Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2011

Primaires : le triomphe du PS

L'important, pour une fois, n'est pas le nom et le score de chaque participant, mais la participation.

2.500.000 personnes se sont déplacées.

Alors, bien sûr, certains esprits obtus (l'UMP n'en manque pas) souligneront que ça ne fait que 6% des inscrits, et que 94% seraient "contre".

Il faut savoir quatre choses :

1) le peu de bureaux de vote. Un par canton, le mien était situé à Gilley, soit à 21 km de chez moi. 42 aller-retour. Très dissuasif.

2) la participation financière. Désolé, mais pour certaines familles dans la dèche, 1 euro par personne,  ça compte...

3) le "fichage". Désormais, tous ceux qui ont participé à ce vote sont dans un fichier, et ils le savent. Ils sont dès lors "estampillés PS".

4) le mode opératoire. Ceux qui n'ont pas internet n'ont pas pu savoir quel était le bureau où ils devaient voter. Et le site qui le précisait a été HS dès hier matin...

Pour connaître le nombre de gens qui se seraient déplacés pour voter si tous les bureaux de vote étaient ouverts, s'il n'y avait rien à payer et si cela se serait fait dans la plus grande transparence, il faut appliquer un coefficient multiplicateur.

Je prends l'exemple de mon village. Je connais 7 sympathisants PS.
Aucun ne s'est déplacé, rebutés par les 42 bornes à se taper.
Mais ce coefficient est bien supérieur à 7 !!!

La seule façon de savoir la valeur de ces 2.500.000 personnes, c'est d'organiser la même chose dans l'autre camp. Ce qui se fera certainement en 2017, quand la droite sera (à n'en pas douter une seconde) revenue dans l'opposition. Plus de "leader naturel", et vont alors s'écharper les Copé, NKM, Fillon, Morin, Borloo etc. Des primaires seront alors nécessaires, et on jugera sur pièces.

Je vous embrasse.

11:50 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : ps