Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2012

Vieux motard que j'aimais...

Il est 13h55, dans une rue de Besançon près de la gare.

Nous nous apprêtons à consulter l'ophtalmo pour mon épouse.

Il nous reste qu'à traverser la rue, pour cela nous faisons un détour et empruntons le passage piéton.

Bien que nous ayons la priorité, je regarde quand même à gauche. Rien à l'horizon.

Nous nous engageons. Quand je vois surgir une moto, qui freine brutalement. Et là je l'entends :

"Vous ne devriez pas vous amuser à faire ça, n'oubliez pas que je suis un deux-roues..."

J'allais lui demander à quelle vitesse il allait (pour moi, largement 80 à 100 km/h) quand je le vois nous contourner, et me dire d'une manière très Sarkozyenne :

"Casse-toi connard..."

 

Pour les gens (il a lui-même employé le qualificatif) de son espèce, de plus en pus nombreux, traverser la rue sur un passage protégé est donc "très dangereux"...

Mais rouler à deux-roues à plus de 80 en pleine ville, ça ne l'est pas.

Signé : les anti-cons casqués en colère ;-))

Je vous embrasse.

Commentaires

Les gens sont de plus en plus individualistes et en voiture ou en moto, brefs motorisés, ça se ressent encore plus comme s'ils se sentaient d'un coup invulnérables et même surpuissants au point d'écraser tout le monde sur leur passage (au sens propre hélas)... J'avais un article de ce style à rédiger aussi... d'un point de vue un peu différent mais avec la même conclusion que la tienne sur la qualificatif à attribuer !

Écrit par : Béatrice | 22/10/2012

J'ai plus souvent rencontré des automobilistes grincheux que des motards, et je ne dis pas ça parce que je suis motarde ! Je ne le suis que depuis une poignée d'années.
D'ailleurs pour moi, les plus dangereux en ville, ce sont les cyclistes qui se croient au-dessus de la mort surement à rouler sur les trottoirs, à griller les feux rouges, à faire des zig-zag devant ta voiture.
Ce qui est certain c'est que, quel qu'il soit, le pauvre piéton a intérêt à ne pas avoir ses yeux dans sa poche !

Écrit par : pakita | 23/10/2012

Pour moi, en tant qu'automobiliste, je vois en général 2 types de motards : Les "prudents", qui roulent autour de 100/110 sur route, et qui doublent véhicule par véhicule, avec au passage le "lever de jambe" pour remercier.
Puis les autres, qu'on n'a même pas le temps de voir passer, que j'estime à environ 170/180 km/h, et qui doublent une file ininterrompue de voitures durant des kilomètres.
Le statistiques (très très cachées...) sont parlantes : 862.000 motos en 2012 --> 760 tués soit 1 "chance" sur 1134 de mourir en 2012.
38 millions de voitures ----> 2200 tués. 1 "chance" sur 17200 d'y passer.
Soit 1 rapport de 1 à 15 !!!!

Écrit par : Cica pour béa et Pakita | 23/10/2012

Faut dire aussi qu'en moto, pas de feraille autour de nous pour se protéger!
Mais c'est vrai que parfois ils sont dangereux, ils arrivent vite et on ne les voit pas forcément... Même en faisant attention, impossible de ne pas se faire une frayeur de temps en temps.

Écrit par : CriCri | 26/10/2012

Tu ne savais pas ? Les bandes tracées sur la route sont des repères qui servent à mieux viser les piétons.

Écrit par : Cristophe | 05/11/2012

Les commentaires sont fermés.