Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2010

les 50 interprètes de la période 63/74 selon SLC : CHRISTOPHE

Christophe, de son vrai nom Daniel, a sorti son premier disque, Reviens Sophie, en 1963. Bide, comme c'est souvent le cas pour les tout premiers disques.

Du coup il ne sort rien en 1964.
Puis il se décide à nouveau, et sort Aline en juin 1965. Aline qui - comme Capri c'est fini - n'a jamais été le tube de l'été. Le tube de l'été indien, très certainement en revanche, car n°8 en août, 3 en septembre et 4 en octobre, il a été effectivement numéro un sur cette période avec un million d'exemplaires vendus.

En septembre suivent Les Marionnettes, qui restèrent quelques 17 semaines dans les 25 premiers, classées 4ème en novembre et 5ème en décembre. En octobre, on trouvait donc deux fois Christophe dans les 10 premiers : 4 ème avec Aline et 10ème avec Les Marionnettes.

Ces deux tubes de suite propulseront Christophe chez les Grands, 17ème interprète sur l'année, 12ème mascculin.

66 sera l'année de son service militaire. Comme on dit chez les spécialistes, il fut de la "66-2" ! Mais contrairement à plusieurs chanteurs - dont Frank Alamo et surtout Danyel Gérard, dont la place à son retour avait été piquée par le jeune Johnny Hallyday - sa carrière n'en sera pas affectée.
Il va même en faire une chanson, cette vie-là, classée 14ème en mars. Doublé avec la face B J'ai remarché, 20ème en mai !
En mai justement, ils s'en prend aux profs avec deux ans d'avance avec Excusez-moi Mr le Professeur. 3ème en juin, pas mal....
Et pour l'été, malgré l'hypermatraquage dans l'émission SLC, Tu es folle n'arrivera que 44ème à peine. Le chouchou du concurrent de la soirée, Hubert, sera mieux classé : J'ai entendu la mer sera 7ème en septembre.

Et pour terminer cette année 66, Maman, sortie en novembre et qui sera classée 7ème en janvier 67.
Avec pas moins de 5 tubes, Christophe entrera dans le club très fermé des 10 interprètes les plus classés en 1966.

Et voilà....



Cela pourrait s'arrêter là en effet, car pendant de longues années il ne sera plus classé. Du reste il fera de moins en moins de disques, vraisemblablement lâché à l'époque par Barclay.
Et... récupéré par Michèle Torr ! Mais chhht, on arrive là dans le domaine de "Voici" plutôt que SLC. Mais il faut quand même savoir qu'un certain Romain de 43 ans a comme parents Christophe et Michèle Torr...!
J'ai l'honneur de posséder le 45tours promo de Confession, la seule chanson de Christophe sortie en 1967, âprement gagnée dans l'émission SLC justement ! Mais très confidentielle...

Aucun disque en 1968 ni en 1969, apparemment Christophe semble avoir disparu corps et biens côté galettes. Il est alors tenté par le cinéma, signant la musique du film The Girl from Salina.

Dont il fera un vinyl  en mars 1970 sous le label "Motors". De même que La petite fille du 3ème en septembre. Elles ne seront pas classées mais saluons cependant l'artiste qui a recommencé à sortir des disques. Et cette fois ce sera pour longtemps...

En 1971 c'est main dans la main, qui fera un bide. Mais il tentera un an plus tard sa chance, qui lui sourira nettement mieux.
Fait chaud ce soir lui fera renouer avec le hit, où il sera 25ème en décembre. Un "re-début" !

Et ce sera le come-back dans les interprètes de l'année en 1972.

Avec d'abord Oh mon amour, sortie en avril, 13ème en juin.
Et de nouveau main dans la main, qu'il ressortira en septembre. Cette fois pari gagné, car c'est la chanson de Christophe qui restera le plus dans les 25 premiers : 19 semaines. Et surtout une belle 5ème place au mois de novembre.

Du coup, la 18ème place sur l'année. Chapeau, car peu ont réussi leur come-back après une telle interruption. Et un pied de nez à Barclay, un !

1973 le verra sortir ma vie est une histoire d'amour en février : 14ème en mars et avril.
Mieux, un des tubes de l'été 1973, avec Belle, classée 6ème en août et 3ème en septembre. Le 2ème tube sur cette période côté français, derrière la fameuse maladie d'amour de Sardou !
En décembre ce sera la paire les paradis perdus/Mama. L'une ne sera pas classée (alors qu'elle était passée sans arrêt sur Radio 2, l'émission nocturne d'Europe 1) l'autre, Mama donc, n'aura qu'une 21ème place en février 1974.

Mais hélas, Christophe va ressortir de la cour des grands en cette année 1973, malgré son fameux tube de l'été. Pas suffisant.

Enfin 1974.
Bide avec Mickey en février, Mama l'ayant "télescopée" !
Mais L'amour toujours l'amour sera 16ème à l'été.
Son meilleur tube de l'année sera Senorita, sorti en novembre, et qui arrivera 12ème.

Sur la période, 1964/1973, malgré l'interruption entre 1966 et 1971, il est quand même 22ème avec 15 chansons de classées.
Mais il n'aura fait que la moitié de sa carrière !

Alors, ensuite ?

Toujours pour SLC En 1975 les mots bleus le verra 9ème (juin). Petite fille du soleil 5ème (novembre) Mais rien pour Daisy. Dommage, le climat de cette chanson est très spécial.

Pour 1976 Merci John d'être venu lui vaudra une belle 11ème place en mai et Une autre vie fera une longue carrière, présente de juillet à novembre ! 17 semaines, dont une 11ème place en août.

Pour 1977, la dolce vita ne laissera pas de traces. Un peu menteur en 1978 sera tout juste dans les 25 premières (d'après Lesueur).

C'est la réédition d'Aline en 1979, en pleine mode rétro (s'y sont mis quand même Michèle Torr et C. Jérôme, notre prochain "client") qui le verra renouer avec les premières places. 1 million et demie de ventes ! Mieux que la première fois....

L'Italie et Agitation en 1980 feront un bide, de même que ses rééditions des Marionnettes et de la route de Salina (1982).

Alors, fini, Christophe ?

Que nenni. En mars sort Succès fou, un slow très emballant vu que c'est avec lui que j'ai "emballé" Mme Cicatrice en mai 1983. D'après Lesueur, il arrivera à la première place en juin, la seule chanson de Christophe en haut du podium.
1964/1983, il lui aura fallu 20 ans pour avoir cette consécration.


Mais le bougre continue ! J'ai pas touchée est classée en 1984, de même que Ne raccroche pas en 1985. Et là on est déjà dans le top 50 !!!

Après le bide de chiqué chiqué en 1988, dernier baroud d'honneur en 1990 avec la re-sortie de  la dolce vita et tentative de come-back en 2008 avec mal comme.

Au total, Christophe est un des tout meilleurs sur les décennies 60/70/80. La période 63/74 n'est donc pas très représentative.

Sur ces trois fameuses décennies, on peut dire que Christophe est dans les 10 premiers.

A la semaine prochaine avec le regretté C. Jérôme.

Commentaires

Ah, Christophe ! Entre lui et moi, c'est une grande histoire d'amour :-)
Je dois posséder toutes ses chansons, toutes sauf "Cofessions", hélas !
Je ne me lasse pas de l'écouter et j'adore son dernier album "Aimer ce que nous sommes"
Merci, Patrick, de cette belle rétrospective

Bonne journée, bisous

Écrit par : Sylvie | 15/11/2010

"Confessions" vaut une fortune, surtout dans la version promo que je possède. Je ne veux pas te remuer le couteau dans la plaie, mais c'est pour moi une de ses plus belles chansons, celle où il donne le plus de la voix.
Merci de ta fidélité !
Bisous

Écrit par : Cica pour Sylvie | 15/11/2010

Arghhh ! Christophe et ses marionnettes, Christophe et son Aline !
Tu as emballée madame Cicatrice sur "Succès fou"... C'est vrai qu'il y a de quoi ! C'est fou ce qu'elle m'a fait du bien, cette chanson, à un moment où, jeune divorcé, j'ai commencé par me dire que j'étais jetable et sans intérêt. Mais j'"emballais" aussi... et me suis décidément dit que pour plaire à une femme, le tout était d'avoir du charme...

Écrit par : Psyblog | 16/11/2010

Moi je dirai plus : pour plaire à une femme, bien sûr il faut avoir du charme, mais en même temps il ne faut pas être "demandeur". Les femmes sentent bien cela, et c'est vrai qu'en dehors d'une seule (Jocelyne, qui s'était servi de moi pour faire revenir son mari) à chaque fois que j'ai séduit à une femme, je ne cherchais rien de ce côté-là. En revanche, quand je cherchais - et même si je plaisais - les femmes se méfiaient (ex. Michèle en 1980).
Et puis, avec tout ça, une bonne ambiance, un bon slow, de préférence très long (je te conseille la version lente de Patricia Kaas "il me dit que je suis belle", 7 minutes ! J'ai expérimenté, que du bonheur...)
Amitiés à toi.
Et merci pour les photos :))

Écrit par : Cica pour Psyblog | 16/11/2010

Les commentaires sont fermés.