Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2018

CANICULE

Je suis conscient (ma note sur mon mariage me l'a montré) que cette note sur mon blog, désormais estampillé "blog de chansons" ne suscitera que peu de commentaires, mais en tant que professionnel, même en retraite, j'entends tellement de conneries à la télé que je juge utile de remettre les pendules à l'heure.

On peut s'étonner que Météo-France, mon ancienne boîte, place tant de départements en alerte orange, alors que les températures prévues sont certes élevées mais pas tellement plus au fond que "la normale".

C'est qu'on s'est aperçus depuis une dizaine d'années que la température lue au thermomètre ne veut, au fond, pas dire grand-chose si on ne tient pas compte de l'humidité.

30 degrés avec une humidité de 25%, le corps ressentira 30 degrés.
Les mêmes 30 degrés avec une humidité de 50%, le corps ressentira 36.
Et si l'humidité monte à 75%, c'est carrément du 42 !!!!

Et c'est ce qui se passe en ce moment. Air chaud, mais venant du sud, donc humidifié par une Méditerranée très chaude.

Voilà les relevés de 14 heures sur le sud-est aujourd'hui :

CANI 1.JPG

Ce sont certes des températures élevées, mais inférieures quand même de plus de 5 degrés à ce que l'on a vu en 2003, même 1983.
Mais si on prend la même carte avec les températures ressenties, voilà ce que cela donne :

CANI 2.JPG

Les 40 sont dépassés sur toute la bande côtière.
Les thermomètres de Nice affichent 30 degrés, les gens ressentent 42 !!!
Et à contrario ceux d'Evreux afficheront la même température, le ressenti sera de 32, soit tout à fait supportable !

C'est ça que je reproche aux présentateurs météo, c'est de ne pas parler en cas de canicule de température ressentie, alors qu'ils le font pour les vagues de froid.

Peut-être un jour ???

Je vous embrasse.

PS : si vous avez un hygromètre (appareil qui mesure l'humidité) vous pouvez calculer la température ressentie chez vous grâce ce site

15:25 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Merci Patrick de ce cours météorologique. L'humidité que j'ai ressentie ces 2 ou 3 derniers jours ici m'a dérangé mais la chaleur est supportable. Et j'aime les crèmes glacées! J'en parlerai à un copain qui a un hygrométre. La journée,je bosse pour aider une copine à préparer un examen. Mais la référence de 2003 est bonne; c'est la seule année où ma source a tari. 83, je ne m'en souviens pas et ne saurais dire où j'étais. Hier j'écoutais Sheila.. Il fait chaud. J'aime toujours! Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 03/08/2018

Bonjour.
C'est via Google que j'ai trouvé votre article, fort intéressant. Vous semblez avoir raison, en dehors de vos classements peu de gens commentent sur votre blog et c'est fort dommage. Pour ma part ce serait l'inverse, étant amateur de classique et d'Opéra, je ne m'intéresse pas du tout à la musique de variétés qu'elle soit des années 60 70 ou 80. J'espère que vous continuerez à placer quelques pépites comme celle-là au milieu des hits parade ou autres tops :)))) René d'Alfortville.

Écrit par : René | 06/08/2018

Bien dit, René, c'est vrai que des pépites il y en a dans ce blog ...

Écrit par : Marc | 06/08/2018

La canicule a baissé et heureusement. Je pense que plus le temps passe, plus je préfère l'hiver à l'été. Tous les étés me rappellent l'été "meurtrier" (pour moi) 2005. Et cet été (2018), particulièrement.

Écrit par : Hug | 10/08/2018

Le problème de la climatologie - et donc des records - est qu'on se réfère aux températures "brutes" lues au thermomètre et non aux températures ressenties.
De ce fait 2018 est bien plus insupportable que 2003, où si les 40 avaient été atteints partout, le ressenti n'avait pas été aussi élevé. Hug parle d'été meurtrier, je pense qu'hélas ça se révèlera juste quand on fera les comptes de la surmortalité : les 15.000 morts de 2003 seront probablement dépassés. A moins qu'on étouffe l'affaire...

Écrit par : cica pour René Cédric et Hug | 11/08/2018

Merci Fred :)))))

Écrit par : cica pour Fred | 11/08/2018

Pour Cica : Quand je parle d'été meurtrier pour l'été 2005, c'est par rapport à ce que j'ai vécu cet été-là, mon entrée dans le monde parallèle des hôpitaux psychiatriques, où on voudrait bien prendre le patient pour un mouton. Enfin, bon, tout ça pour dire que je suis allé voir mon psychiatre jeudi midi qui m'a incendié sous prétexte que j'ai osé dire la vérité sur une infirmière et une secrétaire travaillant sous ses ordres qui ont manqué des plus élémentaires amabilités et honnêtetés me concernant. Mais que voulez-vous ? Parfois, "Le premier qui dit La Vérité il doit être exécuté" comme disait Guy Béart.

Parfois, on préfère ceux qui mentent ou ceux qui ferment leurs gueules.

Donc l'été est de ce fait de moins en moins ma saison préférée.

Mais paradoxalement, l'été caniculaire 2003 est celui de mon bac, mais aussi de mon appréhension à l'entrée en fac.

En réalité, je n'aime pas trop l'été, car je trouve que c'est une saison où je m'ennuie beaucoup.

Mais au moins, je sors me promener avec mon père et surtout je me baigne dans la piscine de mes parents, choses que je peux moins faire l'hiver, qui est aussi une autre saison où je m'ennuie beaucoup.

Pour 2018, cela m'étonne quand même que la vague de chaleur soit plus forte que celle de 2003. En tout cas, chez moi, en Vendée, m'est avis qu'elle l'est moins.

Écrit par : Hug | 11/08/2018

Il se passe surtout une chose : la mer se réchauffe de plus en plus. Les 30° ne sont pas loin au large de la Corse, et quand l'air vient du sud-sud-est, il passe au-dessus de ces eaux chaudes et s'humidifie, ce qui rend les températures encore plus insupportables.
Le problème de la climatologie - et donc des records - est qu'on se réfère aux températures "brutes" lues au thermomètre et non aux températures ressenties.
De ce fait 2018 est bien plus insupportable que 2003, où si les 40 avaient été atteints partout, le ressenti n'avait pas été aussi élevé. Hug parle d'été meurtrier, je pense qu'hélas ça se révèlera juste quand on fera les comptes de la surmortalité : les 15.000 morts de 2003 seront probablement dépassés. A moins qu'on étouffe l'affaire...

Écrit par : cica pour Hug et René | 14/08/2018

Écrire un commentaire