Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2012

2012 l'année aux 3 ex-présidents de la République

Ce sera une grande première depuis l'avènement de la Vème République.

En effet, quand le général De Gaulle est arrivé au pouvoir en 1959, il y avait encore deux anciens présidents vivants, Vincent Auriol (1947/1954) et René Coty (1954/1959).

Cela va perdurer en 1960, 61 et 62, date de la mort de René Coty.

En 1963, ne reste donc qu'un seul ex-président de la Réublique :Vincent Auriol.

Il en sera ainsi en 1964 et en 1965. Le 1er janvier 1966 décède Vincent Auriol.

Les années 1966, 67 et 68 seront des années sans ex-présidents encore vivants.

En 1969 Georges Pompidou accède au pouvoir, De Gaulle devient alors l'"ex" jusqu'en novembre 70, date de sa mort.

De nouveau 1971, 72  et 73 seront des années sans ex-présidents.

Comme Pompidou meurt pendant son mandat, les années suivantes, de 1974 à 1980 seront aussi des années sans ex-présidents.

En 1981, Giscard devient le nouvel "ex", selon la formule du Canard enchaîné.

Il en sera ainsi pendant 15 ans, jusqu'en 1995 !!!

1995 qui voit l'élection de Jacques Chirac, pendant 7 mois ils seront deux (Mitterrand et Giscard) "ex".

François Mitterrand décède en janvier 1996, et de nouveau, Giscard devient le seul et unique ex-président.

Cela jusqu'en 2006. En 2007 Sarkozy est élu, et depuis, nous avons deux ex-présidents, Giscard et Chirac.

Situation inchangée en 2008, 2009, 2010 et 2011.

Et - sauf en cas de malheur (par exemple que Chirac ou Giscard décèdent avant mai) à partir de juin 2012, nous aurons ainsi un président élu (François Hollande) et trois ex-présidents : Giscard, Chirac et Sarkozy.

Je vous embrasse.

Commentaires

Puisse cette prévision être bonne !
Bonne et heureuse année 2012.

Écrit par : Chocolat pyrénéen | 04/01/2012

Il n'y a pas de raison pour que même en retraite j'aie perdu la main :)))
Mes voeux les meilleurs pour toi et les tiens.

Écrit par : cicatrice pour Chocolat | 04/01/2012

On dit "peut-être" quand on n'est pas sûr !!!

Écrit par : Teb | 04/01/2012

Idem, puisse ta prévision être la bonne... J'en profite pour te dire ce que je pense de cette campagne : elle pue déjà. Dès que Hollande dit un truc, hop, Copé envoie ses sbires attaquer au bazooka , parodier la une de Libération, et voir Morano crier comme une poissonnière, ça me rend malade, m'enfin d'un coté elle n'est pas réputée pour son intelligence... Bref, ils osent dire que Hollande n'a aucune proposition, alors qu'eux mêmes à l'UMP n'en ont pas, préférant les attaques gratuites... As-tu vu lundi l'édito de ce vieux sénile qu'est Serge Dassault, proprio de La Pravda (pardon, je voulais dire du Figaro ) ? Le journal m'est tombé des mains. Et qu'il se permette de cracher sur les bénéficiaires du RSA alors que son Rafale coute en subvention 43,5 milliards d'euros par an à l'Etat, ça me fait bien rigoler. Avoir une vision aussi arriérée de la France, franchement il falalit oser. Et que l'UMP se plaigne de voir Libé faire camapgne pour la gauche, franchement, c'est minable alors que ce parti trouve normal d'avoir Le Figaro qui roule pour eux... Mais à vrai dire, que l'UMP continue ainsi ses attaques grossières, et aux législatives, ce sera 400 élus de gauche contre 177 de droite en rapport de fornce à l'Assemblée.
amitiés.
J.

Écrit par : Julius | 05/01/2012

Pour moi, c'est simple. Tout est à présent en place.

Les gens, grâce à Internet et à certaines chaînes de télé pas trop Pompidoliennes, peuvent déjà se faire une opinion entre un Sarko hypocrite à mort qui avance masqué en "président de la république qui fait son boulot jusqu'au bout", tout en ne payant pas de frais pour ce qui est en fait sa campagne, doté en plus d'une meute de chiens à son service qui aboient dès le premier semblant d'amorce de dérapage de Hollande.
Lequel ne doit pas se laisser prendre à ce petit jeu et relever à chaque fois ce genre de pourrissement d'une campagne qui ne dit pas son nom.

Hollande ne varie pas dans ses positions - pas faciles à défendre - et je crois que le reste de la gauche plurielle doit cesser (comme Mélenchon ou Eva Joly) de taper contre son propre camp...
Le 21 avril 2002 n'est pas si loin, et il y a en une qui compte frénétiquement les points !

Amitiés.

Écrit par : cicatrice pour Julius | 05/01/2012

Teb, si je disais "peut-être", ce serait du mépris pour l'intelligence des Français. En dehors des plus de 70 ans (qui n'aiment pas le changement) et des purs fachos, qui voterait à présent pour un "supermenteur" pire que Chirac ? Je respecte les gens de droite modérée, certains sont même intéressants (Dupont-Aignan, Villepin, Bayrou) mais je doute que dans leur "Ford Intérieure", ils demandent à ce que leurs voix soient reportées sur Sarko au second tour...
Ou alors c'est que je me trompe lourdement sur les gens !
Bises.

Écrit par : cicatrice pour Teb | 05/01/2012

Le problème, vois-tu, c'est que, quand on les regarde jouer dans leur cour de récré où ils se permettent tous les coups, même les plus bas, on ne sait plus à quel saint se vouer !
Et j'ai bien peur que cette fameuse notion de "résistance au changement" empêche certains français de voter ... à gauche !

Écrit par : Teb | 05/01/2012

Si Chirac ou Giscard décèdent avant mai, ça ne sera pas un bonheur, ça ne sera pas un malheur non plus.

Écrit par : Cristophe | 05/01/2012

Les commentaires sont fermés.