Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2011

Mon village désertifié, merci qui ????

J'ai vraiment du mal à croire que, lors des dernières élections cantonales, l'UMP ait pu avoir la majorité absolue dans mon village.

Sont-ils tous des crétins ? Je ne le pense pas, commençant peu à peu à les connaître.

Résumons :

Quand j'ai acheté le terrain ici, en 2005, le village disposait d'une poste.

D'une école.

D'une caserne de pompiers.

D'un hôtel-restaurant classé dans le Guide Michelin.

Pour faire ses courses, à 3 km se trouvait une petite supérette.

Egalement, un bureau de tabac/journaux.

Pour ceux qui voulaient voyager, une gare à 18 km qui disposait de 4 relations par jour avec Paris en TGV, et une à 27 km qui en disposait de 8 !!!

 

A présent :

Plus de poste. Pour expédier une lettre si l'on na pas de timbre, alors quelques jours par semaine (en moyenne entre 3 et 4 selon les congés de la dame - qui n'est pas du tout postière) on peut trouver une "agence communale" (nos "agences postales" des années 50/60/début 70, vive le rétro !) qui fait quelques opérations à 4 km. Ce matin, congés de l'agence, et fermeture du lundi pour celle à 7. Résultat des courses : 38 km pour aller poster une lettre urgente !
Sinon, si par exemple vous voulez avoir un conseiller financier, en prenant rendez-vous 3 semaines à l'avance vous pouvez en avoir un à 27 km. Sinon, pour les bureaux les plus proches à 17 et 19 km, prévoir un bon mois....

Je rappelle à toutes fins utiles qu'en 1997, La Poste était partout, et à même fait ouvrir une station-service à son sigle en Lozère !!!

L'école est toujours là. Pour l'instant, car il y a des bruits de fermeture coordination avec un autre village à 5 km.

La caserne de pompiers aussi, c'est les pompiers qui feraient défaut. Fini le temps où leurs patrons les laissait aller sur une intervention, là, c'est Pontarlier qui doit venir... (18 km).

L'hôtel-restaurant a fermé ses portes aujourd'hui. Pourtant bien fréquenté, son actuel propriétaire est à présent trop âgé pour continuer. Bien évidemment il pourrait le revendre. Mais à qui ? Les banques ne prêtent plus (sauf aux riches).

La supérette ? Disparue. Trop de charges. idem pour le débit de tabac/journaux.

Voilà pour Sarkozy, "directement".

A présent, parlons un peu de nos amis Suisses qui aiment bien passer la frontière et acheter français dans un des 40 super ou hypermarchés présents dans le Haut-Doubs, la plus forte proportion en France.

Mais pour leurs trains, pas de quartier ! La liaison Paris-Zurich passait jusqu'en 2007 par Dijon, Pontarlier, Neuchâtel et Berne. Depuis le TGV Est, deux sur quatre ont été supprimés.

Mais ce n'est pas tout ! Restaient à 27 km, à Frasne, les TGV Paris-Lausanne.
mais une réouverture de ligne dans l'Ain a fait gagner 30 mn sur Paris-Genève, et désormais deux sur quatre ont également été supprimés, préférant faire 130 km de plus en passant par : Mâcon, Bourg en Bresse, Bellegarde et Genève. Pourquoi pas Lyon ?????

Et enfin, à partir du 11 décembre, nos TGV Berne qui avant 2007 mettaient quelques 5 h par Pontarlier, puis 4h20 en passant par l'Alsace, mettront moins de 4h par la nouvelle ligne TGV Rhin-Rhône.
Pontarlier est désormais menacé de ne plus avoir aucun TGV.

Ah l'histoire de Pontarlier par le train...
En 1970, voici 41 ans, je mettais 3h55 par le rapide Paris-Berne-Interlaken...
Puis, en 1984, les TGV Lyria ne mettaient plus que 3h20.
Depuis l'an dernier, la ligne ayant été refaite sur la partie montagneuse, c'est 3h08 dans un sens (vers Paris) et 3h21 dans l'autre (Paris-Pontarlier). Comme il y a 27 ans.

Si les TGV disparaissent du paysage Pontissalien, il faudra au bas mot près de 4heures, en prenant 2 TER jusqu'à Dijon, et de là récupérer un TGV. Retour en 1970, sauf que là... il faudra changer 2 fois.

Pourquoi les Suisses font ça ?

En 1997, pour faire diminuer la dette (déjà !!) de la SNCF, on l'a séparée en deux, d'un côté ceux qui roulent, et de l'autre ceux qui font les voies, que l'on a appelé RFF (Réseau Ferré de France).
Pendant quelque temps, tout roulait, la SNCF avait presque résorbé sa dette et RFF résorbait peu à peu la sienne à l'aide de péages.

Mais voilà.... depuis 2007 (comme par hasard) les péages de RFF (entreprise d'Etat) ont tendance à s'affoler, de sorte que même le modèle TGV est mis en cause.
Et cela, les Suisses ne le supportent pas. Ils préfèreront donc, au lieu de payer pour un Paris-Genève et un Paris-Lausanne, ne payer que pour un Paris-Genève-Lausanne en accouplant deux trains.

Merci qui ???

Commentaires

C'est totalement idiot... Et dire qu'après ils parlent de médecins qui ne veulent pas s'installer en campagne! Pas étonnant s'il n'y a rien à côté, abrutis!
(oui ça m'énerve, oui)

Écrit par : CriCri | 02/11/2011

On n'est pas en campagne, mais en montagne (la commune culmine à 1057 m). Et qui plus est en zone frontalière. Les toubibs ne manquent donc pas par ici, c'est du reste pour ça que je n'en ai pas parlé. Même les Suisses viennent se faire soigner "en France voisine"....
Quand j'étais à Lons (campagne) je devais en revanche faire 15 km pour trouver un médecin qui veuille bien m'accepter. Ici, pas de souci, tu peux - si tu appelles avant 15h - avoir un RDV dans la journée. Mais c'est vrai - avec la pharmacie et le kiné, tous deux à 4 km - c'est vraiment la seule chose qui nous reste !
Bises.

Écrit par : Cica pour CriCri | 02/11/2011

Bonjour,

Je suis du Pas-de-Calais, Marquise pour être plus précis, j' ai 54 ans et je cherche un emplois avec au final très peut de réponses. Ma femme, mes 5 enfants et moi nous avons décider de prendre le diable "!!" par les cornes, et créer notre petit job "à nous" Ouvrir un commerce en zone rural serrait pour nous la façon la plus positive pour résoudre notre problème, "J'ai tenue la cogérance d'une société Multi-services". donc ! je ne par pas en terre inconnue, je connais mon travail, et nous savons se que nous pourrions apporter à une petite commune qui "se meure" faute d'activités.

J'ai le détail de notre projet, mais avant de nous fixer, il évidant que la première de nos préoccupation, est de connaitre les possibilité d'accueil, mais après la lecture de votre texte la Mairie dans l'instant nous semble plutôt conservatrice, se qui n'est pas de bonne augure pour la faisabilité de notre projet.

Vous pouvez donner suite à ce courrier (georges.chopin62250@hotmail.fr) Mais dans tous les cas chapeau bas vous aimé votre région et votre commune sa fait aucun doute.

Merci de votre attention CriCri & Cica.

Très Amicalement Jo.

Écrit par : chopin | 02/12/2011

Toutes mes excuses je me suis trompé, de remerciements. ( Se qui n'empêche rien) Mais à mon Avis le propriétaire de se mur l'aura compris..

Écrit par : chopin | 02/12/2011

Ps: Même adresse sous Facebook sans l'@ et le reste...

Écrit par : chopin | 02/12/2011

A vrai dire, si j'avais une petite réserve d'argent devant moi, je me serais dévoué. Car il y a un fort potentiel. Le village vieillit, et sans voiture, beaucoup sont obligés de s'exiler...:(

Pour les locaux, il n'y a pas de souci, l'ancienne poste ferait tout à fait l'affaire.
Le Maire serait ravi de pouvoir accueillir 5 enfants de plus dans son école qui est suspendue à un fil.

Je pense que si vous êtes vraiment intéressé, il faut contacter le Maire, dont je vous donne les coordonnées :
Adresse : 8 Grande Rue
25520 Ouhans
Téléphone : 03 81 69 90 89
Fax : 03 81 56 19 07
En lui disant que c'est un de ses administrés qui vous en a donné l'envie.

Pour finir, afin que vous sachiez où vous mettriez éventuellement les pieds, vous pouvez voir les photos de notre village en tapant "Ouhans" sur Google Images.

Merci en tout cas de l'intention.

Amicalement.

Écrit par : Cica pour Chopin | 03/12/2011

Je précise que nous avons Internet à haut débit (16 Méga) et que nous sommes couverts par les portables.

Écrit par : Cica pour Chopin (2) | 03/12/2011

Les commentaires sont fermés.