Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2021

Présidentielle (bis)

Note politique, que j'invite à zapper ceux qui ne veulent qu'entendre (plutôt lire) parler que musique ici.
D'ailleurs c'est plus une note statistique que politique. 3 choses :

1) - en septembre 2016, qui aurait parié sur Macron ? Le fait était acquis, le vainqueur sortirait de la primaire de la droite. Et, en janvier 2017, il était impensable que Fillon ne soit pas le nouvel élu...

- en septembre 2011, après la chute de DSK, la réélection de Sarkozy était probable. Hollande était un outsider parmi d'autres...

- en septembre 2006, on ne savait même pas qui allait se (re)présenter !

- en septembre 2001, après un bilan exceptionnel, on ne voyait pas du tout Jospin se faire battre au second tour par Chirac. Mais il y avait un premier tour, où tout le monde (candidats et électeurs) voulaient se faire plaisir. On a vu...

- en septembre 1994, Delors était élu (dans les sondages) sans problème. Encore fallait-il qu'il veuille !
Je pourrai poursuivre ce petit constat pour 1988 (la gauche venant de se faire étaler deux ans plus tôt), 1980 et surtout 1973 ! Constat qui signifie que 8 mois avant, nul ne sait qui allait l'emporter. 

2) l'effet "alternance"

Depuis quelques années, les français n'aiment pas du tout qu'on les roule dans la farine, et le font désormais savoir à chaque élection présidentielle. En 2017, ce fut carrément le "dégagisme", avec la droite et la gauche absents du second tour et en 2012, Sarkozy fut battu.

Je pense que les retraités de la classe moyenne dont la pension ne devait pas être touchée promis-juré feront savoir leur avis sur la CSG-ponction qui, en janvier 2021, est passée de 3.6 à 7.4%...

3) là ça tient de Mme Irma, mais j'ai remarqué que les présidents qui on "régné" le plus longtemps ont dû attendre 3 scrutins avant de triompher.

Wait and see !

17:21 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Patrick, n'étant pas Madame Soleil, j'écoute et regarde les chaînes d'info. Aujourd'hui BFM évoquait la probable candidature d'un certain Eric Z. ( enfant j'avais lu Z comme Zorglub. ) Il y a quelques jours, une certaine Valérie P. ne voulait pas répondre à des questions ''primaires''... Mélenchon a grossi, je trouve. Il y a bien Marine qui tente une 3e fois... Montebourg est aussi candidat, lui qui roulait avec Ségolène... Avec et pour? Je me souviens de lui parce qu'il avait dit que la Suisse viendrait à genoux demander d'entrer dans le marché européen. En 2017, le journal Le Point mettait en couverture Alain Juppé, sous-titrant: Le président Juppé.
Wait and see, oui! Ronald Reagan élu comme Mitterrand au 3e essai... Ma meilleure amie est française; on se voit moins mais ses convictions restent inchangées; c'est une femme de droite!
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 05/09/2021

Cédric j'ai toujours considéré ton pays comme un modèle de démocratie. Déjà aucune dérive monarchique possible comme ça devient le cas chez nous. Ensuite le système à trois niveaux simplifie beaucoup de choses et évite la paperasserie. En France, pour bouger un panneau de limitation de vitesse, il faut remonter (et ensuite redescendre) jusqu'au ministère !

La constitution de la 5ème république avait été faite pour un homme, et dans une période "spéciale" avec date de péremption (1965) Mais De Gaulle a finalement continué (à 75 ans...)
Le problème est la concentration de tous les pouvoirs dans les mains d'un seul homme, ce qui est très dangereux. J'ai assisté aux "débats" à l' Assemblée et au Sénat sur le pass sanitaire : LAMENTABLE ! J'espère que les enfants auront échappé à ce simulacre de démocratie !

Pour en revenir à ceux que tu cites, il risque d'y en avoir d'autres...

Z comme Zorglub, je vois que comme moi tu lisais Spirou ;-)

Amitiés;

Écrit par : Cica pour Cédric | 06/09/2021

Patrick : "...et surtout 1973." Mais, en 1974, aucune élection n'était prévue : c'est la mort inopinée de Georges Pompidou qui a fait qu'une élection présidentielle a eu lieu celle-ci étant prévue en 1976. Mais il est vrai, qu'à cette époque, Giscard faisait figure d'outsider, le favori étant Chaban-Delmas.
En toute amitié,

Écrit par : Leroy | 07/09/2021

C'est exactement ce que je dis ! Qui, en septembre 1973, pouvait prévoir la mort de Pompidou, et donc l'élection d'un autre président l'année d'après, quel qu'il fût ?

Écrit par : Cica pour Leroy | 08/09/2021

Bonjour Patrick et à tous.

Je vais très volontairement m'initier dans ce débat en plusieurs temps, sachant que mes pensées et opinions ne sont pas définitives.

Ah si: une chose définitive, en l'état actuel des choses, c'est que je ne suis plus prêt à voter à GAUCHE. Ca, je le sais.
Déjà une bonne idée de Cédric que je m'appliquerai également, c'est de mettre le prénom et l'initiale du nom type Eric Z. ou Emmanuel M.

Et pour terminer pour l'instant, je ne suis plus enclin à voter du tout, c'est ce que j'ai fait aux régionales et je ne le regrette pas.
Donner une légitimité à des gens qui font ensuite ce qu'ils veulent, en se réclamant ELU me hérisse le poil.
Des conseillers régionaux au plus petit échelon qui pointent à 2.4 euros par mois, qui siègent quand ils en ont le temps, qui cumule of course avec une activité professionnelle, et qui vote l'augmentation de la redevance poubelle de 20% an an, très peu pour moi.

C'est fini pour maintenant, merci Patrick ça fait du bien !

Bises à tous.

Écrit par : boixiere | 09/09/2021

Il y a aussi Z comme "Z", ce film de Costa Gavras qui a une époque où les mots avaient un sens et surtout étaient employés à bon escient,dénonçait la dictature des colonels en Grèce. Dictature qui dura 7 ans et qui fut particulièrement répressive pour les opposants de gauche. Sur une musique de Theodorakis qui vient de nous quittez, seuls restent JL Trintignant et Jacques Perrin de tous les acteurs de talent qui participèrent. Du même réalisateur on oubliera pas " L'Aveu" ( où jouait aussi Y.Montant) qui montrait l'autre côté obscur de la force, celle des dictatures communistes. Avec de tels films on pouvait se forger quelques convictions politiques.

Pour les présidentielles, dans ces années là, les choses étaient plus simples puisqu'il n'y avait pas que la gauche et la droite bien sûr (seulement 6 candidats en 1965) mais les projets de société émergeants étaient de gauche progrès et justice sociale ou de droite progrès économique développement mais peu d avancées sociétales... le statu quo. (Parenthèse , en ajoutant un s à statu on obtient un bon groupe de rock !)
Aujourd'hui, les choses ont changé puisque dans chaque "famille politique" c 'est du ciné à la Audiard = On les’retrouve éparpillés par petits bouts, façon puzzle.


Et en conséquence l électeur se venge = "Moi, quand on m’en fait trop j’correctionne plus : j’dynamite, j’disperse, j’ventile."

Ou je reste chez moi... paradoxe puisque certains pour justifier leur abstention disent qu'ils n'ont pas de choix alors que les listes se multiplient. A suivre, peut être.
Amitiés JF

Écrit par : hypothetique | 09/09/2021

Je ne sais pas non plus si j'irai voter. Tout dépendra de qui il y aura en lice. Je ne suis sûr que d'une chose : je ne voterai pas pour Macron qui a menti au sujet des retraites
(son programme en 2017 https://www.toutsurmesfinances.com/retraite/presidentielle-2017-le-programme-d-emmanuel-macron-pour-les-retraites.html)
Non je ne bénéficie pas de "régime spécial" et je suis d'accord pour supprimer tous ceux qui ne sont pas liés à la pénibilité. Mais cette amputation de près de 4% pour les retraités "moyens" ça je ne le digère pas.

Sinon pour moi le clivage droite/gauche n'existe plus, le clivage se fait ailleurs. Sur le mondialisme par exemple.

Et il y a la crédibilité des candidats. Zemmour par exemple, qui nie le réchauffement climatique d'origine humaine, allez, ouste !

Pour l'instant, tels Sarkozy ou Giscard, Macron profite de son statut de président pour faire sa campagne aux frais de la princesse... A noter qu'aucun des deux ne fut réélu.

Wait and see !

Écrit par : Cica pour Boixière et JF | 09/09/2021

Personnellement j'irai voter pour le moins pire , j'exclus d'emblée l'extrême-gauche et l'extrême-droite comme d'habitude . Je voterai soit Macron , soit Bertrand où Hildago sans aucun problème . Jean

Écrit par : jean | 10/09/2021

Comme je l'ai dit dans mon dernier com, le clivage droite / gauche est dépassé depuis déjà bien longtemps, et les "extrêmes" sont devenus des petits groupuscules.
Et le fait que tu songes à voter "Hidalgo ou Bertrand" me renforce dans ces conclusions . Sinon libre à toi de bouffer encore 5 ans de Macron, apparemment tu n'as pas dû être touché par sa ponction de 4%... Et puis la com' à outrance, ras-le bol ! Je suis antimilitariste, mais Belmondo aux Invalides !!!! Delon au Panthéon devrait être la suite logique...
Moi j'attends leurs programmes, en éliminant Macron qui s'est assis dessus à plusieurs reprises, et également les anti-sémites plus ou moins affirmés.

Écrit par : Cica pour Jean | 10/09/2021

Écrire un commentaire