Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2013

Il ne faut jamais dire "fontaine"....

Figurez-vous que je m'apprêtais à vous dire que j'arrêtais ce blog, comme je l'avais évoqué voici déjà quelques mois, car la raison pour laquelle je l'avais créé (sur le site Psychologies.com en 2005) est devenue caduque.

En un mot, si je garde à jamais un beau souvenir de mon histoire d'amour avec une certaine personne, je pense être désormais totalement guéri de la maladie qu'elle avait généré, et que j'ai appelé depuis quelques années "Nathalite aiguë".

Les premiers signes de guérison étaient apparus en septembre, alors que j'évoquais un déménagement possible à Morlaix, ville située à moins d'une demie-heure de route de chez elle. Du moins de l'endroit où elle travaille.

Alors que jusqu'à 2011 je faisais un large détour pour éviter le Trégor, là j'y passais sans pincement au coeur !!
Puis au fil des mois les signes de guérison sont devenus de plus en plus significatifs.

Et depuis un peu moins de deux semaines, je SAIS que je suis enfin guéri.

Donc, plus de "Cicatrice" !!!

Erreur ! Grossière erreur ! Car je suis fait de telle sorte que je suis très facilement blessable (ça se dit ??) et donc blessé. Même pour des choses qui n'en valent pas la peine, même par des malentendus.
Comme ce soir par exemple.

Et qui dit blessure, dit encore Cicatrice.

Quand j'ai mal, je ne peux le dire à personne.... Personne qui me comprendrait vraiment, surtout sachant d'où vient la blessure.

Alors, je cours pleurer sur mon blog...

Comme je l'ai fait le 6 juin dernier, ce qui m'a probablement sauvé la vie.

Comme je l'ai fait le 1er mars, ce qui a abouti au même résultat.

Il est prétentieux de se dire guéri de toute maladie quand on on a vaincu une seule... Une très très grave maladie, mais quand même orpheline.

Donc, je garde mon blog, et son titre, qui finalement me va comme un gant.

Je vous embrasse.

22:12 Publié dans détripage | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Même si on dit "vulnérable", "blessable" est fort compréhensible, et on a le droit d'inventer, peut-être même que l'image est pluss forte quand on invente le mot.

J'espère que la cicatrice n'est pas trop large.

Écrit par : Cristophe | 25/04/2013

Elle varie, selon les jours, depuis une semaine, elle est assez hard !!!!

Écrit par : Cica pour Cristophe | 26/04/2013

Les commentaires sont fermés.