Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Eddy MITCHELL - I

1961 - 1967 : LA GLOIRE DU ROCKER

LES CHAUSSETTES NOIRES (1961/1962)

Eddy Mitchell a commencé sa carrière en étant le chanteur/leader des chaussettes noires, groupe à l'époque "sponsorisé" par les chaussettes Stemm !

Je ne parlerai que peu de cette époque, ma "saga" étant consacrée à 1963/1974. Cependant il est impensable de zapper sur des chansons comme Daniela (1961), Volage (1961) Je reviendrai bientôt (1962) et surtout, et surtout ce que je considère comme "la chanson du siècle". J'en ferai du reste une note, mais cette chanson le twist du canotier enregistrée en juin 1962 avec Maurice Chevalier rassemblera quelques 5 générations ! D'abord celle qui a suivi le Grand Maurice depuis ses débuts (les années 20) jusqu'à celle qui découvre "Schmoll" aujourd'hui.

Pendant ces années héroïques, ce fut la grande bagarre entre les Chaussettes Noires et Les Chats sauvages, et surtout entre leurs leaders, Eddy Mitchell et Dick Rivers. Qui allait dégainer en premier en solo ?

Dick Rivers. Du moins d'après SLC. Dick Rivers apparaît pour la première fois dans le hit du 15 décembre 62 au 15 janvier 63, pour Eddy Mitchell il faudra attendre celui du 15 février au 15 mars 63.

Son premier disque solo, pourtant, était sorti en décembre 1962, avec mais reviens-moi comme locomotive.

Mais son premier "hit" sera je ne pense qu'à l'amour, disque sorti en février 1963.

Attention ! Certaines maisons de disques, comme Barclay, "testaient" la chanson auprès de SLC avant de lancer le disque. C'est ainsi que pas mal de chansons d'Eddy seront classées avant la sortie du disque.

Quand une fille me plaît, bombardé sur les radios (je m'en souviens), sorti en juin intègre instantanément le jeune hit de SLC, et arrivera 15ème en septembre 1963.

Mais celui d'après, je reviendrai, ne verra que l'antichambre.

En cette année 63, Eddy Mitchell sort ses disques à la chaîne. Quasiment toutes les 6 semaines.
Retenons que te voici sera 11ème en novembre et que ma maîtresse d'école, issues du même disque, sera 8ème en mars 64 !

Entre les deux, il sortira sentimentale en décembre qui sera 7ème en janvier 64 !

Bref, pour cette année 63 en solo, Eddy pointe à la 6ème place des interprètes français (4ème chanteur), juste devant son rival Dick Rivers qui est 7ème. Devant, bien sûr on trouve Johnny, Claude François et Richard Anthony.

1964.

Pas de chance sort en avril, et se classera 10ème en juin et juillet.
Simultanément, il sort un disque qui lui vaudra un doublé : Détective privé restera 18 semaines dans le hit, jusqu'au mois de septembre, avec une 13ème place en juillet, Repose Beethoven restera quand à lui 20 semaines jusqu'au mois d'octobre ! Et première entrée sur le podium début juillet.

C'est bien parti pour Eddy.
En juillet, il va frapper fort avec encore avec un autre doublé. Fauché restera 15 semaines dans le hit, jusqu'en février 65, avec une 4ème place en novembre.
Mais l'autre face, toujours un coin qui me rappelle, avec un séjour de 19 semaines dans le hit, décrochera enfin la première place fin janvier 1965. Ce sera la seule fois de toute sa carrière où il obtiendra un numéro un...

En radio était déjà passée la chanson everything's allright, qui avait été n°20 en novembre, mais le disque sortira en février 65.

Toujours la 6ème place pour "Schmoll" en 1964, 4ème chanteur derrière le même tiercé.

1965.

Ce sera "son" année, où il va approcher de très près le Grand Johnny, son copain d'enfance (ils se connaissent depuis les années 50)

Pour la première fois dans le hit de SLC, les 4 chansons du super 45 tours qui sortira au printemps vont être classées !
J'avais deux amis ne restera que deux mois, et sera 14ème en avril.
Tu ne peux pas (adaptation d'un tube des Animals qui sont à présent le 3ème groupe anglais derrière les Beatles et les Stones) restera 13 semaines, jusqu'à l'été, avec une 13ème place en juin.
J'ai perdu mon amour restera 12 semaines avec la 10ème place en avril.
Si tu n'étais pas mon frère se paiera le luxe de figurer 22 semaines dans les 25, même s'il ne passera pas la 6ème place en mai.

Le disque suivant est bien sûr attendu avec impatience.
Il sort en juin, et ne fera qu'un doublé.
Personne au monde ne sera que 23ème en juin (mais 3 autres chansons du disque précédent sont encore là dans le hit de ce mois !), la photo des jours heureux arrivera 11ème en septembre. Eddy aurait dû attendre avant de sortir ce disque.... Mais c'étaient les maisons de disques qui commandaient!

C'est un triplé qui va suivre avec le disque d'octobre (comme d'habitude, programmé dans l'émission avant sa sortie).
Je n'ai qu'un coeur sera 12ème en novembre. J'avoue, adaptation d'une des toutes premières chansons d'un crooner anglais nommé Tom Jones, sera elle aussi 11 ème, en octobre cette fois. Il se paiera aussi le luxe d'adapter "the" chanson du moment, Satisfaction des Rolling Stones, et débute très bien avec une 5ème place dès le premier mois, mais dégringolera après. Rien qu'un seul mot n'aura pas laissé de traces indélébiles chez les auditeurs...

Mais ce n'est pas fini ! Son meilleur disque - selon moi - il va le sortir en décembre.

Un beau doublé, qui aurait pu mériter un triplé tant la chanson serrer les dents est magnifique.
Tout aussi magnifique (un des rares disques que je m'achèterai neuf en ayant économisé sou par sou) la chanson Et tu pleureras n'aura que la 11ème place en février 66.
La locomotive s'intitule et s'il n'en reste qu'un, qui va rester 12 semaines dans les 10 premiers, mais ne réussissant pas à obtenir la première place, détenue par Adamo. Il sera 2ème en février. Pas mal...

65 sera la meilleure année d'Eddy Mitchell, avec 11 chansons dans le hit, à égalité avec Johnny, qui lui en revanche a eu 2 numéros un. Dauphin de Johnny, c'est quand même pas mal.

1966.

Sorti en mars, le disque suivant fera un doublé. De la musique sera n°15 en avril, Fortissimo 8ème en mai. Les Filles d'Irlande auraient mérité de figurer dans le hit...

Il se moque de la notion de "tube de l'été", et en plein juillet il sort un slow....
8 mois auparant il avait brocardé les slows (Certains veulent s'asseoir auprès de leur âme / Dans l'espoir d'y trouver un barbu sans barbe / Qui leur dise mes amis à Capri c'est fini )
S'il n'en restait qu'un pour chanter le rock et non pas "de la guimauve", ce serait lui ; bonjour la métamorphose. Pour ne pas dire le retournement de veste. Bah, ne boudons pas notre plaisir, Eddy est aussi bon dans ce registre qu'en tant que rocker.
J'ai oublié de l'oublier est une chanson magnifique. Qui méritait mieux qu'une 16ème place.

En novembre encore un doublé. Société anonyme, qui n'a pas pris une ride depuis 45 ans, sera 23ème.
Seul 9ème.

Baisse de forme pour Eddy, qui dévisse vers la 12ème place des interprètes français.

Dernière année de gloire pour Eddy avant sa première traversée du désert, 1967 lui sourira mieux.

Sorti en mars, je ne me retournerai pas sera 10ème en avril.

Doublé pour le disque qui sort en août. Tout de suite chacun pour soi s'impose comme la locomotive et arrive 19ème.
Mais la face B met un peu plus de temps à se faire connaître. Cette chanson sera l'un des plus beaux slows de la décennie. Alice (c'est son nom) va rester 14 semaines dans le hit, avec un podium à la clé en septembre.

En décembre, re-doublé avec toi sans moi, 10 semaines de présence mais seulement une 18ème place en février 68, et le début de la fin, 12ème dès sa sortie.

Pour cette année 67, Eddy Mitchell va se retrouver quand même à la 9ème place des chanteurs français.

A la semaine prochaine pour la partie II : Sa traversée - relative - du désert jusqu'en 1980.

Je vous embrasse.

Commentaires

attendant vers 1980 avec femme et enfants dans un restaurant au Havre un bateau pour Southampton,nous étions voisin de table d'Eddy Mitchel ,très sympa,il avait donné un autographe à notre fils qui était un fan

Écrit par : alain | 04/09/2011

Les commentaires sont fermés.