Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2011

"I love your attitude" de Facebook, le miroir aux alouettes

Oui, je sais, voici quelque temps, j'avais écrit mea culpa ici même pour dire que j'avais été un peu parano vis à vis de Facebook, et notamment de son jeu musical we are music.

Certes, si on n'est pas addict, on peut attendre les parfois 24 heures qui permettent de jouer des parties sur ce jeu sans toucher au porte-monnaie.
Si on n'est pas addict....

Je me connais, et je sais que voici quelques années, je n'aurais pas hésité à faire marcher la carte bleue pour avoir des "cow-coins", traduction littérale "des pièces de vache", pour pouvoir jouer tout mon saôul.

A présent, ce n'est plus mon cas. Je joue, et quand je n'ai plus de "coincoins", j'attends le lendemain !

 

Mais Facebook est vraiment diabolique, et sait comment récupérer des gens - et de l'argent.

J'ai été attiré voici quelque temps par une application intitulée "i love your attitude".

Le principe était simple. Il s'agissait de choisir parmi les photos illustrant en principe chaque "face-bookien".
Bon, déjà, en soi, c'était un peu ridicule, car nombre d'internautes mettent n'importe quoi à la place de leur portrait. Une amie d'ici a carrément mis la photo d'un mouton, c'est dire....

Mais bon, je me suis laissé prendre, et ai commencé à choisir les images que je jugeais les plus attirantes.

Mais là où ça se corse, c'est que j'ai commencé à me dire "et moi, je dois faire aussi partie du tri...!"

Et oui, et "comme par hasard", j'ai vu qu'une personne m'avait choisi !

Ils préviennent pourtant, dans ce jeu, ils annoncent la couleur :
I love your attitude, l'application qui fait du bien à ton ego !!!

On sent qu'il y a de l'avocat US là-dessous, qui a vraiment tout prévu....

Et quand j'ai voulu savoir qui, par hasard, avait flashé sur ma bouille, c'est là qu'on m'a demandé de mettre la main au porte-monnaie. J'ai cliqué sur un truc, tellement j'était curieux de savoir à quelle personne ma photo avait plu, et je suis alors retrouvé très vite dans mon portail Orange, où on me demandait si j'étais d'accord pour casquer 2 euros par semaine, sachant que la première semaine était gratuite, et que je pouvais arrêter quand je voulais.

Et donc, j'ai pu voir que ma photo avait plu à une certaine Karine, au visage angélique.

Et c'est ainsi que j'ai commencé à prendre plaisir à jouer.

Le premier jour, 4 femmes avaient "flashé sur moi". Pourquoi pas, il suffisait que ces femmes aient le choix entre ma bouille et - ça arrive souvent - une image d'horreur ou un drapeau pakistanais, ma foi...

Le second jour, 3 nanas ont été "séduites". Mais là où j'ai commencé à tiquer, c'est quand j'ai vu que la grande favorite du truc, Chloé, une vraie bombe, en faisait partie.

Et du coup je me suis mis à chercher qui était cette fameuse Chloé. Mais des Chloé, dans Fb il doit y en avoir des milliers, alors j'ai vite abandonné.

Le troisième jour, bingo, 4 autres dames et demoiselles avaient flashé sur ma pomme.

Le quatrième jour, 3 nanas, dont toujours la fameuse Chloé.

Le 5ème 2,

Le 6ème 2 (dont une Nathalie !)...

A ce stade, 18 femmes avaient flashé sur mon image, celle que vous voyez en haut à gauche.
En bon statisticien j'ai voulu savoir très exactement où je me situais. Et du coup, j'ai regardé le nombre de "votes" qu'avaient eu les dames que j'avais choisies.
Sur 200 personnes, le score de 18 correspondait à la tranche des 15% supérieurs !

Alors je me suis dit, soit les mecs n'ont pas mis de photo (au royaume des aveugles...) soit c'est truqué. Ou soit ma photo est réellement "canon", mais ça je n'y crois pas un seul instant !

La première hypothèse était quand même possible, car lorsque j'ai vu les 10 tronches préférées de ces dames et demoiselles je me suis dit que finalement il était fort possible que je sois dans les 15% de tête. Sachant que le 4ème, qui avait recueilli 522 votes affichait... un torse avec juste d'un côté (le haut) un bout de menton et de l'autre (le bas) un début de pilosité...

Mais je n'avais vraiment aucune preuve d'un éventuel trucage.


Puis les clics sont devenus plus rares sur ma bouille. Hier et aujourd'hui, zéro !

Pourquoi ? Parce que j'ai dépassé la semaine d'essai, et que j'ai déjà raqué 2 euros !

Mais les Ricains n'ont rien inventé. Chez nous aussi, il y a 3 siècles c'était la même chose :

Comment ça j'ai été choisi ?
A ces mots le Cica ne se sent pas de joie ;
Et pour voir qui l'avait ainsi choisi,
Il ouvre son porte-monnaie et paye deux euros.
Facebook s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien deux euros, sans doute. "
Cicatrice, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus !


Je vous embrasse

20:03 Publié dans arnaques, Web | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : facebook, arnaque

28/07/2010

Une illustration de ce que je disais sur l'"avenir"

J'écrivais alors que ce qui est écrit est écrit et que si une chose nous est déconseillée, elle ne se réalisera pas.


La preuve de cette petite marge de manoeuvre, c'est que j'essaie de dénoncer depuis hier le site "JURILIGNE.COM" qui ne sont ni plus ni moins que des escrocs, et ce avec moult illustrations, le parcours du combattant qu'ils m'ont fait faire.

 

Mais tintin ! Aucune de mes manoeuvres n'a fonctionné, et j'ai dû pour la troisième fois renoncer à ma note vengeresse contre ce site peu scrupuleux.


Sans doute que c'est pour mon bien. Cette société dont le but, après avoir fait payer au moins 3 allopass à deux euros, était de vous mettre en relation avec un avocat à 73 euros pour un simple conseil, n'aurait eu aucun mal à me poursuivre pour diffamation, vu les moyens dont ils disposent.


A bientôt

12:47 Publié dans arnaques, spiritualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : arnaque