Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2012

Généalogie

Voici quelques années, j'avais découvert un lointain cousinage avec Louis XV, et donc Louis XVI, Louis XVIII et Charles X.

Certes il me fallait remonter à une ancêtre commune née vers 1325 pour établir le cousinage. Par ma branche Héraultaise de st Guilhem de Désert.
J'étais cousin des rois au... 32ème degré !

Ma foi, j'étais tout fier et je montrai l'arbre à qui je pouvais !

Cousin de roi, c'est évidemment pas mal mais descendant de roi, c'est encore mieux, me disaient quelques vilains jaloux.

Et bien, après quand même quelques mois de recherches et de vérifications, je peux vous dire, Mesdames et Messieurs (roulement de tambour) que je suis descendant en ligne directe des capétiens !

Sans passer par la case "bourbons"...

Vous ne me croyez sans doute pas une seconde, et pensez que moi aussi j'aurais bien besoin d'entretiens psychiatriques....

Alors, bande de mécréants, voici toute mon ascendance, génération par génération :

• Charles MARTEL (690/741), père de
• Pépin LE BREF (715/768) père de
• CHARLEMAGNE (747/814) père de
• Louis LE PIEUX (778/840), père de
• Charles LE CHAUVE (823/877) père de
• Louis LE BEGUE (846/879) .

A partir de là, on bifurque !

Louis le Bègue, donc, père de
• Charles LE SIMPLE (879/929) père de
• Louis d'OUTREMER (920/954) père de
• Charles DE LORRAINE (953/991) père de
• Emmegarde de BASSE LOTHARINGIE, mère de
• Edwige DE NAMUR, mère de
• Béatrice DE LORRAINE, mère de
• Guillaume DE MACON (1088/1157), père de
• Géraud DE MACON (1125/1184), père de
• Ide DE VIENNE (1162/1224) mère de
• Humbert DE COLIGNY, Seigneur de Coligny et du Revermont !

On revient toujours vers ses racines... Dommage que je n'aie pas su ça alors que j'habitais Lons Le Saunier !!!

Bref, Humbert de Coligny, père de
• Humbert (encore un) DE COLIGNY, père de
• Amédée DE COLIGNY, décédé en 1256, père de
• Etienne DE COLIGNY, né vers 1250, père de
• Jean DE COLIGNY, père de
• Etienne (encore un) DE COLIGNY, décédé en 1331, père de
• Jean DE COLIGNY, décédé en 1397, père de
• Gisèle DE COLIGNY, décédée en 1416, mère de
• Catherine DE THUREY, mère de
• Perrin DESCHAMPS, père de
• Isabelle DESCHAMPS , décédée en 1439, mère de
• Hugues DE CHASSEY, père de
• Marguerite DE CHASSEY, décédée en 1511, mère de
• Jean BARESSOL, décédé en 1548, père de
• Guillaume BARESSOL, père de
• Marguerite BARESSOL, mère de
• Marguerite POUTHIER, née à MAICHE (Haut-Doubs) vers 1570, mère de
• Jeanne VESSAUX, née à Maiche en 1590, mère de
• Pierre BOUHELIER, échevin de Cernay l'Eglise, 1619/1679, père de
• Claude François BOUHELIER (1637/1700), père de
• Jeanne-Antoine BOUHELIER (1656/1742), mère de
• Jean-Jacques BAILLY, né en 1686, père de
• Jacques-André BAILLY, né en 1724, père de
• Marie-Joseph BAILLY, née en 1760, mère de
• François-Joseph DELAGRANGE, (1790/1839) père de
• Marie DELAGRANGE, née en 1824,

La grand-mère de ma grand-mère !

Je sais, en bon statisticien, je me doute que la moitié, sinon les trois quarts des français de souche sont comme moi, et descendent en ligne directe de Charles Martel.

Mais moi, je peux détailler chaque échelon !!!

Je vous embrasse.

22:40 Publié dans moi, Science | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

C'est donc de là que vient ton air supérieur, hautain.

(Je plaisante.)

Écrit par : Cristophe | 13/07/2012

Oh Mon Seigneur... comme Cristophe, je déconne. Pas trop présente. Incapable de commenter les notes précédentes. Je t'embrasse.

Écrit par : brigitte | 13/07/2012

Comment cela, manant ? retirez vos propos où je vous fais embastiller sur-le-champ par mes Gardes (royaux et impériaux) ;-)))

Écrit par : Cica pour Cristophe | 13/07/2012

:)))
Pas mal, Monseigneur ! Mais je tiens à te rassurer : je ne descends pas de François 1er, celui qui vous a mis la pâtée
à Marignan !!!
Sinon, l'important c'est de lire et de comprendre, les coms viennent après. Et merci du tien, toi qui vis des choses bien pires que les miennes...
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Brigitte | 13/07/2012

Heu... je ne voudrais pas tempérer ton enthousiasme mais... ne pas oublier que si l'on peut être (à peu près) sûr de la mère, il n'en est pas toujours de même pour le père ! Mon beau-père a fait la généalogie de sa famille et a dû s'arrêter car s'il avait trouvé qui était l'arrière-arrière-grand-mère, il n'a jamais trouvé l'arrière-arrière-grand-père (le biologique, pas celui qui a donné son nom). Et il faut ajouter à cela que beau-papa était lui-même un enfant illégitime (sa maman a dû fauter pendant la guerre de 14-18 et il avait plus de 80 ans quand il nous l'a dit !)... 2 filiations qui ont fait bifurquer ses recherches généalogiques et qui ont fini par le dissuader de continuer (pas possible : il manquait des noms !).
Donc, tu descends des Capétiens :) C'est super ;) Bisous

Écrit par : Odile | 13/07/2012

Aux dernières nouvelles, je descendrais :
1) des capétiens
2) de la mère d'Otton 1er, fondateur du Saint empire Germanique
3) de Ealmund de Kent (745/827), donc plus ou moins parent avec la famille royale d'Angleterre.

Bon.

Ceci dit, comme tu le soulignes, on n'est jamais sûr de rien... Effectivement, entre les "vraies" parentés et les "officielles", il peut parfois y avoir de grosses différences.
Et ceci m'amène à une autre question :

Faut-il continuer, sachant tout cela, d'enseigner l'Histoire de France à nos enfants ???



Bisous de

Mgr Patrick de la Cicatricière :)))

Écrit par : Cica pour Odile | 13/07/2012

Rhoooo... Monseigneur ! Rien que ça ;)

Ben oui, il faut enseigner l'Histoire de France : c'est l'histoire d'un pays, d'un peuple qui s'élargit au fil des siècles en intégrant les conquérants, les envahisseurs, les fuyards... d'ailleurs les Capétiens sont probablement des fils d'émigrés si on remonte le temps ;) C'est aussi l'histoire d'une terre, source de vie pour ses habitants avec ses richesses propres ! C'est pourquoi même les enfants d'émigrés doivent l'apprendre puisqu'ils intègrent le pays, non ?

Bisous

Écrit par : Odile | 14/07/2012

On est d'accord. En quoi l'Histoire de France reposant sur les mêmes ouvrages que ma généalogie serait-elle plus fiable ?
Je ne suis pas un lapin de 6 semaines et déjà un certain Alain de Carné avait essayé de me faire croire que je descendais de Charles Martel par ma branche Héraultaise. Mais il y avait un "maillon faible", je dirais plus un "maillon faux". Je le lui ai écrit, et j'ai même fait une voici un an pour lui signaler
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/07/19/le-miroir-aux-alouettes-de-la-genealogie.html

Avant de publier quoi que ce soit, il faut - à mon avis - que des sources se confirment !

Là ce fut le cas pour ma branche Franc-Comtoise.

JM Thiebaut, éminent généalogiste de Pontarlier, a eu la gentillesse de me faire remonter ma généalogie jusqu'à Hugues de Chassey (XVème siècle). Je savais d'autre part que Hugues de Chassey était descendant direct des premiers rois de France. Mais il me fallait une autre source, bien étayée, pour le prouver, et je l'ai eue avant-hier, grâce à nos amis Québécois dont c'était aussi leur histoire à eux, depuis qu'ils ont été vendus aux anglais par Louis XIV.

Je ne tire pas de gloriole de la chose, sachant pertinemment que la plupart des français de souche sont dans ce cas-là.
Je l'ai même prouvé par une note de janvier
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2011/01/17/nous-descendons-tous-le-rois-et-d-empereurs.html

Mais ce que je retiens, c'est que j'ai toutes les étapes de ma filiation avec les premiers rois des Francs, et ça en revanche c'est plus rare !

Bisous.

Écrit par : Cica pour Odile | 14/07/2012

Pfffff.... même pas ça a été compris le Mon Seigneur en deux mots, parce que je ne suis pas aristrocrate moua Monsieur. Bon j'arrête là les délires. Pour ton avis sur la Suisse: l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Je t'embrasse, bon séjour.

Écrit par : brigitte | 15/07/2012

Les commentaires sont fermés.