera des films ensemble que ce soit des DVD ou des émissions de télé. On a CanalSat après tout !
Ou on fera des balades. Ouhans est un nid de petits sentiers géniaux qui font découvrir des paysages formidables... J'en mettrai bien un pour illustrer mais si c'est pour retrouver une nouvelle fois mon blog sur Google non merci...!

Je continuerai bien sûr mes "séjours-surprise" de quelques jours (juin en Autriche, juillet en Suisse, août en Haute-Savoie) grâce à mon site internet.

Encore merci à mes voisins qui m'ont finalement ouvert les yeux !

Je vous embrasse.

18:57 Publié dans détripage | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Eh bien! Que de news pas super top... la seule bonne chose est que ton épouse ait pu reprendre le volant sans dommage!
Je t'embrasse!

Écrit par : CriCri | 06/09/2012

En fait, elle a été obligée de le reprendre de force.... (encore une note écrite/effacée !) C'était la nuit du 14 au 15 août, où j'avais été amené aux urgences de Pontarlier suite à une hémorragie (pic de tension) par le SAMU, lesquelles urgences m'avaient laissé sur le carreau à 2h du matin, alors que j'étais habillé d'un tee-shirt en sang, sans portable, sans argent. Pas de taxi à cette heure-là, chez moi ça ne répondait pas, j'avais alors traversé la ville à pied (4 km) avant de trouver un hôtel qui n'a pas voulu de moi, "officiellement" à cause de mon manque de carte bancaire, en fait à cause de mon accoutrement (je me serais croisé, je peux te dire que j'aurais fui en courant....) mais qui a bien voulu que je passe un coup de fil. A mon épouse, qui était revenue, et qui a bien été a été obligée de venir faire les 15 km. C'était ça ou je couchais à la belle étoile ou bien je revenais à pied.
Cette nuit-là, oui, j'ai vraiment "beaucoup appris"....
Mais comme tu le soulignes, du coup, malgré sa conduite très approximative de cette nuit-là (trois bas-côtés !) ce mois d'août a été pour elle la "reprise" de la conduite, après deux ans d'interruption. De toutes façons ici, sans voiture tu es mort...
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Cricri | 06/09/2012

Les commentaires sont fermés.