Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2011

Sportif sans trop le vouloir...

Voilà ce que c'est de construire une maison sur trois niveaux. Certes, on y a de la place, et chaque pièce est située de telle manière que personne ne gêne personne.

Par exemple les cuisines à l'américaine....
Ah quel bonheur ! Sentir la cuisson d'un chou-fleur, entendre le bruit du lave-vaisselle tandis qu'on est en train d'essayer de regarder la télé, j'ai donné entre 1995 et 2010, mais j'ai juré qu'on ne m'y reprendrait pas.

Idem la pièce où est installé mon ordi, et ma chaîne hifi. Elle a toujours été à côté d'une chambre à coucher ou de la salle à manger. Si bien que ma musique, poussée à un certain niveau, pouvait s'entendre dans les environs immédiats.
Il n'y a que dans un appartement, occupé de septembre 1997 à novembre 1998, que dans ce que ma douce épouse appelle "la pièce à bordel", je n'ai jamais déballé aucun carton. Je n'y ai jamais écouté de musique, mon occupation principale étant le lit, où en dehors des jours de boulot et des jours de visite, je le squattais jusqu'à 11h30, puis de 13h15 à 16h/16h30, et à partir de 20h30. Pas forcément pour dormir, pas mal aussi pour lire, mon lit était une sorte de refuge.

Dans ma nouvelle maison du Odou, les chambres sont au premier, avec un WC-salle de bains.
Au rez-de chaussée se trouve salon, salle à manger, seconde salle de bain, WC séparé (deux WC c'est peut-être un peu snob, mais je vous garantis que personne ne gêne l'autre) , une autre chambre (qui sert de chambre d'amis, qui ont ainsi tous leurs aises) et enfin la cuisine.
Au sous-sol le garage, une buanderie où peuvent ronfler tranquillement la machine à laver et le sèche-linge, la cave à vin, un couloir dans lequel j'entrepose pas mal d'affaires, dont des piles et des ampoules (retenez bien les ampoules, vous verrez que ce n'est pas innocent...) et enfin ma pièce à bordel où se trouve l'ordi (où je peux surfer sans me faire surprendre) et la chaîne Hifi (que je peux faire gueuler sans gêner les autres).

 

Mais, il y a des choses auxquelles je n'avais pas pensé.

Par exemple, hier soir, après avoir éteint l'ordi, je monte me coucher.
Et là, je constate que l'ampoule de ma lampe de chevet est naze.

Je descends alors au sous-sol pour en chercher une autre, et après m'être regrimpé mes deux étages, je m'aperçois qu'elle est à baïonnette alors qu'il en faut une à vis !

Je descends alors au sous-sol pour en chercher une autre, et après m'être regrimpé mes deux étages, je m'aperçois (j'ai fait un copier-coller, ça va plus vite lol) qu'elle est HS. Censée pourtant être dans les "qui marchent".

Je descends alors au sous-sol mais cette fois j'en prends une bonne dizaine, et je finis par en trouver une qui marche.

Et je redescends une nouvelle fois pour ranger celles sont je n'ai pas eu besoin.

Comptez : ça fait 10 étages de montés ! Et pas des petits étages, les plafonds sont à 2m50 !

Un "exploit" que j'aurais refusé d'accomplir si on me l'avait présenté sous une autre forme. C'est à dire, par exemple, de grimper au 10ème étage d'un immeuble sans ascenseur...

Merci à ma maison qui me (nous) permet de faire dus sport !

Je vous embrasse.

Commentaires

Cinq fruits, cinq légumes par jour et trente minutes d'exercice physique! Sur les premiers je ne sais pas, mais pour le dernier tu assures :-) Je t'embrasse

Écrit par : Brigitte | 11/02/2011

D'autant qu'au boulot, c'est 5 étages sans ascenseur... C'est pour ça qu'on a peu de clients, on n'est pas trop embêtés :-)
Je t'embrasse

Écrit par : Cica pour Christel | 11/02/2011

Hé hé... je n'ai jamais compté !!!
Mais nos maisons/coach sont moins sympas quand on vieilli !!!

Écrit par : Teb | 11/02/2011

:-)

Écrit par : Christel | 11/02/2011

Ma cousine de 81 ans habite dans une maison à étage, et pour l'instant elle n'a pas de souci, quoiqu'elle dise regretter de ne pas avoir choisi de faire de chambre au rez-de-chaussée. Mais ce sont des choses qu'à 43 ans (la maison est de 73) on ne pense pas...
Bises.

Écrit par : Cica pour Teb | 12/02/2011

Ah ça, je reconnais que, quand j'ai construit, à 25 ans, une maison de 2 étages située dans un talus abrupt... je n'ai pas pensé -du tout- à mes vieux jours...
Bon dimanche

Écrit par : Teb | 13/02/2011

On ne se rend compte de la portée quotidienne d'un escalier que lorsqu'on passe abruptement d'un appartement de plein pied à une maison à étage... Et on s'apperçoit vite que monter un escalier, même si la surface au sol est la même d'un lieu à l'autre, ça prend du temps, et de l'énergie... et on apprend vite à ne plus tout laisser trainer et à ne plus rien oublier à l'étage au moment de partir...

Écrit par : CriCri | 15/02/2011

Vite où pas d'ailleurs (j'ai envoyé trop vite), personnellement 8 ans après, je ne suis toujours pas "guérie"!

Écrit par : CriCri | 15/02/2011

Et moi je n'ai pas d'excuse, quand j'ai conçu les plans de la maison, en 2005, j'avais déjà 54 ans !
Bises à vous deux

Écrit par : Cica pour CriCri et Teb | 15/02/2011

Écrire un commentaire