Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

Les 50 interprètes 1963/1974 d'après "Salut les Copains" : les Sunlights

Qui à présent se souvient des Sunlights ?

Et pourtant, leur explosion entre 1966 et 1968 m'oblige à les inclure dans cette "saga".

Les Sunlights sont un groupe Italo/Belge (comme Adamo et Frédéric François) fondé en 1962/63. En même temps que Sheila ;-))

Leurs premiers 45 tours passent inaperçus en France. C'est le cas de :

Day train en avril 63
Les cavaliers du ciel en juillet 63
Les malheurs de Sylvie en septembre 63
Surf beat en février 64

Devant ce peu de succès, Decca les vire, puis éclipse de deux ans avant d'être récupérés par AZ, avec la reprise du déserteur de Boris Vian en avril 1966.

Là SLC accroche, et cette chanson, bien que culminant à la 4ème place fin août, sera toute de même classée 12 semaines dans le hit !!
Les Sunlights sont lancés.

Le disque que je préfère d'eux ne marchera pas. Grand Jacques, reprise de Jacques Brel, mais avec plus de force, sortira en octobre mais ne sera pas classé.

Pas de classement non plus pour eux parmi les 20 interprètes de l'année.

1967.

En mars sort en Belgique Ne jouez pas aux soldats, dont la la version française sera ne joue pas au soldat.
Bon accueil dans SLC, qui le classe 5 mois dans ses pages hit-parade, d'avril à août, avec la 10ème place en juin.

Toujours pas de classement dans les 20 meilleurs interprètes de l'année.

1968.

Au début de cette année-là, j'ignore pourquoi, mais c'est l'année....1926 qui sera à l'honneur!!!
Grâce d'abord aux Sunlights qui firent une merveilleuse reprise des roses blanches, que SLC classa, le cul entre deux chaises, à la 13ème place en mars, alors que côté vente de disques, elle se classera 3ème en février derrière comme un garçon de Sylvie Vartan et l'amour te ressemble d'Adamo.
La numéro 4 étant elle aussi une chanson de 1926, Riquita, chantée par une dame de 51 ans, Georgette Plana, ayant eu son heure de gloire dans les années 40 et qui, à 95 ans, est aujourd'hui la doyenne des chanteuses françaises !

Bref, SLC ne sait pas quoi faire de ces Roses Blanches, qui n'entrent pas tout à fait dans le cadre de l'émission !

Forts de leur succès, ils reprennent en avril une chanson de 1958, maman la plus belle du monde.
Classée 4ème avec la version de Dalida à l'été 58, ils feront mieux dix ans plus tard, 3èmes derrière Nana Mouskouri et Adamo ! SLC ne leur accordera que la 10 ème place...

Au niveau (comme on commeçait à dire à l'époque !) SLC, leur disque suivant sera un succès ! sorti en août, Quand on est musicien restera 16 semaines dans le hit, avec une 4ème place à la clé en décembre.

Fort logiquement, les Sunlights s'emparent de la 1ère place des groupes pour 1968, juste devant les Charlots.

1969.

Dernière année pour eux dans SLC.

Les majorettes n'auront qu'une 25ème place (juste!) en mars.
• Sortie en juin, nous deux on s'aimera ne sera que 19ème.

Ensuite, on notera la sortie en 1970 de Rendez-vous à demain, papa est en voyage et tzeinerlin.

En 1971 de loin des yeux loin du coeur.

Enfin, en 1973, avec Aldo maccione, de arrêtez les aiguilles.

Inévitable tentative de come-back en 1975 avec les roses blanches, en 1983 avec le déserteur, et en 1991 avec un medley des deux chansons. Sans aucun succès...

Voilà pour les Sunlights, qui s'éteignent à présent (lol), rendez-vous la semaine prochaine avec du "costaud" : le premier tome consacré à Sylvie Vartan !

je vous embrasse.

Les commentaires sont fermés.