Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2019

les 50 interprètes de la période 63/74 selon SLC : Richard ANTHONY

(note de 2010, réactualisée, j'ai laissé les commentaires de l'époque.)

A l'aube de l'année 63, Richard Anthony est le plus populaire de nos chanteurs. Loin devant les Johnny, les Sylvie, les Danyel Gérard.

Depuis son premier disque paru en 1958 La rue des coeurs perdus, Richard avait connu le succès avec Nouvelle Vague en 1959, Jéricho, Tu parles trop, Clémentine, le petit clown de ton coeur en 1960 - avant Johnny - , ça tourne rond, tu peux la prendre, Dis à Laura, Fiche le camp Jack en 1961, ne boude pas, la leçon de twist, délivre-moi et surtout J'entends siffler le train en 1962. Numéro 1 treize semaines consécutives, ce qui ne se verra jamais plus à SLC.

Donc, 1963.
Les chansons qui ont le plus marqué l'année sont C'est ma fête (n°8 en août/septembre), Rose (n°7 en novembre) Tchin tchin (n°7 en décembre) et surtout Et je m'en vais, présente dans le hit de novembre 63 à Mars 64, avec un numéro 2 à la clé le 1er février.
Bonne année pour Richard, mais pas assez pour surclasser l'Idole des Jeunes.

64 sera, comme 62, son année.
Avec à présent tu peux t'en aller (n°2 en avril), a toi de choisir (n°2 en juin) pas comme les autres (n°8 en août) ce monde (n°2 en septembre.... le numéro un étant Les garçons pleurent du même Richard, un des très rares doublés sur Salut les Copains) la corde au cou (n°4 en décembre) sur lequel on retrouvait en face B souviens-toi, qui sera n°6 en janvier 65.
Belle brochette de numéros deux, avec un numéro un, Richard Anthony sera cette année-là au 3ème rang des interprètes, derrière Johnny et Sylvie.

Pas mal non plus pour 65.
On l'a dit, janvier verra souviens-toi bien classé, Il sera suivi de il te faudra chercher, 6ème en avril, au-revoir mon amour, arrivé directement n°4 en juillet. Mais l'automne ne sera pas terrible pour Richard.
Au final, quand même une 6ème place pour lui,  4ème "mec", derrière Johnny bien évidemment, un Eddy Mitchell époustouflant, et un Clo-Clo qui peu à peu prend ses marques.

Mais 66 sera meilleur ! Sans atteindre toutefois les niveaux de 62 ou 64.
Si tu restes avec moi, 8ème en janvier. Tiens bon, entrée directement 7ème en février. La Terre Promise, entrée directement 6ème en mai. Lundi lundi, 9ème en septembre, Sunny 10ème en novembre.
5ème interprète de l'année 66, Richard Anthony n'est devancé que par Johnny, Claude François, Dick Rivers qui enfin est arrivé à percer, et un Hugues Aufray inattendu !

67 sera meilleur encore !!
Fille sauvage, numéro 2 en mai, accompagné en 8ème position par nous ne sortirons qu'au printemps, sa face B. Le disque de l'été fera mieux encore : 5ème place pour Aranjuez mon amour, 6ème place pour plante un arbre, 14ème place pour les mains dans les poches. Il n'y aura guère que Cloclo qui fera mieux à l'été 66...
Enfin, grâce à la vague hippie, il faut croire aux étoiles, adaptation de Let's go to San Francisco arrivera directement à la 3ème place en décembre.
Résultat, un Richard Anthony 4 ème sur l'année. Derrière Adamo (on l'a vu, ce ne fut qu'un début) Sheila dont ce sera la meilleure année, et bien sûr Johnny, pas habitué à la médaille de bronze !

Et 68 ?
Un peu en recul mais pas mal non plus.  Il lui faudra attendre l'automne pour voir bien classer ses chansons : 9ème place pour Séverine malgré ses 7 minutes (impassable à la radio en entier à l'époque) et 6ème pour les ballons. Richard Anthony est toujours dépendant du "top ten" anglais, qu'à l'époque j'écoute religieusement !
Au final, il sera 8ème.

69 a failli être son année fatale, car une seule de ses chansons sera bien classée. Chanson hyper-nulle en plus, mais qui sera numéro 1 en mai : le fameux sirop typhon.... Est-ce bien l'interprète de Séverine qui chante ce truc infâme pour noces et banquets ?
Son année 2005, qui selon lui devait voir la Terre sous l'emprise des martiens (raté ! mais il n'avait pas prévu Internet...)  ne sera que 15ème.
Et lui, 20ème au final sur l'année.

Heureusement il va remonter en 1970.
Bien l'bonjour - de la même veine que le fameux sirop - est 10ème en février. Na na he he espoir est 6ème en avril. Les gens adoraient les chansons anglaises adaptées façon guimauve car Il pleut des larmes, chanson française, n'est que 13ème en juillet.
Pour l'année, Richard Anthony va remonter à la 11ème place.

Place qu'il gardera en 1971.
Surtout grâce à Maggie May - et aussi à rod Stewart , 5ème en décembre.
Ce sera la dernière année où Richard sera parmi les "grands".

En 1972 on verra bien sans toi, mais ce sera aussi sans les fans. Seulement une 15ème place en avril.

1973 sera sa première année "vierge".

Heureusement en 74,  ça repart avec amoureux de ma femme qui sera 3ème en décembre.

Au final de ces douze années pas si mal remplies, on ne s'étonnera pas que Richard Anthony soit 4ème, avec 51 chansons classées dont deux n°1, derrière les trois "grands" Johnny, Cloclo et Sylvie.

Et ensuite ?

La pente descendante va continuer. En vente de disques hebdomadaires, 1975 verra une 19ème place pour station-service en février, et une 46ème pour comme une mélodie en novembre.

1976 ne verra qu'une chanson, je n'ai que toi, et seulement à la 49ème place en novembre.

Une seule chanson aussi pour 1977, embrasse-moi, 30 ème en septembre, qui sera son dernier (petit) succès. En revanche, quand la chanson sera (mal) reprise par Julio Iglesias quatre ans plus tard sous le titre viens m'embrasser elle fera un tabac.

Citons quand même pour 1978 j'irai, 50ème vente hebdo en février et New York 31 qui ne se vendra que peu.

Le grand Richard nous quittera le 19 avril 2015. C'est dans le cimetière du petit village de Cabris (06) qu'il repose désormais.

Commentaires

Ah ! Richard Anthony ! J'ai beaucoup fredonné ses chansons lorsque j'étais enfant :-)
Et toi, je suis sûre que tu aimes le prénom de sa première fille ;-)

Je l'ai revu en concert avec la tournée des Idoles, il y a deux ans (Richard... pas sa fille !) S'il a beaucoup changé physiquement, sa voix reste la même

Bonne journée, bisous

Écrit par : Sylvie | 13/09/2010

Sa fille, il la chante en face B de "comme une mélodie" :)

Bises

Écrit par : cica pour Sylvie | 13/09/2010

La chanson doit être quelque peu confidentielle... Tu ne l'a pas citée... Mais l'une de ses plus belles, plus fortes, plus intimistes, plus je n'ai plus de mot, est pour moi "Je me suis souvent demandé".
A l'adolescence (la mienne), elle exprimait la révolte sourde contre les hommes, la vie, la société... et me plongeait dans des réflexions sans fin quant à la marche du monde...
Quant aux hommes qui pleurent aussi, je me suis toujours demandé s'il lui avait fallu de l'humilité et même un certain courage pour la balancer sur les ondes... C'était reconnaitre là une sacré faiblesse !

Écrit par : psyblog | 15/09/2010

"je me suis souvent demandé" est une de mes chansons préférées de Richard Anthony. Peut-être ma préférée.... Je l'ai passée environ 25 fois en radio (je mettais une petite gommette à chaque passage, pour ne pas qu'elles reviennent trop vite, et le pochette est farcie de gommettes !) et je l'écoute toujours en pensant à une histoire vraie qui s'est passée dans les années 90.
Un vers surtout
"je me suis souvent demandé
pourquoi on cherche à séparer
ceux qui se sont enfin trouvés"

Malheureusement, elle a été dédaignée par les lecteurs de SLC.
Pour "les garçons pleurent", je pense que c'est cela qui lui a valu cette place de premier, parce
que les demoiselles (SLC est un hit à 80% féminin, je le précise) étaient surprises qu'un chanteur "avoue" que lui aussi pouvait pleurer.
Merci de tom com, Psy

Écrit par : Cica à Psyblog | 15/09/2010

Quel billet exceptionnelle, j'ai découvert ce que il cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : pronostics france honduras | 15/06/2014

très bon résumé , il représentait bien les années 60's . j'ai gardé de lui sur une grande affiche lors d'un de ses spectacles à Auxerre son autographe . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 01/04/2019

D'accord avec vous, Richard Anthony est pour moi un des artistes les plus représentatifs des années sixties, pourtant il a beaucoup souffert de la préférence des médias y compris Salut les copains pour Johnny, Cloclo et Adamo notamment dans les unes et couvertures des magazines, encore aujourd'hui j'estime que sa carrière musicale est injustement sous estimée par rapport à la flopée de tubes qui ont jalonné ses années de chanteur. Le seul bémol qu'on peut lui reprocher c'est son entêtement à la fin de la période yéyé (1968) de continuer à enregistrer des adaptations françaises de succès étrangers au lieu de rechercher des compositions originales françaises, je crois qu'il a fini par comprendre mais c'était un peu tard alors que ses qualités d'interprète auraient pu encore le hisser très haut dans les années 70. Amitiés, Renaud.

Écrit par : Renaud | 01/04/2019

Richard,oui,très regretté Richard. Oui,Renaud,SLC l'a snobé et il s'en est plaint à juste titre en parlant du grand silence glacé de Salut les copains. J'ignore pourquoi. Il y a un titre que j'aime particulièrement dans sa première version,( la 2e est bien aussi) c'est Elle m'attend ce soir... Sinon San Diego,On the border sur YouTube,très beau et toujours actuel. Son Embrasse-moi,il l'a chanté une nuit j'ai oublié où mais j'y étais, et en commençant le deuxième couplet l'a changé en un Viens m'embrasser très appuyé; le charme ''latin'' du beau Julio avait opéré mais je l'ai aimé par Richard. La santé,la gourmandise du fisc mais encore de belles chansons chez Carrère comme Vers la Californie. Richard,un joyau des sixties. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 02/04/2019

Écrire un commentaire