Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2010

Neige : pourquoi un tel chaos ?

D'abord, que l'on s'entende sur un point : Depuis que les relevés existent (1860) il n'a jamais autant neigé sur la moitié nord de la France au cours de cette période (mi-novembre - mi-décembre).
De quoi rabaisser le caquet des croulants du café du commerce qui prétendent que les hivers de leur enfance étaient toujours blancs, et qu'à présent ce n'est plus ça ma bonne dame !

Mais bon. 10 ou 15 cm de neige suffiraient donc à paralyser les airs, les voies ferrées et bien sûr les routes ?

Oui. Parce que nous avons changé de monde, et surtout, de mode de vie..

A présent - et j'ai eu l'occasion de le voir sur les blogs - les gens pensent désormais que tout est planifiable.
Faux ! Certes nous avons fait marcher des hommes sur la lune (voici quand même 41 ans et demie...) nous faisons rouler des trains à 350 km/h. Mais la nature restera toujours maîtresse du jeu.

Alors je vais mettre ma casquette de "vieux con", et vous dire que, par exemple, durant l'hiver 62/63, où il y avait eu 30 cm de neige sur la France pendant près de deux mois, les transports, après un léger flottement, s'étaient très bien adaptés à la chose.

Vous dire qu'ayant bossé à Roissy en 1973/74, j'y avais connu des chutes de neige comparables à celles-là, et que le trafic aérien n'a jamais été trop perturbé.

Vous parler du Québec ou de la Russie, où ces conditions-là sont la norme, et où tout a toujours fonctionné normalement.

Vous dire, enfin, que sans aller si loin, il existe des coins en France où 40 cm de neige, même si ça tombe très tôt dans la saison, ne paralysent pas les activités.
Dans mon nouveau chez moi, par exemple.

Voici une photo datant d'un siècle environ, prise à Pontarlier.
cartes-postales-photos-La-Grande-Rue-en-temps-de-neige-PONTARLIER-25300-7556-20071021-e5p3o1i4x9d0g5o8i0o7.jpg-1-maxi.jpg
Je l'admets, ça ne se passe pas comme ça à chaque hiver, mais les habitants du Odou savent que ça peut exister.

 

 

 

Alors, les raisons de ce chaos ?

Mulitples, selon moi.

D'abord la difficulté pour l'être humain d'abandonner un certain confort, que peu à peu il a gagné.

Premier visé : ma pomme ! Et oui, je trouvais normal d'insérer, avec l'ADSL, des chansons dans mes notes en une quinzaine de secondes. A présent que je suis en bas débit, je n'ose même pas essayer cette opération, qui me prendrait au bas mot... presque 20 minutes !
Je m'étais habitué au confort de l'ADSL, et ne songeais même pas que le monde civilisé puisse exister sans ce haut débit !

Idem pour certains Franciliens ou Normands qui se retrouvent désemparés devant un truc qu'ils n'ont pas vu depuis pas mal de temps...

Ensuite, le changement de matériel.

Avant, les trains, avions, voitures étaient certes rustiques, mais ils étaient efficaces. A présent, l'électronique et l'informatique embarquées font que le premier grain de sable rencontré dérègle la machine.
Exemple : un train de voyageurs des années 70 pesait dans les 700 tonnes. Un TGV en pèse la moitié !
Les trains de marchandises n'ont été ralentis par la neige qu'à cause des trains de voyageurs qui, devant eux, leur bouchait la voie...
Idem pour les voitures, et bien sûr les avions.
Quand je bossais à Roissy, voici près de 40 ans (j'en avais fait l'ouverture, en mars 1974) les avions certes volaient moins vite - sauf le Concorde - mais pouvaient atterrir et décoller par presque tous les temps.

Enfin, selon moi, dernier responsable : les pouvoirs publics.

Pas d'argent pour dénéiger. Pas d'argent pour payer les fonctionnaires de l'EX-DDE qui manient les tractopelles. Pas d'argent pour entretenir les voies de chemin de fer.

A force de vouloir faire des économies (sur le dos de la population) on est en train de casser tout le système...

Sans parler de la panique des tout-puissants qui, malgré leurs hélicos, leurs voitures avec girophares/sirène ou leur avion dernier cri avec piscine, se retrouvent au niveau du pékin ordinaire quand la neige tombe.
Et oui, même avec piscine leurs avions sont cloués au sol, et si les routes sont impraticables leurs bagnoles avec chauffeur ne passeront pas.

Et je ne parle pas des médias (du reste, en écrivant cette note, j'en fais partie) qui sont bien contents d'avoir du grain à moudre.

Je sais que beaucoup ne seront pas d'accord avec mon analyse, mais du moins j'espère avoir quand même lancé quelques pistes.

je vous embrasse.

 

 

 

22:14 Publié dans actualité, psy | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Et bien voilà, j'avais juste un peu de temps pour aller faire coucou à mes "ex" de Psycho, mais comme j'ai lu tes deux derniers articles, plus le temps. Mais, je voulais te dire que j'aime beaucoup ton analyse et la trouve très juste.
Bisous

Écrit par : LE CHEMIN DU BONHEUR | 21/12/2010

C'est une de mes "notes-coups de gueule", écrite sans me relire. Les meilleures !

Je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Joelle | 21/12/2010

Entièrement d'accord!
Et pendant ce temps, d'autres infos bien plus importantes nous passent sous le nez...

Bref! Je suis trop fatiguée ce soir pour lire ta dernière note, et reviendrais donc bientôt! Je t'embrasse cica!

Écrit par : CriCri | 21/12/2010

Oui, de toutes façons le but est de nous enfumer, avec quelque matière que ce soit (là la neige, les 3 jeunes bourrés qui sont passés sous un TER ont "duré" 3 jours, alors que ça arrive - hélas - toutes les semaines, les otages TV - pas les autres, qui n'ont pas la chance d'appartenir à France Télévisions - dont on ressort une cassette de... novembre, la situation en Côte d'Ivoire etc etc) mais on évite les sujets "qui fâchent", comme les morts de froid dans les rues (je reviens de Paris, j'ai été stupéfait par le nombre de gens qui couchaient dehors... jamais vu ça de mémoire de Parisien), et tout ce qui a trait à la politique. Et ça va durer comme ça pendant 1 ans et demie... Arghhh !
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Cri Cri | 22/12/2010

Ben voui.. c'est très juste tout ça ...

Écrit par : Teb | 22/12/2010

Et j'avais oublié le Médiator !!! Affaire grave, mais heureusement terminée depuis son retrait. Bizarre qu'on n'en ait pas parlé avant... Enfumage, bourrage de crâne, après on se demandera pourquoi on ne va plus voter (les Ivoiriens, au moins, ne se le demandent plus, ils ont vu que ça ne servait à rien...)
Bises

Écrit par : Cica pour Teb | 24/12/2010

Les commentaires sont fermés.