Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2011

La Marine gonfle sa voile

Dimanche, un sondage mettait Marine Le Pen en tête pour le premier tour avec 23%, devant ex-aequo Martine Aubry et Nicolas Sarkozy.

Mais ce sondage n'a que peu de valeur dans la mesure où ce ne sera pas nécessairement Martine Aubry qui représentera le PS.

Du coup, un nouveau sondage a été fait avec DSK au lieu de Martine.

Ca ne changerait rien, Marine encore en tête avec 24%, suivi de DSK à 23%, on se dirigerait vers un 21 avril 2002 à l'envers.

Or, selon moi, le premier tour verra s'affronter DSK (sans cela le PS n'a plus qu'à se dissoudre), notre Marine qui pète le feu, et.... Juppé.
Juppé qui n'a l'air de rien, mais qui petit à petit en poste à différents ministères, commence à faire son trou.
Mieux : c'est le seul qui oserait répliquer à Sa Majesté Sarko dans les débats officiels.

Je vais vous livrer mes pronostics, 14 mois avant l'échéance :

LE PEN - AUBRY (ou Hollande) - SARKO : second tour Le Pen - Aubry (ou Hollande)

LE PEN - DSK - SARKO : second tour Le Pen - DSK

LE PEN - AUBRY(ou Hollande) - JUPPE : second tour Le Pen - Juppé.

LE PEN - DSK - JUPPE : Vu que les trois arriveraient quasiment ensemble avec 23/24%, j'avoue que je ne me prononce pas, sur cette éventualité qui pour moi a toutes les chances de se réaliser.

Je vous embrasse.

 

14:38 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Personnellement, je ne sais pas... mais pour moi tout ça, ça me donne surtout envie de ne pas voter... Quand je vois se chamailler les gens du PS pour savoir qui aura l'os, ça me dégoute. Quand je vois ces partis qui n'ont pas d'autre idée que celle d'être contre Sarkozy, ça me dégoute aussi. Quand je pense au potentiel deuxième tour dans lequel je ne saurais pas faire mon choix, je suis perdue. Je n'ai pas voté, lors du fameux Le Pen/Chirac, car je n'avais pas encore le droit de vote. Et je pense sincèrement que cette fois, si le cas se reproduit, je ne saurais choisir entre la peste et le choléra, et que je voterais, oui, mais blanc. Où vert. Pour l'espoir qu'on me sorte de là. Allez savoir.

Écrit par : CriCri | 09/03/2011

Le problème est bien là... Cette mise en orbite de Marine le Pen profitera à la droite, car du coup beaucoup feront comme toi, iront à la pêche, tandis que le noyau dur des maisons de retraite, ces générations qui n'ont pas toujours eu le droit de vote, sera, lui, toujours là. Des personnes qui ne votent pas Mélenchon lol !
Pour Le Pen/Chirac, alors que j'avais voté communiste au premier tour, là j'ai voté nul...
Je pense faire la même chose en cas de duel Le Pen/UMP.
Quand au vote vert, c'est une illusion. Il faut savoir que Borloo, en douce, a autorisé plus de 100 forages dans l'hexagone pour extraire du gaz de schiste. Bravo le Grenelle !
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour CriCri | 09/03/2011

Quand je disais vert, je ne pensais pas écolo, je n'y avais même pas pensé d'ailleurs! Vert pour l'espoir, donc, parce que je n'exclue pas barbouiller les papiers, ni laisser l'enveloppe (souvent verte chez nous, alors que partout ailleurs elle semble bleue) vide...
Par contre le vote écolo, oui pour les municipales, non pour les présidentielles, pour ma part. Ils n'ont pas, je crois, les épaules pour. Au niveau local par contre, oui, ils peuvent apporter des choses j'en suis persuadée (plus facilement en tout cas). Après, je ne suis pas "taguée"... je vote généralement pour celui qui a un programme, et pas qui est contre untel où unetelle...

Écrit par : CriCri | 09/03/2011

Les municipales sont loin, mais vois-tu, je considère cette élection-là comme majeure. Même si nos grands dirigeants la traitent d'élection "locale". Elle est peut-être effectivement "locale", mais 36.000 scrutins "locaux" réunis sont plus représentatifs de l'état et de l'opinion d'un pays que des soi-disant grandes présidentielles où tout le monde en est à se tirer la bourre plus d'un an avant qu'elles aient lieu.
Sinon, je ne raisonnerai pas tout à fait comme toi. Je pense, pour ces présidentielles, que d'abord, au lieu de choisir il faut éliminer. C'est ABSOLUMENT URGENT. Choisir, c'est ce qui s'était passé en 2002 et Jospin avait fait les frais de l'éparpillement des voix. Donc, cette fois, j'élimine d'abord les gens qui ont "cassé" la France (mon entreprise, qui est celle au monde qui marche le mieux, a été cassée par ces gens) et ensuite, parmi ce qui reste je choisis. Si c'est UMP-FN, je choisis d'aller à la pêche !
Bises.

Écrit par : Cica pour CriCri | 09/03/2011

Les commentaires sont fermés.