Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2012

le "disque" est en crise...

50 % de "disques" vendus en moins durant les 5 dernières années.

C'est que ce que je viens d'apprendre au 20h.

Double cause :

1) Internet, dont les moins mélomanes préfèrent acheter voire pirater du Mp3, que pour ma part j'ai vraiment du mal à écouter. Voire même à entendre.

2) Les fermetures de magasins, dont la Fnac (dont j'ai connu le premier jour d'ouverture près du Châtelet en 1968).

Alors, la solution ?

Pour moi, enfant des années 50 elle est simple : Elle permettrait à la fois de revenir à un son irréprochable, et de ne pas pouvoir être copiée :

Le vinyle !!!

Il faut savoir reconnaître ses erreurs. Dans les années 70, on nous présentait le Turbotrain et le Concorde comme les moyens de transport du futur. L'un est mort-né (on s'est rendu compte à temps de son absurdité) et l'autre, hyper-gourmand en énergie et surtout très fragile (cf la catastrophe de 2000) a vécu.

Le disque vinyle ne revient pas beaucoup plus cher à la fabrication que le support CD.
Pour le lire, la technique existe depuis près d'un siècle, alors qu'un lecteur CD aura une durée de vie très brève (j'ai usé 6 platines CD de 1990 à aujourd'hui...)

Je suis sincèrement convaincu qu'il y aurait une place pour les deux modes. Mais c'est vrai, ça fait "ringard"... !

Je vous embrasse.

Commentaires

sur l'avantage du vinyle je te rejoins tout à fait, même parfois sur la question du son, je l'ai vérifié sur certains enregistrements, certains CD même remasterisés ne restituent pas la qualité sonore initiale du vinyl. L'énorme avantage qu'apportait le disque vinyl c'était les pochettes en carton glacé avec des superbes photos, attention là je parle des EP 45t (avec 4 titres) abandonnés malheureusement à partir des années 70 et bien sur des albums 33t. Il y avait la valeur de l'objet en lui même qui comptait autant que l'enregistrement, aujourd'hui les boitiers de CD offrent trés peu de personnalité (à part peut être quelques coffrets sortis à certaines occasions). Cela a été selon moi une erreur pour les maisons de disque à partir des années 70 de privilégier les 45t vinyls deux titres, d'abord sur le plan artistique on cherchait à ne fabriquer que des tubes et on laissait moins de place à l'expression de l'artiste en lui même et enfin ces pochettes papier ont détruit la valeur initiale de l'objet en lui même (il suffit de s'en rendre compte en visitant les foires aux disques ou les brocantes, ces pochettes sont devenues de vulgaires torchons bradés par les vendeurs....triste destin!). Amitiés.

Écrit par : Renaud | 14/10/2012

Je te parie que d'ici 10 ans, on y revient, à nos vinyles ! Surtout qu'il existe des 33 tours de la taille d'un CD

http://www.priceminister.com/offer/buy/125040413/san-francisco-night-when-i-was-young-see-see-rider-good-times-in-the-nights-eric-burton-and-the-animals-rare-mini-boom-45-tours.html

Et que je vois pas pourquoi, s'il y a 45 ans on pouvait arriver à ce résultat, ça ne serait pas possible en 2013 !
J'ai confiance, à tel point que j'ai gardé tous mes vinyles... Et je me régale en les écoutant !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 14/10/2012

Bien sûr que le son était meilleur mais, les vinyles, aussi fascinants et beaux soient-ils (oui, je les trouvais beaux), ne sont pas aussi pratiques que les MP3... ils prennent de la place, sont lourds, pas facilement transportables... Alors, oui, aucun autre support ne se rapproche de ce son mais j'avoue que j'aurais du mal à revenir à ce format à cause de tous les autres avantages de la musique numérique.

Écrit par : Béatrice | 14/10/2012

Tout dépend de son oreille... En ce qui me concerne, j'ai vraiment du mal à écouter le son compressé mp3. A la limite le WMW me conviendrait beaucoup plus. Mais non transportable !

Écrit par : Cica pour Béatrice | 14/10/2012

Quand je vois tous les gens qui ne sont pas gênées des oreilles en écoutant de la musique compressée en fichiers, je reste perplexe quant à l'avenir, je ne vois pas un mouvement de foule surgir pour exiger un meilleur son, et de là pas de commerciaux qui se diront "Bon allez le vinyle ça peut marcher, on le relance !". La foule docile et habituée à la merde se contente de merde. Et ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent, par exemple dans la musique numérisée le MP3 a pris le dessus alors qu'il existait (existe encore) une méthode de compression moins dommageable comme le OGG.

Le vinyle n'est pas mort, quelques nouveaux disques sortis en CD ces dernières années sont aussi sortis en vinyle, il y a eu quelques rééditions, mais en tirage limité, pour une poignée de gens qui trouvent que le vinyle a de la classe, est-ce que c'est autant pour le son que pour posséder l'objet, la grandeur de la pochette, je ne sais pas... Pour résumer très grossièrement, si on publie encore du vinyle, c'est pour les snobs. d:-) Bon, on ne perd pas la technique, c'est déjà ça...

Écrit par : Cristophe | 14/10/2012

Pour l'instant le vinyle qui sort est réservé aux bobos, c'est sûr. Mais dans mon jeune temps on en disait autant de la télé, qui coûtait la peau des fesses (le salaire annuel de mon père en 1962). A présent on trouve des écrans plats couleur à 50 euros...
Mais comme tu dis, l'essentiel c'est que "le vinyle n'est pas mort".
La preuve en est le "léger frémissement" des prix sur les vinyles d'occasion.
A suivre !

Écrit par : Cica pour Cristophe | 14/10/2012

Les commentaires sont fermés.