Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2019

TOPS MENSUELS NOVEMBRE 1986

    TOP 25 FRANCAIS  
       
1 1 EVE LEVE-TOI Julie Pietri
2 9 L'ENFANT Jeanne Mas
3 10 FLASH Stéphanie
4 17 LA VIE PAR PROCURATION Jean-Jacques Goldman
5 16 PREMIER BAISER Emmanuelle
6 4 J'VEUX PAS LE SAVOIR Bibie
7 2 LES DEMONS DE MINUIT Images
8 8 C'EST PAS FACILE Carole Arnaud
9 3 VILLE DE LUMIERE Gold
10 5 LIBERTINE Mylène Farmer
11 22 RIEN QUE POUR TOI François Feldman
12 6 LES BRUNES COMPTENT PAS POUR DES PRUNES Lio
13 11 BOULE DE FLIPPER Corynne Charby
14 7 VIVRE AILLEURS Jackie Quartz
15 14 TOI MON TOIT Elli Medeiros
16 24 BELLE ILE EN MER MARIE GALANTE Laurent Voulzy
17 21 TRACES DE TOI Alain Chamfort
18 e T'AIMER ENCORE Frédéric François
19 e DERNIERS BAISERS C.Jérôme
20 13 ANDY Rita Mitsouko
21 15 ADELAIDE Arnold Turboust & Zabou
22 25 EPAULE TATOO Etienne Daho
23 e MUSULMANES Michel Sardou
24 e IL FAUDRAIT QUE TU REVIENNES J L Lahaye
25 e BASCULE AVEC MOI Marc Lavoine
       
    TOP 15 ETRANGER  
       
1 4 THE FINAL COUNTDOWN Europe
2 1 HOLIDAY RAP MC Miker G & DJ Sven
3 e TAKE MY BREATH AWAY Berlin
4 2 TOUCH ME Samantha Fox
5 3 BRICK Fake
6 e TRUE BLUE Madonna
7 7 FOURTH RENDEZ-VOUS Jean-Michel Jarre
8 e ROUGH BOY ZZ Top
9 8 HUNTING HIGH AND LOW Aha
10 13 I CAN'T WAIT Nu Chooz
11 9 OH L'AMOUR Erasure
12 6 PAPA DON'T PREACH Madonna
13 11 LESSONS IN LOVE Level 42
14 e DON'T LEAVE ME THIS WAY Communards
15 12 I PRAY Blossom Child

Côté français, si les entrées du mois passé se regroupent en tête - sauf Alain Chamfort, ce top est vieillissant, les premières entrées se faisant qu'en queue de peloton.
En tête Julie Pietri confirme, numéro un en hebdo de bout en bout. Belle seconde place de Jeanne Mas avec peut-être sa plus belle chanson. Jeanne Mas la tête de turc de Guy Carlier, celui qui a écrit y a pas que les grands qui rêvent...
Stéphanie n'ira pas plus loin, en revanche Goldman et Emmanuelle oui. A voir les places hebdo à venir, je pense qu'il y aura photo entre ces deux-là pour la première place en décembre. Terminus pour Carole Arnaud (belle performance quand même), Feldman, Voulzy, Chamfort et Daho.
5 entrées : T'aimer encore de Michael Frédéric François, qui n'ira pas beaucoup plus haut. Idem derniers baisers de C.Jérôme. Sardou, qui est passé de ils ont du pétrole à musulmanes (le vent avait tourné) fera sans doute un top 5, Jean-Luc Lahaye un top 15, et Marc Lavoine un top 10.
"Frémissent" deux femmes, Elsa et Sabine Paturel aux 27 et 28èmes places. Elsa qui, à 13 ans et demie, sera la plus jeune à avoir fait un tube. Non je ne compte pas Jordy... ! Podium en décembre pour l'une, top 10 pour l'autre. Décembre qui va voir aussi arriver quatre petites nouvelles, plus le nouveau Dorothée, le nouveau Johnny,  et le nouveau Compagnie Créole.

Côté étranger, Europe bien évidemment, Berlin accroche un podium, Madonna classe deux titres, Aha a failli aussi le faire, et Bronski beat devenu Communards arrivent avec la reprise de don't leave me this way.
"frémissent" Jean Beauvoir, Aha, et Sandra.

Je vous embrasse.

Commentaires

Cica : Peux-tu me dire pourquoi Jeanne Mas est la tête de turque de Guy Carlier ? ça m'intéresse ! Je sais que cette dernière était la tête de turque de Thierry Séchan qui l'a traitée de "Musaraigne neurasthénique" dans le tome 1 de "Nos amis les chanteurs".

J'aime bien Jeanne Mas, pour moi sa meilleure c'est "Johnny, Johnny" parmi les connues et peut-être sa face B "Lisa" pour les plus belles, mais force est de constater qu'elle a quand même eu un gros "pétage de plombs" dans sa carrière justement après la sortie de son deuxième album "Femmes d'aujourd'hui" où elle s'est mise à balancer sur Stéphanie de Monaco (Lors d'une émission belge "Coeur et pique" en avril 1987, rediffusée en 2016 sur Télé Melody), Stéphanie qui était la deuxième "chanteuse" chantant du Romano Musumarra ("Ouragan" a d'ailleurs d'abord été proposée à Jeanne Mas, puis accessoirement à Sheila, qui l'ont refusée, au profit de la princesse monégasque) et pour qui elle aura cette phrase cruelle : "On ne peut pas être à la fois princesse et chanteuse".), et ensuite en 1989 lors de la sortie de son 3ème album "Les crises de l'âme" où elle aura des propos qui n'ont pas plu à tout le monde sur la peine de mort, concernant les assassins d'enfants, sujet à propos duquel elle avait écrit une lettre à François Mitterrand.

D'ailleurs, l'album "Les crises de l'âme", à part "Y'a des bons" et "Carolyne" (Et encore !) ne comportera pas vraiment de grandes chansons. Ses propos sur les assassins d'enfants étaient à comprendre comme ceux d'une jeune maman qui venait de donner naissance à sa première petite fille. On l'accusera à tort d'être pour le retour de la peine de mort, et si l'album "Les crises de l'âme" a bien marché, seul le single "Y'a des bons" s'est classé au Top 50. Son Bercy 89 sera un succès mais la tournée qui devait suivre annulée. A partir de 1990, ses albums seront beaucoup moins salués dans les médias.

Méritait-elle un tel traitement ? Je ne pense pas. Son album "Au nom des rois" (1992) était bon, mais les médias lui ont reproché à l'époque de faire sa promo dans les émissions pour enfants (L'album est sorti chez Pense A Moi, une filiale de AB Productions, la maison de disques de Dorothée, raison pour laquelle on la verra beaucoup au "Club Dorothée" entre 1992 et 1994. Cette filiale Pense A Moi, proposait, comme l'avait fait Carrère 10 / 15 ans plus tôt, de signer un nouveau contrat discographique à des vedettes qui avaient été auparavant victimes de ruptures de contrats : Jeanne Mas, Dave, Carlos, Desireless vont signer et faire une tentative de come-back pas vraiment réussie). Mais cet album avait de jolies chansons. Jusqu'en 2017, Jeanne a multiplié les albums dont certains comprennent certainement de bons titres, mais les médias ne lui ont pas pardonné le fait d'avoir pris, il est vrai, et elle le reconnaît elle-même, la "grosse tête", à la fin des années 80.

Alors, j'aimerais bien savoir ce que Guy Carlier dit d'elle...

Quant à "Y'a pas que les grands qui rêvent" de Melody, en 1989, bien sûr, j'écoutais ça au Top 50 en 1989. Je trouvais la gamine mignonne et avec une jolie voix. Mais comme j'étais fan d'Elsa, je trouvais quand même qu'elle marchait un peu sur ses plates-bandes. Donc, je n'achetais pas le disque. A l'époque.

Ensuite, j'ai su que la chanson était de Guy Carlier dans les années 2000. D'ailleurs en 1990, Guy Carlier a aussi écrit une jolie chanson pour Sabine Paturel : "Ami, ami" (Face B de son joli 45 tours "Insatiable et rebelle", malheureusement passé complètement inaperçu au printemps 1990). Mais tout en ayant remarqué son nom sur le disque de Sabine Paturel acheté à l'époque, je n'ai découvert Guy Carlier qu'en 2003 / 2004 quand il animait "On ne peut pas plaire à tout le monde" avec Marc-Olivier Fogiel. Et c'est à cette époque que j'ai su qu'il avait écrit le tube de Melody dont je n'ai acheté le 45 tours qu'en 2007 dans un magasin de disques d'occasion.

Alors, avec le temps, j'ai découvert à cette chanson une qualité d'écriture et de composition insoupçonnées. Melody tenait là une bonne chanson efficace dont le succès, avec le recul, était mérité. Et je la défendrai toujours d'autant qu'elle a obtenu en 1989 le grand prix de l'Union Nationale des Auteurs-Compositeurs décerné par la Sacem.

Alors quand j'ai découvert en 2011 que mes collègues de Graffiti Urban Radio avait créé un super jingle avec la chanson en fond sonore et le slogan "Marre de la soupe musicale, écoute Urban Radio !", j'étais en colère mais ne leur ai pas exprimé. Cette série de jingles, où il y avait aussi "Papa chanteur" de Jean-Luc Lahaye a heureusement disparu de la radio (Peut-être "à cause" de mes chroniques ?).

Juliette Armanet a repris dernièrement la chanson de Melody piano-voix et c'est assez joli. Une chanson à redécouvrir sans ses arrangements artificiels 100 % synthés de 1989.

Écrit par : Hug | 24/03/2019

Des entrées intéressantes pour ce hit novembre 86, d'abord on remarque le joli comeback de C.Jérome avec "derniers baisers" c'était l'époque où il animait une bonne émission sur les sixties à RMC, Michel Sardou avec "musulmanes" renouvelait son répertoire, Marc Lavoine avec "bascule avec moi" dont on a beaucoup discuté à l'époque sur le sens à donner aux paroles et Jean Luc Lahaye avec "il faudrait que tu reviennes" extrait de l'album "flagrant délit de tendresse", à propos de Jean Luc Lahaye j'ai appris récemment qu'il va reprendre la chanson "mes rêves d'enfant" de Monty sur son prochain album, il a déclaré sur France Bleu qu'il adorait cette chanson lorsqu'il était enfant à la Ddass. Amitiés à tous, Renaud.

Écrit par : Renaud | 25/03/2019

C'est dans "Guy Carlier allume la télé" paru en 2011 aux éditions Prisma. Juste une petite phrase assassine noyée au milieu d'une chronique.
Sinon Jeanne Mas a été boycottée par les radios bien-pensantes. Des couplets comme :

"Y'a tous ces mômes qui ont faim, qu'on sacrifie aux luttes sans lendemain
Le désespoir des femmes, des soldats rouges qui ont aussi peu d'âme.
Ces religions sans fin ont fait de tous leurs hommes des assassins.
Y'en a qui crient "Pourquoi?" à tant de haine, à tant de désarroi"

Ont été considérées comme "racistes", tout comme "Allah" de Véronique Sanson.
Idem ses positions sur la peine de mort, elle n'avait pas les reins solides comme Sardou.

L'âge d'or de la chanson a été les années 70 et le début des années 80, entre la censure de De Gaulle et l'autocensure du politiquement correct...

Écrit par : Cica pour Hug | 25/03/2019

"mes rêves d'enfant" est ma chanson préférée de 1967, qui, je l'ai déjà dit ici, aurait pu être écrite pour moi. Ce n'est pas une chanson "classique" dans laquelle la plupart des gens peuvent se retrouver, contrairement aux méga-tubes.
42 ans après je n'en reviens toujours pas de cette similitude entre ce que je vivais au printemps 67 et les paroles de cette chanson. J'espère que JL Lahaye saura la mettre en valeur.
Amitiés

Écrit par : Cica pour Renaud | 25/03/2019

pour les entrées de Novembre 86 Marc Lavoine et C .Jérôme pour les français ces deux chansons m'avaient plu . Madonna , ZZ Top , les Communards avec don't leave me this way , reprise d'un titre que j'avais déjà bien aimé en 75 de Harold Melvin & the Blue Notes . Berlin belle chanson , bien que je n'ai jamais vu le film . j'adore trop mes rêves d'enfant de Monty pour écouter la version de Lahaye surtout de lui . amitiés à tous . Jean

Écrit par : jean | 25/03/2019

on revient encore aux années 60's … décès à 76 ans de Scott Walker des fabuleux et beaux gosses américains Walker Brothers . des tas de tubes comme en 65 land of a 1000 dances . c'était la version de Tom et Jerry duo français ( encore un fantastique disque oublié ) qui m'avait fait connaitre ce trio américain à cause de leur excellente reprise en 66 de ce titre sous le titre Ursula . les 3 beaux gosses , les anglaises en étaient folles . bref plein de bonnes chansons à réécouter . Jean

Écrit par : jean | 25/03/2019

Scott Walker des brothers,j'aime beaucoup... Lights of Cincinnati,oui... Road runner, what does it take....? Merci de l'info,Jean. Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 25/03/2019

Cica : Ben, je ne vois pas ce que les vers que tu cites de "Y'a des bons", et qui ont été décriés ont de racistes.


D'autant plus qu'elle dit aussi dans la chanson "Y a tous ces noirs qu'on bat
qui meurent sans liberté, sans droit ni lois".
Tout au plus, on peut trouver cette chanson de Jeanne Mas pas forcément innovatrice au niveau du message, ben oui "Y'a des bons mais y a toujours des cons", ça a toujours été le cas, bien avant 1989.

Mais ce sont surtout ces vers "malheureux" qui gâchent la chanson : "C'est le pouvoir des rois qui ferment les portes à Winnie Mandela.". Quand on connaît la personnalité de Winnie Mandela.

En 1989, Nelson Mandela n'était pas encore libéré.


Pour Véronique Sanson, la chanson "Allah" c'est une vraie honte cette histoire. En fait, la chanson marquait un nouveau travail entre Véronique et Michel Berger, qui avait été son compagnon entre 1967 et 1973, et avait produit son premier 45 tours solo (Indépendant du trio Les Roche-Martin qu'elle formait avec sa soeur Violaine et le musicien François Bernheim en 1967), sorti en 1969 (Avec "Le printemps est là", et "Le feu du ciel", chanson qu'elle réenregistrera en 1992 pour son album "Sans regrets"), puis ses deux premiers albums "Amoureuse" et "De l'autre côté de mon rêve" tous deux sortis en 1972.

La chanson "Allah" s'appelait au départ "Dieu" et alternait les noms divins Dieu et Allah.

Véronique avait quitté Michel Berger pour Stephen Stills en 1973, après avoir rencontré ce dernier dans leur maison de disques communes (Elektra WEA) à Paris, et eu un véritable coup de foudre dans un ascenseur, à tel point que Véronique avait récupéré le gant de Stephen. Elle embarque pour les Etats-Unis avec Stephen, en prévenant sa copine Nicoletta (Qui lui donne de l'argent pour qu'elle paye son billet d'avion) et en disant à Michel Berger qu'elle va s'acheter des cigarettes !

En 1983, Véronique revient définitivement en France après avoir obtenu la garde de son fils Christopher (Né en 1974). Entre-temps, Michel Berger avait refait sa vie avec France Gall depuis 1975 et eu avec elle deux enfants : Pauline (Née en 1978, malheureusement décédée en 1997 des suites de la mucoviscidose), et Raphaël (Né en 1981).

Véronique Sanson, France Gall et Michel Berger ont pour la première fois l'occasion de se revoir en 1985 au moment de l'enregistrement de la chanson "Ethiopie" des Chanteurs Sans Frontières écrite par Renaud et composée par Franck Langolff.


Trois ans plus tard, en 1988, France Gall vient d'achever son "Tour de France", sa tournée suivant la sortie de son album studio "Babacar" qui cartonne depuis avril 1987 en têtes des ventes, mais elle fait part à Michel Berger de son intention d'arrêter sa carrière, notamment à cause de la maladie de leur fille, mais Michel Berger ne comprend pas cette décision, et le couple traverse une période délicate, et ce jusqu'au décès de Michel Berger (survenu le 3 août 1992), ce qui sera soigneusement caché aux médias jusqu'en 2012. (Michel Berger ayant eu apparemment à la fin de sa vie une nouvelle compagne secrète du nom de Béatrice Grimm).

Aussi, en 1988, Véronique Sanson et Michel Berger se revoient en secret de France Gall, dans un café parisien. Véronique Sanson montre à Michel Berger sa chanson "Dieu" qui, selon elle, n'est en aucun cas une chanson contre l'Islam mais une chanson de paix, qui demande juste pourquoi tuer au nom d'un dieu ("Pourquoi ce feu, ce tonnerre ? Au nom de quoi fais-tu la guerre ?"). Michel Berger considère qu'alterner les noms divins n'est pas une bonne idée, surtout à cause des pieds du texte : "Oh ! Dieu" sonne plus "creux" qu'"Oh ! Allah".

Véronique Sanson enregistre la chanson remaniée sur son album "Moi le venin" et Michel Berger en signe la réalisation. L'album sort en novembre 1988 et "Allah" est le premier extrait choisi par la maison de disques WEA pour sortir en format 45 tours. La chanson bénéficie d'un clip diffusé sur toutes les chaînes, la chanson passe à la radio sans problèmes et l'album est disque d'or à Noël 1988. Fin février 1989, Véronique doit se produire à l'Olympia. Mais la veille de son concert, dans les coulisses, elle reçoit plusieurs lettres insultantes, dont certaines sont suffisamment claires pour qu'elle prenne la décision de retirer la chanson "Allah" de son tour de chant. Des videurs inspectent l'entrée de l'Olympia à tous les concerts, et interceptent même un homme avec un flingue !

Après sa série de concerts à l'Olympia, le magasin Le Printemps décide de retirer l'album et le 45 tours de Véronique Sanson de la vente, et les autres enseignes suivent. Il faut attendre quelques mois pour que, suite à une longue liste d'artistes initiée par Yves Simon, et défendant Véronique au nom de la liberté d'expression, son album et son single soient remis en ventes !

En fait, la chanson "Allah" et l'album "Moi le venin" de Véronique Sanson la comprenant sont simplement sortis au mauvais moment. En novembre 1988 donc, un mois et demi après la sortie du livre "Les Versets sataniques" de Salman Rushdie (Sorti le 26 septembre 1988 au Royaume-Uni, livre suite auquel l'ayatollah Khomeini publie une fatwa de mort contre lui le 14 février 1989, 15 jours avant les concerts de Véronique à l'Olympia).

En mai 1988, la chanteuse Desireless, n'avait absolument pas eu les mêmes problèmes avec sa chanson "John" écrite et composée par Jean-Michel Rivat, qui avait été son second succès un an et demi après "Voyage, voyage" (Qui va, je pense arriver dans ton Top de décembre 1986, Cica). "John" s'est au mieux classé 5ème du Top 50 en juillet 1988, passait partout, et pourtant elle cite dans la chanson Dieu, Allah, Brahma, Jéhovah et Vishnou et la chanson est exactement sur le même thème que celle de Véronique, qui a eu le malheur de paraître seulement 6 mois plus tard, mais dans un climat beaucoup plus délétère.

Sinon dans les années 60-70, il y a quand même eu certaines chansons censurées, comme, bien sûr, "Je t'aime...moi non plus" de Serge Gainsbourg, dans la version en duo avec Jane Birkin en 1969 (La version en duo avec Brigitte Bardot, diffusée une seule fois à la radio après son enregistrement en 1967, n'est sortie qu'en 1986, après que Brigitte Bardot en ait accepté la sortie à condition que les ventes du single soient reversées à sa fondation animalière ! C'est d'ailleurs elle qui avait annulée la sortie du titre en 1967, car son idylle avec Gainsbourg était cachée et qu'elle était mariée avec Günther Sachs), mais aussi "Parachutiste" de Maxime Le Forestier en 1972 et "Hexagone" de Renaud en 1975, et même "Histoire merveilleuse" des Charlots en 1977 !

Il fallait néanmoins que cela critique la politique en place ou que cela parle de sexe de façon explicite pour que cela soit censuré. Pas sûr que Patrick Sébastien aurait connu alors les problèmes qu'il a connus en 2014 ou 2015 avec sa "P'tite pipe".

Écrit par : Hug | 26/03/2019

Hug,oui pour Winnie,c'est un couplet désastreux. Sans aller au-delà on peut simplement citer Sardou en appelant à Lénine. Depuis il a été prouvé qu'il n'était pas exemplaire non plus. Il faudrait éviter de parler des choses que l'on ne connaît pas. De nos jours,il y a la chanson de Pierre Perret,hommage aux victimes de Charlie hebdo,qui devrait être peu programmée. L'histoire merveilleuse des Charlots,je l'avais entendue sur Europe1 et ils en avaient parlé plus tard. Sébastien,je ne connais pas son histoire de pipe mais il avait repris un gros succès d'un groupe que j'aime,Bonhomme après l'amour,plutôt amusant. Les
Middle of the road ont donné l'occasion de 3 succès à Sheila et d'un autre à Nana( repris par Lara). 5 titres repris en français,5 succès,pas mal! A bientôt,Cédric

Écrit par : Cédric | 26/03/2019

A mon petit niveau de radio associative, on m'avait interdit à l'époque de passer la chanson des Charlots "c'est trop c'est trop" !
Sinon, pour Hug, toutes les chansons de Vian avaient interdites par de Gaulle, mais aussi "l'amour avec toi" de Polnareff !
amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric et Hug | 26/03/2019

Ah! Oui,Patrick,l'amour avec toi... Le général avait aussi interdit sur France Inter une chanteuse( dont j'ai oublié le nom,zut à Vauban,) parce qu'elle avait une voix trop sensuelle. Je pense d'autre part que s'inscrire au p.c. comme l'avait fait Leny Escudero n'était pas une bonne idée même si cela avait réussi à Jean Ferrat qui ne perdait pas grand'chose en étant boycotté par Jacques Martin. Maintenant il y avait aussi les chansons de Brassens,pour n'en citer qu'une,''Se faire enc....'' que personne ne chantera jamais dans The Voice''. Dans ses grandes années,Stéphane Eicher,dont j'achète encore les cd,faisant une tournée en Asie; approché avant un spectacle par un représentant de l'autorité du pays,il s'en étonne,n'étant pas sujet à polémique. La personne lui dit: -notre société est basée sur la valeur du travail et nous vous demandons de ne pas chanter Remonter la rivière,je n'ai rien d'autre à faire.. Une invitation à la paresse. Il l'a chantée quand même et il ne lui est rien arrivé,mais la censure...
Jean,mea culpa. Les Walker,oui,leur fabuleux The Sun ain't gonna shine anymore,par exemple mais Road Runner et What does it take.... C'est Jr Walker and all stars. Erratum humanum est mais tout de même. J'ai une compil des brothers et j'ai Lights of Cincinnati.
Cordialement. Cédric

Écrit par : Cédric | 26/03/2019

Etre interdit d'antenne à France Inter, encore pas trop grave, quoique, à partir de 1967 j'écoutais leur hit parade (super générique "Flowerman" par the Syn qui sera dans mon top 67) car diffusé en FM, le son c'était autre chose...
Mais interdit de télé aussi ! Sans la télé qu'auraient donné Sheila, Claude François, Mireille Mathieu ?
Amitiés

Écrit par : Cica pour Cédric | 26/03/2019

Cica : En fait, j'avais entendu parler du fait que "L'amour avec toi" de Michel Polnareff avait été légèrement censuré à l'époque de sa sortie, légèrement mais pas tout à fait. Car en effet, la chanson pouvait passer sur les antennes mais... pas avant 22 h 00 !

Écrit par : Hug | 26/03/2019

Novembre 1986 , une époque ou je commençais à écouter la radio que j'avais choisis (NRJ en l’occurrence) . Une passion pour le TOP 50 et son magazine avec cette chanson "Musulmanes" de Michel Sardou qui m'a beaucoup plu tant je la trouve réussie et forte de sens . Jeanne Mas est bien classée avec "L’enfant" qui là aussi est une chanson engagée (j'ai lu plus haut un nombre très grand de commentaires au sujet de sa chanson "Y a des bons" de 1989 donc je n'y reviendrai pas) .Stéphanie tenait un joli follow up (comme on dit en bon Français ...) avec "Flash" que j'avais en 45 tours.Ah ! ZZ Top et leur succulent "Rought Boy" ."Take my breath away" de Berlin fut un énorme tube en cette fin 1986 et ... je le joue encore ! Lio cartonnait avec sa piquante ritournelle "Les brunes comptent pas pour des prunes" et ce fut un vrai bonheur. Novembre 1986 , "Baby-sitting blues" de Renaud était frissonnant du TOP 50 et fut un joli succès radio . Une grande période ! Merci Cica !

Écrit par : Jerry OX | 04/04/2019

Novembre 1986 , une époque ou je commençais à écouter la radio que j'avais choisis (NRJ en l’occurrence) . Une passion pour le TOP 50 et son magazine avec cette chanson "Musulmanes" de Michel Sardou qui m'a beaucoup plu tant je la trouve réussie et forte de sens . Jeanne Mas est bien classée avec "L’enfant" qui là aussi est une chanson engagée (j'ai lu plus haut un nombre très grand de commentaires au sujet de sa chanson "Y a des bons" de 1989 donc je n'y reviendrai pas) .Stéphanie tenait un joli follow up (comme on dit en bon Français ...) avec "Flash" que j'avais en 45 tours.Ah ! ZZ Top et leur succulent "Rought Boy" ."Take my breath away" de Berlin fut un énorme tube en cette fin 1986 et ... je le joue encore ! Lio cartonnait avec sa piquante ritournelle "Les brunes comptent pas pour des prunes" et ce fut un vrai bonheur. Novembre 1986 , "Baby-sitting blues" de Renaud était frissonnant du TOP 50 et fut un joli succès radio . Une grande période ! Merci Cica !

Écrit par : Jerry OX | 04/04/2019

Novembre 1986 , une époque ou je commençais à écouter la radio que j'avais choisis (NRJ en l’occurrence) . Une passion pour le TOP 50 et son magazine avec cette chanson "Musulmanes" de Michel Sardou qui m'a beaucoup plu tant je la trouve réussie et forte de sens . Jeanne Mas est bien classée avec "L’enfant" qui là aussi est une chanson engagée (j'ai lu plus haut un nombre très grand de commentaires au sujet de sa chanson "Y a des bons" de 1989 donc je n'y reviendrai pas) .Stéphanie tenait un joli follow up (comme on dit en bon Français ...) avec "Flash" que j'avais en 45 tours.Ah ! ZZ Top et leur succulent "Rought Boy" ."Take my breath away" de Berlin fut un énorme tube en cette fin 1986 et ... je le joue encore ! Lio cartonnait avec sa piquante ritournelle "Les brunes comptent pas pour des prunes" et ce fut un vrai bonheur. Novembre 1986 , "Baby-sitting blues" de Renaud était frissonnant du TOP 50 et fut un joli succès radio . Une grande période ! Merci Cica !

Écrit par : Jerry OX | 04/04/2019

Novembre 1986 , une époque ou je commençais à écouter la radio que j'avais choisis (NRJ en l’occurrence) . Une passion pour le TOP 50 et son magazine avec cette chanson "Musulmanes" de Michel Sardou qui m'a beaucoup plu tant je la trouve réussie et forte de sens . Jeanne Mas est bien classée avec "L’enfant" qui là aussi est une chanson engagée (j'ai lu plus haut un nombre très grand de commentaires au sujet de sa chanson "Y a des bons" de 1989 donc je n'y reviendrai pas) .Stéphanie tenait un joli follow up (comme on dit en bon Français ...) avec "Flash" que j'avais en 45 tours.Ah ! ZZ Top et leur succulent "Rought Boy" ."Take my breath away" de Berlin fut un énorme tube en cette fin 1986 et ... je le joue encore ! Lio cartonnait avec sa piquante ritournelle "Les brunes comptent pas pour des prunes" et ce fut un vrai bonheur. Novembre 1986 , "Baby-sitting blues" de Renaud était frissonnant du TOP 50 et fut un joli succès radio . Une grande période ! Merci Cica !

Écrit par : Jerry OX | 04/04/2019

Je ne sais pas si je dois vous le dire, mais je souhaite ici annoncer le décès de quelqu'un que je connaissais un peu pour avoir dialogué sur Bide et Musique à plusieurs reprises avec lui, via la messagerie du site de la webradio.

Il s'agit d'un DJ du nom de Jean-Nicolas Guilhem (De son vrai nom Jean-Nicolas Dupont). Il était connu sur Bide et Musique en portant le pseudonyme Djanik 77, je l'admirais pour sa facilité à reconnaître le son des différentes marques de synthétiseurs des chansons présentes sur la base de Bide et Musique, il m'avait dit être professeur de musique. J'ai beaucoup aimé dialoguer avec lui, c'était quelqu'un de très sympathique.

Son départ à l'âge de 41 ans ce 1er avril des suites d'un cancer m'a beaucoup touché, je le trouvais tellement sympathique et intéressant, intelligent, que j'aurais voulu le connaître mieux en revenant à une soirée Bide et Musique sur Paris.

Malheureusement, on ne peut plus aller écouter ses compositions sur sa fiche Myspace ! Son morceau "Pixel (Démo)" vient d'être ajouté à la base de Bide et Musique.

Voilà. Très triste nouvelle que ce décès de quelqu'un que j'appréciais.

Écrit par : Hug | 05/04/2019

Hug, c'est un départ en pleine vie,infiniment triste,bien sûr. Je ne réponds que pour moi,n'étant qu'un commentateur, mais je trouve que c'est toujours bien de rendre hommage a quelqu'un que l'on a aimé ou apprécié. Pensées émues. Cédric

Écrit par : Cédric | 05/04/2019

Écrire un commentaire