Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2021

LIVRET A : l'Etat s'apprête à voler 9 milliards d'euros aux épargnants !!

C'est aujourd'hui que doit être révisé le taux du livret A.

Selon le mode actuel de calcul, avec une inflation à 2.6 %, ce taux devrait passer à 2.5 %.

Mais voilà (et ça, ça ne passe pas en continu sur les chaînes de télé) en catimini ils ont changé la règle. Tout est expliqué ici.

Et au lieu de 2.5 % le taux sera de.... 0.5 % !!!!

Soit 2 % de moins....

Le total des sommes déposées sur ce livret étant de l'ordre de 450 milliards d'euros

le manque à gagner est de 450 MDS X 2% soit 9 MDS sur un an.

Ni vu ni connu.

Il faut bien rembourser le "quoi qu'il en coûte" ....

Commentaires

Quand je dis que l'État est voleur, je vois que ce n'est pas que celui de mon canton! Non Patrick, ça ne risque pas de passer en boucle sur BFM! Impressionnant.
Cordialement, Cédric

Écrit par : Cédric | 23/11/2021

Et c'est bien pour cela et pour le reste, cher Patrick ( bonsoir et à tous) que je m'abstiendraio devoter au 1er tour, pour des enfoirés qui se disent " élus du peuple " et n'en font font ensuite qu'à leur tête.

Nous sommes depuis des années en DEMOCRATURE " !!!!!!!
J'irai faire obstacle aux extrêmes au second tour, EN ME PINçANT TRES FORT LE NEZ......

Écrit par : boixiere | 23/11/2021

Nous ne sommes plus en démocratie depuis 14 ans. Depuis que le référendum de 2005 a été annulé par le traité de Lisbonne le 13 décembre 2007.
Pour ce qui est des présidentielles, je sais en tout cas pour qui je ne voterai pas ! Mon nez est assez emm... comme ça avec ce p... de masque, dont tout élève de SVT sait qu'il n'a jamais fait barrage aux virus !
En 2002 j'ai voté nul, car pas question d'apporter ma voix à "supermenteur". J'ai eu bien fait car l'année suivante il s'est empressé de rallonger de deux ans et demie la durée de cotisations pour une bonne partie des français. Chaque fin de mois quand je vais chez Aldi ou Lidl, je pense à lui !
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric et Michel | 23/11/2021

Nous sommes sur un sujet clivant : l'État distribue largement (pas forcément aux plus méritants) il faut bien qu'il récupère la mise.
Mais, bien sûr, je n'approuve pas car j'en suis victime : je viens d'acquitter la somme de 32 000 euros dans le cadre de droits de succession d'un vieil oncle sans enfants !
Par ailleurs, je suis en train d'acheter un appartement pour éviter de laisser de l'argent sur des comptes qui ne rapportent rien ou presque.

Écrit par : Leroy | 23/11/2021

cHER pATRICK, on se dirige vers un nouveau duel MACRON / LE PEN, sachant que ZEMMOUR aura mis un peu d'ambiance...

Bon, sincèrement, on va pas quand même voter LE PEN.

Écrit par : boixiere | 23/11/2021

Tu sembles bien sûr de toi ! Je rappelle que
- en novembre 2016, Juppé était élu d'avance une fois qu'il avait passé la "petite formalité" des primaires.
- en novembre 2011, face à "monsieur 3%", Sarko l'emportait sans souci.
- en novembre 2001, qui pouvait battre Jospin avec le bilan exceptionnel de son "quinquennat" ?
- en novembre 1994, si Delors se dégonflait, Balladur passait haut la main.
Dois-je continuer ?
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Boixière | 23/11/2021

Pour souligner que je ne prêche pas pour ma chapelle, le taux du livret A ne me concerne en fait que très peu vu que j'ai été complètement tondu en 2016... Mais je trouve scandaleux que a) on puisse procéder de la sorte et b) qu'aucune des chaînes d'info, qui sont là à semer la panique sur ordre, aient complètement passé ce sujet sous silence.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Leroy | 23/11/2021

le silence sur le livret A serait-il brisé ? ce matin sur BFMTV le chroniqueur économique évoque qu'à l'approche des fêtes de Noël les français puisent fortement dans leur livret A qui ne rapporte plus rien, le différentiel par rapport à l'inflation étant de - 2,1% (comme tu le soulignes d'ailleurs aussi dans ta note Patrick) le chroniqueur annonce qu'en février le taux devrait normalement remonter à 0,8% au lieu de 0,5% mais c'est la Banque de France et Bercy qui en décideront au final. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 24/11/2021

0.8 % pour une inflation qui dépassera probablement les 3% ? Sa Majesté est trop bonne !

En attendant, l'Etat nous piquera 750 millions d'euros par mois...

Amitiés.

Écrit par : Cica pour Renaud | 24/11/2021

Bonsoir Patrick et à tous.

Je me souviens, j'étais en poste au CREDIT LYONNAIS à ST MALO, entre 1982 et 1988, le LIVRET A était à 8%.
Oui, seulement l'inflation était à 14 % , le différentiel était donc beaucoup plus important qu'aujourd'hui.

https://www.youtube.com/watch?v=x8ysx8z3_TQ

Écrit par : boixiere | 24/11/2021

LE BON ARTICLE, EXCUSEZ MOI

https://leparticulier.lefigaro.fr/article/il-y-a-37-ans-le-livret-a-rapportait-8-5-

Écrit par : boixiere | 24/11/2021

1982 12%
1983 10%
1984 7%
1985 6%
1986 1987 1988 3%
https://france-inflation.com/inflation-depuis-1901.php
Il est de bon ton aujourd'hui de critiquer la gestion du PS quand il est arrivé au pouvoir, mais on oublie que la gauche a réussi à stabiliser les prix !
En toute amitié.

Écrit par : Cica pour Boixière | 24/11/2021

Bonjour,
Entierement d’accord avec Michel, car que dire de l’années 74 où le différentiel taux/ inflation était de 7,5 % de même en 1980 puis 81. C’est justement l’année où j’ai eu la bonne idée d’emprunter pour l’achat de ma maison et le taux du prêt immobilier était de 15,9%… je me souviens bien du discours du banquier de l’époque : " Ne vous en faite pas les salaires sont indexés sur l’inflation" .

En prenant le tournant de la rigueur Pierre Maurois en juin 1982, bloque les prix et les salaires. La gauche sociale humaniste et idéaliste prend un cours et un coup de réalisme économique. Et de fait en réussissant son pari J Delors permet qu’à partir de 1985 le taux servi par le livret A soit supérieur à l’inflation. Et politiquement, Chirac Baladur seront les premiers à bénéficier de cette de cette aubaine.
La question économico-politique que je me pose c’est de savoir si la mondialisation n’est pas un corolaire de cette lutte à tout prix contre l’inflation, en donnant une place de plus en plus importante au produit importés de pays où la main d’œuvre est moins chère, permettant aux résidents des pays développés de continuer à consommer à moindre coût avec toutes les conséquences industrielles, sociales pour notre pays ( et les autres ).

Allez, bonne journée à tous. Ici sous la neige. JF

Écrit par : Hypothetique | 26/11/2021

Écrire un commentaire