Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2021

les derniers chiffres du COVID

Perso je n'y crois pas trop mais je vais m'appuyer sur les chiffres du ministère de la Santé.

D'où il ressort, que depuis le début de l'épidémie, les décès se répartissent de la façon suivante :

- zéro jusqu'à 19 ans.
- 1 pour 130.000 chez les vingtenaires
- 1 pour 48.000 chez les trentenaires
- 1 pour 14.500 chez les quadras
- 1 pour 4.500 chez les quinquas
- 1 pour 1.300 chez les sexas et
- 1 pour 450 chez les septuas.
Au-dessus pas de statistique possible, l'âge médian des décédés de la maladie étant le même que celui de la population "tout court".
D'autre part cette population (quatre millions de personnes) a pour la plupart été vaccinée.

En un an le virus aura tué 22.042 personnes de moins de 80 ans, soit 0,03%...

On est loin des chiffres effrayants donnés par les "pouvoirs publics", et qui varient d'ailleurs (à la hausse comme à la baisse) d'une chaîne de télé à l'autre.

Est-ce que ça valait le coup de casser toute l'économie, de mettre en faillite les restaurateurs, les artistes (les gens qui vivent du spectacle en général), de menacer sérieusement la SNCF, les transports aériens avec des mesures inadaptées ?
Dimanche je suis allé dans une église près de chez moi. Un siège sur deux était condamné.
Quelques jours avant, j'étais dans le train Lorient-Rennes : les gens y étaient debout, serrés comme des sardines, vu que la SNCF avait réduit son offre.
Gestes-barricades pour le clergé, absence totale de distanciation sur les rails...

Je me permettrai de faire une comparaison.
Le virus a tué 1 français sur 3000. Enorme, j'en conviens, même si je ne suis pas d'accord avec les mesures prises.
La route en 1972 en avait tué quasiment autant (1 sur 3190). A-t'on alors fermé les auto-écoles, imposé une restriction de circulation, encouragé vivement les transports en commun ?
Rien de tout ça. Bien au contraire, Pompidou et Cie ont fermé l'année suivante 4.300 km de lignes ! (source : la vie du rail)
Il est vrai qu'à cette époque, la fiscalité (la fameuse TIPP notamment) passait avant la vie des gens...

Rendez-vous à 18h pour le feuilleton du jeudi : le virus circu-le de plus en plus acti-ve-ment !


Je vous embrasse.


Commentaires

Le covid a perturbé gravement le fonctionnement déjà difficile des hôpitaux et c'est là le problème; il peut parfois tuer des quidams et des vips... âgés de préférence, bien qu'il fasse quelques exceptions... Des vaccins sont arrivés en urgence... Sont-ils vraiment efficaces? De temps en temps, ils tuent leurs patients, mais rarement, dit-on.
De 1 sur 30.000 à 1 sur 450, ça fait peur tout de même! Normalement les pandémies s'en vont comme elle sont venues; espérons que ce soit pour cet été. .
Merci de cette étude, Patrick, à bientôt. Cédric

Écrit par : Cédric | 04/03/2021

Je pense que tu as mis le doigt dessus, Cédric. Et pas mal de chroniqueurs politiquement incorrects le soulignent : on aurait, en France, moins parlé de cette épidémie si elle s'était produite il y a 20 ans, avant les différentes "lois hôpital" qui ont amputé les services de santé de milliers de lits, notamment de réanimation. Car c'est plus un problème d'occupation des services de réanimation qu'autre chose. C'est le seul côté positif de la crise, nos gouvernants arrêteront je l'espère de saigner à blanc les hôpitaux pour essayer de les rentabiliser.
22.000 morts, je sais que ça fait autant de familles dans le deuil, je sais aussi que, pour les plus de 80 ans, si la maladie n'abrègent pas considérablement leur espérance de vie, cette saloperie les fait énormément souffrir.
Mais je persiste à dire que ça été mal géré. Sait-on par exemple que 57 restaurants Flunch (bien pratiques pour se restaurer quand on a peu de temps et d'argent) vont mettre la clé sous la porte? En revanche le Fouquet's et la Tour d'argent resteront ouverts..

Et enfin, les mensonges à la télé... Au plus fort de la première vague, Salomon annonçait 1400 décès quotidiens du Covid. Or -chiffres de l'INSEE - la surmortalité quotidienne par rapport aux autres années n' a jamais dépassé 650 !
Et hier, soi-disant une baisse de 17% des décès chez les plus de 80 ans depuis deux semaines. Faux, toujours selon l'INSEE. Mais il faut "vendre" le vaccin !
Enfin, le pense que l'arrivée des beaux jours va beaucoup aider, le virus n'aimant pas la chaleur. Et cette embellie pourra toujours être attribuée au vaccin...
De toutes façons, moi j'attends de voir. Diabétique, hypertendu et insuffisant respiratoire, on m'a déjà appelé. Mais j'ai préféré en faire bénéficier quelqu'un d'autre, qui en aura peut-être plus besoin que moi.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 05/03/2021

avec le recul je me rends compte que le prix à payer pour sauver des vies à cause du covid va surtout avoir des conséquences pour les petites gens, les précaires, les étudiants, les petites structures..tous ceux qui ne rentrent pas dans le processus des aides mises en place, sans compter tous les patients hors covid contraints de reporter leurs soins ou opérations à l'hopital. Comme tu l'écris Patrick, est-ce que ça valait le coup d'arrêter et mettre en péril une bonne partie des activités économiques, culturelles, universitaires, sportives pour les enfants...? la question est posée même si je reconnais que les décisions sanitaires et politiques dans chaque pays ne doivent pas être faciles à prendre.
Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 05/03/2021

Le problème c'est qu'on a affaire à un gouvernement d'amateurs. Je ne critique pas le premier confinement, nécessaire, bien que ce soit une mesure moyenâgeuse.
Mais dans ce cas appeler à voter deux jours avant était pure folie !
Ensuite, bien avant, il aurait fallu fermer les frontières. Les pays qui l'ont fait s'en sont beaucoup mieux tirés que les autres.
Ce qui a ruiné les commerçants, restaurateurs, les précaires, c'est d'abord de les avoir maintenus fermés en mai et juin. Puis ce second confinement en novembre décembre qui ne s'imposait pas, et surtout ces couvre-feux qui ont suivi.
Et là, je ne sais pas ce qu'on attend pour cesser ces couvre-feux sachant que les transports en commun, réduits, s'en trouvent bondés (surtout entre 17 et 18h) à cause de l'heure "fatidique" à ne pas dépasser.

Enfin la politique vaccinale, que je comprends pas. Il aurait fallu commencer à vacciner les personnes les plus exposées (soignants, enseignants,commerçants, personnels de la SNCF), au lieu de ça on vaccine les EHPAD !!! Je rappelle que le vaccin n'est pas un remède.

Bref un beau cafouillage. Amitiés.

Écrit par : Cica pour Renaud | 06/03/2021

Écrire un commentaire