Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2011

2012 : la tentation de l'abstention

..... voire pire, donner sa voix au Front National.

Sincèrement je me tâte.

Après, voici 9 jours, avoir fait l'éloge des français qui s'étaient, pour 2 milllions et demie d'entre eux pour aller voter à la primaire socialiste, malgré l'euro symbolique à payer, malgré le "fichage" inévitable avec les listes électorales, malgré le déplacement (pour moi c'était 42 km), je m'aperçois que finalement, après avoir regardé les infos de ce soir, on est en droit de se demander qui gouverne et va gouverner vraiment la France.

Sarkozy ?

Non.

L'assemblée Nationale ?

Non plus.

L'Europe ?

Toujours non !

Ce qui dirige la France - et le monde - ce sont.... les agences de notation !

Je suis un ignare total en économie, et j'ignore vraiment pourquoi on a permis à ces entreprises américaines venues d'on ne sait où, le droit de s'arroger de gouverner la planète. Elles ont même dégradé la note de leur propre pays pour se donner des frissons ! Il est vrai que c'est "un sale gauchiste", nègre en plus, qui avait l'intention de créer une couverture santé pour ses concitoyens, qui est aux commandes.

Aujourd'hui, une de ces agences a froncé les sourcils à propos de "triple A" de la France.

Qu'a fait notre président ?  Délaissant son épouse sur le point de lui donner incessament une héritière, il s'est envolé en Allemagne où il n'avait pourtant pas été invité...

C'est que le coup n'est pas passé loin. Ces agences ont la particularité de frapper les pays à terre. Cas de l'Espagne qui essaie de remonter à la surface après ses folies immobilières des années 2000, et pan! Deux crans de moins pour elle.

Mélenchon (pour qui j'aurais volontiers voté mais je sais - voir 2002 - qu'il faut désormais voter utile) a bien dit "les agences, à la niche" !

Mais les agences, c'est le cancer. Pour simplifier. Et on ne peut pas se débarrasser d'un cancer avec simplement de la bonne volonté.

Alors, la tentation va être de plus en plus grande en 2012 soit de ne pas se déplacer, en se disant que finalement ça ne sert à rien - mieux vaut voter pour désigner les dirigeants des agences de notation -  soit de "rouspéter" à la gauloise, c'est à dire de voter Marine le Pen.

D'autant que ces bonnes agences n'attendent que ce moment-là, qu'un président "communist" arrive pour faire plonger la France dans leur notation. A mon humble avis (je peux me tromper) tant que "Sarko l'Américain" (comme il aimait se faire appeler du temps de son copain Bush) est aux manettes, le AAA n'est pas menacé.

Finalement, Moody's et Compagnie vont peut être nous refaire un 21 avril 2002 dix ans après ?

Je vous embrasse.

Commentaires

L'abstention en 2012, ce sera favoriser Sarkozy. Et ça je ne le veux à aucun prix.
En revanche l'UMP a encore fait preuve de mauvaise foi crasse en osant affirmer que ce n'était pas la politique économique du gouvernement qui était sous surveillance, mais que cela était du au programme de François Hollande... J'hallucine, un tel aveuglement, ça laisse pantois...

Écrit par : Julius | 19/10/2011

Latentation de réster un petit enfant qui réve d'un systéme Papa-Mman idéal au centre duquel il serait si bien . Voila , c'est ça la tentation de l'abstention . Rien d'autre .

Écrit par : Stéphanie | 20/10/2011

Euh voter Marine ne résoudra rien pour la situation économique, bien au contraire...
Les agences de notation "servent" à noter la capacité des états à emprunter, c'est-à-dire à rembourser. Mais elles auraient dû réagir il y a des années (en particulier pour les Etats-Unis, ma prof d'éco nous parlait déjà de la dette américaine il y a plus de dix ans...) et surtout, elles sont en concurrence donc pas du tout neutres ! Le système est une aberration... Et ce n'est pas simple, effectivement, de sortir d'un système... mais je crois que cela reste possible. Il faut une volonté commune et des budgets équilibrés. Et vraiment, je ne crois pas que Marine ou l'abstention soit une bonne solution pour améliorer les choses...

Sinon, ça va toi ? Je te sens... je ne sais pas...

Écrit par : captaine lili | 20/10/2011

Tout cela je le sais, mais comment va réagir le citoyen-contribuable lambda ? Il va forcément se dire que, quel que soit son vote, il ne servira à rien puisque il a été hier clairement démontré que ce sont ces agences qui font la loi, pas les dirigeants.
A moins qu'enfin, au niveau mondial (c'est à dire du FMI, de Christine Lagarde) on prenne mesure de ce phénomène vicieux, et qu'on les remplace par quelque chose de plus concret, et dont les effets seront moins pervers ?
Mais pour l'instant l'heure est au découragement...

Pour Captainelili, merci de penser à ma santé, disons que je suis un mauvais prévisionniste côté médecine, car finalement, je suis encore loin du compte... Cela va faire 5 semaines que ça dure, avec des hauts et des bas, et pendant ce temps-là, il est des trucs que je ne peux faire. Allez, nouvelle barre fixée le 1er novembre ?

Amitiés / Bises

Écrit par : Cica pour Julius et Capitainelili | 20/10/2011

Depuis 1972, j'ai voté 51 fois. En 2008, mon épouse et moi nous nous sommes présentés aux municipales de Lons le Saunier (10% des suffrages). De 2007 à 2009 nous nous sommes encartés au Modem.
Tout cela pour dire qu'il y a en fait 3 sortes d'abstentionnistes :
1) ceux que vous citez, une très faible proportion, qui ont besoin d'être dirigés sans qu'on leur demande leur opinion.
2) ceux que je cite dans ma dernière note, les découragés.
3) Egalement la minorité qui pense - à tort - que "la politique ça ne sert à rien".

Evitez, jeune fille, des jugements hâtifs et généralistes.

Bien à vous.

Patrick

Écrit par : Cica pour Stéphanie | 20/10/2011

J'avoue que tout ça me fait peur. Très peur. J'ai eu peur en 2002, j'ai peur pour 2012.

Écrit par : cmvg1971 | 28/10/2011

D'abord, ravi de te revoir :)))
Ensuite je partage ta peur, car c'est bien la démocratie qui est en danger, et partout en Europe. Tout cela est parfaitement immoral, et ne peut que conduire au repliement des peuples sur eux-mêmes. Rappelons-nous l'Allemagne en 1933, sa réponse à la crise mondiale...
Prions le Ciel pour que ce triste cirque s'arrête...

Écrit par : Cica pour Cmvg1971 | 28/10/2011

Et oui... mais tu sais, les gens ont la mémoire courte. Très courte.
Et ce phénomène a aussi lieu dans mon "pays chéri": une crise comme nous n'avons pas eu depuis des décennies... et un peuple qui se replie de plus en plus sur lui-même, et qui se défoule sur ses immigrés.

Écrit par : cmvg1971 | 29/10/2011

J'y vais dans 4 semaines, dans ton pays, et notamment ta ville, où j'adore le parcours en train longeant la mer. Qui peut se faire aussi à pied, comme je l'avais fait en avril 2010.
Sinon, je le redis, cette crise est injuste, qui frappe tes concitoyens qui sont sans doute le peuple le plus travailleur d'Europe...
Encore une fois je le redis, où est la morale là-dedans ? En 2012, je sais qu'il me faut voter Hollande dès le premier tour, alors qu'il est prévisible qu'il ne touchera pas au système. Mais dans mon coeur, c'est Mélenchon qui a mes suffrages. Même si hélas il ne peut rien contre le cancer de la finance internationale.
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Cmvg1971 | 29/10/2011

Et oui! Tu as de la chance, tu peux voter, pas moi, puisque je n'ai pas encore demandé la naturalisation... je voulais le faire, mais il y a tant de choses à faire...

Pour ce qui est de mon "pays chéri", j'espère que tu auras au moins le beau temps, car tu verras bien que le moral des gens est au plus bas...

Bises!

Écrit par : cmvg1971 | 30/10/2011

Il était déjà assez bas la dernière fois que j'y suis allé, en avril 2010, les gens étaient d'un côté fiers d'avoir l'Euro et d'un autre côté inquiets de la valeur de cette monnaie, trop surévaluée pour eux (et pour nous, pour tous les pays méditerranéens - sauf Malte - et de l'Est). L'euro est un "mark déguisé", qui ne peut trouver sa place qu'en Allemagne, Bénélux et Scandinavie. Mais c'est trop tard pour revenir en arrière. Ils ont voulu jouer avec le feu, et voilà où ils en sont arrivés. Je suis fier d'avoir voté non pour Maastricht, j'avais déjà compris qu'une monnaie unique sans économie unique ça ne peut absolument pas marcher.

Sinon, question temps je sais que j'aurai le matin autour de 9 degrés (ici -2) et l'après-midi 14 (ici 5). Quand à la pluie, statistiquement j'aurai 88% de chances qu'il ne pleuve pas. Et même s'il pleut, Lisbonne recèle tant de merveilles que ça me sera presque égal.
Je t'embrasse !

Écrit par : Cica pour Cmvg1971 | 30/10/2011

Les commentaires sont fermés.