Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : MARTIN CIRCUS

Les Martin Circus, composés de Gérard Blanc, né le 08/12/1947, Alain Pewzner, né le 03/04/1948, Sylvain Pauchard, né le 21/09/1950, René Guérin, né le 08/06/1949, Bob Brault, né le 20/08/1945 et Gérard Pisani, né le 10/07/1941, ont fait leur premier 45 tours en 1969. Il sera d'emblée classé dans le hit de SLC. C'est du reste le morceau d'eux que je préfère, tout tremblant de fièvre, n°23 en octobre 1969.

Pour 69, ils sortent également le matin des magiciens, 18ème en février 70.

En 1970 ils ne sortent qu'un disque, Dis-moi, qui n'aura pas l'honneur de figurer dans le hit.

Jusque là les Martin Circus sont tout à fait inconnus du Grand Public.

Mi-71 ils enregistrent je m'éclate au Sénégal, qui comblera cette lacune. Côté hit de SLC en revanche, pas mieux que la 13ème place.

Malgré cette chanson ils ne seront pas dans le classement annuel des interprètes, ni cette année-là, ni les autres.

Certes ils resteront - de justesse - le premier groupe de rock des années 70, devant Triangle, mais sans grand mérite vu que la place était vacante à l'époque. Téléphone n'arrivera qu'en 1978, Trust qu'en 1979. Les Variations sont restés au niveau de la confidentialité.

Toujours en 71, je danse comme un pingouin ne sera pas classée.

En 1972, les indiens du petit matin font un bon petit succès, restent 4 mois dans le hit, dont une belle 10ème place en juillet.

Toujours en 72, sort il faut rêver, qui sera aux frontières du hit (25ème) en janvier 73.

En 73, je me suis retrouvé en tutu ne passionne pas les foules, mais people réveillez-vous a un petit succès (21ème en août).

Martin Circus n'est pas un groupe à tubes, à trois exceptions près, et se balade très souvent tout près de la frontière du hit-parade.  Parfois en dehors, dans l'antichambre (Français français en 73, un coin qui sent le foin en 1974) parfois juste dedans comme l'accident heureux 25ème en novembre 1974.

En cette année 1974 ils enregistrent aussi Docteur, de la même veine que le Sénégal, mais sans succès.

Bref, sur les années 63 à 74, ils se classent 37èmes interprètes, 2ème groupe derrière les Sunlights, précédant Il était une fois.

Et ensuite ?

Ils vont décoller, avec une recette qui ma foi marche assez souvent : massacrer les succès anglo-saxons parvenus jusqu'à nous.

Premier coup, c'est les Beach Boys avec leur magnifique chanson Barbara Ann qui va se faire tronçonner par la reprise Marylène en 1975.
Là c'est le tube, SLC le classera pendant 5 mois, de juin à octobre 75, avec un numéro deux en septembre. Pour moi, qui adorais la musique des Beach Boys, j'ai eu du mal à voir traduire Ba ba ba Barbara Ann par Marylène tu es ma reine....

Voyant que la recette marche, cette fois-ci c'est I get Around des mêmes Beach Boys qui est massacrée. (On peut entendre un morceau de I get Around dans RockCollection de Laurent Voulzy).
Là, ça s'intitule Bye Bye Cherry.  5ème en février 76 :(

Vont-ils persister ? Et oui ! Toujours les Beach Boys (et Frank Alamo). Loop de loop est devenu Si tu me loupes. Ils n'obtiendront cette fois que la 16ème place. Ca ne marche pas à tous les coups...

76, toujours, tu joues ton coeur ne marche pas.

Mais le disque enregistré en janvier 77 restera 8 mois dans les tablettes, de janvier à août 77, avec une 3ème place en avril. Toujours le même style, Drague Party ne sera pas dans l'anthologie des plus belles chansons.

77 toujours, comme au bon vieux temps du rock and roll, mais pas de classement, de même que rock n roll circus.

Rien non plus en 1978 avec j'en perds mes baskets.

Mais quelque chose se produit la même année. Les Martin Circus se (re)mettent à faire des chansons d'amour !
Fini le Sénégal, Marylène et autres Drague Party. Et puis tu t'en vas décroche une 6ème place bien méritée.

Hélas, le public ne suivra plus. Pour lui, Martin Circus c'est de la chanson pour noces et banquets, rien d'autre. Pour m'en aller plus loin en 1978 ne marchera pas, ni la même année - pour essayer sans doute de renverser la vapeur - notre meilleur copain c'est Tintin.

A partir de là, leurs disques vont devenir des "collectors". Shine baby shine, de 1979 se négocie dans les 5 euros...

Bains-douches, de 1980, 8 euros. Idem pour Bingo-Banco sorti en 1981.

Tous ces disques connaîtront un bide éclatant, et j'en serai une preuve vivante quand, animateur de radio en 1983 on me demandera leur disque Solange... J'étais très étonné que Martin Circus fasse encore des disques !!! Et pourtant Solange a existé.... De même que, deux ans plus tard Trop sentimental.

Le groupe se délite. Sylvain Pauchard et Alain Pewzner quittent le navire en 1985, alors que Bob Brault est devenu depuis quelque temps le guitariste d'Hervé Cristiani.

C'est donc la séparation...

Et le seul "vestige" du groupe se nomme alors Gérard Blanc (décédé en 2009) Qui se met à chanter de fort belles chansons, presque à l'opposé de celles du Circus.
Pourquoi ?

Ca, c'est une autre histoire....

Rendez-vous la semaine prochaine pour un "cas", que je traiterai en deux parties.
Un "cas", car cette dame a quand même vendu de par le monde plus de disques que Johnny Hallyday. Mais à SLC on ne savait pas où la "caser"... Tout comme Dalida. Aussi, dans le classement par interprètes vais-je la semaine traiter de la numéro 43 pour SLC entre 63 et 74. Alors que, côté ventes de disques en France elle est numéro 1 pour cette époque !

J'ai nommé Mireille Mathieu.

Je vous embrasse

Les commentaires sont fermés.