Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2012

Remontée dans le temps

Me voilà rentré.
J'avais écrit "à dimanche 30", en fait c'était entre les deux, dimanche 29 en soirée, et reprise du blog le lundi 30.

Mes vacances furent une réussite.

Surprise pour les premières 24h, ça s'est super-bien passé avec ma fille.

24h, pas 24h01... Les 24h suivantes sont à oublier !

Jusqu'à la soirée du samedi 21, bal costumé entre Lorient et Quimper, qui a permis à beaucoup de gens de la famille de se revoir, parfois après 13 ans... Retrouvailles émouvantes pour beaucoup, et ça effacera certains côtés de la "fiesta", comme la mise en scène de la mère de mon filleul, parfois pathétique, et aussi le fait de voir ce même filleul se faire pourrir de cadeaux. Y compris par bibi, mea culpa !

Je découvrirai durant ce week-end électoral que le plus riche membre de la famille allait voter Hollande, votant à droite depuis sa majorité. Ce cousin qui a réalisé qu'en 2007 il avait voté pour un candidat qui avait assuré ne pas toucher à l'âge de départ à la retraite, et que ce candidat, une fois arrivé au pouvoir, s'était empressé de rajouter deux années de plus. Ce sont des choses auxquelles ont est sensibles vers la cinquantaine...

En revanche, mon cousin/frère, qui ne jure désormais que par la pensée positive, est devenu un adepte... du Front National ! Lui qui me disait, à l'époque où, après la faillite de son entreprise, il n'avait plus que le RMi pour survivre avec son épouse et ses 4 enfants, que "voter ne l'intéressait pas" !
Il aurait dû persister dans cette voie, d'autant que l'assistanat ne fait pas trop partie du programme de Marine...

Cette soirée électorale, que j'attendais depuis des mois, je la passerai chez ma cousine germaine, entouré de Sarkozystes et de Frontistes !

Nos voisins Suisses avaient annoncé la couleur sur 20minutes.fr dès 17h, et c'est sans grande surprise qu'à 20h, je verrai Hollande en tête et Marine à près de 20%... Le candidat sortant buvant la grande tasse !

je sens la vague.jpg

Au moins l'avait-il prévu, il pourra se reconvertir à Météo-France, entreprise publique qu'il a commencé à bien démanteler !

Pour la première fois depuis longtemps (1993), c'est avec le coeur léger que je quitte Lorient, pour aller rejoindre mon ami Bernard à Quimper.

Lui n'est pas Sarkozyste, et du coup, on a pu boire le champagne !

D'abord, une balade vers la pointe du Raz et la baie des Trépassés. Grandiose avec la tempête :

DSCN1175.JPG

J'aurais pu tricher, ne pas montrer l'essuie-glace, mais j'avoue: j'étais dans la voiture pour prendre ce cliché, dehors les vents dépassaient les 100 km/h.

Bernard avait ensuite prévu un "pélerinage" à Brest, là où on s'est connus voici... 47 ans !
Nous avons revu nos chers quartiers, ceux où nous avons traîné nos guêtres durant les étés 1965, 66, 67, 68 et 69.

Puis direction la plage, celle où j'ai passé 6 étés consécutifs, de 1964 à 1969. Celle où j'étais amoureux d'une fillette qui peu à peu deviendra une belle ado. Où, plutôt, je pensais être tombé amoureux, car... ces amours étaient saisonnières, et le retour des feuilles mortes endormira chaque année ce sentiment, qui renaîtra l'été suivant, sur le quai de la gare de Brest !
Nous étions une bonne dizaine à cavaler auprès de cette allumeuse en maillot bleu turquoise, dont Bernard, bien sûr.

Sur cette plage, j'y suis revenu environ une dizaine de fois depuis ces vacances passées avec mon père. A chaque fois je rentrerai dans le café qui nous abritait, où nous logions sous les toits avec vue sur la plage (et sur Nadine, la jeune demoiselle en question...)

Mais cette fois, ce sera tès différent.
D'abord la présence de Bernard dans ces lieux que nous avons hantés. Bizarre sensation...
Ensuite, quelqu'un qui se souvenait de tout. Une jeune femme effacée âgée d'une d'une vingtaine d'années à l'époque. Laquelle approchait les 70 ans, et avec qui nous avons discuté.
J'étais pour elle "un gamin très vif, qui ne restait pas longtemps dans le meublé et qui passait ses journées à la plage, sauf les jours de de pluie où elle se souvenait très bien des parties de monopoly interminables passées avec la bande, dont faisait partie Bernard, et bien sûr emmenée par Nadine."

Elle se souvenait de mon père, "qui était sans cesse à la fenêtre pour me surveiller. Notamment avec ses jumelles".
Je n'allais pas lui dire que ce n'est pas tant moi qu'il surveillait mais plutôt l'arrivée d'une 4 chevaux noire, conduite par sa maîtresse !!!

Bref, un retour aux années 64/69, ne manquait plus que la musique qui allait avec, de una lacrima sul viso en 1964 à que je t'aime en 1969 en passant par sunny afternoon en 1966 ou a whiter shade of pale en 1967. Premier slow sur cette chanson là-bas, avec une jeune fille dont j'ai oublié le nom...


Mais l'apothéose - prévue - sera les retrouvailles avec 3 des 5 copains de fac qui formaient la "bande des six", dont je parle dans la note précédente.

Dans le restaurant les couples de l"époque se reformeront, à savoir le légitime, Annie et Michel d'un côté de la table, et l"inachevé", Danielle et moi de l'autre. Danielle avec qui j'aurais pu me marier si je n'avais pas eu à cette époque le coeur marqué au fer rouge par ma première rupture sentimentale...

http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/09/01/premie...

Danielle qui me dira "finalement Pat a raison, les Sous-Doués n'ont rien inventé, 7 ans avant nous faisions mieux...."
Dommage qu'on ne se soit pas vus en tête à tête, j'aurais aimé avoir une conversation plus approfondie, notamment sur ce rendez-vous raté, voici 41 ans...

Mon épouse a "subi" cette soirée, pendant que nous évoquions nos souvenirs d'anciens combattants.

Je terminerai en parlant de notre adorable logeuse, qui est en passe de devenir une véritable amie. En plus nous sommes du même bord politique, et c'est tous les trois que nous avons regardé, jeudi soir, des paroles et des actes sur France 2.

Là j'avoue que j'ai hâte que ça finisse, car la campagne de Sarko n'est même pas nulle, elle est largement au-dessous du zéro... Un type complètement aux abois à l'idée de perdre son jouet, et prêt à faire n'importe quoi pour le garder, même les choses les plus pourries.
Je pense que cette campagne restera dans les annales...

Quelques photos de Paris, pour terminer :

DSCN1198.JPG
Pris de la chambre, une preuve du réchauffement climatique accentué par l'effet de ville

DSCN1202.JPG

Présent/Passé, à 1 km de notre meublé, à gauche les vestiges du tunnel du chemin de fer de la Bastille, la promenade plantée commençant à l'autre bout du tunnel, à droite le RER A se dirigeant vers Nation.

DSCN1195.JPG

Témoin du passé, la dernière vespasienne de Paris, située devant la prison de la Santé. L'affiche témoigne que la photo est vraiment prise cette semaine (oui, vraiment une campagne de chiottes...!)

DSCN1188.JPG

Une vue inhabituelle de la Butte Montmartre, prise de la cité Bergeyre, près des Buttes-Chaumont.

 

Voilà, je vous embrasse.

Commentaires

Heureuse pour vous... jolies photos. Je t'embrasse

Écrit par : Brigitte | 01/05/2012

:))))

Écrit par : Cica pour Brigitte | 01/05/2012

Bonne nouvelle, ces vacances réussies.
Tu as bien fait de garder l'essuie-glace, ça donne un effet vérité. :-) Et puis, j'aime beaucoup la vue de la Butte.

Écrit par : captaine lili | 01/05/2012

Très jolie la dernière photo, vraiment! Tu as bien fait de nous la montrer!
Bises, contente que le périple se soit bien passé dans l'ensemble!

Écrit par : CriCri | 01/05/2012

Merci de vos coms sur la photo, j'hésitais à la poster car je la trouve un peu floue !
Bisous

Écrit par : Cica pour Captaine et CriCri | 01/05/2012

Hé bien, voilà des vacances denses ;-)
J'aime bien la photo du banc devant la mer ! On s'y croirait assis !!
Biz

Écrit par : Teb | 02/05/2012

Hi hi hi... j'adore la photo de la vespasienne et de ton "bon" mot "campagne de chiottes" :)))
Sinon, je partage avec toi plusieurs choses : les retrouvailles, le manque de tête-à-tête bien des années après...
Pendant que tu traînais à Paris, j'étais sur la route du Périgord où nous attendait un "temps de chiottes" ! Ben, oui, la chasse était tirée tous les jours, plusieurs fois par jour :))) Mais les amis périgourdins étaient sympa, leur chat aussi !
Heureusement qu'il y a eu de jolies retrouvailles en Vendée... mais ceci est un autre sujet ;)
Au fait, dans un peu plus d'un mois... on se "retrouve" ?? (pour moi, c'est toujours dans le programme, détails à préciser...)
Quant aux photos... très appropriées ;)
Bisous

Écrit par : Odile | 02/05/2012

Merci pour le compliment, venant d'une quasi-professionnelle (comme Odile d'ailleurs).
Bisous.

Écrit par : Cica pour Teb | 02/05/2012

Oui, "campagne de chiottes", et débat de chiottes aussi tout à l'heure, avec les efforts désespérés des deux chaînes UMP pour favoriser le candidat sortant, pour lequel le chrono ne tournait pas, ou si peu (deux fois 73 mn27 ça fait 170 mn, c'est bien connu...) lequel n'avait comme programme que la peur...

Pour parler d'autre chose, oui, les retrouvailles, avec des personnes avec qui j'ai vécu des moments intenses, même si ce ne fut que durant quelques mois. On s'était quittés avant notre entrée dans la vie active, on se retrouve après nos différentes carrières. Comme si pour nous elles n'avaient pas existé, ces carrières, avec pour moi une blessure au fer rouge qui, 14 ans et demie après, commence à "cicatriser" tout doucement.

Quand à la météo (je veux dire par là le temps qu'il a fait - lol ) sans vouloir froisser mes éventuels lecteurs bretons, je dois dire que ce fut un dégradé Quimper-Lorient-Paris-Ouhans, dans le sens de la "chasse d'eau" ! Par exemple le samedi 28, j'avais 11 degrés à Paris alors qu'ici on observait un 28°3... (30° à Strasbourg ). Mais la chaleur humaine était là, même dans le 22 où ma fille et moi avons réussi l'exploit de ne pas s'agresser durant 24 heures consécutives :)) Pas plus, mais c'était déjà ça !

Enfin, bien sûr que je compte sur vous pour dans un mois, on aura également plein de choses à se dire, depuis les quelques 4 ans et demie qu'on ne s'est pas vus (dans des circonstances plutôt tristes...)
Je te fais plein de bisous, avant de rejoindre ma couette en espérant de ne pas rêver de Sarko !

Écrit par : Cica pour Odile | 03/05/2012

Super, tes photos! Cela fait toujours du bien de voyager un peu, changer d'air...

Pour ce qui est de la famille, pour moi plus elle est loin, mieux je me porte.

Bises!

Écrit par : cmvg1971 | 03/05/2012

Écrire un commentaire