Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : DANIEL GUICHARD

Daniel Guichard a été connu en 1972, grâce à sa chanson La tendresse. Mais sait-on qu'il avait déjà enregistré cinq 45 tours, et ce depuis 5 ans ?

Le premier - introuvable - se nomme Faut-il être et date de 1967.

Le second - un peu moins introuvable - s'intitule N°1 et date de 1968.

Pas de disque en 1969.

En 1970, une chanson qui déjà passe dans les radios : C'est parce que je suis né à Paname.

1971 verra Chez toi Nicole et Marinette.

Et enfin, la tendresse en 1972. Bien passée dans les radios mais pas encore classée chez SLC.
De même que bien sûr, de la même année.

C'est en janvier 1973 qu'il enregistre le titre qui va le faire décoller : Faut pas pleurer comme ça.
11 semaines de présence au hit entre mars et mai, une 9ème place en avril.

Pourquoi, sorti en juin, va faire un peu mieux : 12 semaines dans le hit de juillet à septembre, n°7 en septembre.

Et grâce à ces deux chansons, Guichard se classe 18ème interprète français pour l'année 73.

Il classe en janvier 1974 T'en souviens-tu Marie-Hélène, à la 20ème place.

Jusque-là, Guichard a un public relativement restreint.  Mais c'est une chanson qu'il avait composé 11 ans plus tôt pour la mort de son père (il avait alors 15 ans) qu'il enregistre en mars 1974.

18 semaines de présence d'avril à juillet, et la consécration en juin avec la première place. Mon vieux fait connaître Daniel Guichard à la France.

Ce sera un peu moins bien pour Les secondes, qui seront 17èmes en septembre.

En octobre, il enregistre une chanson qui va provoquer un déclic en moi. J'avais vaguement entendu parler du Journal d'Anne Frank, mais sans plus. Chanson pour Anna résume ce journal, et du coup je l'achète pour en savoir un peu plus sur le sujet.
Pendant très exactement 10 heures, je ne le quitterai pas. Impossible pour moi de refermer le bouquin en me disant "la suite demain". Non, c'était tellement poignant que je n'arrivais pas à faire ce geste.
Et du coup, je vais commencer à lire, à énormément lire. Autre chose que les lectures habituelles, soit San Antonio, Pagnol ou Pierre Daninos, ma "trilogie" de l'époque.
Merci à daniel Guichard de m'avoir donné le goût de la lecture, même si déjà j'avais celui de l'écriture.

Hit-paradement parlant, Chanson pour Anna sera 6ème en décembre, pour couronner une année 1974 qui le voit second interprète français de l'année. Derrière un Johnny en perte de vitesse.

Et sur l'ensemble des années 1963/1974, il ne se classe que 47ème, mais encore une fois cela ne veut rien dire.

Et ensuite ?

Pas mal de choses.

1975 sera aussi une très belle année pour lui, malgré une 9ème place pour la découverte en mai, et une 23ème en juillet pour Vivre.

Mais le single suivant sera un doublé, le seul de la carrière de Guichard. Face A Je t'aime tu vois, qui sera lui aussi un numéro 1 fin décembre. Et ce n'est pas à Dieu que j'en veux, 24ème en octobre.

En avril 76, c'est une chanson d'album, toi, qui décroche la troisième place.

Ne parle pas sera 10ème en juin. Je n'ai pas le coeur à sourire sera 3 ème la fin de l'année.

A partir de là, Daniel Guichard va entamer une descente discopgraphique sans retour.

Pas de classement pour Je n'fais rien, je m'repose en 1976.

Ni pour Prends-moi dans tes bras, Il vaut mieux chanter et elle n'est pas jolie elle est mieux que ça.

Les fans - dont j'étais - espèrent un come-back avec je viens pas te parler d'amour en 1978, mais non. Pas de grosses ventes. Idem pour c'est pas facile d'aimer, de 1979.

Bide pour une de ses plus belles chansons, Où que tu ailles, qu'il sort en 1980. Idem avec Pour ne plus penser à toi la même année.

1981 : Daniel Guichard crée une des premières radios-pirates à Paris, Radio-Bocal qui ne passe que des chansons françaises et émet 24h/24. Egalement, bien avant les Enfoirés, il organise des tournées au profit de la lutte contre le cancer.

Musicalement, 1981 c'est T'aimer pour la vie, le coeur à l'envers, parlez-moi d'amour.

Superbe chanson début 82, Doucement, qui sera largement classée dans les radios locales. Notamment à Gap, où elle sera numéro 2. Non mais, faut profiter de sa situation, non ? ;-))

Il renoue avec les meilleures ventes en 1983, après 7 ans d'absence, avec le gitan qui sera 4ème en mai (d'après Lesueur). Pas à Gap (je n'aime pas)
Le nez au mur et je suis bohème ne bénéficieront pas de ce succès.

1984 : Pour la vie, quelqu'un quelque part, non classées.

1985 : Si tu m'aimais encore.

1987 : Si quelqu'un

1989 : Le temps.

1990 : On se reverra.

1991 : Retour et Faire la fête.

1992 : Elle avait plein d'amis, extrait de son dernier album Gamberge.

Daniel Guichard n'est pas mort en ce début de millénaire... L'an passé il a fait l'Olympia et le Palais des Sports !

 

Voilà, rendez-vous pour le plus gros morceau qui va bien nous occuper 3 ou 4 "tomes" à partir de dimanche prochain : Johnny Hallyday.

Je vous embrasse.

Commentaires

Bonsoir Cica, "la tendresse" et "mon vieux" sont les seules que je connaisse de Daniel, "la tendresse" je ne savais dailleurs pas qu'elle était de DG étant donné que j'ai appris à l'apprécier a travers de Patricia Carli, plus le temps passe plus j'apprécie ces chanteurs, vu mon âge je dirais "d'époque", ce n'est pas le sujet mais entre parenthèses, j'apprècie DG autant que Charles aznavour, serge Lama... belle soirée à toi, bises.

Écrit par : Chris R | 11/04/2011

Attention !!! Il y a plusieurs "tendresse" ! Celle de Guichard, mais aussi celle de Carli/Laforêt/Bourvil, de dix ans plus ancienne.
Beaucoup de gens - dont bibi - sont comme toi. D'abord la chanson "qui bouge", puis peu à peu on revient aux chansons à texte.
Bisous

Écrit par : Cica pour Chris | 11/04/2011

"La tendresse" magnifique chanson, Patricia Carli la chante également, "mon vieux" j'aime beaucoup aussi, les autres je ne connais pas vraiment, mais je m'en vais de ce pas écouter quelques morceaux sur Youtube, bises

Écrit par : Chris | 11/04/2011

"Chanson pour Anna", j'ai adoré, j'ai pleuré... Moi, j'avais déjà lu l'histoire d'Anne Franck ;-)
Je ne connais pas toutes les chansons de Daniel Guichard que tu cites (Et, en tant que parolepote, j'ai un peu honte...) mais j'en ai quand même apprécié de nombreuses !

Cette note me donne envie de découvrir celles que j'ai "zappées" à l'époque... donc, merci à toi :-)
Re-bises

Écrit par : Sylvie | 18/04/2011

pour le retour de D.g

Écrit par : devos | 01/05/2011

pour le retour de D.g

Écrit par : devos | 01/05/2011

Si tu veux, il existe une compilation de ses principaux succès, qui n'est pas très chère. Elle date de 2003 et s'intitule "classic Guichard".
Bises

Écrit par : Cica pour Sylvie | 01/05/2011

Comme je dis, il n'est jamais vraiment parti, on peut le voir encore en tournée.

Écrit par : Cica pour Devos | 01/05/2011

Les commentaires sont fermés.