Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2021

TOP VENTES MENSUELLES FRANCAISES JUILLET 1973

1 1 LA MALADIE D'AMOUR Michel Sardou 307 K 2
2 9 J'AI UN PROBLEME Johnny & Sylvie 279 2
3 3 UN CHANT D'AMOUR UN CHANT D'ETE Frédéric François 174 2
4 14 YOU Pierre Charby 126 2
5 e SI TU NE ME LAISSES PAS TOMBER Gérard Lenorman 118 1
6 13 JE VIENS DINER CE SOIR Claude François 115 2
7 11 ADAM ET EVE Sheila 114 2
8 5 UNE BAGUE UN COLLIER Ringo Willy-Cat 108 3
9 2 MAMAN Roméo 105 3
10 e CHANTE COMME SI TU DEVAIS MOURIR DEMAIN Michel Fugain 86 1
11 6 QUE FAIS-TU CE SOIR APRES DINER Il était une fois 85 3
12 25 I LOVE YOU BECAUSE Michel Polnareff 79 2
13 e L'AMOUR EN FRANCE Alain Chamfort 73 1
14 18 EMMENE-MOI DEMAIN AVEC TOI Mireille Mathieu 72 2
15 e ADIEU SOIS HEUREUSE Art Sullivan 68 1
16 e JE T'AIME JE T'AIME Joe Dassin 64 1
17 e RIMBAUD CHANTERAIT Michel Delpech 51 1
18 e BELLE Christophe 47 1
19 e ELLE CHANTAIT MA VIE EN MUSIQUE Gilbert Montagné 43 1
20 e MAIS JE T'AIME Marie Laforêt 41 1
21 20 NI VIVRE NI MOURIR Nana Mouskouri 40 2
22 8 MANHATTAN C. Jérôme 39 3
23 e POURQUOI Daniel Guichard 38 1
24 e DE JUILLET JUSQU'EN SEPTEMBRE Crazy Horse 37 1
25 4 ET SURTOUT NE M'OUBLIE PAS Crazy Horse 34 4
          2,2

Ma foutue maladie me ralentissant énormément, j'avais le choix entre proposer des tops 50 tous les 3-4 mois ou des tops 25 deux fois plus fréquemment. Sachant que, si ça n'empire pas trop vite je pourrai compléter ultérieurement avec les 25 chansons restantes, je choisis la seconde solution.
Avec 7 montées et surtout 11 entrées, ce top est très "jeune" ce qui est bizarre pour un mois de juillet où les positions sont en général bien établies.
Les deux tubes de l'été se détachent devant tous les autres, totalisant près de 600.000 ventes. Sardou, impérial, et heureusement pour eux que Johnny et Sylvie ait chanté en duo, ça leur procure une place qu'ils n'ont pas eue depuis longtemps ! Deux ans pour l'un, trois ans pour l'autre. Belle performance de Pierre Charby, qui sera hélas une étoile filante. Terminus pour Clo-clo qui est dans un certain creux, tout comme Sheila et Mireille Mathieu. Polnareff moyen, alors qu'il s'apprête à traverser un mini-désert.
11 entrées donc. Dassin n'ira pas plus loin (d'ailleurs sa chanson n'a apparemment pas franchi la Loire en direction du sud...) Delpech non plus, comme Montagné.
Les autres continueront, feront 6 tops 10, dont deux tops 5 et un podium.
On dit au-revoir à Mike Brant, Charles Aznavour, Stone Charden, Michel Chevalier, Pierre Perret, Patricia Lavila, Gérard Palaprat, Anne-Marie David, Christian Delagrange, Gilbert Bécaud et Patrick Juvet.
Pour finir je vois qu'en cette année 73 les Michel sont en nombre, déjà dans ce hit apparaissent Sardou, Fugain, Polnareff et Delpech, un top 50 aurait rajouté Chevalier, et on n'oublie pas Berger (qui va arriver en octobre), et Jonasz !

Je vous embrasse.

Commentaires

pour ce top de Juillet 73 plein de bonnes chansons mais vu le nombre de bons titres , j'en citerai que deux , Rimbaud chanterait de Michel Delpech après l'excellente chanson les aveux , il faisait fort dans les années 70 quand même . Art Sullivan avec adieu sois heureuse , je sais que certains vont dire que c'est de la variété mais je l'ai toujours aimé ce chanteur , en plus mes petites copines de l'époque me le mettaient souvent , lui et Patrick Juvet d'ailleurs . j'aimais aussi Alain Chamfort , Christophe et les deux chansons de Crazy Horse qui me rappellent tellement les sorties du Samedi soir . pas de titres rock français comme souvent . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 06/02/2021

1973, année qui marque mes débuts dans la vie professionnelle, beaux souvenirs de cette période, dans ce top les chansons qui m'ont marqué: "la maladie d'amour" de Sardou, gros tube de l'été, "Rimbaud chanterait" de Delpech, une de ses plus belles chansons, "de juillet jusqu'à septembre" du groupe Crazy Horse dont faisait partie le talentueux Alain Delorme décédé l'an dernier, "adieu sois heureuse" d'Art Sullivan qui faisait suite à son premier succés "ensemble" que j'avais apprécié également. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 06/02/2021

C'est drôle, de ce top, je connais, disons 7 chansons (oui, bon, jugez pas), alors que même pas 6 mois plus tôt, je n'en aurai même pas cité 3 (vous savez tous très bien lequel j'aurais cité

Écrit par : Hasni | 06/02/2021

Renaud , j'ai été surpris et heureux que tu apprécies Art Sullivan et le groupe Crazy Horse , je me rappelle que certains me disaient que c'était pour les filles et que je me faisais charrier tout comme Patrick Juvet d'ailleurs . il faut dire que j'étais rock mais j'aimais aussi ces chanteurs dit fleur bleue . je crois que pour Michel Delpech ici il fait l'unanimité . pour Michel Sardou je n'ai jamais pu peut-être son caractère grincheux . Crazy Horse ils étaient bien connu dans le Nord où tu habites , surtout , et surtout ne m'oublie pas qui passait en boucle dans les soirées des Samedi soir chez nous . Alain Delorme j'ai de lui , romantique avec toi , livre d'amour et j'ai un petit faible pour toi ... ah ! toute une époque légère , très légère ! cordialement . Jean

Écrit par : jean | 07/02/2021

Après "ensemble" et avant "adieu sois heureuse" Art Sullivan avait sorti son plus grand succès "petite fille aux yeux bleus", qui fera top 4 en mars.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 07/02/2021

73 c'est du très bon Delpech et du très bon Palaprat, rien à jeter ! juillet sera le mois où j'achèterai le plus de 45 tours, ayant découvert une mine (5,15 francs au Mammouth de Montpellier, à deux heures et demie de solex depuis le village de chez mes parents) et surtout étant pendant 3 semaines en "permission longue durée" !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Jean | 07/02/2021

Gros cafard. Une cousine de mon père que j'appréciais beaucoup nous a quittés jeudi, et je l'ai appris aujourd'hui. D'autant plus que j'ai mes 39 ans qui approchent et que j'en suis toujours au même point. Certes, cela fait onze ans que j'écris, enregistre et monte mes chroniques, mais tout cela en bénévolat. Pour cause de ma déprime de 2005, je touche l'AAH depuis 2008. Mais bon, j'aimerais tellement avoir un job payé. Un jour, je me réveillerai sans mes parents, à 60 ans, avec l'âge de la retraite sans avoir bossé en étant rémunéré. Vive la perspicacité de l'HP où j'ai été hospitalisé. Depuis 2005, je n'ai rencontré personne pour m'aider à reprendre des études ou me mettre dans le circuit professionnel. Et ce n'est pas faute d'avoir attendu, au contraire.

Écrit par : Hug | 07/02/2021

Hug , mes condoléances , c'est toujours triste de perdre quelqu'un surtout une personne que tu appréciais . je te sens tout a fait capable de reprendre des études , c'est surement une bonne solution . je croise les doigts pour toi . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 07/02/2021

Toutes mes condololéances, Hug. C’est effectivement dur de perdre un proche, un ami (je peux le dire, j’ai perdu mes grands-pères).

Écrit par : Hasni | 07/02/2021

Jean : Merci pour vos condoléances et votre encouragement. Je suis d'un signe du Zodiaque (Poissons) qui est très mélancolique parfois pour rien, par simple fatigue. Alors qu'au contraire, il faut que j'apprenne quand j'ai des coups de blues à relativiser, car la vie parfois réserve des choses tellement tristes qu'il ne faut pas se gâcher les moments qui peuvent être heureux. Je suis Poissons ascendant Scorpion. Ce qui fait que je suis sensible et un peu timide parfois. Je considère cela comme un défaut car cela fait que je ne suis pas toujours à l'aise en société. En même temps, je n'apprécie pas les personnes trop à l'aise partout. Mais je suis ascendant Scorpion, ce qui fait que parfois je peux répondre quand on me fait trop de mal, mais du coup, comme le gentil Poissons se rebelle, ça surprend, et on ne comprend pas, donc ça se retourne contre lui.

Mais la vie est tellement triste parfois que les jours où on est valide, en bonne santé, il faut en profiter pour être heureux. Ce que je veux, c'est être heureux dans ma vie professionnelle, en me moquant de ce qu'en pensent les autres. A cause des moqueries en classe que j'ai subis, j'ai trop vécu dans le regard des gens, ou en n'ayant peur qu'on ne me respecte pas, et du coup en oubliant mes envies, au point que j'aie arrêté le piano en 2004 et que depuis je n'ai rien fait dans l'apprentissage de la musique. J'aimerais bien prendre des cours de chant ou devenir professeur de piano.

Écrit par : Hug | 07/02/2021

Hasni : Merci pour tes sincères condoléances.

Écrit par : Hug | 07/02/2021

De rien

Écrit par : Hasni | 07/02/2021

Jean, concernant Alain Delorme, après l'aventure du groupe Crazy Horse, il a prolongé une carrière de chanteur en solo avec pas mal de concerts et galas en France, en Belgique et d'autres pays étrangers comme le Liban avec un répertoire diversifié plus personnel et parfois surprenant jusqu'à interpréter des chants religieux dans les églises, très populaire dans sa région, natif de Roubaix il a aussi résidé à Mouscron à la frontière belge, il était très attentif et solidaire des gens qu'il cotoyait tous les jours.
Hug, j'apprends que tu es du signe du poisson comme moi, on dit marqué par un caractére romantique, intraverti mais me concernant souvent en conflit avec mon ascendant sagittaire que l'on dit de caractère plus extraverti, joyeux et impulsif. Je partage ta peine pour le décès de la cousine de ton pére, reçois mes condoléances et ma sympathie dans ce moment difficile pour toi.
Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 08/02/2021

Merci Renaud , je savais qu'il continuait de chanter mais pas dans les églises des chants religieux , c'est quand même surprenant de sa part . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 08/02/2021

j'écoutais Michel Delpech dont sa magnifique chanson la maison est en ruine de 74 , là elle est vraiment de circonstance avec tous ces drames du aux inondations depuis un bon moment déjà , je pense à tous ces gens qui ont tout perdu , cela doit être terrible . Jean

Écrit par : jean | 08/02/2021

Images de désolation, mais pour les inondés de la Seine et de la Marne, le pire est à venir : une méga vague de froid à couper au couteau (elle ne franchira pas la Loire) le thermomètre restant en-dessous de zéro sur la moitié nord jusqu'à dimanche ! Donc la glace va se former dans les rues qui vont devenir de véritables patinoires....
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Jean | 09/02/2021

rien à voir avec le top , la chanteuse Mary Wilson des Supremes est morte à 76 ans , une belle brochette de tubes ces Supremes ... amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 09/02/2021

Du coup, il ne reste que Diana Ross de vivante de ce groupe
Oui, je dirais même une raclette de tubes (expression bien "hasnienne" qui signifie : "avoir beaucoup de tubes").

Écrit par : Hasni | 09/02/2021

Bonjour! Merci Patrick pour ce nouveau hit.
Pensées émues et toute ma sympathie, Hug; tu as perdu quelqu'un que tu aimais, c'est infiniment douloureux. Bientôt 39 ans, tu es un jeune homme mais je comprends bien sûr ton inquiétude. Si l'envie est là, tu peux reprendre le piano et après un certain temps donner des cours; ma copine, qui n'en joue que depuis 1 an commence à prendre des cours pour s'accompagner. Ça lui fait beaucoup de bien de jouer. Le covid trouble la fête mais tu as un niveau d'études qui te permettrait de donner des cours d'accompagnement ou autres si tu supportes les enfants; c'est rémunéré. Je suis certain que tu as des cordes à ton arc; je sais aussi que rien n'est simple. Tu es assez jeune pour reprendre des études, quoi qu'il en soit.
Oui, les Supremes, des tubes, des tubes.... Et Diana Ross qui commença une carrière... Carrière, un fabuleux scénariste; j'ai aimé La piscine; qui n'a pas aimé La piscine, d'ailleurs....
La maladie d'amour, l'incontournable!
Bonjour à tous, à bientôt! Cédric

Écrit par : Cédric | 09/02/2021

Cédric a bien raison , tu es jeune et capable . ma mère qui était musicienne donnait des leçons à certains qui étaient proche de la retraite ( gratuitement ) et par la suite jouaient dans son orchestre pour animer les maisons de retraite et autres fêtes . donc il n'est jamais trop tard , 39 ans ce n'est pas vieux , en plus tu as joué du piano , le plus dur avec le violon . amicalement . Jean

Écrit par : jean | 10/02/2021

Oh! Je viens de me rendre compte d'un truc : "La maladie d'amour" en est à son 3ème mois (mai : 45ème place, juin : 1ère place et donc juillet : 1ère place).

Écrit par : Hasni | 10/02/2021

Hasni, ce qui m'avait retenu dans la maladie d'amour, c'était: ... Elle court, elle court dans le coeur des enfants de 7 à 77 ans, parce qu'en ce temps-là il y avait un hebdomadaire de bd destiné aux enfants, intitulé Tintin, le journal des enfants de 7 à 77 ans et la référence chantée par Sardou avait un sens. Oui, les Supremes, dont on a fait un téléfilm, fabuleuse carrière! Une raclette de tubes, oui, sympa, Hasni.
Amicalement. Cédric

Écrit par : Cédric | 10/02/2021

A propos de Crazy horse, que j'aimais bien aussi dans cette époque bénie pour les amateurs de variétés notamment, ça me rappelle 2 producteurs belges faiseurs de rois, Jean Van Loo et Marcel Dekeukeleire; pour une raison qui leur appartient, ils se séparèrent un jour et cessèrent même de s'adresser la parole. C'était fini, n-i ni entre eux. Or une nuit, Jean Van Loo fit un étrange rêve qui l'émut tellement qu'il en parla à son épouse le lendemain matin. - J'ai vu Marcel cette nuit, très distinctement; il était devant moi et son visage s'auréola avant de s'effacer! Il faut que nous reprenions contact. Sa femme prit le téléphone et appela aussitôt chez Marcel... qui était mort dans la nuit.
C'est vrai que les années 70 furent riches en chansons et artistes; je me permets de répèter ce que disait Montand, parlant d'une période plus ancienne: - Ce n'était pas le bon temps mais c'était le nôtre. OK boomer! Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 10/02/2021

3ème mois dans un top 50, second mois dans le top 25.

Écrit par : Cica pour Hasni | 10/02/2021

Ah, pardon!

Écrit par : Hasni | 10/02/2021

Les catastrophes s'accumulent encore, et ce n'est que le début de l'année. (Si c'est encore pour avoir à vivre une année comme 2020 merci). Mardi, j'apprends qu'un copain de mon père est atteint d'un cancer du pancréas. Hier soir, j'apprends que mon père est "cas contact" car il est allé voir un de ses copains la semaine dernière qui a eu la Covid. Il y a vraiment des semaines de merde ! J'espère que je ne vais pas encore apprendre une catastrophe d'ici la fin de semaine, car sinon il y aura encore une catastrophe avant mon prochain anniversaire, le 15 mars. De toutes façons, déjà l'an dernier, le Bon Dieu m'a bien fait chier en faisant que le premier confinement soit décidé juste ce week-end là. Comme en plus, à chaque année, à chaque nouvel anniversaire, je constate le ratage de ma vie de jeune adulte. Toujours sans job payé et sans compagne à 39 ans bientôt et toujours chez papa et maman, ça craint.

Mais à force d'avoir depuis quinze ans un psychiatre qui ne fait que me juger et me dire "Faut que vous alliez dormir chez vous" sans m'en donner les moyens et en ne me guidant pas vers une orientation professionnelle, et qui, en plus, m'engueule dès qu'il est au courant qu'il y a eu des discussions houleuses entre moi et certaines infirmières du CMP dans lequel il travaille, sans chercher à comprendre quelles attitudes aient pu m'agacer chez celles-ci et en n'écoutant que leur son de cloche, c'est aussi pour cela que je n'ai pas beaucoup progressé socialement et dans ma vie depuis cette fameuse année 2005 durant laquelle j'ai fait une grosse déprime parce que je me sentais bloqué dans mes études !

Écrit par : Hug | 11/02/2021

Bon, mon dernier commentaire était un peu excessif, juste pour décompresser de cette semaine pénible.

Écrit par : Hug | 11/02/2021

Hugo, juste deux choses à te dire :
d'abord à mon avis tu devrais changer de psy, j'ai l'impression que celui-là t'enfonce;
ensuite ne te démoralise pas car la roue tourne. Si tu as lu tout mon blog tu y verras que par trois fois je voyais tout en noir : l'année 80 de mes 29 ans, abandonné par ma jeune épouse parce qu'ELLE m'avait trompé ! J'y laisserai 30 kilos mais je remonterai la pente. L'année 2003 où là je suis passé à l'acte en me ratant, et l'année 2012 où - comme a dit mon médecin traitant - j'ai fait un "burn-out à domicile". En octobre de la même année je m'inscrirai à un jeu sur Facebook, tu connais la suite.
Bref, ton tour d'être heureux viendra. 39 ans c'est très très jeune, et tu as encore plein de ressources ! Allez on y croit...

Écrit par : Cica pour Hug | 11/02/2021

Oui, en plus ce psy va partir à la retraite. Il a eu un problème de santé l'an dernier et j'ai essayé d'en joindre un autre en vain. En Vendée, c'est difficile en ce moment de trouver un psy, beaucoup partent à la retraite. Mais heureusement, je vois aussi une jeune psychologue depuis 2017, qui, elle, m'encourage à sortir, à arrêter de voir tout en noir. Elle me fait beaucoup de bien, parce qu'elle est positive, pas tout le temps dans le jugement. Merci pour tes encouragements. Il faut toujours essayer de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

Écrit par : Hug | 11/02/2021

"Voir plutôt le verre à moitié plein" , voilà une bonne parole, Hug, qui montre que tu es sur la bonne voie malgré les épreuves. Sincères condoléances pour ton deuil récent et bon courage à toi. Tu as encore beaucoup de temps.

Amitiés.

Écrit par : LEROY David | 11/02/2021

"Voir plutôt le verre à moitié plein" , voilà une bonne parole, Hug, qui montre que tu es sur la bonne voie malgré les épreuves. Sincères condoléances pour ton deuil récent et bon courage à toi. Tu as encore beaucoup de temps.

Amitiés.

Écrit par : LEROY David | 11/02/2021

Je disais que j'aimais bien cet été là bien qu'il fut si pourri en Lozère que j'ai du bosser à la ferme jusqu'à la fin Août pour ramasser les foins, ce qui me priva du 1er grand rassemblement anti-militariste au Larzac ou pas mal de copains s'étaient donnés rendez vous ! J'attendrai 77 pour pouvoir participer au dernier grand rassemblement avant longtemps..

Écrit par : Jmp | 12/02/2021

Oui, ben, autant hier j'étais soulagé, car après encore trois jours compliqués où j'avais peur que mon père ait le Covid, autant aujourd'hui, je suis à nouveau triste car l'ami qu'il est allé voir la semaine dernière et qui avait le Covid est décédé et je l'ai appris aujourd'hui. En fait, à vrai dire, j'ai déjà connu une période très difficile comme celle-là de deuils successifs entre 2011 et 2013, et c'était d'autant plus dur qu'elle suivait une année très positive (2010). Ce qui est difficile pour moi, c'est d'assumer ces deuils récents auprès des infirmiers du CMP Camille Claudel et auprès des soignants de l'hôpital Georges Mazurelle.

En tout cas, durant cette triste période de 2011 à 2013, effectivement, j'étais dans une période normale de deuil. Et bien sûr, j'étais triste et anxieux. Mais pour moi, c'était difficile d'assumer cela vis-à-vis du personnel infirmier de cet hôpital psychiatrique parce que je sais que ce sont des personnes qui risquaient de profiter de cette période de deuil normal pour me ré-hospitaliser. Or, mon hospitalisation du 16 septembre 2005 est un souvenir horrible, c'était même un traumatisme. Alors, devant ces personnes, j'ai fait, durant cette période de 2011 à 2013, le dos rond, en tentant de ne pas montrer que ces deuils m'atteignaient.

Mais je pense qu'au contraire, c'est parce que j'ai fait le dos rond devant ces personnes qui ne m'inspiraient pas confiance, que ces deuils ont durés.

En 1992, je suis allé voir une psychiatre pour mes 10 ans et le deuil de ma grand-mère maternelle, même s'il a été très long dans le temps, a quand même été largement endigué par cette psychiatre que je trouvais bienveillante.

En fait, je suis quelqu'un qui a beaucoup besoin de bienveillance autour de moi.

Mais le fait d'avoir été hospitalisé le 16 septembre 2005 et enfermé dans un lit a fait de moi une personne plus forte, parce que cela, je ne veux absolument plus le revivre. Et ainsi, dès que j'ai un coup de blues en temps normal, je m'en rends compte et j'essaie de réagir par l'action.

Aussi, maintenant ces deuils successifs vont être difficiles à parler pour moi aux personnes de l'HP donc à mon psychiatre et à l'infirmier du CMP que j'appelle. Mais au moins, je sais qu'il y a une personne, une psychologue que je vais voir et qui me fait du bien, qui, elle, est bienveillante, et qui ainsi, va pouvoir m'écouter sans me juger.

J'ai pour but cette année d'arrêter d'appeler ce CMP et d'aller voir un autre psychiatre, d'autant plus que celui-ci va bientôt partir à la retraite. C'est sans doute le fait d'arrêter d'appeler ce CMP et d'aller voir un psychiatre plus bienveillant qui me fera le plus grand bien.

Écrit par : Hug | 14/02/2021

C'est très dur, oui, Hug, d'assumer ces disparitions. Toute ma sympathie. Sans doute, un nouveau médecin avec des approches nouvelles va t'aider. Tu traverses une période trés douloureuse; heureusement, il y a cette psychologue. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 15/02/2021

Hug , je rejoins totalement le commentaire de Cédric . Amicalement . Jean

Écrit par : jean | 15/02/2021

Cédric et Jean : Merci pour vos soutiens. Oui, j'espère que cette période de Covid ne va plus durer trop longtemps, car dès qu'elle se termine, je reprends mes recherches de nouveau psychiatre. Pour la psychologue, je la vois tous les mois à peu près. Je l'ai vue la dernière fois il y a quatre semaines, mais là, je suis impatient de retourner la voir à cause de ces disparitions. Dans un mois, je vais avoir 39 ans, et toujours pas de job payé ni de petite amie. Pour ça, parfois, mieux vaut être seul que mal accompagné. Pour mon job, je préférerais que mes chroniques soient payées, cela compenserait les petits désagréments avec mon collègue. En fait, concernant cela, je pense que ce serait mieux pour moi que je fréquente plus mes collègues bénévoles de l'association Graffiti.

Parce qu'en réalité, je ne sais pas vraiment ce qui se dit sur mon collègue. Si j'en parlais à quelqu'un que j'apprécie, je me sentirais un peu moins seul, et arriverais à prendre plus de distance.

C'est ce qui s'est passé en 2010, quand j'allais dans une salle de sport avec une coach sportive que j'appréciais à peu près au départ (C'était une fille plutôt sympathique mais qui souhaitait quand même garder ses distances avec les adhérents). Mais, fin 2010, je trouvais que depuis quelques mois, elle était plus froide, plus dure.

Un soir, ma soeur et moi avions invité chez ma soeur une femme qui faisait de la gym avec nous, et son compagnon.

En réalité, j'appréhendais un peu cette soirée, notamment parce qu'il y avait eu une grosse colère entre moi et la coach la veille au soir. Elle n'avait pas fait le cours de body-balance, pour lequel j'assistais à la séance de relaxation, alors qu'il y avait 3 personnes qui étaient là pour le faire. Et que la règle c'était de faire la séance s'il y avait 3 personnes. Donc j'avais gueulé ! Et elle m'avait reproché d'avoir, une semaine plus tôt, demandé aux coachs de nous ramener moi et ma soeur chez ma soeur.

Ben oui, à ce moment-là, j'allais dîner chez ma soeur le vendredi soir après la gym. Ma soeur n'avait pas encore sa voiture sans permis. Donc, la plupart du temps, le soir à 21 h 00, on sortait de la salle de sport en allant chez ma soeur à pieds, la salle n'étant pas très loin de chez elle. Mais là, on était en décembre, et effectivement, la semaine d'avant, le vendredi d'avant, il avait neigé la veille et les trottoirs n'étaient pas forcément tous déneigés. En Vendée, comme il neige rarement, c'est toujours un petit événement local quand il neige, chose qui n'est pas vraiment le cas en Alsace. Raison pour laquelle on avait demandé aux coachs de nous ramener chez ma soeur. Ma soeur était d'ailleurs très contente car elle en pinçait un peu pour le coach qui nous a ramenés chez elle...


Une semaine après, lorsqu'on a invité cette adhérente à dîner chez ma soeur, elle m'a dit qu'elle avait du mal à apprécier cette coach, et cela m'a fait relativiser les soucis que j'ai pu avoir avec elle. Elle est partie du club de gym quelques mois plus tard, en mai 2011. En fait, elle faisait une déprime, notamment parce qu'un an avant, en 2010 donc, le coach sympa avait dû s'arrêter parce qu'il avait eu mal au genou et il avait été remplacé par un autre coach un peu stupide et très crâneur que j'avais du mal à apprécier, et qui était un peu paresseux, n'aidant pas du tout la coach à nettoyer la salle...

Malheureusement, je devais retrouver ce coach fin 2016 dans une autre salle de sport... Je comprends pourquoi la coach en 2010 avait du mal à le supporter...

Le fait d'avoir parlé à cette adhérente de mon souci avec cette coach sportive me l'a fait relativiser.

Je pense qu'il en serait de même si je parlais du directeur de la radio et mon souci avec lui à certains de mes collègues.

Écrit par : Hug | 15/02/2021

Pour Patrick : Pas de publication récente notamment après le décès de Philippe Châtel. J'espère que ça va ?

Écrit par : Leroy | 22/02/2021

Leroy, oui, dernier post de Patrick il y a 11 jours. Peut-être un problème technique; du matériel à remplacer. En espérant des nouvelles très prochainement.
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 22/02/2021

Écrire un commentaire