Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2012

Une première : un anglais gagne le tour de France !

Un long aboutissement...

Souvenez-vous :

• 1903 : un Français gagne pour la première fois le tour de France. (un peu normal..)

• 1909 : c'est au tour d'un luxembourgeois.

• 1912 : Cette fois, la Belgique arrive.

• 1924 : avec Bottechia, l'Italie a son premier vainqueur

• 1950 : Ferdi Kubler, un Suisse, l'emporte à son tour. Si j'ose dire :)

• 1968 : Profitant d'un intervalle entre la période Anquetil et la période Merckx, c'est un Hollandais, Jan Janssen, qui remporte la grande boucle.

• 1973 : On lui avait "volé" son tour en 1971 (j'y étais), cette fois, l'Espagnol Luis Ocana prend sa revanche.

1985 : Arrivée du câble et du satellite.

• 1986 : Greg Le Mond, un Américain, remporte la boucle pour la première fois.

• 1987 : C'est au tour d'un Irlandais, Stephen Roche.

• 1996 : Un Danois, Bjarne Riis, l'emporte pour le première fois.

• 2011 : C'est cette fois le tour d'un Australien, Cadel Evans.

• 2012 : Et là, c'est un Anglais. Enfin, deux Anglais, l'"adjoint" ayant dû s'arrêter en montagne pour attendre "le chef" !!

RESUMONS :

En 83 ans de Tour, 7 nationalités.

Puis arrivée de la télé, du câble, du satellite.

En 27 ans, 5 nationalités, dont deux différentes les derniers Tours.

En 2013 je vois très bien un Kazakh (Janez Brajkovic a fini 9ème), ou un Russe (Denis Menchov a fini 15ème, Eduard Vorganov 19ème) ?


Hein ? Comment ? Un Français ??? Pour sa première participation Thibaut Pinot a fini dans les 10 premiers et c'est Voeckler qui a le maillot à pois ?

 

Pfff... Vous n'y pensez pas !!!! En cette période de crise, pas bon pour l'international, Coco !

Je vous embrasse.

 


Commentaires

Les Français ne se sont pas mal débrouillés mais... plus aucun coureur n'a cette "hargne" qu'avait Bernard Hinault qui, même avec le maillot jaune déjà acquis, essayait encore de gagner des étapes... ne restait pas planqué dans le peloton. Les Tours sont ennuyeux depuis un moment... En attendant, sympa ce récapitulatif des nationalités qui ont gagné la grande boucle...

Écrit par : Béatrice | 23/07/2012

Pour moi, les "grands" sont Armstrong, Hinault, Fignon, et même Woeckler, des gens qui ne se contentaient pas d'écraser tout le monde aux "chronos", puis de gérer ensuite la course, quitte à se faire épauler par plus forts qu'eux (Wiggins cette années, Indurain en son temps et surtout LeMond, qui a "volé" deux tours de France, 86 et 89. Le premier en se faisant aider par Hinault, qui avait les moyens de gagner la course (cf l'arrivée "main dans la main" à l'Alpe d'Huez), le second en utilisant un matériel interdit, qui lui avait permis de gagner au moins 3 minutes sur l'ensemble du Tour. Fignon a échoué à... 8 secondes !

Sinon, pour en revenir au sens de ma note, je pense que vu la notoriété internationale qu'a prise le Tour, on n'encourage pas trop les Frenchies à le gagner, ça rapporterait moins de droits... Jalabert aurait pu le gagner dans les années 90, ainsi que Virenque. Woeckler avait ses chances l'an passé, avant de se faire "passer à la moulinette" dans le dernier chrono.
Il faut savoir ce que l'on veut : soit un "vrai" Tour à la loyale, mais qui ne rapporterait pas trop, ou alors ce à quoi on assiste ces dernières années, qui gonfle l'escarcelle des organisateurs, mais aussi - je le reconnais - fait connaître notre beau pays par des images splendides !

Merci de votre com :)

Écrit par : Cica pour Béatrice | 23/07/2012

En tant que petite fille qui voulait un lion du maillot jaune, j'avais écrit (en anglais) à Induren, qui n'a jamais daigné me répondre.
J'ai été très déçue, et il a perdu une fan. C'est un de mes souvenirs les plus marquants du tour de France. (et je n'ai toujours pas de joli lion)

Écrit par : CriCri | 23/07/2012

Les lions n'ont pas eu de chance....D'abord celui du maillot jaune, le Crédit Lyonnais. Puis à présent celui de Peugeot.
Quand à Indurain, une institution au Pays Basque (y compris en France) il ne m'a jamais impressionné, se contentant comme je l'ai dit d'écraser tout le monde sur le "contre la montre" et de gérer ensuite. Sinon, en tant que petit garçon, j'ai été fan de Poulidor. Qui hélas n'a jamais gagné :(
3ème l'année de mes 11 ans, 2ème pour mes 13 et 14 ans, et re-3ème pour mes 15 ans.
Et celle de mes 25 ans !!! Chapeau quand même !
Bisous.

Écrit par : Cica pour CriCri | 23/07/2012

Je n'ai jamais aimé Indurain et ça ne m'étonne pas qu'il n'ait pas répondu à Cricri. Il m'a toujourrs agacée, surtout parce qu'il n'a jamais fait le moindre effort pour parler français contrairement à d'autres (Delgado, Lemond, Zootemelck...). Depuis Indurain, c'est vrai que le sport n'a plus sa place véritablement. Je n'ai jamais compris ce "refus" d'attaquer Indurain ou Armstrong sous prétexte qu'ils étaient les "patrons" du peloton... Que je sache, le but est de gagner, de se battre et pas d'attendre l'autorisation d'un adversaire pour "aller au charbon"... Hinault a montré plusieurs fois sa désapprobation par rapport à ce phénomène et je le comprends... Plus de battants... plus vraiment en tout cas. On a une sorte de pré-vainqueur désigné comme tel avant le départ et ensuite, tout le monde "attend" qu'il fasse quelque chose, qu'il se montre, qu'il porte le maillot jaune et on ne fait plus rien pour se l'approprier. Je ne comprends pas trop...

Écrit par : Béatrice | 24/07/2012

Que te répondre ? Ton analyse rejoint exactement la mienne, les vainqueurs sont désignés d'avance, et si un quelconque mariole (Woeckler l'an passé, Froome cette année) essaie de déroger à la règle, on se charge vite de son cas. Hinault était un Grand, mais il m'a énormément déçu quand il a laissé gagner LeMond par contrat, l'année où ils étaient dans l'équipe La Vie Claire de Bernard Tapie. L'arrivée main dans la main à l'Alpe D(Huez voulait dire plusieurs choses : pour les optimistes béats la passation de pouvoir entre deux générations, pour la plupart le fait qu'Hinault a voulu montrer que s'il avait voulu, il laissait l'autre sur place.
Jusqu'en 1989 je ne ratais jamais une étape du Tour. Depuis qu'il a été volé à Fignon (il le raconte dans son dernier, tout dernier livre "nous étions jeunes et insouciants"), je continue à regarder, mais seulement les paysages. Que Rabobank ait donné consigne à SKY d'accélérer pour que la Française des jeux ne puisse pas mener trop loin une échappée, je m'en tape vraiment le coquillard, si j'ose m'exprimer ainsi.

Écrit par : Cica pour Béatrice | 24/07/2012

Oui, Hinault pouvait largement le battre et il aurait ainsi gagné 6 tours ! Ce qui l'aurait placé parmi les vraiment plus grands (enfin, selon moi le plus grand car Armstrong, j'ai de gros gros doutes sur ses performances...). Les consignes et interdictions diverses m'énervent... Je sais qu'il y a des tactiques de course mais là, ce sont des règles pour laisser gagner untel ou untel sans qu'il ait surtout trop à se battre. Quel intérêt finalement ?
Je ne regarde pas vraiment le tour depuis qu'il n'y a plus Virenque ou Jalabert. Mais ma mère est accro alors, je connais quand même un peu tout ce qui se passe !

Écrit par : Béatrice | 24/07/2012

Pour moi, je dirai même 7 !!!
78-79-81-82-85, OK.
86, donc, on est d'accord.
Mais en 1980, après le passage de la montagne et des chronos, Hinault était maillot jaune. Il devait logiquement l'emporter aux Champs-Elysées, mais une vilaine douleur au genou l'a privé de sa victoire....

LE plus grand, pour moi non plus ça ne fait guère de doute, après avoir scruté 43 tours de france (1957/1989) et survolé les autres, tout en jetant un oeil, comme par exemple l'année dernière où je me demandais quand ils allaient "lâcher" Woeckler.

Armstrong, c'est vrai, il y a un gros doute...
Bisous

Écrit par : Cica pour Béatrice | 24/07/2012

certes Wiggins est le premier anglais à avoir gagné le tour, mais au niveau du charisme et de la popularité je ne peux oublier Tom SIMPSON qui est décédé le 13 juillet 1967 dans l'étape mythique du mont ventoux. Je m'en souviens comme si c'était hier, j'avais 15 ans et cet événement m'a beaucoup marqué, c'est vrai que les produits dopants sont sans doute à l'origine de sa défaillance brutale, mais pour moi c'était un de mes champions préférés, il avait de la classe ce coureur là. D'ailleurs chaque fois que je suis en vacances dans la Drome ou le Vaucluse, je ne manque jamais d'aller le saluer au mémorial qui lui est dressé à quelques virages avant le sommet du Ventoux. Merci cher Cica de m'avoir permis de repenser à cette fameuse légende du Tour!

Écrit par : Renaud | 25/07/2012

Je suis obligé à penser à Tom Simpson, parce qu'en août 2009, un de mes collègues de travail est mort exactement dans les mêmes conditions :( Lui était arrivé jusqu'au sommet, et il s'est effondré brusquement : infarctus massif. Mais bien sûr pas question d'évoquer le dopage pour mon regretté collègue, simplement un coup de chaleur. Ce jour-là il faisait 40 degrés au pied du Ventoux....
On a beaucoup parlé des produits dopants au sujet de Tom Simpson, mais en fait il s'agit plutôt d'une déshydratation sévère, car à l'époque les bidons d'eau étaient rationnés...En revanche, des spectateurs le long de la route lui avaient fait boire du cognac !!!
Tom Simpson était effectivement un gentleman, même s'il n'a pas marqué les tablettes du cyclisme international.
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Renaud | 25/07/2012

Les commentaires sont fermés.