Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2012

Les 50 interprètes 1963/1974 d'après salut les copains : Sylvie Vartan IV

Une commentatrice me demandait tout à l'heure pourquoi je parlais tous les mois des notes les plus lues. Une des réponses peut être celle-ci : Ceux qui ont lu ma dernière note sur Sylvie Vartan savaient-ils qu'ils avaient été ainsi 27 par jour à s'intéresser à cette chanteuse que beaucoup pensent - à tort - comme has been ? A présent ils le savent. C'était un des buts de ma note.

Bref, passons sur ce détail, je vais à présent aborder la dernière partie de la carrière de Sylvie, celle d'après 1971.

1972 sera une année "sans" pour elle.

Si mon père, sorti à l'été, se classe directement n°2 en octobre, elle dégringole aussi vite dans le hit le mois suivant.

Mais Dilindam, sorti à l'automne et beaucoup entendu à la radio, sera son premier 45 tours non classé :(

Et pour la première fois depuis le début de sa carrière, Sylvie Vartan n'est pas dans le "top" annuel...

1973 débute avec, en février, non je ne suis plus la même, qui ne récoltera qu'une 13ème place en mai.

Il lui faudra le secours de son mari (alors que le couple commence à battre de l'aile) pour la voir de nouveau figurer en bonne place avec j'ai un problème : 7 semaines numéro 2 derrière le tube de la décennie : la maladie d'amour de Sardou.

Et de nouveau, le bide avec la vie c'est du cinéma, et je chante pour Swanee. Que se passe-t'il chez SLC ?

A la fin de l'année elle sort l'amour au diapason, qui va la remettre en selle : 6ème fin février 1974.
1974 où bye bye leroy brown est par contre un grand succès : 20 semaines dans le hit, de juin à octobre, 12 semaines dans les 10 premiers mais seulement une 7ème place en juillet et une 6ème en août.
Ouff !

En octobre elle sort une reprise de Dadouronron, qui n'aura pas le même succès de la version que son mari avait faite 11 ans plus tôt: seulement la 16ème place.

Néanmoins pour cette année 74 elle se classe 11ème, de nouveau première chanteuse.

Et ensuite ?

1975 sera l'année du retour.

Certes une 23ème place en janvier pour les chemins de ma vie, mais en revanche the shang a lang song, qui marque le début de la mode rétro de la fin des années 70, ira jusqu'à la seconde place en avril.

Et c'est par un.... tango (!) qu'elle va squatter les sommets à l'automne : La drôle de fin arrivera numéro 6 début septembre.

Enfin elle termine l'année en beauté, danse-la chante-la sera classée durant 4 mois, avec un podium début novembre. Renouera-t'elle avec les numéro un ? Son dernier remonte quand même à 1967 avec Baby Capone, et encore une seule semaine...

La réponse est oui !

C'est avec qu'est-ce qui fait pleurer les blondes ? sorti en janvier 1976 que Sylvie renoue avec la première place.

Puis, toujours en 1976, l'amour c'est comme les bateaux se classera n°2 fin juillet, juste derrière son mari.

A présent, plus de SLC, place au classement des ventes.

Ta sorcière bien-aimée sera 3ème entre novembre et décembre.

En 1977, Petit rainbow décrochera une belle seconde place en octobre, derrière... Ringo Willy-Cat !!

La troisième place pour solitude, adpatation du tube Substitute des Clout en août 1978.

Nicolas, sorti à l'automne 1979 se classera 2ème en février 80 derrière Chantal Goya.

Encore un podium à l'été 81 avec l'amour c'est comme une cigarette.

Nouveau duo, avec Michel Sardou cette fois (la première fois qu'on s'aimera) qui va les propulser numéro 3 en août 1983 derrière jackie Quartz et Indochine.

Puis c'est de nouveau une grosse traversée du désert. Il lui faudra attendre 8 ans pour revenir dans les 25 premiers. La 18ème place le 10 mars 1991 pour sa reprise de quand tu es là.

Nouvelle reprise, a cappella, de tes tendres années qui lui vaudra la 8ème place le 19 septembre 1993.

Une 5ème place le 25 octobre 1996 pour je n'aime encore que toi.

Les robes, sorti en 1996 n'aura droit qu'à l'antichambre.

Suivent encore 13 ans... Jusqu'à

La 5ème place le 20 septembre 2009 pour je chante le blues !
2009 qui décidément sera une année faste, car elle décrochera la 10ème place pour son single suivant, l'un part l'autre reste, le 20 novembre.

2010 n'est pas en reste, live olympia est 8ème le 21 mars.
Et la 5ème le 12 décembre avec je me détacherai.

50 ans de carrière, on attend la suite ! Chapeau Madame !

A dimanche prochain pour Hervé Vilard, première partie.

Je vous embrasse.

Commentaires

merci pour toute ces précisions. Un excellent travail félicitations. l'ironie est que j'ai découvert Sylvie en 1972 grace à le chanson Dilindam dont je découvre aujourd'hui grace à vous qu'elle a eu en fait très peu de succès ! Je me permet de signaler une erreur : la chanson "je n'aime encore que toi" n'est pas une reprise mais une chanson originale de Luc Plamondon et Richard Cocciante pour Sylvie Vartan.
j'ai pu lire la discographie II, III et IV de sylvie mais pas moyen de trouver la premiere partie de ses débuts à 1964 ? pourriez vous m'envoyer le lien? Merci beaucoup.

Écrit par : peyret | 02/04/2012

Dont acte pour "je n'aime encore que toi", je rectifie bien sûr immédiatement.
Je suis (agréablement) surpris de voir l'engouement des lecteurs pour cette chanteuse qui - contrairement à beaucoup en ce moment - ne parle pas urbi et orbi de ses 50 ans de carrière. Si vous ne l'avez pas encore lue, je vous conseille l'excellente bio de Sylvie "de l'ombre à la lumière" où elle aborde sans fard sa vie, qu'elle soit intime ou professionnelle.
Pour Sylvie I (qui n'a eu que 18 lecteurs et aucun commentaire !! ) voici le lien

http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2012/03/04/les-50-interpretes-des-annees-1963-1974-d-apres-slc-sylvie-v.html

Merci à vous de vous intéresser à mon blog, amitiés :)

Écrit par : Cica pour Peyret | 02/04/2012

Les commentaires sont fermés.