Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2021

Mon blog va mieux !

Je viens de faire un tour sur Google analytics, et j'ai eu la joie de constater que la baisse de fréquentation que connaissait mon blog depuis quelque temps était stoppée. Et même mieux !
 
En 2011 j'avais eu 240.000 visites

2012 : 285.000

2013 : 323.000

2014 : 136.000

2015 : 220.000

2016 : 215.000

2017 : 199.000

2018 : 139.000

2019 : 107.000

2020 : 104.000

Alors où est la hausse ?
Je l'ai vue en regardant le diagramme jour par jour :

diag.JPG

 

 

Le "déclic" se serait produit très exactement le 14 août, où 1086 pages ont été vues.
Sachant que je n'ai écrit aucune note entre le 4 août (top avril 62) et le 31 (ronchon) aucune note ne semble  liée à cet accroissement.
Depuis, et jusqu'au 24 décembre, mon lectorat a entamé une belle remontée, avec en point d'orgue les 1630 vues du 5 décembre. Ce jour-là j'avais fait une note sur le top français de janvier 2002.

Enfin bref, alors que j'avais 142 pages de vues par jour en 2019 (trois fois moins qu'en 2013), depuis novembre je "navigue" à près de 500 !

Alors MERCI.

15:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

05/01/2021

j'ai retrouvé un trésor !

Alors que je constate que mes notes musicales intéressent mes lecteurs de moins en moins (commentaires sur les come-back retentissants, du 1 au 8 : 67 - 12 - 22 - 21 - 19 - 9 - 9 - 7) je viens de faire une découverte : l'intégralité de mon ancien blog sur le site Psychologies, d'avril 2005 à juillet 2010.
Non pas sur la Toile (Psycho a tout viré) mais dans mon ancien ordi, celui avec lequel j'avais commencé ce blog voilà 11 ans bientôt, que j'avais réussi à récupérer en 2014.
Ordi qui avait passé sept années sans avoir été allumé. Il était dans un petit coin, d'abord à Toulon, puis à Sanary, et enfin dans un garde-meubles du Puy où il a passé l'hiver dernier.
D'avoir gardé cet ordi, c'était plus sentimental qu'autre chose. Déjà je pensais qu'il était cuit, et en plus j'avais perdu le mot de passe.

Mais cet été, mon cousin/frère Jean-Yves est venu en Haute-Loire, accompagné de ses enfants, ses deux fils informaticiens (lui aussi l'étant, il avait monté une boîte en 1990, hélas beaucoup trop tôt).

A tout hasard, je leur ai parlé de mon vieil ordi (2009 quand même).

A l'oreille, ils ont déduit qu'il pouvait "ressusciter". Ils l'ont démonté, et m"ont dit que seules deux choses étaient hors d'usage : une pile bouton et une barrette de mémoire.
Pas de souci pour la pile bouton, ça se vend partout 2 à 3 euros les 10 ! Mais la carte-mémoire il faut d'abord l'acheter (dans les 60 euros) et surtout la monter. Et là mes deux cousins n'avaient pas le temps.
Donc l'ordi ne marchait que sur deux pattes ! Mais il marchait. Restait le fameux mot de passe.

Il faut savoir une chose très importante : les mots de passe ne résistent désormais à aucun informaticien. Pour pouvoir le débloquer, mes cousins n'ont même pas mis une demie-heure.

Donc j'ai pu avoir accès à mon ordi, que j'avais failli ne pas déménager !
Mais problème, il s'éteignait au bout de quelques minutes.
Impossible de faire grand-chose dans ces conditions.

Mais - j'ignore pourquoi - il mettait de plus en plus de temps avant de s'éteindre.
Et puis un jour, il ne s'est plus éteint ! Il fonctionnait presque comme avant. Presque parce que très lent. C'est un ordinateur compatissant, il a voulu se mettre à mon diapason !

Et donc j'ai pu récupérer mon ancien blog, que j'avais sauvegardé sur Word dans son intégralité.

Et je me régale. Je lis ma vie au jour le jour dans ces années-là, et je comprends un peu mieux pourquoi j'ai pris la fuite fin 2013. En lisant tout ça, je me dis que finalement j'étais assez costaud de supporter la vie que je menais.
Des choses plus gaies aussi, comme mes remplacements entre 2007 et 2010, de Mulhouse au Havre, en passant par Belfort ou Lille, sans oublier Colmar, Guéret, Strasbourg, Epinal... Tel Gérard Klein dans l'instit, j'étais choyé partout où je passais (sauf au Havre - mais j'avais "pris" cette mission en juin 2009 car c'était le seul endroit où je pouvais voir le Tour 66 de Johnny !), je dénouais parfois des tensions entre collègues (comme à Colmar), et surtout je voyais du pays.

Peut-être vais-je vous faire profiter d'une partie de ces notes en créant la catégorie "premier blog", en alternance avec des notes musicales si la tendance à la baisse que j'observe sur leur audience n'est finalement que passagère.

Pour finir, une photo de chez moi actuellement :

136021196_4386850507998387_3485505521349635988_o.jpg




18:39 Publié dans Blog, moi | Lien permanent | Commentaires (6)

03/01/2021

A MES COMMENTATEURS

Impossible pour moi de commenter.

Si c'est votre cas aussi, sachez que je ne "modère" pas, ça doit être un bug de Hautetfort.

12:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (23)

11/12/2020

LES 10 NOTES QUE VOUS AVEZ LE PLUS LUES DEPUIS 5 ANS

Si mon blog a plus de 10 ans, cela fait 5 ans que j'ai installé Google Analytics et il m'a semblé amusant de vous livrer ces statistiques. Ne sera pas comptée la "note-fil rouge" sur l'âge des chanteurs, souvent réactualisée. Ces résultats m'ont surpris...

Médaille d'or, avec 1124 vues que vous inspire musicalement 1967 ?, du 22 octobre dernier.

L'argent pour top 35 des ventes de disques pour mai 1977, du 9 octobre 2016, 431 vues. Une note que je devrai refaire avec des chiffres plus précis.

Le bronze pour les débats sont ouverts, du 2 décembre 2019, vue 328 fois.

N°4 Les come-back retentissants Tome 1, du 24 novembre dernier, vue 272 fois.

N°5 Mon top 50 de 1973 du 11 juillet dernier, 241 vues.

N°6 La dernière arnaque de la Banque Postale Bis du 10 janvier 2017, 236 vues, 1ère note non musicale.

N°7 Les come-backs retentissants tome 3, du 2 décembre avec 226 vues.

N°8 Top 35 des ventes de disques pour mai 1978, du 10 janvier 2017, 220 vues, à refaire aussi.

N°9 Tops juin 1985, du 14 octobre 2018, 208 vues.

N°10 Les tubes de l'été 1971 selon les chiffres de ventes, du 21 mars 2020, lue 206 fois.

Je m'arrête là (je comptais en faire plus, mais de plus en plus dur de taper, saloperie de maladie) la suite si ça vous intéresse.

Je vous embrasse.

 

 

 

 

 

24/07/2020

10 ans déjà !

Et oui, voilà dix ans (et deux jours) je débutais sur Hautetfort.

Je souris en regardant ces premières notes.  En ce mois de juillet 2010, où j'habitais encore Lons le Saunier et à 8 mois de la retraite, je pensais avoir tout vu de la vie.

Surtout celle-là, l'avenir !

Un mois après, déménagement en catastrophe vers le petit village de Franche-Comté dans lequel je m'étais fait construire une belle maison pour ma retraite, où je devais couler des jours (relativement) paisibles.

Dix ans plus tard, je suis en Haute-Loire après être passé par Toulon et Sanary sur mer ! Ayant laissé tous mes souvenirs dans la maison.

Après être passé par des moments de folie, de joie et aussi douloureux qui peuvent être lus sur ce blog, où j'ai laissé 95% de mes 1320 notes.

Paradoxalement je suis un jeune marié comblé (2 ans le 28) mais je n'ai aucun contact avec ma fille unique depuis 6 ans, suite à ma séparation d'avec sa mère.  Par "chance" j'ai de ses nouvelles par Internet qui m'a appris qu'elle m'avait fait deux fois grand-père. Que dois-je être pour mes petits-enfants ? Mort ? En prison ? A l'étranger ?

Quand j'ai commencé ce blog, j'étais pétillant de santé. Deux ans après me tomberaient dessus l'hypertension et le diabète, lequel deviendra sérieux en 2015, Parkinson suivant fin 2016. Qui se traduit par une fatigue intense et une mauvaise coordination de mes mouvements. Ecrire une note comme celle-là m'a pris 6 heures. Depuis janvier je ne peux plus conduire...

Mais Marie-Cécile, ma petite femme, prend soin de moi, comme personne ne l'avait fait jusque-là.
Ma seule hantise, c'est qu'il lui arrive quelque chose car sans elle que deviendrais-je ? Comme dirait mon cousin Jean-Yves c'est en y pensant que les choses arrivent. Puissent les journalistes raisonner de la même façon, au lieu d'annoncer des "vagues" qui n'existent que dans les consignes gouvernementales...

Quand j'ai commencé ce blog, je pensais faire comme avec le précédent, sur le site Psychologies, c'est à dire un blog intimiste.
Emaillé de quelques notes sur les chansons, ayant réussi à récupérer les hit-parades de"salut les copains" et aidé par quelques sites, dont le top 50.

Finalement, ce côté musical deviendra majoritaire, puis presque exclusif à partir de 2014.

Et j'espère que mes amis rockers qui me commentent régulièrement me pardonneront ce petit aparté.

Je vous embrasse.

16:49 Publié dans Blog, Merci, moi | Lien permanent | Commentaires (3)

06/05/2020

Je me suis mis au goût du jour ;)

Voir ma photo...

09/02/2020

Etiquettes

La majorité des gens aiment bien mettre les gens dans des "petites cases".

C'est le cas de mon blog, estampillé à jamais "blog musical".

Les notes qui sortent de ce cadre obtiennent, en nombre, des roues de bicyclette en guise de commentaires. C'est ainsi. Alors que pourtant, les commentateurs qui s'épanchent sur mon blog avec des sujets qui n'ont rien à y voir, sont, eux, commentés ! Mais moi, "le patron" comme le disent - gentiment - certains fidèles je dois rester dans mon sujet !

Et pourtant...
Non ce n'est pas de la chanson d'Aznavour que je vais parler ! Et pourtant, mon blog avait été créé voilà bientôt 10 ans, pour raconter ma vie, une vie que je trouvais bien plus trépidante que certaines bios de célébrités, notamment d'acteurs, qui n'ont bien souvent rien d'autre à dire qu'ils ont connu d'autres acteurs !

Puis ma vie ayant pris, fin 2012, une tournure inattendue, un beau cadeau du Destin, j'ai arrêté de parler de ma vie et j'ai orienté mon blog vers une fonction plus musicale.

Et j'ai alors assisté à quelque chose d'assez significatif : mon lectorat / commentatorat a alors complètement changé, et notamment de sexe ! Comme s'il était incongru (ou louche, pour des conjointes jalouses) pour un homme d'aller commenter un blog où une femme s'épanche et à l'inverse pour des femmes de commenter un blog musical s'il est tenu par un mec..

Chacun chez soi et vive les petites cases...

Dommage !

Je vous embrasse.

02/12/2019

les débats sont ouverts !

Sur cette note ceux qui le souhaitent pourront s'exprimer sur des sujets divers et variés.

Je vous embrasse.

12:20 Publié dans Blog, psy | Lien permanent | Commentaires (71)

29/07/2019

WIKImerdia (suite)

J'avais déjà été scandalisé par Wikipédia, laissant passer des horreurs sans qu'on puisse les corriger (notamment sur le Mont-Aigoual) mais, voulant bien être sûr de la date de la suppression de l'émission "Salut les Copains" (je savais que c'était en avril 68) j'ai consulté "l'encyclopédie en ligne", et là, horreur !
Je lis ceci :

Capture.JPG

"dans l'indifférence générale" !!!! Combien étions-nous, ce 4 avril 1968 (j'ai fini par retrouver la date) à entendre, médusés, Tiger - belle chansons je le concède - en lieu et place de notre émission préférée ? C'était l'indicatif de Campus, une émission qui s'adressait à un autre monde, dans lequel les "ringards" selon eux comme Sheila, Claude François ou Monty n'auraient pas leur place. 

Quand à 1969, ce "détail" montre une fois de plus la valeur que l'on peut accorder à cette "encyclopédie" !!

Je vous embrasse.

24/07/2019

Pourquoi le "blog de gare" est devenu le "blog sans filet"

Parce que dans la plupart des blogs que je lis, dur dur de commenter !

Le plus souvent je lis "votre commentaire s'affichera après approbation".

Je tiens ce blog depuis neuf ans, je blogue depuis près de quinze ans, et je n'ai jamais filtré mes commentaires.

En ce qui concerne ce blog, pas loin de 12.000 commentaires à ce jour.

Et - je touche du bois - je n'ai eu aucun dérapage sur mes colonnes, du moins relatif aux notes que je publie.

J'espère continuer ainsi, je sais que mes commentateurs aiment bien que leurs coms apparaissent dès qu'ils les écrivent. 
Comme moi d'ailleurs !

Je vous embrasse.