Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2011

ECOUTEZ-MOI !!!

J'ai beaucoup parlé dans ces colonnes de mon passé d'animateur, de 1982 à 1997.

Mais jusqu'à présent, il m'était impossible de vous faire écouter un échantillon de ces émissions.

A présent, les choses ont changé.

J'ai fait l'acquisition d'un convertisseur cassette/Mp3, et s'il est certain vu la qualité du son qu'il délivre que je pourrai pas, comme j'en avais l'intention, faire une sauvegarde générale de mes émissions de radio sur Cd-Rom, au moins pourrai-je vous faire découvrir une nouvelle facette de votre serviteur.

Donc, voici la "chose", un conseil, montez le son, et si vous le pouvez, mettez des aigus.


podcast

Je vous embrasse.

15:44 Publié dans moi, Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Magnifique, tu as vraiment une belle voix, nickel pour la radio :-) Et la chanson j'en parle même pas ^^ Bises

Écrit par : Chris R | 16/04/2011

Merci pour le compliment :)
Mais attends que je te fasse écouter des extraits des émissions de 96/97, tu verras alors les effets que peuvent provoquer une dépression. Je ne remercierai jamais assez les gens de cette radio (catholique, il est vrai, ceci expliquant peut-être cela) qui m'ont maintenu jusqu'au bout, alors même que je ne faisais plus que de la m..., du "pousse-disque" avec une voix d'outre-tombe entre chacun d'eux.
Sinon, la chanson, oui... Ecrite spécialement pour nous ;-)

Bises

Écrit par : Cica pour Chris | 16/04/2011

Tu as une très belle voix... Mais ça, je le savais déjà !
C'est drôle, avant, jadis, il y a longtemps... je n'imaginais pas du tout que ta voix pouvait être aussi sexy !
Et, crois-moi, je suis très très sensible à la voix ;-)
Bisous

Écrit par : Sylvie | 19/04/2011

Beaucoup de gens, surtout sur l'autre blog, ne me croyaient qu'à moitié (et même au quart) quand j'écrivais que pendant ma période "vedette" (1982/1983) les filles venaient à moi par grappes.
Moi-même, à l'époque, je me demandais bien pourquoi c'était à ce point, et je mettais ça sur le compte de la "notoriété". J'étais l'animateur number one de Gap, devant Foucault et Foulquier.
Je faisais en effet 37 heures d'émissions hebdomadaires, dont la plupart en direct avec les auditeurs (je ne bossais plus que la nuit).
Le déclic a eu lieu quelques années plus tard, quand j'étais animateur sur une petite radio de village, anonyme parmi les anonymes, et deux heures par semaine au lieu de 37. Là encore, j'avais remarqué que beaucoup de femmes (et de jeunes filles) m'appelaient pour le hit-parade. Je recevais même des lettres d'amour...!
Bref, tout cela n'a pas été étranger au fait qu'un jour de 1987 mon épouse me fit quitter le paradis terrestre, pour aller en Lozère, autre paradis. La pôvre, elle n'y était pour rien, je ne faisais que suivre mon destin...
Je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Sylvie | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.