Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2011

En 2005 je me suis trompé de site

Quand je suis arrivé sur le net, en juin 2003, j'avais un énorme besoin de reconnaissance, tant j'avais peu d'estime pour moi-même. Quelques mois j'avais fait une TS que j'estimais inratable autant parce que j'en arrivais à me détester que j'en avais marre de vivre.

Le déclic vint du forum de Psycho.
Lequel forum avait une mesure. En face de chaque question soulevée, il y avait un chiffre, qui correspondait à l'intérêt suscité par la question auprès de la communauté.

Quand je suis arrivé sur ces forums, j'ai tout de suite foncé sur "vivre une séparation".
Et là j'ai vu le nombre de réponses apportées à chacun des "posts" (j'ai apris ce mot-là pour l'occasion) : entre...0 (!) et 150. La moyenne tournait autour de 10/15.

Effectivement mon tout petit premier post m'a apporté 8 réponses.
Mais aussi un mail, d'une certaine Sylvie, qui m'a soutenu pendant 4 jours, aux termes desquels je devais aller voir mon père qui venait de se faire couper la jambe.

A mon retour, mail laconique de Sylvie qui me disait qu'elle arrêtait toute correspondance avec moi...

Second post, vu que j'étais encore plus mal que la semaine d'avant.
Je me souviens encore par coeur de ce post que j'ai pondu sans trop réfléchir :

Je me traîne lamentablement dans ce monde depuis que j'ai été séparé de celle avec qui j'étais. Mais nous n'avions pas le droit de nous aimer. Depuis 6 ans je me traîne, depuis 6 mois je suis un écorché vif. Je souffre et je fais souffrir les autres, j'en prends de plus en plus conscience. Donnez-moi une raison ( hors la famille ) de rester dans ce bas-monde ça me serait utile..

Et là, miracle : 254 réponses allaient arriver.
Et peu à peu, dans ces forums je devins une sorte de "vedette" car je tenais à voir les posts de ceux qui m'avaient soutenu (entre parenthèses j'en ai vu des vies brisées) et j'essayais à mon tour de leur apporter des mots de réconfort.

Au bout de quelques mois j'étais connu comme le loup blanc. Réussissant même à faire un chiffre impressionnant sur le forum spiritualités, qui n'avait jamais plus de 5/6 réponses.
Là j'en ai eu plus de 160 !

Mais qui dit popularité dit aussi jalousie, et sans vraiment m'en rendre compte j'avais dépassé un pauvre type encore plus atteint que moi (lui cherchait carrément - et réussissait - à se faire des nanas via les forums !) et il a commencé à me prendre en grippe, puis à prendre une bonne demie-douzaine de pseudos, aidé d'une nouvelle conquête encore plus à l'ouest que lui qui avait fait de même.

Bref, le 11 septembre 2005, je jetai l'éponge.

Auparavant j'avais intégré les blogs du site, mais là, pas d'instrument de mesure, en dehors d'un compteur qui pouvait mesurer l'audience mais qu'il fallait qu'on voie de la page.
En plus il n'était pas fiable.

J'avais, en 2005, toujours ce besoin de reconnaissance, et je ne me fiais alors qu'au nombre de commentaires. Je devenais même chiant avec ça, virant toute note qui avait eu le malheur d'obtenir une "roue de bicyclette" en guise de commentaires (zéro donc). Je restais baba devant des gens qui mettaient des dizaines de billets sur une note ne représentant... qu'une photo ! Je saurai bien après (septembre dernier) le fin mot de l'histoire.

Ce n'est pas pour ça que j'ai quitté Psycho.
D'abord, le site était en panne continuelle. La page d'accueil datait de.... 2008!
Je savais aussi que tôt ou tard les blogs de Psycho fermeraient ou deviendraient imbitables.

Hélas je ne me suis pas trompé... Psyblog et quelques autres en savent quelque chose !

Je me suis alors réfugié ici. Au pif.
Et j'ai vu qu'ils avaient des stat à toute épreuve.
- Nombre de visiteurs par jour
- Nombre de visiteurs uniques par jour
- Nombre de notes lues.
- "hit-parade" des notes les plus lues mensuellement.
Et par un simple calcul de CM2, je peux savoir quel lectorat a eu telle note.

Rien à voir avec le nombre des commentaires, qui - je l'ai toujours dit - ne sont que des renvois d'ascenseur. Tu m'as commenté, je vais te commenter...

Alors, amis blogueurs, sachez que le nombre de commentaires ne dépend absolument pas de l'intérêt suscité par votre note.

Des exemples ?

Vers les étoiles - 8 du 2 avril : 2 commentatrices, Cricri et Christel. Cette note a été lue plus de 900 fois ! Et elle continue toujours, classée encore ce mois-ci, 8 mois après sa parution, 12ème des notes les plus lues (sur 420)

I love your attitude, du 22 juin : 3 commentatrices, Captainelili, Cricri et Odile, 1665
lectures !!!

DSK, enfin, du 22 août : 2 commenateurs, Captainelli et Julius, plus de 500 lectures.

Et ce ne sont pas les seuls exemples.

Michel Polnareff 2ème partie, du 15 novembre, 0 commentaires, plus de 80 visites !

C'est sur Hautetfort que j'aurais dû venir en avril 2005, et non pas continuer sur Psycho, car là au moins j'aurais été vraiment fixé sur l'impact de ce qu'écrivais, au lieu de me fier à des commentaires le plus souvent de charité, et aussi, je le reconnais, de marques de sympathie profonde.

A présent, beaucoup moins de besoin de reconnaissance (j'ai grimpé de 6000 places ce mois-ci au top des blogs français, mais ma foi, je m'en fous un peu...) , mais si je continue à scruter ce qui vous plaît dans mon blog, c'est juste pour voir si vous êtes d'accord avec moi, si vous aimez les mêmes choses.
Et dans ce sens je suis heureux de voir que mes notes "Nathalie", si elles ne représentent que 5% de mon blog, sont lues par 20% des internautes.

Je vous embrasse.

12:25 Publié dans Blog, moi, psy | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

Vois-tu ce qui est fait est fait. L'important dans le présent est que tu sentes bien sur ce site. Je t'embrasse, pas trop présente, mais je lis.

Écrit par : Brigitte | 08/12/2011

;-))

Écrit par : Teb | 08/12/2011

Merci de me lire :))
En revanche, le site ne permet pas de savoir qui a lu et d'où. Je pourrais installer ce genre de truc (je l'avais d'ailleurs fait temporairement en 2005) mais j'estime que ça serait alors de l'espionnage. Le principal, c'est que je sois lu, et surtout que je sois compris :)
Bises.

PS Pour Brigitte : as-tu eu de la neige ?

Écrit par : Cica pour Teb er Brigitte | 08/12/2011

Quelques flocons... beaucoup beaucoup de pluie, mais il parait qu'il en fallait. Ceci dit, en dessus de chez moi, il y en avait pas mal et les chiens se sont éclatés. Bon ça va... disons quelques 6 centimètres.

Écrit par : Brigitte | 08/12/2011

Je suis bien d'accord avec toi en ce qui concerne les commentaires (certains écrivent parfois tous les commentaires sont rendus). J'avoue malgré tout avoir la nostalgie de PSYCHO, car nous nous connaissions tous. Mais, il faut dire qu'à l'époque, je passais plus de temps sur l'ordi, et en conséquences lisais et commentais plus ! Sur OB, j'ai cessé de répondre aux commentaires car cela me prenait trop de temps, depuis quelques afficionados continuent "gratuitement", et cela me touche. Mais effectivement, beaucoup plus de lecteurs que chez PSYCHO.
Bisous

Écrit par : LE CHEMIN DU BONHEUR | 08/12/2011

C'est vrai que Psycho était une grande famille. Alors que moi sur Hautetfort et peut-être toi chez Over nous ne connaissons que peu les autres.
Mais le site était quand même très imparfait.

- déjà, pourquoi 2 vitesses ? Ceux qui payaient, avec un super-blog, et les "gratuits", avec une enveloppe plutôt basique. Au moins, toi comme moi avons désormais le choix de l'apparence de notre blog et la place de nous exprimer.
- ensuite, les pannes récurrentes du site, qui nous rendait parfois fous. Je pars du principe - peut-être erroné ? - que si on atterrit sur Psycho, ce n'est pas par hasard, et qu'on y est plus fragile qu'ailleurs. Or ces pannes (derniers mis à jour, surtout) nous déstabilisaient.
- puis, comme je le souligne dans ma note, nous naviguions à l'aveuglette. Comment savoir si on était lus ?

Sinon je n'ai pas cessé de répondre aux commentaires, parce que.... je n'en ai presque plus ! Ceux qui me lisent ne le font plus parce qu'ils viennent prendre des nouvelles "de la famille" mais parce qu'ils sont intéressés par les sujets que je traite. Dont Nathalie !

Et ça sera là mon dernier "argument" sur le fait d'avoir fui Psycho, c'est que là-bas j'avais l'air de ressasser cette Histoire, que la "famille" connaissait depuis 2003. Ici c'est un lectorat nouveau qui l'a découverte, et qui - si j'en juge par l'audience des notes "Elle" - a l'air d'apprécier que de nos jours, le romantisme et les contes de fées existent toujours !

Bisous.

Écrit par : Cica pour Joelle | 08/12/2011

le romantisme oui :-) les contes de fées bin ça par contre ....en tout cas Cica ton histoire oui, un grand OUI. Bises

Écrit par : Chris R. | 09/12/2011

Je serais toujours admiratives! Le calcul de CM2 je n'arrive pas à le faire rentrer dans ma petite tête (au demeurant sans doute bien plus douée pour autre chose!)...
Bises!

Écrit par : CriCri | 09/12/2011

Je vais essayer de t'expliquer.
D'abord il faut être présent les 3 premiers jours.
1) le 1er, tu ouvres ta page "stat".
2) "statistiques détaillées"
3) là tu vois des pourcentages. Le "jeu" consiste à trouver des multiples à ces pourcentages. Par exemple si tu as plein de 0.39%, puis des 0.26% et des 0.13%, ces 0.13% vaudront 1 lecture.
Tu me suis ?
4) Tu essaies de faire pareil pour le 2ème et le 3ème jour.

Tu es toujours là ?
C'est là qu'il faut faire une manip un peu spéciale. Oui, CM2 j'ai peut-être exagéré. Disons BEPC.

Ce pourcentage que tu as, et qui équivaut à une note lue, tu le multiplies par le nombre de tes visites. Et là tu obtiens "THE" nombre.

Nombre qui restera invariable pendant tout le mois, et qui te permettra de trouver quel est le pourcentage pour 1 note lue, en divisant, jour après jour, ce nombre par le nombre de tes visiteurs.

Voilà, tu peux prendre un cachet d'aspirine ;-)

Je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Cricri | 09/12/2011

Deux, même! Je te suis jusqu'aux pourcentages que, ma foi, je trouve sans problèmes. Mais mon cerveau semble avoir développé une allergie virulente à toute forme de calcul et se bloque systématiquement après!
Tant pis :)
Je tenais à ajouter qu'en 2005 Haut et Fort n'était pas du tout pareil... Le site a énormément changé! Très peu, d'ailleurs, qui ont commencé à cette époque sont encore là pour en parler!

Des bises!

Écrit par : CriCri | 10/12/2011

Seul bémol sur Hautetfort, le fait que lorsque tu écris un commentaire, tu as une chance sur deux de te voir proposer un hyéroglyphe à déchiffrer, et si tu as réussi l'opération, un temps d'attente non négligeable avant que ton commentaire soit mis en ligne. Je viens d'en faire l'expérience chez toi !
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Cricri | 10/12/2011

Avec les robots comme les robots des moteurs de recherche, les visites ne sont pas forcément des lectures par des humains. Et un humain peut très vite fermer la page... Je crois que ce serait bien d'avoir aussi, en pluss du nombre de visites, le temps passé sur l'article. Google Analytics donne un temps moyen passé sur le site mais je ne sais pas s'il donne pluss de détails, il faudrait que je fouille...

Écrit par : Cristophe | 10/12/2011

Les robots doivent être comptabilisés par le site, alors, vu qu'aujourd'hui je suis 135ème sur à peu près 5000 sur Hautetfort au niveau des visites (1536 ces 8 derniers jours).
Vive les robots !

Écrit par : Cica pour Cristophe | 11/12/2011

Cette Histoire....
Les choses auraient été si simples si je n'avais pas été marié et papa... Jusqu'à "vers les étoiles 7", je pense que ça aurait été la même chose, il me fallait absolument l'apprivoiser.
Puis, après, c'était simple : on se mariait, certes l'Ordure en Chef serait arrivée mais à deux sans les scrupules qui nous rongeaient on aurait réussi à en triompher, il aurait posé sa mutation, et à présent nous serions parents de (au moins) trois beaux enfants dont l'aîné(e) aurait 17 ans....
Mais avec des "si"...
Ce qui me désole c'est que moi je m'en suis (relativement) bien sorti, mais Elle ?

Je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Chris R. | 11/12/2011

C'est surtout quand on poste des commentaires chez soi, ai-je cru remarquer... Mais je peux me tromper! Bises!

Écrit par : CriCri | 15/12/2011

Les commentaires sont fermés.