Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2012

ATTENTION AVANT D'APPELER LE SAMU !!!

Je viens d'apprendre une chose, via les douloureuses d'un ambulancier et d'un taxi.

• Si l'urgence est vitale, et nécessite des soins urgents.
• Si l'hôpital le plus proche de votre domicile n'est pas trop éloigné.

Alors, vous pouvez le faire sans crainte.

Mais dans les autres cas, il faut savoir :

• Que si les médecins de l'hôpital où on vous emmène estiment qu'il n'est pas nécessaire de vous hospitaliser, alors :

1) Vous devrez rentrer chez vous "par vos propres moyens" (le pire cas de figure, je l'ai eu, lâché dans la nature après une grave hémorragie où j'ai perdu - analyses à l'appui - un litre et demie de sang à 1 h30 du matin à 20 km de chez moi....) c'est à dire le plus souvent en taxi. S'il y en a.

2) L'ambulance qui vous a emmené vous facturera alors 35% du prix du transport.

Et même si vous êtes hospitalisé, il faut savoir que vous devrez régler également 35% au taxi ou à l'ambulance qui vous ramènera chez vous. Le mieux (je ne le savais pas) est alors de vous faire chercher par un proche.


Je prends le cas de figure de quelqu'un habitant dans un "désert médical" (ce fut mon cas entre 1980 et 1987, l'hôpital le plus proche étant à 40 km).

Si l'hôpital où il est emmené estime qu'il n'est pas nécessaire de l'hospitaliser, il devra payer (pour 40 km) dans les 60 euros d'ambulance aller, et dans les 80 euros de taxi retour. Voire plus si ça se passe en soirée.

Alors, mon conseil :

• Vérifiez si votre mutuelle prend en charge ces déplacements.
• Et si ce n'est pas le cas, réfléchissez bien avant de composer le 15...

Surtout si vous habitez loin d'un hôpital... Un habitant de Figeac (Lot) par exemple, en aura pour 200 euros de sa poche.
S'il (ou elle) s'en sort vivant(e)....

Je vous embrasse.


16:31 Publié dans arnaques | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.