Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2010

les 50 interprètes de la période 63/74 selon SLC : C. JEROME

C. Jérôme. Longtemps on s'est demandé ce qui se cachait derrière ce "C". Finalement c'était Claude.

Comme tous les chanteurs ou presque, son premier 45 tours Les fiancés fera un bide. C'était en 1967.

Deuxième disque, en novembre : Le petit chaperon rouge est mort. Il tardera à percer, en se trouvant d'abord dans les 50 en janvier 68, puis enfin dans le top 25 en mars. Il sera finalement 15ème.

Même chose que pour Christophe, Barclay le vire après. Même chose que pour Christophe, le dit Barclay s'en mordra les doigts....

Et c'est en 1969 qu'il va revenir sous le label AZ.
Mai 69, quand la mer se retire, 21 semaines dans le hit !!! Il n'a cessé de monter pour arriver finalement 3ème en novembre. Pas mal pour un disque d'été.

Les lilas sortent en octobre, mais ne seront classés qu'en 1970, 17èmes en janvier.

Mélancolie sort en mai. Ah que j'aime cette chanson ! Mélancolie, tous nos espoirs sont partis pour toujours, Mélancolie, c'est un prénom qui finit toujours mal...
17ème en juillet.

Un disque par an, c'est le rythme qu'il semble adopter. Problème : il a dans ce cas peu de chances d'être classé dans le top annuel...
Pour 71, Il va faire des efforts : d'abord la poupée désarticulée en janvier, 24ème en mars.
Puis Les vagues mortes en mai, 25ème.

Alors, devant ces mini-bides, il essaie la soupe. Des chansons pour noces et banquets.
Et ça marche !

Le premier de ces nanars, Kiss me, sort en février 72, et au bout de...17 semaines, il se classe numéro 1, en juillet. Encore numéro 1 en août, c'est le tube de l'été côté français d'après SLC ! En tout 27 semaines de présence...

Il a compris la leçon, et continue avec Himalaya en septembre, qui lui aussi se classera number one. Au bout de 10 semaines de présences dans le hit, en février 73. Hit où il restera 23 semaines.
En présence continue dans le hit durant cette année 72, il vient se classer tout naturellement - comme dirait J C - 12ème sur l'année.

1973, toujours la même recette, Hey Manhattan, sorti en mars, se classe 4ème en juin.
La petite fille 73, sortie en septembre sera 9ème en décembre.

Pour cette année 73, C. Jérôme rétrograde à la 20ème place.

En 74 il continue ses rengaines pour minettes attardées et sort en janvier Bay bay 26 38, qui sera un bon numéro 5 en avril.

Mais que lui prend-il ? Il va cesser les chansonnettes et s'attaquer à la vraie chanson d'amour avec C'est moi qu'il sort en mai.
Succès immédiat : 3ème en juin, 2ème en juillet, 1er en août, 2ème en septembre, encore le tube de l'été !!! sacré C.... !
C'est du reste la chanson qui vient tout de suite à l'esprit quand on parle de C.Jérôme.

Mais hélas il reprend ses tristes scies et sort Baby boy en septembre, qui sera 3ème en décembre.
Sur l'année 74 il est 7ème, son meilleur score.

Et pour la période 63/74, il se classe 24 ème (19ème masculin) avec 13 chansons dont trois n°1.



Et après ?
En 75 ce sera Hop là dites-moi, 8 ème en mai, OK pour Miami, 13 ème en juillet et août.

En 76 Cindy - de nouveau une chanson honorable - est 7ème en mai. It's so long 8ème en août.

Pas de succès pour Le charme Français, Caroline et moi, Rétro c'est trop en 77.

Ni pour souvenirs 78 en 1978.

Ni pour les mamans et C. L'amérique en 1979.

Ni pour le monde à l'envers en 80.

Ni pour j't'aime en 1981 et Julie à la folie en 1982 (il inspirera avec cette chanson un certain Thierry Hazard....)

Ni pour Un ticket pour une blonde et Eve et moi en 1983.

C. Jérôme ne désarme pas... Il se contente de ses 10 ou 20.000 galettes par chanson, et poursuit tranquillement sa route, attendant son heure.

Route stérile en 1984 avec D'J et Petit bonhomme.

Stop.

Il fait, en 1985, un méga come-back avec Et tu danses avec lui, sortie hélas trop tard pour faire un tube de l'été, mais qui sera dans le hit pendant 20 semaines, d'octobre 85 à février 86, avec une première place à la clé en décembre.

En 86, Comme si, jugé trop proche de son tube, sera tout juste dans le hit. Mais derniers baisers sera dans les 20 en décembre.

Ses autres disques n'auront en revanche pas grand succès, comme Les larmes aux yeux et c'est la nuit (pourtant une bonne chanson) en 1987, Emoi en 1989, L'encre de chine et Danielle s'en va en 1990, Pardonne-moi et qu'est-ce que tu veux que je te dise en 1991, (un disque très rare, que je possède) les manons de la nuit en 1992 et nuits blanches en 1994.

Là il devient animateur sur RMC où il présente les années tubes. Puis rejoint Michel Drucker dans Vivement dimanche, avant qu'il ne soit foudroyé par un cancer le 14 mars 2000 à l'âge de 53 ans.

Dimanche prochain, un gros morceau. La chanteuse à la plus longue carrière de tous les temps (55 ans) : Pétula Clark.

Je vous embrasse.

Commentaires

C. Jérôme, je l'aimais bien... sans plus ;-)
Ce qui m'étonne, c'est que tu voies une grosse différence entre "Kiss me" et "C'est moi" ! J'ai toujours trouvé que c'était le même genre de chansons...

En tout cas, c'était quelqu'un de gentil. Je l'avais rencontré en 1989 (aux obsèques d'un ami... y a plus gai, mais bon)
Et je l'avais applaudi sur scène (une toute petite scène, dans ma ville) quelques mois avant son décès. Il semblait en pleine forme, petit lutin joyeux et bondissant.
J'ai eu de la peine en apprenant sa disparition

Bonne journée Pat
Bises

Écrit par : Sylvie | 23/11/2010

Comment ça pas une grande différence entre "Kiss me" et "C'est moi" ?
Pas de différence entre

"Kiss me, as you love me, ferme les yeux écoute-moi
Ce soir, si tu le veux, dans un grand lit nous serons mieux
Kiss me, as you love me, ta cigarette m'énerve un peu
Kiss me, as you love me, tu sais la vie n'est pas un jeu
Demain, au petit jour, nous resterons pour faire l'amour"
et
" Comme c' est drôle tu vois de se rencontrer là
Je dois t' avouer qu' il m'arrivait parfois
Tout seul le soir de repenser à toi
Tiens, tu vois, regarde, tu vas être étonnée
Mais j' ai gardé en souvenir de toi
Une photo que tu m' avais donnée
Oui, Jérome, c' est moi, non je n' ai pas changé
Je suis toujours celui qui t' a aimé
Qui te parlait sans jamais t' écouter..."

Il me semblait que tu étais parolepote, non ?

Et pas que les paroles, l'orchestration est très différente.

En tout cas tu as de la chance de l'avoir rencontré. J'aurais tellement aimé l'interwiever, celui-là... Pas comme des Dick Annegarn qui te crachent à la figure !

Bises

Écrit par : cica pour Sylvie | 23/11/2010

Comment ça pas une grande différence entre "Kiss me" et "C'est moi" ?
Pas de différence entre
"Kiss me, as you love me, ferme les yeux écoute-moi
Ce soir, si tu le veux, dans un grand lit nous serons mieux
Kiss me, as you love me, ta cigarette m'énerve un peu
Kiss me, as you love me, tu sais la vie n'est pas un jeu
Demain, au petit jour, nous resterons pour faire l'amour"
et
" Comme c' est drôle tu vois de se rencontrer l

Écrit par : cica pour Sylvie | 23/11/2010

Bah oui... pour moi, c'est la même chose ;-) Juste un peu plus tard... la suite de l'histoire, quoi !

Je ne vois pas une si grande différence entre les deux (Il faut dire qu'entre 72 et 74, je suis passée de la petite lycéenne -qui chantait "Kiss me" - à la mère de deux enfants - qui n'avait pas tant changée ! - et franchement, ces chansons étaient pour moi une évolution normale mais pas révolutionnaire ;-)

Mais tu as raison. C. Jérôme, je pense que c'était un vrai gentil qui ne "se la pétait pas" :-)

Bonne soirée, bisous

Écrit par : Sylvie | 23/11/2010

On est bien d'accord ;-) "Kiss me" est une chanson à minettes et "c'est moi" plaît aux adultes responsables et engagé(e)s sentimentalement !

Kiss (you)

Écrit par : cica pour Sylvie | 24/11/2010

Les commentaires sont fermés.