Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Claude François - III

On a vu que Claude François avait réussi à bien passer l'écueil de l'année 72, qui a vu tant de talents éclore mais aussi pas mal de stars confirmées trébucher.

En février sort Celui qui reste, qui fera moins bien que son lundi au soleil, 3ème en mai.

Je viens dîner ce soir, chanson complètement formatée dans le moule musical 1973 sort en mai, et ne restera pas moins de 22 semaines dans les 10 premières ! Avec à la clé une médaille de bronze en septembre.

En revanche, A part ça la vie est belle ne restera qu'un mois dans les 25 premières, avec juste une 6ème place express en novembre.

Pour clore cette année 73, il va frapper un grand coup, qui va sauver son année.
Chanson populaire (plus connue sous le titre ça s'en va et ça revient) sort en décembre. Sur le podium mi-janvier, numéro 1 ensuite pendant 4 semaines.

Mais en cette année 73, il recule à la 5ème place des interprètes, derrière... Stone et Charden et Patrick Juvet, un classement qui verra l'arrivée de Frédéric François (mon prochain "client") Michel Chevallier, Alain Chamfort, Crazy Horse, Daniel Guichard, Pierre Charby et Art Sullivan. que du sang neuf, et c'est déjà beau que Clo-clo ait pu s'accrocher aux branches.

Il n'attend guère entre deux disques, et c'est en février que sort une de mes préférées, Shalala, adaptation des Carpenters. 19 semaines dans le hit, mais seulement une 4ème place, dès sa sortie.

Le mal-aimé sort en juillet, et arrivera premier en septembre.

Enfin le téléphone pleure, sorti en octobre, restera dans le hit de SLC jusqu'au début mars, numéro 1 bien sûr, en décembre.
Mais juste un mois, alors que niveau ventes, c'est le record absolu pour Claude François : près 3 millions de disques vendus. On sent déjà qu'il y a un léger décalage entre les ventes et le classement SLC.

Dans ce classement, il est  4ème interprète de l'année 1974.

Et pour la période 63/74, il est évidemment numéro deux, derrière l'inatteignable Johnny.


Et après, fini !
Il ne sera plus classé dans le hit, qui pourtant va durer jusqu'à mi-76.
La raison ? Cloclo avait créé le magazine Podium, qui commençait à piquer des parts de marché de plus en plus importantes à l'institutionnel Salut Les Copains, lequel a purement et simplement décidé de boycotter de son hit tous les tubes de Claude François !!

Et c'est la raison pour laquelle ma "saga" ne porte que sur les années 63 à 74, car ensuite on ne peut plus comparer.

Toi et moi contre le monde entier aurait , en mars 75, mérité d'être classé (les chansons gna gna ça marche toujours) de même qu'en juin le chanteur malheureux. Où s'en aller, à l'automne aurait aussi été dans les 25, pourquoi pleurer sorti en décembre également.

De même pour 1976 que 17 ans sorti en février, Sale bonhomme sorti en mai et surtout cette année-là, qui à coup sûr aurait mérité la première place. Du reste reprise avec succès dans les années 2000. Et, tant qu'on y est, sur le même disque, la solitude c'est après....

Laissons donc tomber SLC et revenons à des classements plus fiables. Comme le hit de Rock and Folk ou celui de Lesueur (bien que le hit de ce dernier soit quasiment calqué sur celui de SLC pendant sa durée...)
Le Vagabond, sorti en septembre 76, qui se hissera largement dans les 10 premiers.
Sortie en décembre, la paire quelquefois/laisse une chance à notre amour se vendra bien.

Seulement un mois après, en janvier 77 il sort je vais à Rio, qui sera dans les premiers jusqu'en mai.

En août avec sa compagne Kathleen Et c'est comme ça que l'on s'est aimés, qui fera un tube honnête.

Comme toi et le soleil sortie en octobre et qui arrivera dans les 10 premières en novembre et décembre.

Magniolias for ever sort en décembre, et dans un premier temps obtiendra une 5ème place au mois de février, avant de redescendre.
Alexandrie Alexandra, sortie en janvier, arrivera tout juste 8ème en ce même mois de février 1978 avant de carrément disparaître du hit !

Claude François n'est donc pas mort "en pleine gloire", puisque ses chansons ne dépassaient désormais que rarement la 5ème place.

A la mort du chanteur, mi-mars, seul Magniolias est encore classé : 8ème. Alors qu'Alexandrie avait disparu des écrans radar...

Sa mort - surtout une mort con comme celle-là - va bien entendu propulser les deux chansons au sommet. Magniolias for ever sera numéro un en avril, et Alexandrie Alexandra numéro 1 en mai.

Il classera même des chansons post-mortem, comme I'm living for the last time, 3ème en juillet, et Ecoute ma chanson, furtif numéro 2 en octobre 1978.

Rendez-vous dimanche prochain pour un homonyme, Frédéric François, qui lui aussi continue de sortir des disques !

Je vous embrasse

Les commentaires sont fermés.