Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2013

mes 14 aout meutriers

Le 14 août 2011, alors que je rentrais de balade, je vois tout à coup une voiture en doubler une autre. J'étais en face...
Mathématiquement, la collision était inévitable, mais pile à l'endroit où elle aurait du logiquement se produire je vois un parking. Tout en continuant d'appuyer sur les freins, je tente la manoeuvre désespérée d'y entrer.
J'ai réussi, et si j'ai terminé ma course dans un champ, j'ai échappé à la mort. Ou au fauteuil roulant.
Mais si le parking ne s'était pas trouvé là ?



L'an dernier, le 15 juillet 2012, j'étais frappé par une sale maladie : hypertension artérielle aigue.

La tension, je connaissais de par ma mère, qui avait ça depuis ses 40 ans. C'était monté petit à petit, et c'est vrai qu'elle atteignait des valeurs assez vertigineuses, mais sans jamais n'avoir eu de malaise.

C'était "chronique" et donc assez facile à réguler. Mais moi, qui jusqu'à l'âge de 61 ans et demie avait régulièrement des 11/6, avec des "pointes" à 13, et parfois des creux à 9, j'entrais dans le monde des hypertendus.
Certes j'avais de temps en temps quelques malaises, je m'allongeais et en général ça passait au bout d'un quart d'heure. Mais j'ignorais quels pouvaient vraiment être les effets de cette maladie en dehors de ces malaises.

Un mois après, le 14 août donc, une voisine qui se disait amie de chère et tendre, vient me voir dans ma pièce à ordi - je jouais à un jeu de bulles, je m'en souviens comme si c'était à l'instant, j'aurai toujours la musique en tête - pour me dire qu'à la suite d'une note de mon blog où j'avais vaguement parlé des rapports entre mes voisins,  sans vraiment en avoir dit du mal (bien au contraire) plus personne du village ne me parlerait.
Chère et Tendre, qui pourtant avait pas mal contribué à semer la zizanie, en rajoutait, hurlait...

Pour moi c'en était trop et, en larmes, je téléphone à ma fille. Le téléphone, mon premier réflexe quand je suis en détresse. Et tandis que je lui parlais, je vois du sang sortir de mon nez.
Des gouttes énormes ! Et pendant bien 20 minutes, je vais pisser le sang sous le regard affolé de la chère voisine (qui était finalement responsable) et énervé de Chère et tendre qui m'engueulait parce que "je salopais son carrelage" !!
Qui me disait de plutôt mettre la tête en arrière, ce que j'ai tout de suite fait.
La voisine avait quand même entretemps appelé le SAMU (pas chère et tendre) et à leur arrivée, ils me diront qu'il me fallait au contraire pencher la tête en avant, pour éviter que ça tombe dans la gorge et que ça forme caillot.
A mon arrivée à l'hôpital il s'avérait après analyse que j'avais perdu un litre et demie de sang...

Je m'en suis quand même sorti.

 

Et aujourd'hui ? J'avoue qu'en posant le pied par terre je me demandais ce qui allait m'arriver, et si je frôlerai la mort - voire pire - une troisième fois de suite.

Je n'allais pas être "déçu" sur ce point, et j'ai hâte d'être à demain pour vous dire que finalement, j'ai réussi à passer la date.
Pas gagné à l'heure où je vous parle....

Je vous embrasse.

16:49 Publié dans détresse | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Tu n'aurais pas dû consulter ton compte en banque, ainsi tu n'aurais pas vu le prélèvement de sosh d'un montant de 871 € qui t'a été fatal.

Écrit par : Cristophe | 14/08/2013

Plaie d'argent n'est pas mortelle...
Plaie d'amour oui.

Écrit par : cica pour Cristophe | 14/08/2013

Malgré deux passages très dangereux, j'ai réussi à franchir le cap :))))

Écrit par : cica | 15/08/2013

Ouf, tant mieux! Je sais que je suis en retard, mais ça m'inquiétait après coup!

Écrit par : CriCri | 20/08/2013

Cela signifie peut-être qu'il n'y a pas de fatalité par rapport à des dates ou à des évènements...
Bises Cica

Écrit par : Odile | 20/08/2013

Hé non !!! Car ce 14 aout 2013 a failli tourner mal en ce qui me concerne...
Ne serait-ce que par une belle descente que - faute de batterie - j'ai dû exclusivement effectuer au frein à main !!!

Écrit par : Cica pour Odile | 21/08/2013

Comme je dis à Odile, le boulet n'est pas passé loin, et par deux fois, de manière très différentes..
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour CriCri | 21/08/2013

Les commentaires sont fermés.