Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2011

OUI à la concurrence sur les voies ferrées françaises !

 "c'est dégueulasse".

Telle a été la réaction - à chaud - d'Alain Souchon, invité du journal de France 2 quand a été évoqué le préavis de grève des cheminots portant sur les 4 week-ends de décembre, "parce qu'on manque de considération face aux nouveaux changements d'horaires le 11 décembre" (traduire "parce qu'on manque d'augmentation"....).

Delahousse a eu beau couper le sifflet très vite à Alain, le message est passé.

Il faut quand même savoir qu'en Franche-Comté, cela fait déjà plus d'un mois et demie que les cheminots sont en grève. Motif de ce mouvement : "il n'y aura pas de contrôleur sur la nouvelle ligne entre Besançon-Ville et Besançon-TGV". 8 kilomètres ... !

Il n'y a déjà plus de contrôleur sur les TER partant après 21h depuis le triste épisode de janvier 2005 (viol d'une contrôleuse sur un TER près de Brive), mais ça, personne n'en parle.

 

Je sais.

J'ai fait partie d'une entreprise nationale qui est partie de rien au début du siècle - du temps où elle s'appelait l'ONM -, pour arriver à "presque rien" dans les années 60, puis a explosé grâce à de nouveaux instruments de mesure et à l'informatique dans les années 90, où elle est devenue la plus performante du monde.

Mais le pouvoir de droite a supprimé le monopole de notre entreprise (qui a alors perdu son appellation "nationale") et tout le monde pouvait alors s'engouffrer dans la brèche. Ce qui lui a porté un rude coup.

Puis ça a été l'achèvement par la fameuse "RGPP" de sarkozy (mon nouveau clavier refuse les majuscules j'ignore pourquoi, mais là je ne reviendrai pas en arrière lol, je laisse comme ça) c'est à dire le démantèlement général de la plupart des entreprises publiques qui n'auraient pas les moyens de paralyser le pays si elles se mettaient en grève.
La SNCF a donc été épargnée, mais pas mon entreprise, qui quand même a sauvé des millions de vies depuis sa création.

Bref, j'ai dû partir précipitamment en retraite, sachant qu'on devait fermer mon centre au plus tard en 2014 et que d'ici là les gens qui partiraient ne seraient remplacés qu'à raison de 1 sur 3 (à mon arrivée en 2007 nous étions 7, actuellement "ils" sont 3...)

J'aurais donc des raisons d'être contre l'ouverture à la concurrence.

Mais pour les trains, RAS LE BOL !!!

Je suis un amoureux des trains, abonné à la Vie du rail depuis... 1964 !  A Rail Passion depuis sa création en 1996.

Mais les grèves de Noël, alors là basta !
C'est un des moments privilégiés de l'année où tout le monde peut se retrouver en famille, et seule la route ou l'avion seraient donc permis ? Avec deux fois plus d'usagers sur un réseau routier verglacé voire enneigé la plupart du temps ?

Cette année, un Paris-Rome passant par Dijon, le Haut-Doubs et la Suisse est créé par une société privée.

J'espère de tout mon coeur que cela va aller en augmentant, afin que ces messieurs les conducteurs de train payés plus que des profs d'université et pouvant prendre leur retraite à 52 ans (Oui ils ont bossé la nuit, mais moi aussi, jusqu'à 57 ans !! ) comprennent qu'ils ne sont plus les Rois et ne peuvent plus décider de prendre des millions de gens en otage.

Et je serai indulgent, je ne parlerai pas des 3h20 de trajet pour effectuer 77 km que j'ai effectués régulièrement durant l'automne et l'hiver dernier pour rallier Lons le Saunier et Pontarlier...

Sincèrement, à prix égal (le billet de train, même acheté 3 mois  l'avance, est très cher, parfois 4 fois plus que l'avion) entre une entreprise privée qui certes peut faire aussi la grève, mais pour des motifs vraiment "valables", et la SNCF je n'hésiterais pas une seconde...

Attention Messieurs les Cheminots ! Vous êtes en train de scier la branche (confortable) sur laquelle vous êtes assis...

Je vous (pas les cheminots) embrasse.

Commentaires

Et moi, je suis pour la concurrence pour les cars, car j'en ai marre des horaires pourris des LER en région PACA! C'est toujours la même galère quand je vais à Toulon tous les lundis et j'en ai marre de chez marre!!!

Bises!
Carla

Écrit par : cmvg1971 | 06/12/2011

En plus, la SNCF et RFF ont complètement refait la ligne entre St Charles et Aix, cadencé des TER mais n'ont pas été fichus de programmer des TER directs Aix-Marseille-Toulon !!! Certes 1h15 de trajet, mais ça ne dépendrait pas de la circulation ou des conditions climatiques...
Bises.

Écrit par : Cica pour Carla | 06/12/2011

Mince, j'avais loupé cette note!

Malgré tous les problèmes, et tu as raison, étant en région parisienne je ne rencontre pas les mêmes problèmes qu'en province, je reste farouchement contre la privatisation! Cela n'amène rien de bon! Il n'y a qu'à voir le modèle anglais! Pas moins de trois trains différents pour faire Londres/Birmingham, 2h de temps, 35 euros pour un confort tout relatif... Sans compter le mauvais entretien parce que ça coûte trop cher, et donc la dégradation et les accidents réguliers, dont plusieurs déraillements meurtriers!

Ce qui empêche la SNCF d'investir en ce moment, c'est RFF sur les grandes lignes, qui a du mal à lâcher le pognon, et la STIF en Ile de France qui promet des budgets qu'elle ne lâche JAMAIS!
Le RER A à double étage de Paris inauguré depuis peu est attendu depuis... 15 ans... Mais jamais aucun budget n'avait été donné pour ce faire, et une fois qu'il a été donné, il était donné sans l'être vraiment: il y avait le budget, mais pas d'autorisation à lancer la production!
Maintenant ça y est, on est content, il est inauguré. C'est une belle connerie, soit-dit en passant... Le RER A est en réalité plus un métro qu'un RER et a besoin que les gens puissent entrer et sortir RAPIDEMENT... ce qui ne sera jamais le cas avec un train à double étage, des escaliers, etc! C'est tout simplement ingérable... Evidemment on pourra transporter plus de gens d'un coup, mais le train restera également plus longtemps en gare et se mettra, de fait, en retard. Et rien ne différencie actuellement au niveau horaires un RER simple d'un RER double. Grossière erreur!

Écrit par : CriCri | 11/12/2011

Je crois que tu as touché là le fond du problème, ce retard récurrent des RER A et C. Tout simplement les horaires sont calculés avec un arrêt ne dépassant pas les 10 secondes. Or les rames doubles exigent un arrêt qui va parfois jusqu'à la minute... 50 secondes multipliées par le nombre de gares, ça fait pas mal en bout de ligne !

Sinon, je ne suis pas pour la privatisation !!! Mais tout simplement, sur une infrastructure RFF (qui est finalement une SNCF-bis), des trains SNCF pourront circuler, mais avec d'autres trains.
De la même manière que les trains étrangers circulent chez nous et que nous nous circulons chez eux. La privatisation serait de vendre RFF et la SNCF en bloc, et ça - un temps envisagé par Pompidou avec la SNCF - ce serait hyper-dangereux !

Bises !

Écrit par : Cica pour Cricri | 11/12/2011

Les commentaires sont fermés.