Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2019

TOPS MENSUELS JUILLET 1986

    TOP 25 FRANCAIS  
       
1 2 EN ROUGE ET NOIR Jeanne Mas
2 12 LES DEMONS DE MINUIT Images
3 1 COMME UN OURAGAN Stéphanie
4 3 LES BETISES Sabine Paturel
5 18 VILLE DE LUMIERE Gold
6 13 NUIT MAGIQUE Catherine Lara
7 5 PAS TOI Jean-Jacques Goldman
8 20 TES YEUX NOIRS Indochine
9 8 LE PARKING DES ANGES Marc Lavoine
10 17 L'AMOUR A LA PLAGE Niagara
11 7 CANOE ROSE Viktor Lazlo
12 6 SAUVER L'AMOUR Daniel Balavoine
13 4 PARTENAIRE PARTICULIER Partenaire Particulier
14 19 J'AIME LA VIE Sandra Kim
15 14 BALLADE DE JIM Alain Souchon
16 22 LA VIE SANS TOI Caroline Grimm
17 e NUIT SAUVAGE Les Avions
18 16 VIVA LES BLEUS Viva les Bleus
19 10 TROIS NUITS PAR SEMAINE / 3EME SEXE Indochine
20 e J'VEUX PAS LE SAVOIR Bibie
21 e VIVRE AILLEURS Jackie Quartz
22 9 CAPITAINE ABANDONNE Gold
23 e HEI AMORE Marlène Jobert
24 15 LES BISOUS DES BISOUNOURS Les Enfants de Bondy
25 e JE N'OUBLIERAI JAMAIS Partenaire Particulier
       
    TOP 15 ETRANGER  
       
1 1 THE PROMISE YOU MADE Cock Robin
2 6 IF YOU WERE A WOMAN Bonnie Tyler
3 4 LIVE TO TELL Madonna
4 2 BROTHER LOUIE Modern Talking
5 3 A KIND OF MAGIC Queen
6 e EASY LADY Spagna
7 13 DON'T YOU WANT MY LOVE Nicole
8 14 DANCE WITH ME Alphaville
9 10 A DIFFERENT CORNER George Michael
10 e HUNTING HIGH AND LOW Aha
11 e CHAIN REACTION Diana Ross
12 e FOURTH RENDEZ-VOUS Jean-Michel Jarre
13 e AMSTERDAM Cora
14 e EXOTIC AND EROTIC Sandy Marton
15 11 BABY TALK Alisha

LES JEUX SONT FAITS côté français, et en dehors de la première place surprise de Jeanne Mas, rien de particulier à signaler.
Et oui autant j'ai été surpris de voir France Gall en tête des ventes mi-août 1980, autant je ne m'attendais pas à ce que Jeanne Mas résiste à Images. En hebdo, ça donne pour la première 1/1/3/2/2, et pour la deuxième 7/3/1/1/1. Mais Images se rattrapera les deux mois suivants. On comprend finalement la fusion entre Emile (de Gold) et Images, car ce seront eux qui vont truster le haut du classement de l'été 86. Ville de lumière (Beyrouth) sera second les deux mois à suivre. Belle 6ème place de Catherine Lara qui ne va peut-être pas en rester là...
Indochine va encore monter, sans doute un top5 pour eux. Tout comme Niagara, qui aura peut-être un podium.
5 entrées seulement. Les avions ne voleront pas très haut, mais resteront dans le top jusqu'en novembre.
Bibie revient avec un aussi gros tube que tout doucement. Le podium lui est promis, mais pas avant l'automne. Elle sera encore classée en janvier ! Jackie Quartz fera en revanche moins bien qu'en 1983. Enfin Partenaire Particulier n'ira pas très haut.

Côté étranger, saluons le maintien en tête de Cock Robin, le podium de Madonna, l'arrivée de Spagna, de Aha et celle de Diana Ross qui fait un come-back avec chain reaction. Ce sera son dernier succès en France.
Jean-Michel Jarre va rester un moment dans le top avec cette chanson qui n'a pas dû lui poser de gros problèmes d'inspiration !

A dimanche prochain pour août.

Je vous embrasse.

Commentaires

Jakie Quartz qui entre avec une chanson qui correspond bien à ce que je pense aujourd'hui. Moi aussi j'aimerais bien "Vivre ailleurs", Vivre ailleurs qu'en Vendée où je passe des weeks-ends d'hiver à me faire chier, et passe mon temps à écrire des chroniques pour lesquelles je ne reçois comme lauriers de la gloire que le mépris ou l'humour sarcastique de mon patron. Si mes parents avaient vécu à Paris, au moins, je me serais déjà lancé dans la musique, j'aurais déjà enregistré un disque. Je serais déjà peut-être à 36 ans, complètement drogué à mort, mais au moins, j'aurais fait ça et ne me sentirais pas comme un vieux en maison de retraite, sans avoir eu de vrai job dans ma vie.

Écrit par : Hug | 20/01/2019

Jean-Michel Jarre parmi les étrangers ?

Écrit par : Leroy | 20/01/2019

Hug,tu vois les choses en noir, aujourd'hui. C'est vrai que si on ne kiffe pas l'hiver,ça peut être pénible,d'autant que les jours sont encore courts. Le plus dur pour toi,ce doit être le manque de reconnaissance pour le travail que tu fais avec tes chroniques. As-tu regardé la sélection Eurovision ces 2 derniers samedi? J'ai bien aimé la présentation de Garou et il y a des candidats intéressants. Naturellement,mes préférences ne sont pas forcément celles du Jury. Jespère que ça va aller mieux pour toi ces prochains jours et semaines. A bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 20/01/2019

De bons titres dans le classement. "étrangers" : ceux de Bonnie Tyler,de Modern Talking, de Diana Ross...

Écrit par : Leroy | 20/01/2019

Cédric : Oui, c'est bien cela, le manque de reconnaissance pour le travail que je fournis. Travail qui me prend toute ma vie, mais sans ça, je m'emmerderais bien plus. De plus en plus souvent, j'ai la rage de travailler autant sans avoir, même une petite rémunération. A tel point que j'aurais bien envie de contacter la Sacem pour pouvoir toucher quelque chose dès que mes chroniques sont diffusées !

Écrit par : Hug | 20/01/2019

Hug , vivement le printemps pour toi , je suis sur que le manque de lumière et de soleil n'arrange pas ton moral . bien amicalement . Jean

Écrit par : jean | 20/01/2019

Juillet 86 encore et toujours de bonnes nouveautés pour moi en tout cas . sympa les Avions , Partenaire Particulier et bien sur Bibie , j'aimais bien sa voix . la belle Marlène Jobert , sa chanson je l'avais complètement oublié , par contre elle était de Dijon , c'était un de mes copains collectionneur de disques qui avait été en fac avec elle qui avait organisé la rencontre avec leurs anciens amis dans l'émission avis de recherche . j'aime bien ses films comme Alexandre le bienheureux . trois entrées pour les étrangers Cora d'ailleurs le seul titre que je connais d'eux , Diana Ross et son chain réaction avec dans les choeurs nos fameux Bee Gees qui ont composé pour elle ce tube . bien sur le groupe A-Ha et son superbe slow hunting high and low , grande chanson en tout cas peut-être ma préférée d'eux et aussi grand album sans oublier la belle voix du chanteur Morten Harket . le groupe Colplay reprend sur scène cette chanson . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 20/01/2019

Jean : Ben oui, et en plus comme je me couche à 7 h 00 du matin et me réveille à 16 h 30 de l'après-midi, tout cela pour fuir les gens qui m'emmerdent, mon moral ne va pas mieux. Mais franchement, là où j'ai fait une erreur en 2010, c'est bien de m'inscrire dans une radio libre de bénévoles dans laquelle il n'y a que trois salariés, salariés (Dont fait partie mon directeur des programmes) qui eux perçoivent donc un salaire sur le travail des bénévoles qui eux, travaillent aussi leurs émissions, leurs chroniques comme moi et ne perçoivent rien ! Pas même 10 Euros ! Je commence à trouver cela très rageant d'autant plus si mon patron se permet d'être aussi désagréable qu'il ne l'a été en juin dernier. J'ai franchement parfois l'impression d'accepter une exploitation !


En fait, il anime aussi une émission avec d'autres chroniqueurs une émission qui s'appelle "Steack Patates" que je me permets d'écouter maintenant qu'il m'a envoyé ce mail désagréable en juin dernier. Et le 29 décembre dernier, je me suis rendu compte que dans une de leurs émissions, ils se sont foutus de la tronche de la chanson "Jésus est né en Provence" dans la version originale de Robert Miras sortie en 1973, qui selon leur dire est "le clone de Mireille Mathieu". Déjà, on peut trouver Mireille Mathieu ringarde en France, c'est mon cas, mais si on fait de la radio, on peut faire de l'humour sur son cas (J'en ai fait moi-même) mais en restant digne et respectueux, car elle a vendu plusieurs millions de disques dans le monde, déjà.

Quant à "Jésus est né en Provence", ils préfèrent la version rock des Kitschs, qui doit dater des années 2000, libres à eux, mais elle a certainement moins vendu que la V.O. de Robert Miras en 1973.

Je me suis simplement, pour me venger du e-mail vache que mon directeur des programmes m'a envoyé en juin dernier, permis de rappeler une vérité concernant cette chanson, à savoir que "Jésus est né en Provence" par Robert Miras s'est quand même vendu à 300.000 exemplaires en 1973, ce qui signifie qu'elle a plu à 300.000 personnes (Source : Top-France.fr, Fabrice Ferment), ce qui méritait quand même un peu de respect, même si on peut trouver la chanson kitsch. Et mon directeur des programmes de me faire une petite remarque sur mon commentaire jeudi dernier quand je suis allé enregistrer ! Et bien, je suis ravi (Bien que triste dans le fond de devoir le faire) d'avoir pu un peu me venger en trouvant ce sujet !


Faire une radio libre, cool, et des émissions décontractées en ne se prenant pas au sérieux, soit, mais cela ne devrait pas permettre de manquer de respect envers des chansons qui ont marché et qu'on n'apprécie pas !

Écrit par : Hug | 20/01/2019

ce top de juillet 86 manque de souffle et de saveur, côté français heureusement la présence d'Indochine et les Avions sauvent l'honneur, côté étranger je note Aha et Diana Ross.
Soutien et courage à Hug, tu finiras par rebondir j'en suis certain! Amitiés à tous, Renaud

Écrit par : Renaud | 21/01/2019

A partir du moment où Jarre intitule son instrumental "FOURTH rendez-vous", et non pas "4ème rendez-vous", je le classe parmi les étrangers !

Écrit par : Cica pour Leroy David | 21/01/2019

Cette semaine je vais faire une note qui va te plaire et qui parle surtout du destin.
Concernant Robert Miras, il faut avoir vraiment vécu un Noel en Provence pour apprécier la chanson, et c'était mon cas cette année-là, mon premier Noel en Provence (partagé entre Orange et les Cévennes), après mes 9 Noels Bretons.
J'ai tout de suite acheté le disque, et je n'ai pas été le seul en cette semaine particulière, car il en vendu pas moins de 56.000 (8.000 par jour) se situant à la 6ème place derrière des "poids lourds" comme les divorcés, Noel Interdit, Mélancolie, les vieux mariés...
Robert Miras, zappé par SLC, me permit de savoir que ce hit ne représentait plus grand-chose dès 1973.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Hug | 21/01/2019

De toutes façons, mon patron est passé du statut de président du Conseil Administratif à celui de Directeur général de la radio, ce qui, d'après mon père, n'est pas légal. Donc je vais faire mon enquête. Car je me souviens du mois de juin 2012 où lors de l'assemblée générale il y a une égalité de votes entre une dame que j'appréciais beaucoup, Sandrine (Surnommée Candy) et un certain François (Surnommé L'Abeille) qui est très proche de mon actuel patron Lyonel.



Jusqu'en juin 2012, mon patron Lyonel était le président du CA. Lors de cette élection où il y a eu cette égalité de votes, nous, les bénévoles, n'avons pas revoté ! Alors que cela aurait dû être le cas, non ? Résultat : François (L'Abeille) fut désigné comme par hasard président du CA, et au mois d'octobre 2012, Lyonel fut nommé directeur de la radio. Et Sandrine (Candy) qui avait alors une émission très régulière, en a animé une autre qu'elle a laissé tomber au bout de 6 mois et elle a réduit d'année en année ses participations à la radio au point de la quitter définitivement en 2017. Le technicien de la radio Hyacinthe, qui était aussi directeur des programmes, et qui m'a lancé en tant que chroniqueur bénévole en 2010, était dans le même bureau que Lyonel durant des années jusqu'à ce qu'il quitte son poste en décembre 2016. Et après une année de pause, il a réintégré le CA l'an dernier, en tant que trésorier de l'association. Tout cela est très troublant, vous ne trouvez pas ?

Écrit par : Hug | 21/01/2019

Concernant la seconde émission de "Destination Eurovision", je l'ai regardée (Comme la première d'ailleurs), et j'avoue, j'ai été agréablement surpris par la chanson de Seemone. Seemone, une jeune chanteuse qui a chanté une chanson émouvante sur son père. Elle a d'ailleurs fini sa prestation en pleurant. D'abord, j'ai trouvé la jeune fille très jolie (Un peu comme la Miss France 2019 que j'ai vue ensuite dans "On n'est pas couché"), Seemone, oui cette chanteuse, jeune rousse (ou Châtains clairs) aux yeux bleus, m'a fait un peu penser physiquement à une chanteuse qui faisait partie dans les années 80 du groupe d'enfants Mini-Star et que j'ai revu dans un numéro de "ça se discute" datant de 2008 / 2009 dans lequel j'ai trouvé qu'elle était devenue très jolie, mais aussi un peu à Julie Pietri telle qu'elle est aujourd'hui.

Par-contre, la chanson de Seemone, qui m'a fait penser au célèbre "T'en va pas" chanté par Elsa (Et qui va arriver dans les classements du Top en décembre 1986), si, elle est très émouvante, ne me paraît pas vraiment adaptée au concours de l'Eurovision. Mais la chanson de Bilal Hassani, "Roi" que j'aime beaucoup moins, et qui a été choisie samedi en 8, me paraît aussi fort peu adaptée au concours. Pour l'Eurovision, il faut des chansons enlevées aux mélodies qui se retiennent, et ce n'est pas le cas de ces deux chansons.

Écrit par : Hug | 21/01/2019

Hug,heureux d'avoir ton appréciation seule la sélection. Je donne ma langue au chat. Sur FB,on glorifie Chimène mais est-elle celle qu'il faut,avec Là-haut? La voix est là,oui,mais cest un peu classique... On verra. Roi,une chanson des représentants de l'an dernier,je crois,est bien mais... Madame la paix,non sélectionnée,m'a amusé de même que le rap de la fille marrante. Tous les deux,qui fut une chanson de Sheila,par Seemone,j'ai bien aimé. Oui,la fille est jolie! Pour les cheveux,on pourrait dire auburn,peut-être? La canadienne,pas retenue,elle non plus,avec On cherche encore,aurait pu booster le public en mai prochain en Israël. A ce propos,heureusement qu'ils sont spécialisés dans la sécurité,là-bas! Samedi nous saurons qui ira. Cordialement Cédric

Écrit par : Cédric | 21/01/2019

Erratum sur la sélection. Dsl Cédric

Écrit par : Cédric | 21/01/2019

Pour Patrick : Je comprends pour Jarre, reste à savoir s'il a vendu beaucoup de disques à l'étranger ?

Écrit par : Leroy | 21/01/2019

Hug : Oui, pour la couleur des cheveux de cette chanteuse Seemone, on pourrait dire Auburn. En fait "Auburn" est un adjectif que j'utilise rarement, parce que c'est un adjectif anglais au départ, et ma mère, qui était professeure d'anglais, l'utilise assez régulièrement. Je ne savais même pas qu'il était maintenant utilisé quand on parle français. Oui, c'est bien cela : C'est un châtain qui tend vers le roux, tandis que pour parler d'un châtain qui tend vers le blond, on utilise souvent le terme "Blond vénitien".

En fait, la chanson "Tous les deux" de Seemone (Qui n'est pas la même que celle de Sheila, que je connais aussi. Incluse sur son 10ème 45 tours comprenant aussi "Dans la glace", "Le folklore américain" et "A la même heure". Je l'ai !) ne me paraît pas assez tonique pour l'Eurovision.

La chanson de Chimène Badi, elle, n'est pas assez efficace. On ne retient pas assez facilement l'air.

Alors, que, pour reprendre le vieil exemple, mais qui est vrai, pour moi, ce n'est pas étonnant qu'en 1977 la France ait gagné avec Marie Myriam et "L'oiseau et l'enfant", car cette chanson, dès qu'on l'entend, on la retient illico. C'est ça un tube.

Écrit par : Hug | 21/01/2019

Je viens d'apprendre qu'une des légendes de l'accordéon en France vient de décéder, il s'agit de Marcel Azzola à l'âge de 91 ans, pour l'instant peu de médias en parle, la France ne sait toujours pas bien gérer sa mémoire musicale. On ne peut oublier pourtant à côté de son riche répertoire sa participation éclatante dans "Vesoul" de Jacques Brel dont ce dernier aimait souligner sa complicité dans la chanson par un "chauffe Marcel" que je n'oublierai jamais. Renaud.

Écrit par : Renaud | 22/01/2019

Renaud , tout à fait vrai , Vesoul son titre de gloire à Marcel Azzola de Jacques Brel était superbe . ce matin cependant France-Inter on avait parlé . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 22/01/2019

on évoquait Jacques Brel , autre décès celui de Ted McKenna batteur du Sensational Alex Band à l'âge de 69 ans , sept albums en tout plus batteur derrière Rory Gallagher etc… l'album , l'excellent next de 73 contenait la reprise du titre au suivant de Jacques Brel , reprise décalé rock que j'aime , le groupe mérite une redécouverte ! Jean

Écrit par : jean | 22/01/2019

Hug, j'avoue que tu m'as surpris en disant que tu as le 45 tours de la petite Sheila,Tous les deux. Elle avait eu un grand succès avec le disque précédent,C'est toi que j'aime et Il fait chaud. ( les 2 autres titres bien aussi) et sa maison de disques avait trouvé judicieux de poursuivre dans la voie super romantique avec tous les deux,suite logique de C'est toi que j'aime. Patatras! Le bide. Heureusement,les radios ont écouté les autres chansons et Le folklore américain est devenu numéro1 à slc,hit hebdo. Le 1r numéro1 de Sheila à Salut les copains,sauf erreur. Premier d'une longue série. Mais,parce qu'un peu de nostalgie passe par ici,je dirai que ma préfèrée des 4 était Dans la glace. Donc,pour l'Eurovision,nous saurons samedi. A bientôt Cédric

Écrit par : Cédric | 22/01/2019

Le premier numéro un de Sheila à SLC a été "le cinéma" en mai 66. "le folkore américain" n'y a été que second, derrière "comme toujours" en novembre 65 et "même si tu revenais" en décembre. En revanche côté ventes, elle a bien été en tête en décembre et janvier. Selon Fabrice Ferment.
Sinon, pour l'Eurovision, ça fait bien longtemps (2003) que j'ai décroché, et en plus géographiquement c'est une absurdité ! Ou alors il faut y intégrer le Liban ;)
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Cédric | 22/01/2019

Cédric : Ben oui, je sais mon "histoire d'amour artistique" avec Sheila peut paraître étrange, je sais. Parce que je suis loin de l'avoir connue en plein succès, étant trop jeune.

En 1982, l'année de ma naissance, Sheila sortait d'ailleurs ses derniers 45 tours 100 % produits par Carrère ("Runner", "La tendresse d'un homme" et "Glori-Gloria") et bien sûr je n'en avais rien à faire, les tubes de 1982 ayant marqué mon enfance étant bien évidemment "Rox et Rouky" et "Hou ! La menteuse" de... qui vous savez ! et "Africa" de Rose Laurens, et dans une moindre mesure "Words" de F.R. David qu'un de mes oncles nous avaient enregistré sur une K7.

Les succès de Sheila des années 1983 à 1987 ne m'ont pas marqués non plus. Par-contre, j'ai découvert Sheila fin 1989 avec "Le tam-tam du vent" qui a été classé 3 semaines au Top 50, car à 7 ans, je regardais toujours le classement sur Canal +. Et cela a été un peu la même révélation pour moi qu'avec France Gall et "Babacar" en 1987, Françoise Hardy et "Partir quand même" en 1988. Bien que je connaissais déjà Françoise Hardy pour la "Chanson de la sorcière" qu'elle chante sur le double-album d'"Emilie Jolie" de Philippe Chatel sorti en 1979. Pour moi qui était un petit garçon, France Gall, Françoise Hardy et Sheila étaient fatalement des "nouvelles" chanteuses, mais cela m'émouvait de savoir que ma maman les avait déjà connues dans sa jeunesse.

Et j'avais bien aimé "Le tam-tam du vent" que j'avais voulu acheter en 45 tours à l'époque, mais qui avait trop vite disparu des bacs pour que je le fasse ! Ensuite, j'ai vu Sheila présenter avec Dave "Salut Les Copains" à l'été 96, et vu des images d'archives d'elle chantant "Les rois Mages", "Les gondoles à Venise" ou "L'arche de Noé", et trouvant ces chansons niaises.

Pour moi, Sheila était le summum de la chanteuse ringarde (même si, je le rappelle j'avais aimé "Le tam-tam du vent") jusqu'à ce jour de l'automne 2001, où, alors que je n'avais que 19 ans, lorsque j'avais demandé à ma prof de piano si elle avait justement l'album de Dorothée "Allo, allo monsieur l'ordinateur" en 33 tours, que j'avais rayé, et le 45 tours de Rose Laurens "Africa" que j'avais cassé étant petit, elle m'avait amené une vingtaine de 45 tours et de 33 tours, à conserver ou à lui redonner après les vacances de Toussaint, et que parmi les 33 tours il y avait deux compilations de Sheila, dont une avec "L'arche de Noé" que je voulais conserver car je connaissais le passage TV de Sheila chez les Carpentier avec Macias, Claude François, Lama et Sardou et que cela me faisait rire ! Et l'autre de chansons des années 60 que je voulais conserver pour ma mère !

Mais j'ai écouté les disques le jour-même, et là, comment dire, je suis tombé sous le charme de la voix de Sheila. Alors que je la trouvais très ringarde, en une journée j'étais devenu fan ! Et en 2002, lors d'une bourse aux disques j'ai acheté mes 4 premiers 45 tours d'elle dont celui de "Tous les deux". Depuis, je les ai pratiquement tous acheté ! En tout cas, j'ai tous ses 45 tours 4 titres des années 60.


Si vous voulez, j'ai fait une base de données recensant tous mes 45 tours de Variété française, et j'en ai plus de 900, si certains d'entre eux pourraient vous paraître logiques car ils ont marqué ma génération (Elsa, Dorothée, justement, François Feldman, Mylène Farmer, Jean-Jacques Goldman, Patrick Bruel, Roch Voisine, Thierry Hazard (Même si les deux, je les ai achetés récemment) etc... Je suis certain que beaucoup d'autres de mes disques pourraient vous paraître étranges car beaucoup datent des années 60, des années 70, et j'en ai même certains datant des années 50, dont le premier 45 tours sorti en France, Rico Creole's Band "A Marie-Galante" sorti en 1952. Tous ces disques ont pour moi une histoire, même si, bien évidemment, pour tous, je ne me rappelle plus toujours très bien ni où ni quand je les ai achetés !

Écrit par : Hug | 22/01/2019

Il faut dire aussi que le livre de Fabrice Ferment et le SNEP "40 ans de tubes" publié aux éditions Larivière est sorti pile-poil l'année où j'ai vraiment commencé à avoir une vraie belle collection de 45 tours : Soit en 2001, et que le fait d'avoir ce livre à Noël 2001 m'a beaucoup aidé à acheter des 45 tours pour ma collection ! Grâce à ce livre, j'ai justement su que "Le folklore américain" se trouvait sur le même 45 tours que "Tous les deux" de Sheila. Or, quand elle était adolescente, ma mère avait établi des carnets de chant, avec des chansons traditionnelles et des tubes de l'époque. Et je les lisais déjà beaucoup. Dans l'un d'eux il y avait les paroles du "Folklore américain" que je lui demandais de me chanter !

C'est donc pour "Le folklore américain" que j'ai acheté ce 45 tours, mais au printemps 2002, soit plus de 36 ans après sa sortie !

Écrit par : Hug | 22/01/2019

En 1986, j'avais 12 ans et je regardais le top 50. Toute ma jeunesse, que de souvenirs !

Écrit par : Stef | 23/01/2019

C'est Michel Legrand qui vient à son tour de nous quitter à l'âge de 86 ans, grand auteur, compositeur, chef d'orchestre, pianiste, metteur en scène...quel talent ! les parapluies de cherbourg, les demoiselles de rochefort, les moulins de mon coeur,, quand ça balance...J'en passe et des meilleurs, mon petit clin d'oeil sera de rappeler qu'il a toujours été de son époque, ainsi dans la période yé yé il a su s'y incruster en sortant une superbe chanson intitulée "1964" que malheureusement les médias ne diffusent plus, lien ci-dessous:

https://youtu.be/O3bOfBDbkoQ

Amitiés à tous, Renaud

Écrit par : Renaud | 26/01/2019

Oui,Renaud,après Marcel c'est Michel qui s'en va. Un fabuleux compositeur et+++ ... 1964 avait été classé à slc,25 me il me semble. Oui, Les parapluies et Les demoiselles... Des merveilles! Parmi d'autres. J'avais appris Les moulins de mon coeur et je le fredonne toujours de temps en temps. Par Noël Harrison,classé 9e en Angleterre. Et Polly,à une époque bénie,chantée par les Troubadours. Le film,aussi. Il s'était marié récemment,je crois. C'est vrai qu'à cet âge,comme le disait Robert Lamoureux,ce n'est jamais pour très longtemps. Pas de temps mort pour l'Ankou. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 26/01/2019

ma femme et moi en ce moment , nous écoutons France-Inter pour l'hommage qui lui est consacré , quel talent et quelle carrière ! mon épouse est fan de musiques de films et de comédies musicales donc de Michel Legrand , dernièrement nous avons regardé les demoiselles de Rochefort même si ce n'est pas trop mes goûts les comédies musicales , c'était bien quand même . Jean

Écrit par : jean | 26/01/2019

Mon côté fleur bleue a retenu le fait que Michel Legrand avait, à 82 ans, épousé son amour de jeunesse Macha Méryl.
1964, ça m'avait bien plu à l'époque, effectivement classé 25ème à SLC (en 1965 !). Legrand, musicalement, était un grand monsieur, tout le monde se souvient de Cherbourg et de Rochefort (j'y ai passé un mois en 1972 avec interdiction formelle de voir des demoiselles !!) et je crains que vu l'âge moyen des chanteurs et chanteuses, les année à venir voient plein de faire-part de décès :(
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Marc et Renaud | 26/01/2019

Cica : Michel Legrand, sa disparition me touche, même si, bien sûr, comme je ne suis pas de votre génération, je ne connais pas grand chose de lui à part les musiques de films de Jacques Demy "Les parapluies de Cherbourg" et "Les demoiselles de Rochefort" mais aussi la chanson "Les moulins de mon coeur".

Jusqu'à il y a encore quelques années, je croyais que la chanteuse Caroline Legrand (Tube "J'aurais voulu te dire", écrit par Jean-Marie Moreau et composé par François Feldman, en 1989) n'était autre que sa fille. Mais il n'en est rien.

Double disparition aujourd'hui. Décès également du comédien Patrick Bricard qui avait incarné François dans l'émission pour enfants "L'île aux enfants" de 1974 à 1982.

Écrit par : Hug | 26/01/2019

Michel Legrand n'était pas non plus de notre génération, c'était celle de nos parents. Mais la nôtre va commencer à morfler, déjà Palaprat, Johnny, France Gall...

L'île aux enfants je ne regardais pas. Déjà j'avais 30 ans, et ensuite, surtout, sur la 2 il y avait "1 rue Sésame" où mon cousin Georges jouait le personnage principal.

Écrit par : Cica pour Hug | 27/01/2019

Voilà,les jeux sont faits pour l'Eurovision! Le roi aura le temps de mettre au point une choré et sa voix encore un peu hésitante. En franglais,c'est pas la première fois mais ça peut aider. Ils ont voté,chantait Léo,et puis après? A suivre. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 27/01/2019

J'ai vu, et j'espère que la France va... se ramasser !

"I am me, and I know I will always be
Je suis free, oui, j'invente ma vie
Ne me demandez pas qui je suis
Moi je suis le même depuis tout petit
Et malgré les regards, les avis
Je pleure, je sors et je ris
You put me in a box, want me to be like you
Je suis pas dans les codes, ça dérange beaucoup
At the end of the day, you cannot change me, boo
Alors, laisse-moi m'envoler
I, I'm not rich, but I'm shining bright
I can see my kingdom now"

A partir du moment où on ne peut pas se défendre avec notre langue, juste notre langue et qu'on doit "internationaliser" nos chansons pour qu'elles aient une chance de l'emporter, la messe est
dite !

Écrit par : Cica pour Cédric | 27/01/2019

Pour Cica et Cédric : Une vraie catastrophe ambulante cette chanson ! A la limite, Seemone avec "Tous les deux", cette chanson qui ressemble tant au niveau du thème à "T'en va pas" d'Elsa (Sur laquelle je reviendrai quand on sera rendu à novembre ou décembre 1986), mais qui n'était pas tellement taillée pour l'Eurovision, aurait bien mieux fait de remporter le concours de sélection hier soir, j'ai d'ailleurs voté pour elle à deux reprises, et j'ai donc été très très déçu.


Le duo Madame Monsieur, présent l'an dernier déjà avec "Mercy", qui a signé la chanson de Bilal semble être spécialiste des chansons moralisatrices, donneuses de leçons, sans aucun atome de distance, ni d'humour. Il faut voir aussi la chanteuse du duo qui a l'air de s'y croire un max ! Je n'ai pas aimé la chanson qui a gagné la finale l'an dernier (Netta Barzilai "Toy") que j'ai trouvé un poil ridicule, mais en même temps, il y avait finalement du recul, de l'humour (Avec la chorégraphie de la chanteuse imitant la poule pour dire "I'm not your toy" pour signifier, je ne suis pas ton jouet, donc pas ta poule, "poule" qui en français, en vieil argot signifie "femme", comme dans la chanson "Ah ! Si vous connaissiez ma poule", enfin disons, ta "poupée", ton "objet").

Mais je crois bien que le recul, l'humour, le duo Madame Monsieur ne connaît pas. Ils préfèrent nous faire des chansons moralisatrices. Du nombre d'Euros qu'ils ont gagné l'an dernier avec les recettes de "Mercy" combien ont-ils versé pour aider financièrement les migrants et la petite Mercy elle-même ? Et là, c'est pareil, de l'argent qu'ils vont percevoir en tant qu'auteur-compositeur de la chanson de Bilal Hassani, combien vont-ils donner à des associations contre l'homophobie ?

Il est clair que le concours de l'Eurovision c'est comme le Sidaction, le Téléthon, un concours de générosité où les chanteurs n'ont pas pour but essentiel de faire fructifier leur carrière à l'international et surtout de gagner beaucoup d'argent ! Tous les moyens sont bons pour faire du fric ! Les bons sentiments et la bonne conscience moralisatrice, c'est un bon moyen pour gagner beaucoup d'argent. Le duo Madame Monsieur est suffisamment intelligent pour l'avoir compris, je pense !

Enfin, bon, voilà, je suis très très déçu du résultat, quoi.

Écrit par : Hug | 27/01/2019

Moi aussi je suis très déçu mais Alea jacta est ''et qu'y pouvons-nous? Le niveau du texte est représentatif du malaise social et culturel de notre temps. Où sont les femmes? Chantait Juvet. Où sont les hommes se demandait Dick? Où sont les Stars? Ça c'était moi mais total échec. Où sont les auteurs? Mais c'est l'Eurovision et j'espère être au rendez-vous en mai. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 27/01/2019

Cédric : No comment, face à Bilal Hassani, Marie Myriam avec "L'oiseau et l'enfant", c'est Juliette Gréco ! Ce que je veux dire, c'est qu'elle passe pour une chanteuse aux textes poétiques, alors que bon "L'amour c'est toi, l'amour c'est moi. L'oiseau, c'est toi, l'enfant, c'est moi", c'était pas terrible, mais "Blanc l'innocent le sang du poète qui en chantant invente l'amour pour que la vie s'habille de fête et que la nuit se change en jour. Jour d'une vie où l'aube se lève pour réveiller la ville aux yeux lourds où les matins effeuillent les rêves pour nous donner un monde amour" c'est tout de même bien plus joli que "Dans mes rêves, je suis un roi".


Même la chanson que Patrick Bruel (Patrick Bruel l'inoubliable auteur de "Casser la voix" : ("Et les souvenirs honteux qu'on oublie devant sa glace en s'disant j'suis dégueu mais j'suis pas dégueulasse" !!) avait écrit pour la France à l'Eurovision en 2002, à savoir "Il faut du temps" par Sandrine François avait une autre gueule que celle de Bilal. C'est dire ! (ça faisait, pour mémoire "Je me suis battue pour ça, j'ai serré dans ma voix tous ces mots qui font peur quand on ne les entend pas"). La dernière chanson potable de l'Eurovision pour la France avant celle d'Amir en 2016 "J'ai cherché" qui nous a valu une belle 6ème place très méritée, parce que la musique était efficace et le texte, bien qu'avec une phrase en anglais est intelligent, parlant d'un jeune homme d'une trentaine d'années qui cherche à donner un sens à sa vie. D'ailleurs, Amir lui-même est intelligent et sympathique. Ma grande soeur en est fan, et pour une rare fois, je suis assez d'accord avec elle.

Par-contre, depuis la participation d'Amir, on est retombé dans la daube petit-à-petit. Mais heureusement pas tout-à-fait encore dans celles des chansons de 2010 ("Allez ola olé" de Jessy Matador), 2012 ("Echo (You and I)" d'Anggun. J'ai bien aimé certaines chansons d'Anggun à ses débuts : "La neige au Sahara" et "Au nom de la lune" en 1997 et 1998, mais là pour l'Eurovision question daube inutile elle a fait fort !), 2014 (Le groupe Twin-Twin avec "Moustache", c'était pathétique, mais cela avait le mérite d'être drôle), 2015 (Lisa Angell avec "N'oubliez pas", chanteuse repérée par Patrick Sébastien. Mais on aurait mieux fait d'envoyer Mireille Mathieu ou Régine (Qui a vraiment tenté !) à sa place, on aurait passé pour plus moderne qu'avec elle !).

Enfin, doit-on en rire ou en pleurer ("Mieux vaut en rire de peur d'être obligé d'en pleurer" comme dirait Serge Gainsbourg et Jane Birkin (Dixit album Jane Birkin "Baby alone in Babylone", "En rire de peur d'être obligée d'en pleurer", 1983), mais les sélectionneurs de chansons pour la France à l'Eurovision semblent avoir autant de nez qu'un oenologue enrhumé et obligé de conseiller un viticulteur pour améliorer la production d'un bon vin !

Écrit par : Hug | 27/01/2019

Il aurait reçu 1500 posts d'insultes sur les réseaux ce week-end. Ça gêne,un arabe avec une perruque? Questions posées sur LCI ce matin! En tout cas,d'après Dany LeRouge,la France a toutes les chances de gagner en mai; l'interprète chante bien,la chanson est bonne! C'était la meilleure! Donc rendez-vous à Tel-Aviv! A bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 28/01/2019

après avoir lu vos commentaires pas sympa sur Bilal , je ne connaissais pas ce chanteur et cette chanson , donc j'ai écouté , personnellement je la trouve bien , dans l'air du temps . de toute façon l'Eurovision , il y très longtemps que je n'écoute plus , les déguisements ridicules de certains etc… fini pour moi . par contre je lui souhaite bonne chance et une bonne place quand même malgré les critiques dont il fait objet , je viens d'en lire plusieurs sur un réseau de m…. c'est vraiment dégueulasse , avant tout c'est un être humain . Jean

Écrit par : jean | 28/01/2019

Jean : Ce n'est pas lui que je critique, mais sa chanson que je n'aime pas ! Je n'ai absolument rien contre qu'un transsexuel représente la France à l'Eurovision, mais je trouve que son message aurait gagné à être dit d'une autre façon. Peut-être avec un peu d'humour et plus de poésie. Là, ce qui ne passe pas est que je trouve le ton moralisateur. Limite condescendant. En gros, c'est "Si vous n'aimez pas ma chanson, c'est que vous êtes homophobe". Or, moi, je ne suis pas du tout homophobe, mais je n'aime pas du tout sa chanson. Je la trouve plate, mélodiquement comme au niveau du texte qui n'est pas assez chanté en français à mon goût. La mélodie n'est pas assez efficace.

Mais question "Moralisation"le duo Madame Monsieur s'y connaît. "Mercy" sa chanson de l'an dernier était déjà hyper-moralisatrice dans le fond. Mais ils ont gagné combien avec cette chanson ? Ont-ils versé de l'argent aux migrants avec les recettes qu'ils ont perçues ? Finalement, je ressens la même chose avec cette chanson que ce que je ressentais pour "Manhattan-Kaboul" de Renaud et Axelle Red en 2002. Mme Axelle Red, ambassadrice d'Unicef Belgique, et chanteuse que j'apprécie beaucoup, qu'on n'entend d'ailleurs plus du tout et c'est dommage, a certainement donné une partie de l'argent qu'elle avait perçu en tant qu'interprète de la chanson, aux enfants victimes de la guerre.

Mais je n'ai rien entendu de même pour Mr Renaud pourtant auteur-interprète de la chanson. Mes parents ont le single et il n'est pas écrit dessus qu'une partie des ventes sera reversée à quelconque association.

Alors, faire des chansons aux messages humanitaires comme celle de Renaud et celles de Madame Monsieur et de Bilal pour s'en mettre plein les fouilles, je trouve ça à la limite de la décence.

Mais bon, la chanson de Bilal n'était pas la plus moralisatrice de "Destination Eurovision". Celle qui l'était le plus c'était "Comme une grande" d'Ayshat sur l'égalité hommes/ femmes. J'ai trouvé cette chanteuse d'une prétention infâme dans sa manière d'être sur le plateau télé.

Écrit par : Hug | 28/01/2019

Ce qui me gênerait, ce serait l'amalgame dû à une trop grande pression de la bien-pensance.
Du style "si vous détestez, c'est que vous êtes contre les arabes ou les homos, ou les deux."

Je persiste à dire que cette chanson est nulle pour un concours où chacun est censé défendre les couleurs de son pays, avec des paroles moitié en anglais formatées pour l'international, et j'imagine ce que doivent en penser nos amis Québécois !
Notre langue est en train de couler, bouffée par les anglicismes de toutes sortes (il n'est qu'à regarder les pubs de voitures à la télé) et ce genre de chanson participe à cet état de choses.

Voilà mon point de vue.

Écrit par : Cica | 28/01/2019

Hug , je parlais des réseaux de m…. pas de toi . que tu aimes où pas sa chanson c'est ton droit . les goûts et les couleurs…. sans défendre Renaud , il donne des dons . rien qu'un exemple car je suis pas son avocat , il avait donné de l'argent pour une école d'un petit village dans la drôme à côté de Nyons , plus exactement à Mirabel aux Baronnies , tu peux te renseigner . j'ai des amis qui ont des photos de lui à cette occasion . je comprends aussi que tu ne l'aimes pas trop , tu l'avais déjà dit . il faut quand même dire la vérité . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 28/01/2019

Cica : Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant cette chanson. Cependant, je vais simplement ajouter un petit plus à la chanson de Bilal. Au début, quand je l'ai entendu la première fois, je croyais qu'elle allait me plaire. Il y a un petit côté Polnareff du genre "Lettre à France" qui est plutôt agréable. Et puis, bing, le refrain arrive, et là, catastrophe ! Mais c'était la même chose l'an dernier avec "Mercy" de Madame Monsieur justement. Les couplets étaient meilleurs que les refrains. Yann Moix leur en avait fait la réflexion quand ils étaient venus défendre leur album sur le plateau d'"On n'est pas couché" d'ailleurs. Et que penses-tu de la chanson de Seemone "Tous les deux" ?

Jean : J'aime l'artiste Renaud, mais surtout première manière, soit avant 2002. Il est vrai aussi qu'avant cette date, j'étais trop jeune pour savoir comment il se comportait médiatiquement. Mais pour moi, depuis 2002, il est devenu un people rentable qu'on voit trop souvent en une des magazines people bas de plafond suite à ses problèmes d'alcoolisme. Et artistiquement, le Renaud des débuts, le Renaud de "Hexagone" était bien plus mordant que le Renaud de "Toujours debout". Et c'est le Renaud de 1975 que j'aime, pas tellement l'actuel, j'en conviens.

Sinon, en ce moment, suite au décès de son frère Thierry Séchan, survenu il y a bientôt trois semaines, Thierry Séchan que je connaissais surtout en tant qu'auteur de "Fille du feu" de Julien Clerc et de "Pleure doucement" pour Elsa, titres tous deux sortis en 1990, j'ai acheté les 4 volumes de "Nos amis les chanteurs", les livres sur les artistes qu'il a écrits entre 1992 et 2009 dont j'avais entendu parler, et lu des extraits sur Internet. Et depuis jeudi, je m'en délecte.

Méchant certes mais drôle et si vrai en réalité, notamment sur Christophe Maé et sur les albums de l'actrice Sandrine Kiberlain (Oui, ma mère m'avait acheté le premier en 2005, mais je pourrais bien m'en servir comme frisbee, vu la qualité du disque), mais aussi tendre. J'aime beaucoup. Même s'il égratigne des artistes que j'apprécie, ça fait prendre du recul !

Écrit par : Hug | 28/01/2019

J'ai été un peu dur sur les albums de Sandrine Kiberlain ("Manquait plus qu'ça" sorti en 2005 et "Coupés bien net et bien carrés" sorti en 2007), par rapport à l'album de Claire Keim ("Où il pleuvra" sorti en 2010), c'est vachement bien pour une actrice qui chante. Vous pourrez aller écouter ces albums sur Deezer pour vous faire vos propres opinions dessus. Toutes les actrices qui chantent n'ont hélas, pas le même talent que Jeanne Moreau, ni même que Brigitte Bardot ni Jane Birkin (Dont je sais, Cica, que tu n'apprécies pas trop la voix), ni même que Véronique Jannot ou Isabelle Adjani. Ces dames ont au moins su s'entourer d'auteurs-compositeurs reconnus pour leur offrir des chansons. Ce qui n'est pas toujours le cas des actrices-chanteuses récentes.

Pour ce qui est de Sandrine Kiberlain, elle a fait appel au fils Souchon : Pierre Souchon, mais pour les musiques ! Pour les textes, c'est elle-même. D'où d'après moi, et Thierry Séchan, le résultat acceptable mais sans plus.

Écrit par : Hug | 29/01/2019

Durant l'été 1986 , la tornade Jeanne Mas avec son "En rouge et noir" ce sont de sacrés beaux souvenirs et puis cette chanson est très réussie il faut avouer.Stéphanie et son "Ouragan" quel bonheur aussi avec Images et "les démons de minuit" nous avons là une triplette qui a fait des classiques des années 80 ! Cock Robin et A Ha vivent leur plus belle période et Marlène Jobert en chanteuse , j'avoue que je craque toujours.

Écrit par : Jerry OX | 30/01/2019

Jerry OX : Pas étonnant que "En rouge et noir" soit une bonne chanson. En fait, il s'agit de l'assemblage de deux chansons réunis en une seule. Jeanne avait écrit deux textes de chansons parlant du même sujet, à savoir l'évolution de sa vie. Sauf que mélodiquement, elle n'était pas pleinement satisfaite. Elle aimait bien le texte du refrain mais pas la mélodie. Par-contre, si elle aimait bien la mélodie des couplets, elle n'était pas convaincue du texte. La première version de "En rouge et noir" est enregistrée en 1983 avec un texte différent pour les couplets, mais une mélodie qui est déjà celle qu'on connaît, et les mêmes paroles pour le refrain mais sur une mélodie différente.

Par-contre sur l'autre chanson, elle n'aimait pas la mélodie des couplets, mais en aimait le texte, mais par-contre si elle n'aimait pas le texte du refrain, elle en aimait la mélodie ! En 1985, pour son deuxième album, elle décide donc de recoller le texte des couplets qu'elle aimait sur la mélodie des couplets qu'elle aimait et le texte du refrain qu'elle aimait sur la mélodie du refrain qu'elle aimait, et par-chance cela colle parfaitement ! Du coup, la chanson, baptisée "En rouge et noir" en référence bien sûr à Stendhal, mais aussi à ses propres origines espagnoles (Jeanne Mas étant née à Alicante en Espagne, de parents français) comme premier extrait de son deuxième album "Femmes d'aujourd'hui" en avril 1986, et si Jeanne Mas est créditée comme auteure du texte, avec comme compositeurs Romano Musumarra et Lorenzo Meinardi, qui ensemble ont composé l'une des deux mélodies, et Piero et Massimo Calabrese qui ont de leur côté aussi composé une des deux mélodies.

Mais les deux tandems des deux compositeurs ne se sont jamais rencontrés !

La même histoire arrivera à Francis Cabrel avec son titre "C'est écrit". Son beau-frère Michel Françoise, et le compositeur Roger Secco avaient chacun composé une chanson pour Francis, mais si Francis aimait bien la mélodie des couplets de l'une, il n'en aimait pas la mélodie des refrains et inversement pour l'autre chanson. Il a donc décidé de réunir les mélodies des deux chansons en une seule. Et c'est devenu la chanson qu'on connaît. Elle sort en 1989 sur son 7ème album studio "Sarbacane" dont elle est le deuxième extrait en 45 tours, et obtient aussi un joli succès, se classant au mieux 6ème du Top 50 le 21 octobre 1989, avec Francis comme auteur du texte, et comme compositeurs Michel Françoise et Roger Secco, qui, eux aussi, par ailleurs, ne se sont jamais rencontrés et n'ont jamais plus travaillé ensemble !

Écrit par : Hug | 30/01/2019

Waouh! Hug! J'en apprends des choses! Pour prolonger d'une ligne j'ajoute que C'était l'hiver a été reprise par Isabelle Boulay,alors au mieux de sa forme dans un de ses meilleurs albums. Album beaucoup écouté. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 30/01/2019

Merci Hug pour cette explication fort instructive . J'ignorais l'historique de la création de "En rouge et noir " et de "C'est écrit". C'est ce qui est chouette également sur ce blog en plus du beau travail réalisé par Cica.

Écrit par : Jerry OX | 30/01/2019

Cica : De rien.

Écrit par : Hug | 31/01/2019

https://www.youtube.com/watch?v=jxHHm-GBL9g

Voici la version démo inédite de "En rouge et noir" de Jeanne Mas datant de 1983.

En réalité, les textes et mélodies des couplets étaient déjà les mêmes que ceux de la version officielle de 1986, par-contre les refrains avaient un texte et une mélodie différente.

Le texte et la mélodie du refrain de la version officielle proviennent donc en réalité d'une autre chanson, dont cette fois Jeanne Mas n'aimait ni les textes ni la mélodie des couplets.

Cette version démo inédite d'"En rouge et noir" datée de 1983 provient de la compilation "En secret". Cette version démo inédite était déjà parue sur la compilation "Les années chansons" en 1994, sortie sans l'accord de l'artiste car elle contenait justement des démos, des titres non finalisés qui n'étaient pas destinés à la vente. Mais dont quelques exemplaires CD ont été commercialisés avant que Jeanne Mas ne fasse retirer la compilation de la vente.

Écrit par : Hug | 31/01/2019

Peut-être qu'un jour mon père reconnaîtra mes talents et mes capacités intellectuelles. Mais d'ici là, il faudra d'abord qu'il aille soigner ses propres soucis psychologiques au lieu d'envoyer ses trois enfants chez le psy voire un (moi donc !) en hôpital psychiatrique.

Je n'oublierai de toutes façons jamais que c'est un peu grâce à lui que j'ai été attaché dans un lit psychiatrique. Lui garde encore des souvenirs pathologiques de ses 6 ans de séminaire de sa jeunesse. Il y a des jours, comme aujourd'hui, où je me dis que j'aurais beau faire tous les psychiatres et psychologues du monde, depuis déjà plus de 20 ans alors que je n'en ai que 36, je ne serais jamais guéri totalement si lui-même, qui avait déjà des problèmes avant ma naissance, refuse toujours de se faire soigner !

Écrit par : Hug | 31/01/2019

Bon, effectivement, je me suis une fois de plus engueulé avec mon père aujourd'hui à cause d'horaires de bus que j'ai ratés. Enfin... Je prendrai mon bus demain. Après avoir enregistré ma chronique sur Gilbert Bécaud et mon additif sur Michel Legrand pour rediffusion d'une ancienne chronique où j'avais diffusé la Chanson des Jumelles du film "Les demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy dont Michel Legrand a composé la musique.

Concernant Gilbert Bécaud, force est de constater que "L'orange" et "Nathalie" n'ont pas été autant d'énormes succès que cela à l'époque de leur sortie. Ils ont vendu certes, mais n'ont pas été de grands succès dans les hit-parades de l'époque. SLC les a même carrément zappé, Gilbert Bécaud étant trop âgé pour plaire aux jeunes auditeurs de l'émission. L'émission tire pourtant son titre d'une de ses chansons.

Sinon, concernant l'Eurovision j'ai sur mon ordi, pour mon plaisir, pour chaque année, commencé à établir un rapport entre les places et les points de la France par rapport aux différents pays gagnants.

Écrit par : Hug | 31/01/2019

Hug,bien sûr,il serait important que ton père reconnaisse l'intérêt de ton travail,de tes chroniques notamment. Cela viendra certainement et très bientôt j'espére. Bècaud,oui,j'aime beaucoup Gilbert. Nathalie fut reconnue d'utilité politique en pleine et dangereuse guerre froide et son interprète disait à quel point les premières lignes du texte l'avaient séduit quand l'auteur les lui avait montrées. Simplement,disait-il,La place rouge était vide/ Devant moi marchait Nathalie.... Et il avait été conquis. Oui,L'orange,j'aimais beaucoup aussi. Bècaud passait très souvent à Europe Numéro1 et chaque disque était un événement. Quand il est mort le poète, pour Cocteau,Tu le regretteras pour le général,Ton petit prince est revenu, pour St Ex,etc. Son tout gros truc fut Et maintenant? Repris par pas mal de monde,Isabelle Boulay,par exemple mais aussi devenu What now my love? Par Elvis, Sony and Cher,et++. Je t'appartiens seduisit également le King qui disait que c'était la chanson qu'il avait le plus de plaisir à chanter sur scène. Quand on est seul sur son étoile fut aussi repris en anglais par des Cadors mais les noms ne me viennent pas. J'ai les disques. Un peu d'amour et d'amitié qu'il chanta lui-même en anglais atteignit la 9e place en Angleterre... Il en a fait tellement! La solitude,ça n'existe pas, reprise par Nicoletta.,etc. Tu vois,tu as bien fait de parler de Bècaud! Je vais le réécouter. J'avais acheté un 45 tours simple,Encore une fois,génial mais pas un grand succès! Merci,à bientôt ! Cédric

Écrit par : Cédric | 31/01/2019

Cédric : C'était une engueulade comme une autre hier soir avec mon père. Mon père reconnaît tout à fait l'utilité de mon travail et de mes chroniques contrairement à ce que j'ai écrit il y a quelques heures, seulement j'ai parfois l'impression qu'il m'encense et me descend sans arrêt en privé, et ça m'agace ! Il y a trop de fois où j'ai l'impression qu'il me prend pour son pantin, sa marionnette ou du moins il voudrait bien que je le sois. Il voudrait bien que je reste "L'homme à l'éternel sourire" comme m'avait si bien dit ma grand-mère paternelle le 26 décembre 2011, à son dernier Noël d'ailleurs. (Elle nous quittera le 10 mai 2012, ce jour-là, je la savais très malade, mais comme j'allais enregistrer j'avais demandé à mes parents de ne rien me dire avant mon enregistrement au cas où ils sauraient quelque chose à son sujet. Mais j'étais arrivé au studio triste et énervé, ne m'entendant plus du tout avec ma collègue journaliste de la radio qui, lorsque je lui ai dit que "Ma grand-mère était en train de crever", n'a rien trouver de mieux que de me répondre : "Nous aussi on a des problèmes, mais on ne t'emmerde pas avec !", le jour de la mort de ma grand-mère. Et ça, je ne le pardonnerai jamais à cette ancienne collègue journaliste, qui a d'ailleurs a quitté la radio en juin suivant !).

Oui, le 26 décembre 2011, j'étais arrivé chez ma grand-mère en faisant la gueule parce que je m'étais engueulé avec mon père avant de partir et que quand on s'engueulait et qu'on passait chez mes grand-parents, il fallait toujours faire comme si de rien n'était devant eux, et cette hypocrisie de surface m'énervait au plus haut point, raison pour laquelle je faisais exprès à la fin de raconter à mes grand-parents les engueulades qu'il y avait eu juste avant qu'on aille chez eux, pour ne pas leur cacher la vérité. Et c'est pour cela qu'elle m'avait sournoisement traité d'"homme à l'éternel sourire", bien que c'était vraiment toujours ce qu'elle voulait que je sois, et ce que mon père veut toujours que je sois.

Mon père voudrait toujours que je sois gai, souriant, et il ne supporte jamais de nous voir moi, ma mère et mes soeurs avoir l'air un peu pensifs, tristes, inquiets ou en colère. J'ai parfois l'impression qu'il n'accepte de nous voir que souriants et gais. C'est très pénible.

Hier en fait, vu mes heures de décalage, mon père m'a réveillé à 17 h 30 pour que je puisse prendre mon bus, à 5 kms à 19 h 03. Mais je n'étais plus sûr de l'heure de mon bus, et avant cela, je devais me raser et me laver les cheveux (Je le fais tous les 3 jours).

J'ai pris mon brunsch, me suis rasé et lavé les dents, mais voulant vérifier mes mails, mon ordi a mis du temps à se remettre en route, résultat j'ai perdu 5 ou 6 minutes avant qu'il ne se connecte et une fois qu'il s'était connecté, je suis resté 10 minutes sur Internet ! Il était 18 h 20 et mon père s'impatientait déjà. Je suis alors allé prendre ma douche : Lavage de cheveux plus lavage corporel, ça me prend toujours 25 minutes. Quand je le faisais, j'ai demandé à mon père d'aller vérifier l'horaire du bus sur Internet, et quand je suis sorti de ma douche, ce n'était toujours pas fait !

Enfin, mon père était sur le site en question mais ne savait pas comment obtenir les informations de ma ligne ! C'est là qu'on s'est engueulés comme du poisson pourri, mon père m'exaspérant en n'arrêtant pas de me répéter que j'allais être en retard ! Je suis parti dans la voiture avec mon père en étant en pétard, en ayant décidé de prendre mon bus à un autre arrêt plus loin qu'habituellement, à 19 h 08 ! Et sur la route, le bus était devant nous, je suis sorti de la voiture où mon père n'arrêtait pas de me rabaisser en courant pour rattraper mon bus, mais bien évidemment, je l'ai raté. Et mon père m'a conduit en centre-ville.

Mon but de la journée étant de prendre mon bus pour aller chez moi dans mon appartement en ville, ma journée était fichue. Je voulais à tout prix changer cela en positif ! Alors, moi qui n'aime pas les grands magasins (Cause agoraphobie) mais qui me soigne contre ça, j'ai d'abord décidé de traverser le hall des Galeries Lafayette de ma ville La Roche-Sur-Yon, mais comme elles se sont fermées devant mes yeux, j'ai décidé, toujours dans un mouvement positif, d'aller m'acheter un pain aux raisins, chose que je ne fais jamais.

Mon père, pendant ce temps, était chez moi, à vider les poubelles. Dans mon immeuble, chaque habitant doit, chaque semaine, vider les poubelles et les sortir et c'était mon tour. J'ai continué à marcher dans la rue principale commerçante de ma ville sans rien dire à mon père, avant de rejoindre mon appartement, mon père m'a téléphoné X fois sans que je réponde, volontairement ! J'ai vu sa voiture, j'ai voulu marcher autour du parc autour de chez moi, mais comme j'ai vu deux jeunes qui s'engueulaient, je me suis assis dans la voiture de mon père, qui lui était dans mon appart, me téléphonait sans arrêt, mais je faisais exprès de ne pas lui répondre, pour qu'il comprenne que quand je suis en colère avec lui, c'est tant mieux si je lui échappe pour ne pas qu'il me "colle aux basques" comme il le fait si souvent !

J'ai mangé mon pain aux raisins en lui cachant que j'en avais acheté un bien sûr ! Il a fini par descendre de chez moi, et je lui ai demandé de m'arrêter devant l'arrêt de bus du supermarché Carrefour qui est près du studio de ma radio où je vais enregistrer cet après-midi. J'ai pris les horaires pour après 17 h 00, comme ça, cet après-midi après mon enregistrement, je vais pouvoir enfin prendre mon bus loupé mardi et hier !

Voilà pour ma journée passionnante d'hier. Mais hier soir à 19 h 00 quand j'ai posté mes précédents messages, j'étais encore sur les nerfs !

Oui, je vais faire deux chroniques sur Gilbert Bécaud, surtout parce qu'il y a pas mal de gens qui trouvent que pas grand chose n'a été fait autour de lui depuis son décès en décembre 2001. Il est donc un peu de mon devoir de lui rendre hommage, car c'est vrai que ses chansons sont rarement diffusées.

Et je vais aussi rediffuser une chronique de 2016 dans laquelle j'avais mis la "Chanson des jumelles" du film "Les demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy sorti en 67, chanson chantée par la chanteuse Anne Germain (Qui doublait pour le chant, Catherine Deneuve, qui elle incarnait le rôle de Delphine Garnier) en duo avec la chanteuse Claude Parent (Qui, elle, doublait pour le chant Françoise Dorléac, vraie soeur de Catherine Deneuve dans la vie, et qui dans le film, incarnait le rôle de Solange Garnier, sa soeur jumelle).

Anne Germain nous a quitté le 13 septembre 2016, soit un peu plus de 4 mois après la diffusion première de ma chronique. Michel Legrand, compositeur de la musique de ce film, lui, nous a donc quitté samedi dernier. Je vais donc rediffuser cette chronique en ayant rajouté au passage un petit mot en hommage à Anne Germain et à Michel Legrand.

J'essaie, le plus possible, à mon niveau, de passer dans ma chronique "Vintage" des artistes et des chansons qu'on n'entend plus beaucoup sur les ondes. Quand j'écoute Nostalgie, je suis d'ailleurs souvent déçu de tomber toujours sur les mêmes artistes et les mêmes chansons.

Écrit par : Hug | 01/02/2019

Hug,j'ai lu entièrement mais je veux dire,à propos de cette journaliste à qui tu as annoncé que ta grand'mère était mourante,que sa réponse était idiote. Au minimum elle aurait dû t'embrasser en disant Courage ou Désolée ou autre chose. Donc tu ne dois pas regretter son départ. Oui,Michel Legrand et son incroyable talent! Merci de ces lignes instructives.
Bien sûr qu'on ne peut pas toujours sourire et avoir l''air heureux comme un poisson dans l'eau. Et dans sa famille,il faut pouvoir faire part de ses préoccupations et soucis; c'est assez logique. Ah! J'en mangeais enfant et je continue d'aimer les pains aux raisins,qui sont différents selon les boulangeries. A bientôt. Bonnes chroniques. Cédric

Écrit par : Cédric | 01/02/2019

Pour preuve de mon collage psychologique avec mon père. Aujourd'hui, avant d'aller enregistrer, j'ai l'imprudence de lui dire "Je n'ai dormi que 5 heures. Je suis un peu fatigué. J'espère qu'après mon enregistrement, je ne serai pas trop fatigué pour prendre mon bus.". Et il me répond : "Ne t'inquiète pas, si tu veux, je pourrais te conduire en voiture jusqu'à l'abri de bus !". OK ! L'abri de bus n'est même pas à 5.000 mètres du studio de la radio, ou quelque chose comme ça, et bien sûr, j'aurais été incapable d'aller marcher jusque-là !!

Ambiance. D'accord, j'ai demandé, comme à chaque fois que c'est lui qui me conduis pour mes enregistrements de radio de m'attendre dans la voiture pendant mon enregistrement comme soutien psychologique au cas où je ferais un malaise (Toujours cette appréhension de faire des malaises), mais de là à me proposer d'aller me conduire en voiture, après mon enregistrement, jusqu'à l'abri de bus qui se trouve à 5.000 mètres du studio, c'était quand même un peu exagéré !!!!


Résultat : Je suis bien sûr allé enregistré, et bien qu'un peu stressé pour cause de l'ambiance déplorable avec mon père, j'ai réussi à enregistrer ma chronique sur Gilbert Bécaud et mon additif sur Michel Legrand (Et accessoirement sur la chanteuse Anne Germain qui chantait dans la "Chanson des jumelles" et est décédée en septembre 2016 soit 5 mois après la première diffusion de la chronique dans laquelle j'avais passée cette chanson, et que je souhaite rediffuser lundi prochain). Puis, j'ai pris mon bus, suis arrivé sur la grande place de ma ville et suis arrivé à mon appartement en passant par la grande rue commerçante de ma ville sans avoir peur du regard des passants sur moi. (Quand on parle du harcèlement moral à l'école et de ses effets, pour moi, c'est ça, l'effet principal, une appréhension excessive du regard des gens sur moi en public, phobie que je combats.).

Et chez moi, j'ai retrouvé mon père et nous sommes retournés chez mes parents d'où j'envoie ce message. Mais bien sûr, aux dires de mon père, j'aurais été incapable de marcher pour aller prendre mon bus et d'aller ensuite marcher en ville sans lui ! Et il a donc flippé simplement parce que je lui ai dit que j'étais un peu fatigué, car n'ayant dormi que 5 heures ! Voilà le collage psychologique dont j'aimerais vraiment me défaire !

Écrit par : Hug | 01/02/2019

Oui,Hug,je pense qu'au moins tu es sûr d'une chose; c'est que ton père t'aime et prend soin de toi! C'est certain que de temps à autre tu voudrais qu'il soit un peu moins présent ou te laisse gérer l'une ou l'autre situation. Mais d'après ce que tu dis ( il voudrait que tu souries et que tu aies l'air heureux tout le temps) c'est dans sa nature et c'est son bonheur de te protéger autant que possible. Quand tu enregistres,si je comprends bien,tu crains d'avoir un malaise, par exemple,cela te rassure de savoir qu'il n'est pas loin. Tu voudrais te défaire de ce collage psychologique,selon tes termes. Tu analyses le problème,tu sais dire les choses; je pense que c'est une qualité qui a de l'importance. En bref,tu assures. A bientôt Cédric

Écrit par : Cédric | 01/02/2019

PS Rien n'est jamais simple,j'en suis conscient,naturellement! Cédric

Écrit par : Cédric | 01/02/2019

Cédric : Merci de ta compréhension. En fait, quand j'étais plus jeune, j'ai été un peu en manque de mon père. Quand j'étais petit, il était le plus souvent près de ma grande soeur, qui, elle avait de graves problèmes de santé (Elle est d'ailleurs née avec une malformation cardiaque et a dû se faire opérer à un mois. Elle a ensuite fait une allergie au lait de vache, elle a eu des problèmes de surdité à partir de 3 ans, les pieds valgus, une crise d'acétone à 6 ans, puis enfin une scoliose de 40 ° à 9 ans). Moi, j'ai 4 ans de moins qu'elle, et durant mon enfance, j'ai souvent vu mes parents préoccupés pour elle, et surtout mon père.

Moi, je suis né sans aucun problème visible (Mais peut-être un petit côté Asperger), mais à 3 ans, j'ai eu les oreillons et me suis mis à entendre beaucoup moins bien de l'oreille gauche. Et cela a été très difficile, d'autant plus que j'ai été en petite section dans une classe de 40 gamins, de laquelle mes parents m'ont changé d'école pour me mettre dans une école maternelle publique avec 15 enfants ou 16, un petit groupe. Et là, la maîtresse, qui avait une formation de psychomotricienne, a remarqué que j'avais des problèmes de psychomotricité fine, et je suis donc allé au CMPP pour régler cela jusqu'à mon entrée en CP. J'étais assez heureux dans cette école maternelle, même s'il y avait déjà des garçons jaloux de moi, mais j'avais une cour de petites filles qui m'accueillaient à chaque fois que j'entrais dans la classe. Et j'avais une amoureuse. J'étais donc plutôt bien.


Mais quand je suis rentrée en CP, mes parents n'ont pas eu la dérogation pour continuer à ce que je sois dans une école primaire publique, et ont fait l'erreur de me remettre dans l'école privée où j'avais été en petite section et dont je gardais un très mauvais souvenir, tout ça parce que ma grande soeur y était ! Enfin, bref. Après, ma scolarité, je crois l'avoir assez développé ici.

Mais quand j'étais petit, mon père s'occupait donc beaucoup de ma grande soeur, et moi, fatalement, c'était plus souvent ma mère qui s'occupait de moi. A l'adolescence, j'ai cherché à me rapprocher de mon père, en 1996, à 14 ans. Et cela s'est fait mais sur un ordre médical : Cet été-là, j'avais déjà mon corset (Cause scoliose de 18°) et j'ai eu une sorte de grippe intestinale. J'ai fait un malaise à la plage des Sables d'Olonne dans l'eau (Début d'hydrocution) un jour où j'avais de la fièvre et où mon père m'avait forcé à me baigner alors que je n'en avais pas envie ! Du coup, durant tout l'été, il s'est rapproché de moi, me prenant ma fièvre, me prenant mon pouls, me faisant sortir le soir en voiture, et cela a été comme ça toute mon adolescence, d'autant plus à partir du lycée, où j'ai eu ses problèmes d'agoraphobie.

ça s'est encore accentué à la fac en 2003 / 2004. Comme j'appréhendais de faire des malaises, il me prenait toujours ma tension avant que je me rende en cours. Et il continuait à le faire en 2005, au moment où j'ai fait ma grave dépression et où j'ai été hospitalisé. Là, il a arrêté de le faire. Mais cela a été remplacé par le fait qu'il me prenne la température. Au début de quand j'allais à l'hôpital psychiatrique de jour, dans lequel j'étais d'octobre 2005 à septembre 2011, il me prenait 3 fois ma température quotidiennement, jusqu'en novembre 2008 où la médecin que j'allais voir à l'époque m'a dit qu'il fallait arrêter ça !

Et autrement, bien sûr, le soutien psychologique dans le sens de savoir tout le temps où j'étais, ce que je faisais a commencé en 2003 le jour où il m'a acheté un portable. Et ça ne s'est pas amélioré depuis !

Je lui demande bien sûr de m'aider, de me conduire là où j'ai des rendez-vous, mais il donne toujours dans l'excès ! Il faut que je fasse des progrès d'autonomisation, par exemple, que j'aille dormir chez moi dans mon appartement plus souvent (Je n'y vais qu'une fois par semaine), parce que j'ai conscience que je vais avoir 37 ans le 15 mars prochain, et être toujours aussi souvent chez ses parents comme moi à cet âge-là, ce n'est pas dans la norme, ça fait un peu grand dadais ou vieux garçon. Je pense aussi qu'il serait peut-être grand temps que j'ai un travail qui me permette de gagner correctement ma vie !

Moi, je me fais soigner contre mon inter-dépendance avec mon père, je vais voir une psychologue comportementaliste depuis mai 2017, jeune (Enfin, elle a mon âge, et c'est important, parce que pendant des années, avec l'HP, j'ai eu droit à une psychologue de l'âge de mes parents, formée dans les années 70 !!), et c'est pour cela que je progresse beaucoup sur les sorties en ville et espère bien pouvoir ressortir sans crainte dans un resto par exemple, car cela fait depuis 2012 que je ne suis pas allé manger dans un resto de ma ville ! Et mon but suprême, pouvoir retourner dans les grandes surfaces (Les endroits que j'aime le moins) sans avoir la moindre manifestation physique d'anxiété !

Mais bon, je pense que malheureusement, si moi je me soigne, mon père lui aussi devrait le faire contre son anxiété excessive, qui empêche justement mon développement, mais aussi le fait d'avoir des rapports complètement sereins avec lui !

Écrit par : Hug | 02/02/2019

Hug, oui,quand l'un des enfants a de gros soucis de santé,l'équilibre familial en est affecté; c'est compréhensible mais pour l'autre enfant( ou les autres) cela peut être préjudiciable. La scolarité,ça ne va pas de soi non plus mais en maternelle tu avais une amoureuse et des admiratrices,donc c'était le top! Tu soulignes l'importance de l'âge de la psychologue; oui,c'est déterminant étant donné l'évolution des études dans ce domaine et celle de la société. Les années 70, fabuleuses musicalement mais la médecine et le paramédical ont fait du chemin depuis!
De pouvoir''gagner sa vie'' pour prendre un terme ancien,plus simplement d'avoir un job rémunéré,c'est important; aujourd'hui c'est la galère car il ne suffit pas de traverser la rue( comme l'a dit un président!) et tu n'es pas responsable de la situation économique... Mais ce qui est certain,tu n'es pas trop vieux pour trouver une activité qui te convienne. L'approche de la quarantaine,loin encore pour toi,peut te faire un peu peur,c'est un cap. Ta crainte des espaces trop fréquentés va continuer de s'atténuer,ça ira de mieux en mieux,j'en suis certain et tu as ton appart,donc chez tes parents ou chez toi,tu peux choisir d'être plus souvent chez toi selon ton humeur! En attendant,bonne fin de semaine,à bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 02/02/2019

Cédric : En maternelle, ce n'était pas tout à fait le Top non plus. Justement, je pense comme j'avais des admiratrices, il y avait aussi des garçons qui me jalousaient.

Par exemple, je ne sais pas si tu connais la collection de livres "Monsieur" et "Madame" de Roger Hargreaves. Eh bien, il y en avait déjà beaucoup à mon époque, et il y avait des garçons qui m'appelaient "Monsieur Lent" et cela me faisait déjà souffrir.

Même si c'était vrai, je suis plutôt quelqu'un de lent, et même mon père me reproche ce défaut aujourd'hui, défaut qui d'ailleurs n'en est pas toujours un, mieux vaut faire les choses lentement mais sûrement.

En fait, je suis lent parce que je doute beaucoup. Mais je pense aussi que mon signe astrologique, Poissons, y est un peu pour quelque chose. Par exemple, j'ai du mal avec les personnes nées sous le signe du Lion (Enfin, surtout avec les femmes nées sous ce signe), parce que justement je les trouve trop speed et souvent très maniérées, intéressées par l'apparat, prêtes à tout pour briller en société, pour tout dire un peu superficielles et surtout froides et calculatrices, manquant d'honnêteté, et c'est un signe que je connais bien... Ma grand-mère paternelles et ma collègue journaliste de radio évoquée il y a quelques commentaires étaient de ce signe... et s'appelaient toutes les deux Marie, et avaient toutes deux ce même défaut d'être un peu fourbes et intéressées par l'apparat.

Mon père, quant à lui, a des blessures d'enfance, de jeunesse qu'il n'a, je pense, pas digérées au séminaire. Il lit d'ailleurs en ce moment le livre d'un ancien pensionnaire d'un séminaire dans lequel il a été, et qui l'a encore plus mal vécu que lui. Il avait déjà des problèmes de jalousie excessive avec ma mère avant même qu'ils ne se marient...
Oui, à bientôt 37 ans, je me dis que la quarantaine approche. Mais, en même temps, il y a dix ans, ma situation était bien pire qu'actuellement, et tout s'est accéléré à partir de mes 27 ans, parce que j'étais encore à l'hôpital psychiatrique de jour et j'en avais de plus en plus ras-le-bol d'y être, mon but était d'en être parti avant 30 ans pour pouvoir avancer dans ma vie à partir de cet âge-là.

Mais à 27 ans, j'ai commencé par m'inscrire en salle de sport, et à partir de ce biais-là, j'ai pu entrer à Graffiti la radio dans laquelle je suis encore, et à 28 ans, j'avais déjà enregistré mes premières chroniques. A 29 ans, j'ai eu mon appartement, mais bon, l'année de mes 29 ans a été assez compliquée. C'était l'année du décès de ma tante, et je l'ai très mal vécu. D'autant que c'est tombé au moment où j'avais décidé de quitter l'hôpital psychiatrique de jour dans lequel je me sentais de plus en plus aussi à ma place qu'une langoustine au milieu des nuages, mais bon, avant cela j'avais aussi un atelier thérapeutique balnéothérapie qui me faisait beaucoup de bien et qui s'est arrêté juste à ce moment-là. Bref, tous mes ateliers thérapeutiques se sont arrêtés à la fin de cette année-là au moment où j'avais un nouveau traitement médicamenteux et où je déprimais un max.

En fait, 2011 est une année où en quelques mois je me suis retrouvé au début d'avoir le moral "Up" (Pour parler un peu anglais) au début de l'année à vraiment "Down" à la fin de l'année...

A mes 30 ans, en mars 2012, je n'avais pas non plus trop le moral. Cette collègue de radio journaliste me faisait chier, je revenais à peine du deuil de ma tante, et ma grand-mère allait très mal, à tel point que j'avais peur qu'elle nous quitte le jour de mon anniversaire (Le 15 mars). Elle ne nous quittera le 10 mai.


Mais la veille de mon anniversaire, le 14 mars, j'étais allé enregistrer, et je me vois encore dire à ma chère collègue que j'appréhendais mes trente ans, et je lui avais demandé si ça n'avait pas été trop dur pour elle. Et elle m'avait répondu "29 ça a été dur, mais pas 30 ! Et maintenant j'en ai 32 et je fais chier personne avec ça !". Il était vraiment temps qu'elle dégage, et je plains beaucoup le technicien de la radio, que j'apprécie (C'est grâce à lui que j'ai été "engagé" à Graffiti !), et qui, je n'arrive pas trop à comprendre pourquoi, s'est marié avec elle en 2013, et eu un fils avec elle en 2014 !

Pour parler de lui un peu, je sais qu'il n'a pas passé son Bac, et qu'il faisait une émission (Le Réseau Urbain) pour laquelle, il avait dit, une fois qu'il avait été interviewé, que c'était un peu comme du journalisme. Je pense qu'inconsciemment, il a été "impressionné" par le fait qu'elle ait son diplôme de journaliste, et qu'elle a dû bien se mettre en valeur devant lui, je ne vois pas d'autre explication...

Ce que je pense, c'est que ce ne doit pas être facile pour lui tous les jours. Il a travaillé à la radio comme employé jusqu'en décembre 2016, et à la fin, je le voyais plus soucieux, moins détendu qu'au début. Il était dans le même bureau que le directeur de la radio (qui m'emmerde un peu aujourd'hui, enfin, voilà, celui qui m'a envoyé cet e-mail assassin en juin dernier), et je pense que déjà sa femme Marie donc aurait bien voulu être directrice de la radio, mais que comme elle était déjà journaliste, ce n'était pas possible, raison pour laquelle elle a quitté la radio en 2012.

Pour le technicien Hyacinthe donc, il a dû sentir la concurrence entre Lyonel (Directeur des programmes) et sa femme ancienne journaliste Marie. Et donc rester technicien-animateur-directeur des programmes jusqu'en 2016 alors que sa femme avait quitté la radio en 2012 a dû être difficile, en plus, en 2016, il ne dormait plus très bien à cause de son bébé qui le réveillait la nuit.

Je pense qu'il est parti en décembre 2016 aussi parce que son couple avec Marie était en danger. Quand il est parti, ils ont organisé un tour d'Europe, pour lequel les bénévoles de la radio (Dont moi) leur ont donné des sous. Et je sais qu'en juillet 2017, quand ils sont revenus, il a enchaîné les petits boulots et a dû un peu regretter d'avoir quitté la radio où il avait un poste sûr, car en juin dernier, lors de la dernière assemblée générale, il a été nommé trésorier de la radio au sein du Conseil Administratif. Enfin, voilà le concernant.

Pour revenir à la veille de mes 30 ans, en revenant de mon enregistrement, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour évoluer dans ma vie à mes 30 ans, et c'est cette année-là que j'ai pris contact avec l'association Valentin Haüy pour lire des livres pour les aveugles.

Mais j'avoue que c'est très difficile, les audio-lecteurs qui corrigent les enregistrements sont très exigeants, et je me demande si je ne vais pas arrêter. Car là, cela fait depuis 2016 que je planche sur un même livre que j'avais déjà enregistré et pour lequel j'avais eu des remarques très négatives et dures de la part d'un audio-lecteur, ce qui m'a fait prendre beaucoup de recul par rapport à cet investissement.

Mais bon, voilà, les dernières années de ma "vingtaine" ont vu ma situation stagnante (depuis mes 23 ans, j'avais arrêté mes études et glandais dans cet hôpital psychiatrique de jour, même si c'était pour me soigner, enfin "normalement"), pour me sortir de cette impasse avant mes trente ans.

Donc il se peut aussi que ma situation actuelle évolue aussi avant mes quarante ans, car j'en ai vraiment envie !

Écrit par : Hug | 02/02/2019

Hug,je pense qu'avec tout ce que tu sais sur les chansons,comment elles sont nées,d'où elles viennent,etc,tu pourras un jour en faire quelquechose. Pour tes chroniques,qui doivent être bien documentées,également. C'est vrai que la radio pour qui tu les fais devrait prévoir aussi un budget pour toi, puisque tu apportes de la matière. Je sais que tout est plus difficile aujourd'hui,malheureusement.
Lire des livres pour des personnes qui ne peuvent pas ou plus le faire elles-mêmes,j'y avais pensé mais finalement j'ai fait autre chose qui ne me prenait que du temps,pour des personnes en maison de '' vieux''; je leur mettais sur k7 puis sur cd leurs 33 tours qu'elles ne pouvaient pas prendre avec elles, trop encombrants.
Tu te méfies donc des Marie-Lionnes! Je ne sais rien de l'astrologie,mais c'est peut-être une coïncidence. A bientôt, Cédric

Écrit par : Cédric | 03/02/2019

Cédric : Au niveau de la radio, qui est une radio associative, je suis logé à la même enseigne que les autres. Ils ont beaucoup dépensé d'argent en 2010 / 2011, pour des travaux dans le studio, ce qui fait que la radio a longtemps été déficitaire. Le déficit a seulement baissé l'an dernier.


Pour l'association Valentin Haüy Vendée, ils sont hyper exigeants sur la qualité de lecture des livres, qui doit répondre à des consignes hyper précises, car ils sont très dépendants de l'association Valentin Haüy Paris, qui, paraît-il, refuse des enregistrements.

Écrit par : Hug | 03/02/2019

Cédric : Au niveau de la radio, qui est une radio associative, je suis logé à la même enseigne que les autres. Ils ont beaucoup dépensé d'argent en 2010 / 2011, pour des travaux dans le studio, ce qui fait que la radio a longtemps été déficitaire. Le déficit a seulement baissé l'an dernier.


Pour l'association Valentin Haüy Vendée, ils sont hyper exigeants sur la qualité de lecture des livres, qui doit répondre à des consignes hyper précises, car ils sont très dépendants de l'association Valentin Haüy Paris, qui, paraît-il, refuse des enregistrements.

Écrit par : Hug | 03/02/2019

Cédric : Au niveau de la radio, qui est une radio associative, je suis logé à la même enseigne que les autres. Ils ont beaucoup dépensé d'argent en 2010 / 2011, pour des travaux dans le studio, ce qui fait que la radio a longtemps été déficitaire. Le déficit a seulement baissé l'an dernier.


Pour l'association Valentin Haüy Vendée, ils sont hyper exigeants sur la qualité de lecture des livres, qui doit répondre à des consignes hyper précises, car ils sont très dépendants de l'association Valentin Haüy Paris, qui, paraît-il, refuse des enregistrements.

Écrit par : Hug | 03/02/2019

Hug, oui,je comprends. Ce ne doit pas être simple à gérer,une radio. Pour la lecture des livres j'ai du mal à me rendre compte, n'ayant jamais écouté de livres audio. France Loisirs en proposait mais je n'ai pas eu la curiosité d'en acheter un pour me faire une idée. Ça dépend aussi de quel genre il s'agit. S'il faut lire Bernanos ou Stephen King... C'est difficile,quoi que ce soit,certainement.
C'est intéressant tes précisions sur Julie Pietri et Eve lève-toi. Sacha Distel,à l'époque du Père de Sylvia dit... se disait très déçu parce que tout était prêt quand il arrivait au studio. En fait il venait faire la voix et c'est tout. Il se trouvait frustré par rapport à ses premières années,où les musiciens étaient présents, en fait,un peu comme sur scène. A bientôt,Cédric

Écrit par : Cédric | 04/02/2019

Écrire un commentaire