Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2013

Somnanbulisme

On m'en avait parlé, mais je n'en avais pas la preuve formelle.

C'était lundi dernier. Je m'étais sérieusement accroché avec un ami de longue date via la discussion instantanée de Facebook.

Des mots avaient fusé. Qui dépassaient nos pensées. Des mots qui pouvaient être irréparables...

Mon ami, sans doute peiné, ou en colère, a du coup abandonné son ordi et est allé se coucher.

Moi, réalisant que tant d'années d'amitié ne pouvaient pas être effacées, comme ça, juste à cause d'un certain mal-être que j'avais vécu dans la journée, ai continué à lui écrire.

Puis je me suis couché, avec mes copains Témesta, Stilnox et Théralène. Jaune Blanc Rouge, mes trois couleurs du soir....

J'ai dormi comme une masse !

Mais chère et tendre m'a quand même parlé d'un "boucan d'enfer" qui se serait produit vers les 5h du matin. Et aurait ajouté :" même à cette heure-là tu es encore sur ce p... d'ordinateur !!!"

Je souriai, tant je trouvai la chose risible, puis suis allé direct sur Facebook, la messagerie instantanée.

Et là, des mots de mon ami, datés d'une heure du matin, qui m'ont fait l'effet d'un coup de poing.
Un ton à la fois indulgent mais définitif, le pire qui soit. J'aurais mieux apprécié "tu n'es qu'un salaud" !!!

Comme quoi, sans insulter on peut faire très très mal...

Puis, le téléphone aidant, je me suis expliqué avec mon pote. Lequel m'a dit que j'aurais dû lui écrire ce que je ressentais à 5h12, quand j'avais pris connaissance de ses propos.

5h12 ???

J'étais en train de roupiller !!!

Et pourtant, j'étais bien passé à 5h12, pour regarder si des fois il ne m'avait pas répondu...
En dormant...

Alors je vous explique la configuration de la maison :

Pour aller de la chambre où je dors à la "pièce à ordi", il faut déjà que je pousse la porte de la chambre
• Puis descendre l'escalier qui mène au couloir du rez-de chaussée.
• Puis reprendre un nouvel escalier qui mène eu sous-sol.
• Puis prendre le couloir du sous-sol, ouvrir la porte du garage, puis ouvrir enfin la porte de ma pièce !!!

Et faire la même chose en sens inverse.

Les portes étaient toutes refermées !!!

Quand je pense que j'aurais pu 100 fois me casser une jambe dans ces escaliers, j'en frémis rétrospectivement !!!

Faudra que je me méfie, désormais, quitte à fermer la porte qui va au sous-sol à clé !

Je vous embrasse.

18:36 Publié dans détripage | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Moralité : ne pas s'engueuler sur FB !
Bises

Écrit par : Béatrice | 28/06/2013

Moi qui n'ai pas Facebook... je suis étonnée! Comment peut-il savoir que tu as lu (sans rien écrire si j'ai bien suivi) ses mots à 5h12?

Écrit par : CriCri | 29/06/2013

Il me l'a dit. C'est apparu : "vu 5h12".

Écrit par : Cica pour Cricri | 29/06/2013

Mon Dieu!il faut te méfier de toi meme à présent Cica!J'avais un ami de mon fils qui dormait chez nous à une époque et la nuit il se promenait dans la maison,c'était très impressionant,j'espère que ça ne se reproduira pas pour toi! moralité:s'expliquer de vive voix!

Écrit par : lynda | 30/06/2013

Ah, j'ignorais qu'il y avait possibilité de voir pour l'auteur à quelle heure un message a été lu sur Facebook! Ceci dit cela confirme mes résistances vis à vis de ce site: parfois, il vaut mieux ne pas trop en savoir!

Bref, pour en revenir au somnambulisme, ça m'est arrivé aussi. Dans mon sommeil je rêvais d'être dans une pièce immense qui existe et que je connais parfaitement, et que je devais retrouver des gens là bas loin au fond de la pièce. Je me suis donc levée et j'ai essayé de les rejoindre. Evidemment ma chambre étant bien plus petite, j'ai marché et me suis heurtée au mur... qui est apparu dans mon rêve, comme un mur transparent entre moi et les gens au loin. Le mur est ensuite devenu de moins en moins transparent, pour apparaitre totalement. En noir. J'étais réveillée, debout et mains posées sur le mur. J'ai mis un moment à arrêter de paniquer et à me rappeler que j'étais dans ma chambre... et un moment encore plus grand à trouver OU j'étais dans ma chambre (même si elle n'est pas grande, il y a quand même 4 murs, et j'étais dans le noir sans possibilité de trouver la lumière)!
Il m'est également arrivé de lancer des oreillers en voulant lancer autre chose dans mon rêve... etc., mais cette fois là, ça a vraiment été le plus impressionnant!

Du coup j'imagine que pris dans cette dispute avec ton ami tu as rêvé que tu allais lui écrire des choses apaisantes, et que tu te rendais dans ta cave. Tu connais la disposition de tes escaliers et des portes, et tu sais qu'il te faut les refermer. C'est pourquoi je pense que tu connaitrais aussi l'emplacement d'une clé et la façon dont il faudrait la tourner dans la serrure!
Et puis si ça se trouve, tu n'auras plus à connaître ça, si tu ne vis plus les choses aussi intensément...

Écrit par : CriCri | 30/06/2013

Oui, le mieux est de pouvoir s'expliquer de vive voix dans ces cas-là. Mais plus difficile à faire s'il y a 535 km qui vous séparent, tout en sachant qu'on ne pourra les faire ni en voiture ni en train !!!
Je sais que je dois me méfier de moi-même à présent, et je pense que l'explication de CriCri est je crois la bonne :

"Du coup j'imagine que pris dans cette dispute avec ton ami tu as rêvé que tu allais lui écrire des choses apaisantes, et que tu te rendais dans ta cave"

Je n'ai aucun souvenir du rêve, mais les faits étaient là : J'avais bel et bien lu le message à 5h12, et Chère et tendre m'a parlé d'un barouf pas possible à cette heure-là...
Je tremble rétrospectivement au fait que j'aurais pu me casser quelque chose dans les escaliers, même si je sais que mes balades nocturnes ne se produisent que dans les cas extrêmement graves, je dirai vitaux.

Sinon, non, heureusement, si je ferme la porte de ma chambre à clé, alors là je sais que je ne la franchirai pas. J'ai expérimenté la chose dans la nuit de samedi à dimanche, susceptible de me voir une nouvelle fois cavaler dans la maison !!!

Je vous embrasse.

Écrit par : Cica pour Lynda et CriCri | 01/07/2013

Ouf, tant mieux alors si cela marche pour toi!!

Écrit par : CriCri | 01/07/2013

Et moi, il parait que je parle dans mon sommeil... A ce que je sais du somnambulisme (c'est-à-dire pas grand-chose), les somnambules voient leur environnement, et le risque de chute ou de mauvais pas semble assez limité...
En attendant, qu'un somnambule soit aussi capable de tenir des propos su FB, euh... Tu devrais en parler à ton toubib ! Parce que tu risques aussi de dire/faire des trucs...
Bisous. Odile

Écrit par : Odile | 15/07/2013

Je sais !!!!! Si je parle en dormant je pense que je serai très rapidement au courant lol ;-)
Bisous...

Écrit par : cica pour Odile | 16/07/2013

Les commentaires sont fermés.