Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2011

2012 : la tentation de l'abstention

..... voire pire, donner sa voix au Front National.

Sincèrement je me tâte.

Après, voici 9 jours, avoir fait l'éloge des français qui s'étaient, pour 2 milllions et demie d'entre eux pour aller voter à la primaire socialiste, malgré l'euro symbolique à payer, malgré le "fichage" inévitable avec les listes électorales, malgré le déplacement (pour moi c'était 42 km), je m'aperçois que finalement, après avoir regardé les infos de ce soir, on est en droit de se demander qui gouverne et va gouverner vraiment la France.

Sarkozy ?

Non.

L'assemblée Nationale ?

Non plus.

L'Europe ?

Toujours non !

Ce qui dirige la France - et le monde - ce sont.... les agences de notation !

Je suis un ignare total en économie, et j'ignore vraiment pourquoi on a permis à ces entreprises américaines venues d'on ne sait où, le droit de s'arroger de gouverner la planète. Elles ont même dégradé la note de leur propre pays pour se donner des frissons ! Il est vrai que c'est "un sale gauchiste", nègre en plus, qui avait l'intention de créer une couverture santé pour ses concitoyens, qui est aux commandes.

Aujourd'hui, une de ces agences a froncé les sourcils à propos de "triple A" de la France.

Qu'a fait notre président ?  Délaissant son épouse sur le point de lui donner incessament une héritière, il s'est envolé en Allemagne où il n'avait pourtant pas été invité...

C'est que le coup n'est pas passé loin. Ces agences ont la particularité de frapper les pays à terre. Cas de l'Espagne qui essaie de remonter à la surface après ses folies immobilières des années 2000, et pan! Deux crans de moins pour elle.

Mélenchon (pour qui j'aurais volontiers voté mais je sais - voir 2002 - qu'il faut désormais voter utile) a bien dit "les agences, à la niche" !

Mais les agences, c'est le cancer. Pour simplifier. Et on ne peut pas se débarrasser d'un cancer avec simplement de la bonne volonté.

Alors, la tentation va être de plus en plus grande en 2012 soit de ne pas se déplacer, en se disant que finalement ça ne sert à rien - mieux vaut voter pour désigner les dirigeants des agences de notation -  soit de "rouspéter" à la gauloise, c'est à dire de voter Marine le Pen.

D'autant que ces bonnes agences n'attendent que ce moment-là, qu'un président "communist" arrive pour faire plonger la France dans leur notation. A mon humble avis (je peux me tromper) tant que "Sarko l'Américain" (comme il aimait se faire appeler du temps de son copain Bush) est aux manettes, le AAA n'est pas menacé.

Finalement, Moody's et Compagnie vont peut être nous refaire un 21 avril 2002 dix ans après ?

Je vous embrasse.