Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2018

Les funiculaires de Lisbonne

FUNI.jpg

Il faut se rendre à Lisbonne, ne serait-ce que pour ses vieux tramways et ses funiculaires.
Ces derniers sont très "folklo", un peu comme ceux de Lyon. Rien à voir avec celui de Montmartre, monstre qui absorbe ses cent touristes toutes les 4 minutes !
Ceux de Lisbonne adoptent un rythme plus particulier, et qui finalement se justifie niveau économies d'énergie :
Il part à heures fixes comme ses homologues français aux heures de pointe, correspondant aux trajets domicile / travail, mais aux heures "touristiques", c'est le mécanicien de la cabine du haut qui donne le départ. Et cela, uniquement quand il juge la cabine suffisamment pleine ! Avec toutefois la limite de la demie-heure.
Le touriste que je fus là-bas en 2004, puis en 2008 et enfin en 2011 fut un peu agacé de cette façon de faire. Mais en réfléchissant bien, j'ai compris la compagnie "Carris" qui ne tenait pas à faire marcher ses funiculaires pour deux ou trois pékins ! Si les gens prenaient plus souvent le funiculaire - cher il est vrai - celui-ci partirait plus souvent...
Cet exemple est transposable partout ;)

Je vous embrasse.

 

17:37 Publié dans Blog, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Lisbonne,jamais allé. Pourtant cette ville a inspiré pas mal de chanteurs ou d'auteurs français et le Portugal, comme d'autres villes,faisait chanter ma mère avec ses lavandières. ''tant qu'il y aura du linge à laver...'' Charles Trènet racontait que parfois il était en manque d'inspiration. Tino Rossi lui avait demandé une chanson mais le temps passait et pas d'idées pour le célèbre corse. Or un matin il se retrouve en face de lui dans l'antichambre d'un studio d'enregistrement et Tino,sans préambule: - Alors Charles,cette chanson? Réponse du fou chantant: Je la termine justement! Tino poursuit: Comment s'appelle-t-elle? Et Charles qui avait improvisé sent la panique le gagner quand sur le mur il voit une affiche touristique. Et cela lui permet de répondre: - Le soleil de Lisbonne! Alors,poursuit Tino,vous me l'apporterez. .. Demain matin!
Merci Patrick pour cette info-rail et vacances. Cordialement. Cédric

Écrit par : cédric | 16/08/2018

Et dire qu'à Sanary j'habite "avenue des Lavandières" ! Chérie m'avait demandé ce que ça signifiait, elle ne connaissait pas la célèbre chanson de Jacqueline François.
Amitiés

Écrit par : cica pour Cédric | 16/08/2018

Écrire un commentaire