Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2021

Mon premier blog : La Lozère (avril 2005)

la Lozère, ce département si méconnu...


La Lozère, j'y avais souvent passé des vacances, mais il faut y habiter, comme je l'ai fait pendant plus de onze années, pour vraiment être imprégné de ce si beau département méconnu...

Ce si beau département est souvent cité dans les média comme la parfaite opposition à la Capitale. Quand ces médias veulent évoquer  le plouc et l'endroit où il habite, alors ils citent la Lozère !! Même Bouvard, dont j'apprécie le talent de plume, n'a pas pu s'empêcher de le faire.

Bien évidemment, un Lozérien vous dira que pour rien au monde il ne quitterait son paradis terrestre pour cette ville bruyante et polluée, et un Parisien lui rétorquera qu'il ne sait pas de quoi il parle, Paris étant comme chacun sait la plus belle ville du monde et surtout la plus visitée... Qu'irait-il faire dans ce désert humain ?

Qui a raison ? Qui peut répondre à cette question ? 

Et bien... moi !!  Car j'ai le privilège d'être les deux. Lozérien d'adoption, et Parisien de naissance ( j'y ai vécu les 23 premières années de ma vie ). Donc je pense, sur ce coup-là, être le plus objectif possible. Enfin, je vais essayer.

Bon, on balaie déjà les vieux clichés, qui veulent que la Lozère soit un coin de France où personne n'a jamais mis les pieds. Erreur ! Car la Lozère recèle une multitude de sites touristiques, où FORCEMENT vous êtes passés un jour ou l'autre.

Déjà ... 

LES GORGES DU TARN se situent intégralement dans ce beau département.
ll n'y a pas que les Gorges du Tarn. Il y a aussi les Cévennes, dont le point culminant en Lozère, (à la frontière du Gard mais le sommet proprement dit est en Lozère) est le Mont-Aigoual. 1567 mètres d'altitude, d'où l'on peut certains jours contempler à la fois : la Méditerranée, les Pyrénées, le Puy de Sancy, le Plomb du Cantal, le Mont Blanc, la Barre des Ecrins, et le Mont Ventoux...

 

Pourtant situé à 40 km de Montpellier, le climat du Mont-Aigoual est pire que celui des Iles Kerguelen... Authentique !

Pour les fanas de spéléo, la Lozère est un eldorado. L' AVEN ARMAND, vous connaissez aussi je pense ? En plein coeur de la Lozère aussi ! Moins connues, d'autres grottes dont celle de DARGILAN, appelée, non sans raison "la grotte rose". Pendant longtemps ce fut la seule chose "rose" en Lozère !

 

Mais il n'y a pas que la nature en Lozère. Il y a aussi les hommes, et ce qu'ils ont créé.

Bien entendu la ville de Mende, la préfecture, 13.000 habitants, mais en fait c'est un gros village où tout le monde se connaît, se tutoie, et s'appelle par son prénom.

Le pont que vous pouvez voir est le "pont vieux", qui a près de 700 ans... A propos d'architecture, sans vouloir faire de comparaison osée, les Lozériens ont aussi leur petit Versailles . Le Château de la Baume, près de Marvejols, construit à la même époque que Versailles.

La Lozère est pleine d'autres merveilles, de tous genres, et je les évoquerai dans une prochaine "édition". Je parlerai entre autres du Parc à Loups , de la Bête du Gévaudan ( qui n'était pas un loup d'ailleurs ) de l'ancienne ligne de Chemin de Fer qui reliait Florac au "reste du monde"...

Si le sujet vous intéresse, bien sûr !

Rédigé le 12 avril 2005 à 16h12 dans ARCHIVES depuis avril, Ailleurs, Lien permanent | Commentaires (3)

 

********************************************************************************************************************************
Putain 16 ans ! Quand je me suis lancé là-dedans je ne pensais pas que, presque septuagénaire, j'y serais encore, quelques 3000 notes plus tard. Je ne change pas la couleur des caractères, ne voulant rien toucher à ces premiers écrits.
On le voit, pour cette seconde note je ne savais pas encore trop quoi dire. J'aurai deux commentaires de politesse, m'encourageant à continuer.
Ce que ferai chaque semaine dans cette nouvelle catégorie si ça vous plaît .

 

 

Commentaires

Moi, ça me plait (mais attendons l’avis des autres) j’adore lire ça

Écrit par : Hasni | 07/01/2021

J'aime la Lozére ! et j'attends la suite !

Écrit par : Denis | 07/01/2021

Ça me tente aussi, la Lozère :)

Denis, tu vas voir, ce blog est super! (Ou alors le connais-tu déjà? Je ne sais pas)

Écrit par : Hasni | 07/01/2021

Je suis intarissable sur ce département. Juste après la guerre mes parents y avaient passé l'été 46 et pendant 19 ans ils m'ont parlé les larmes dans les yeux de cet endroit que je considérais comme très reculé.
Mon père m'y amènera pour les vacances de Pâques 70. J'en tomberai littéralement amoureux, mes parents ne m'avaient pas menti. J'y habiterai pendant 11 ans, dans les années 80/90.

Écrit par : Cica pour Denis et Hasni | 07/01/2021

autant que je connais par coeur la Drôme , les Hautes Alpes et l'Ardèche ( qui est limitrophe de la Lozére ) et d'autres département mais je n'ai jamais visité ce département , je me doute que c'est jolie , de toute façon la France est belle mais dés qu'il a des montagnes c'est forcement encore plus beau . sinon j'adore Paris pour plein de bonnes raisons . par contre l'hiver à la campagne je ne m'y fait pas . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 07/01/2021

Patrick , je te comprends , moi mes parents m'ont amené la première fois l'été 53 dans la Drôme Provençal et rapidement j'en suis tombé amoureux de cette région et en particulier de Nyons . d'ailleurs le faite d'en parler j'en suis heureux c'est dire ! amicalement . Jean

Écrit par : jean | 07/01/2021

Personnellement, c’est les Hautes-Alpes et l’Isère que je connais par cœur, comme ma poche (un petit carnet, un petit stylo, mon portable (non, ça c'est une blague) et la photo d’un garçon que j’aime beaucoup, moi)

Écrit par : Hasni | 07/01/2021

J’irai un jour en Lozère pour voir

Écrit par : Hasni | 07/01/2021

Ca m'étonne que tu n'aies pas retrouvé une très vieille note (2010), de ce blog-ci, peu commentée, où je démontre - absurdement - par la géométrie que je suis Lozérien !

http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/09/16/pourquoi-j-aime-tant-la-lozere.html

c'était le temps où j'étais en plein dans la généalogie, ayant découvert que j'étais un descendant direct des premiers rois de France ! De Clovis (466) à Louis IV (954). Ma famille a régné 5 siècles sur la France ....

Écrit par : Cica pour Hasni | 07/01/2021

Pour une fois, je ne suis pas allé fouiller dans les archives. Mon cours d’histoire ne sera plus jamais le même :-O

Écrit par : Hasni | 07/01/2021

personnellement je garde de superbes souvenirs de la Lozère où j'ai eu la chance d'y passer mes vacances d'été en 1992 et 1994 lorsque j'étais encore un jeune papa avec ma femme et mes trois filles. La première fois c'était donc en août 92 à St Pierre des Tripiers au lieu dit La Vicairerie dans une vieille mais belle maison en pierres du pays, tout près d'une bergerie puisque le soir on croisait le berger avec son troupeau de brebis, que de beaux coins pour se balader dans cette région des Causses et des Gorges du Tarn, et de magnifiques villages comme Sainte-Enimie. La deuxième fois c'était en août 1994 à Gatuzières près de Meyrueis, là aussi beaux souvenirs de balades au sud du Causse Méjean et coeur du parc national des Cévennes. Depuis les deux seules fois où j'y suis passé et arrêté une demi journée c'est à Villefort joli village des Cévennes, pratique car à la frontière de l'Ardèche et donc pas trop loin de la Drôme où je suis régulièrement l'été (une piste pour toi Jean quand tu es à Nyons). C'est pourquoi Patrick tu as eu la chance d'habiter ce département pendant onze ans, la Lozère c'est magnifique car complétement dépaysant par rapport à d'autres régions de France. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 08/01/2021

Hasni, tu connais l'Isère, c'est aussi un très beau département, comme il est à la frontière de la Drôme j'y vais aussi me balader l'été; de beaux souvenirs comme St Pierre de Chartreuse, mais plus près de la Drôme j'aime bien les Gorges de la Bourne qui ménent à Villard de Lans, le col de la Menée qui mène au Mont Aiguille. Cet été j'ai redécouvert le magnifique village de Pont en Royans à la frontière de la Drôme, superbe bourg médiéval avec ses maisons suspendues aux façades colorées et ses jardins en terrasse. Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 08/01/2021

bon, étant lozérien et mendois de naissance ou j'ai grandi dans les differentes écoles privées de la ville et travaillé comme pion au lycée technique jusqu'à 23 ans, je me dois de dire mon petit mot
Les années de l'enfance et de l'adolescence furent superbes ( en gros 60-75 ); de la ville du bout du monde il me reste les longs moments en famille à la campagne, les parties de foot entre quartiers , les longs périples en vélo qui suivaient les étapes du tour à la télé, les kermesses des lycées publics auxquelles répondaient les processions au flambeau des catholiques, la cathédrale pleine à craquer à chaque évènement religieux....Une grande activité politique entre 72 et 80 autour des problèmes du Larzac, de l'insoumission, du devenir des paysans, de la construction du barrage de Naussac. La ville a longtemps surfé sur une insouciance et un dynamisme certains ( groupes rocks, sports d'un niveau intéressant ...)Aujourd'hui, hélas, il reste très peu de ce temps révolu, et comme partout, le centre se meurt, seul le centre commercial et les activités sportives tournent à plein régime...Si les lycées , la gare, la préfecture venaient à fermer, ce serait une bourgade de 5000 âmes comme Marvejols sa voisine au patrimoine riche mais totalement désertifiée...Heureusement, quelques copains sont encore là pour aimer leur ville et la Lozère ...

Écrit par : jmp | 08/01/2021

bon, étant lozérien et mendois de naissance ou j'ai grandi dans les differentes écoles privées de la ville et travaillé comme pion au lycée technique jusqu'à 23 ans, je me dois de dire mon petit mot
Les années de l'enfance et de l'adolescence furent superbes ( en gros 60-75 ); de la ville du bout du monde il me reste les longs moments en famille à la campagne, les parties de foot entre quartiers , les longs périples en vélo qui suivaient les étapes du tour à la télé, les kermesses des lycées publics auxquelles répondaient les processions au flambeau des catholiques, la cathédrale pleine à craquer à chaque évènement religieux....Une grande activité politique entre 72 et 80 autour des problèmes du Larzac, de l'insoumission, du devenir des paysans, de la construction du barrage de Naussac. La ville a longtemps surfé sur une insouciance et un dynamisme certains ( groupes rocks, sports d'un niveau intéressant ...)Aujourd'hui, hélas, il reste très peu de ce temps révolu, et comme partout, le centre se meurt, seul le centre commercial et les activités sportives tournent à plein régime...Si les lycées , la gare, la préfecture venaient à fermer, ce serait une bourgade de 5000 âmes comme Marvejols sa voisine au patrimoine riche mais totalement désertifiée...Heureusement, quelques copains sont encore là pour aimer leur ville et la Lozère ...

Écrit par : jmp | 08/01/2021

Renaud , pour les disques vinyles que je voulais te donner , cela tient toujours , tout dépend de la date où tu descends dans la Drôme , personnellement pas l'été , trop chaud maintenant pour ma femme donc Mai et début Juin . amitiés . Jean

Écrit par : jean | 08/01/2021

Jean, pour la Drôme chaque année j'y suis aux vacances de Pâques et aux vacances d'été, vers fin juillet - début août, voir septembre comme l'an dernier; ça va dépendre aussi du covid mais j'espère que l'on sera délivré. amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 09/01/2021

En lisant cette évocation de la lozere je constate qu’on a tous dans le cœur des paradis perdus, perdus mais pas oubliés. Je ne connais pas vraiment la Lozere, même si j’y suis passé après des vacances dans la vallée du Lot, (un joli coin aussi) petit passage trop rapide mais suffisant pour percevoir la beauté des lieux.
Mon paradis perdu c’est la Drôme provençale ce qui me fait au moins un point commun en plus des Kinks avec Jean et Renaud.
Du milieu des années 70 et pendant vingts cinq ans, j’ai passé des vacances dans les baronnies. On passait Nyons, Mirabel les baronnies laissant sur la droite Faucon et son église perchée sur un rocher, Mollans et sa tour Carrée, Buis pour arriver dans un hameau de la commune de Vercoiran, perdu sous les étoiles, au bout d’un chemin qui n’allait pas plus loin. On dirait du Cabrel !
Les baignades dans l’Ouvèze, les marchés de Vaison ou de Buis les meilleurs abricots dorés et sucrés ceux des baronnies que plus tard mes enfants cueilleront pendant de nombreuses saisons pour améliorer leur ordinaire de la vie étudiante;
Cet été, pour renouer un peu avec cette époque, nous sommes allés à Ste Jalle (Renaud et Jean doivent connaitre ) dans un gite c’était sur l’autre versan de la montagne ou se trouvait la maison de mes beaux parents.
Oui, c’était le paradis… et on le savait.
Amitiés JF

Écrit par : Hypothetique | 10/01/2021

Hypothetique ( Jean-François ) , ah! cela fait plaisir de parler de cette magnifique région que je connais par coeur , les montagnes , les rivières et les villages que tu cites aussi , St Jalle bien sur ! chaque village cités me rappelle un moment de ma vie . en 2023 cela fera 70 ans que je vais dans cette région et en particulier Nyons alors ... Nyons me semble être le paradis terrestre ... Jean Giono ! il ne s'était pas trompé . pour rester dans une note musicale et Kinksien , été 66 j'avais acheté le EP Sunny afternoon des fameux Kinks à Nyons chez le disquaire ... souvenirs souvenirs ! à cette époque les vedettes venaient beaucoup dans la région comme Pascal Danel , Christophe , Michèle Torr etc ... sans parler de Renaud ( pas le notre mais le chanteur ) . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 10/01/2021

Hypothetique, oui comme tu dis un petit coin de paradis les Baronnies, en septembre dernier je suis retourné au village de Saint-May où on peut voir les vautours tourner en haut des rochers, en montant au vieux cimetière haut perché on a une superbe vue sur la vallée et les gorges de l'Eygues; il y a de bons petits restos comme à Mollans sur Ouvèze ou Cornillon sur l'Oule, tu évoques Ste Jalle j'y suis passé plusieurs fois car j'allais acheté du vin des côteaux des Baronnies au domaine de Rieu Frais. L'avantage des Baronnies c'est que l'on peut profiter aussi de se balader autour du Mont Ventoux avec de magnifiques petits villages comme Brantes, Plaisians, Sault, admirer et sentir les champs de lavande. Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 11/01/2021

La Drôme, je la connais pas mal aussi.
Jean doit se souvenir de mes balades à vélo en 1965 autour de Valréas où j'avais pas mal écumé la Drôme Provençale.
1975 : mutation (fortement désirée) à l'aéroport de Grenoble St Geoirs. Pour aller voir mes parents (au Vigan dans les Cévennes) je passais par Romans, Valence, Montélimar et Pierrelatte.
Sinon j'allais en balade dans le Vercors tout proche, par Pont en Royans et la Chapelle en Vercors.
1978 : mission à Lus la Croix Haute. Une partie de la Drôme que j'adore, coincée entre le Dauphiné et les Hautes-Alpes, là aussi pas mal de balades, surtout à pied.
1980 : mutation à Embrun. Pour aller chez mes parents, je passais par Nyons en venant de Rosans. Mais je préférais la "variante" par Buis les Baronnies et le col de Perty.
De ce col, par temps clair je voyais d'un côté le Mont-Aigoual et de l'autre le Dévoluy.
Pour les (ex) beaux-parents, alors c'était le train qui longeait toute la vallée de la Drôme depuis le col de Cabre jusqu'à Livron.
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Jean et Renaud | 11/01/2021

Un peu comme les trois mousquetaires nous sommes bien quatre à bien connaître ou avoir bien connu la Drôme provençale !
Je connais un peu les deux variantes pour rejoindre les Hautes Alpes depuis les Baronnies puisque ma soeur habite Gap depuis 1977, et on profitait de la relative proximité pour lui rendre visite
.
Dernière évocation de la Drôme le village de Tarendol où se trouve la tombe toute simple de l écrivain René Barjavel qui me sembla un peu l abandon il y a trois ou quatre ans.
Avec ses deux romans Ravagé -roman post apocalyptique écrit en 1943 et le voyageur imprudent qui est un peu la suite de Ravagé mais surtout une réflexion sur le progrès scientifique pour l un et sur le temps pour l autre ( mais à l inverse de l ici et maintenant. ) J 'ai lu ces livres j' avais 20 ans et je m' en souviens encore.Il écrira des livres plus terroir comme la Charette bleue ou Tarendol. Dans les années 70 il écrira les chemins de katmandou roman et le scénario du film avec jane Birkin et serge Gainsbourg.

Je me souviens aussi d'une de ses prestations chez Bernard Pivot présentant son livre les fleurs l amour la vie, où il disait " vous êtes au printemps... vous rencontrez un arbre en fleurs, un cerisier vous ne vous rendez pas compte que cet arbre qui est un million de fleur, est un train de faire l amour un million de fois"

Et il y a beaucoup de cerisiers en Drôme provençale.

Écrit par : Hypothetique | 13/01/2021

en tant qu'amoureux de Nyons , j'ai lu à peu près tout de Barjavel , je ne pouvais pas faire autrement . le livre la charrette bleue parle très bien de Nyons l'été , d'ailleurs un restaurant porte ce nom en hommage de l'écrivain pas loin de Nyons . il y a un circuit Barjavel , de sa maison natale etc ... en parlant du restaurant la charrette bleue , la dernière fois que j'ai vu Renaud ( pas le notre mais le chanteur ) il était avec sa femme Romane au restaurant puisque que ses parents habitent un petit village pas loin de là où ils se sont mariés . amitiés . Jean

Écrit par : jean | 13/01/2021

pour le roman les chemins de Katmandou , cela m'avait troublé à cette époque , il faut dire que c'était l'époque de la fumette etc ... je me rappelle bien que cette région était appréciée des hippies surtout dans les montagnes environnantes . j'allais rejoindre dans les montagnes certains de mes copains pour écouter de la musique dont un copain très proche de Nyons , un jour ce copain parti vraiment à Katmandou pour en revenir deux ans après avec ses parents qui avaient fait le voyage pour le ramener mais à jamais atteint par la drogue . une nuit il s'échappa de l'hôpital de Valreas pour rejoindre Nyons , une voiture le faucha . alors bien sur les chemins de Katmandou me parlent toujours ... amitiés . Jean

Écrit par : jean | 13/01/2021

Barjavel a été ma folie dès 1975, où je devais faire un long voyage en train et j'ai acheté "les chemins de Katmandou" au kiosque de la gare de Lyon. J'en suis ressorti complètement chamboulé et à partir de là j'ai acheté tous les bouquins de Barjavel ! Ceux déjà sortis, et ensuite au fur et à mesure de leur parution. Midinette comme je suis, on ne s'étonnera pas de ma préférence pour "Tarendol" , sublime histoire d'amour...
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Jean et Hypothétique | 14/01/2021

Écrire un commentaire