Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2011

Les 50 interprètes des années 63 à 74 selon SLC : Frédéric FRANCOIS

Frédéric François est une exception dans cette saga. Car s'il se retrouve au milieu du classement sur la période considérée (1963/1974) sa carrière se prolongera jusqu'à... nos jours ! Il a sorti un CD en 2010 et était encore dans le top 50 en 1992 !

Mettons les choses au point tout de suite : je n'aime pas du tout son style. Et parmi mes quelques 15.000 chansons, je n'ai aucun titre de lui. Ce qui m'autorise à en dire du bien...

1er disque : Jean en 1970. Lequel va figurer dans le hit de SLC ! 18ème en février 70, rares sont ceux qui ont réussi à "caser" ainsi leurs premières productions.

1971, en revanche, ne lui sourira pas.
Il love you je t'aime au printemps et Ma chance c'est de t'avoir à l'automne resteront inconnues du grand public.

Pour 1972, ça sera sensiblement différent.
En avril il sort je voudrais dormir près de toi, lequel entrera dans le hit en mai, sera 8ème en août.
Début de sa période faste, celle où il va rivaliser avec les plus grands.

Septembre : son plus grand tube, laisse-moi vivre ma vie. Entré dans le hit en octobre, il y restera jusqu'au début mars, avec une place de numéro 1 à la clé, en décembre.

Mais cela n'est pas assez pour qu'il entre dans le Saint des Saints, le top 20 annuel des interprètes.

Il commence 1973 avec quand vient le soir on se retrouve, dont le refrain doit beaucoup à Jean-François Michaël (Ladybelle).
Direct numéro 2 en mars, ne pouvant doubler le prix des allumettes de Stone/Charden, il restera dans le hit jusqu'à début juin.
Numéro 2 également pour le disque suivant, un chant d'amour un chant d'été, qui restera dans le top25 pendant quand même presque 20 semaines.
Viens te perdre dans mes bras ne sera "que" 6ème en décembre et janvier 74.

Et pour cette année 1973, Frédéric François arrive à la 6ème place du classement annuel des interprètes, manquant de peu passer devant son homonyme Claude, 5ème cette année-là (si j'ose dire).

Si je te demande, sortie en février 74, va, comme ses petites copines, se retrouver à la seconde place fin avril. 16 semaines de présence dans le hit quand même.

Il est déjà trop tard ne restera en revanche que 5 semaines entre juin et juillet, avec une 5ème place.
Tu veux rester libre restera plus longtemps (de novembre à janvier) avec une 7ème place en décembre.

Pour cette période 1963/1974, il arrive 33ème. Mais cela ne signifie pas grand-chose, car il est nettement dans le peloton de tête entre 1972 et 1974, et surtout sa carrière ne va pas s'arrêter là.

Ensuite, donc ?

Mal tu me fais mal sera 10ème (ou 11ème, vu le boycott de Claude François) en mars 75.
Maintenant que tu es loin de moi sera 11e/12e en aout.
Chicago, sorti à l'automne 75, sera 3ème début 76.

Premier doublé de sa carrière avec au printemps Baby dollar (17ème en avril) et Jolie Milady (6ème en mai)
Enfin Fanny Fanny sera 7ème en août 76.

Je dis "enfin" car la période faste de Frédéric François va s'arrêter avec ce disque.

Mais sur la période 1972/1976, il est dans les 5 chanteurs qui comptent.

Va suivre une traversée du désert - en France , je précise - de neuf années, pendant laquelle il va enregistrer on comprend toujours quand c'est trop tard, de venise à capri et Belle tu es belle en 1977.

Giorgia, sois romantique et au dancing de mon coeur en 1978.

Un amour d'aujourd'hui et via Italia en 1979.

Je rêve sur mon piano, qui t'a dit qu'en ces temps-là en 1980.

Je veux chanter la nostalgie, et douce douce en 1981.

On s'aimera toute la vie et adios amor en 1982.
Cette dernière sera classée dans les 10 premières dans une radio des Hautes-Alpes, ce qui laissait entendre qu'il avait toujours un public.

I love you je t'aime et aimer en 1983.

1984 va le voir sortir de son trou. On s'embrasse on oublie tout passe pas mal en radio.
Au top 50 du 23 novembre 1984, coup de tonnerre avec l'entrée de mon coeur te dit je t'aime directement 3ème parmi les français, derrière besoin d'amour envie de toi et femme libérée.
Il restera ainsi 3 semaines numéro 3.

Fin de la traversée du désert.

En 1985 l'amour pour toute la vie et je t'aime à l'italienne, classé.

En 1986 quand papa chantait et l'aimer encore.

En 1987 Nina Ninouschka et Une nuit ne suffit pas.

Un seul disque en 1988, l'amour s'en va l'amour revient, classée 8ème français au top 50 en décembre.

1989 : une simple histoire d'amour, et qui de nous deux (rien à voir avec "M") qui se classera 15ème le 1er janvier 1990.

1990 : c'est toi qui pars, c'est toi qui pleures et est-ce que tu es seule ce soir ?

1991 : Bingo pour je me battrai pour elle, 6ème du top 50 en juin.

1992 : Je ne te suffis pas, 6ème aussi le 30 mars ! Bleu méditerranée se classera 18ème en septembre.

1993 : l'année de son dernier vinyle, l'amour c'est la musique, et de son premier CD single, Tzigane.

1997 : L'amour fou et je ne t'oublie pas.

2001 : un slow pour aimer.

2005 : Et si l'on parlait d'amour

2007 : Merci la vie

2010 : Chanteur d'amour.

Bien que Frédéric François ne soit guère ma tasse de thé, je pense qu'il fait partie des très rares qui ont traversé 4 décennies sans s'arrêter, et sans véritable "trou".
Ce qui le place presque à égalité avec des gens comme Eddy Mitchell ou Julien Clerc.

Rendez-vous dimanche prochain avec Michel Fugain.

Je vous embrasse.

Commentaires

Sylvie, arrête de pleurer
Sylvie, j'ai le coeur déchiré...

Oui, bon, c'est quand même ma chanson préférée de FF ;-)

C'est amusant : comme toi, Frédéric François ne fait pas partie de mes chanteurs favoris mais je connais beaucoup de ses chansons (j'en ai 36 dans mon iPod) et certaines me rappellent de bons souvenirs, particulièrement celles des années 70 (Eh oui, toute ma jeunesse !)

Je te souhaite une bonne soirée, Patrick :-)
Bisous

Écrit par : Sylvie | 13/03/2011

C'est pas juste ! Plein de chanteurs ont chanté ton prénom !! Alors que pour moi, il n'y a guère que Sheila qui s'y soit collée en 1976 (Patrick mon chéri).
Bon, c'est vrai que c'est moi qui lui avais fait la commande de cette chanson, vu la profession qui est évoquée au début lol ;-)
Plein de bises

Écrit par : Cica pour Sylvie | 13/03/2011

Ce n'est pas mon chanteur préféré non plus, mais j'avoue qu'il y a une de ses chansons qui me touche particulièrement, peut être parce que c'est une amie qui m'a prêté le CD pour m'ouvrir les yeux sur ma non-relation ancienne d'homme marié, la chanson était " on comprend toujours quand c'est trop tard".
Bises

Écrit par : christel | 13/03/2011

Il y a des chansons qui marquent, comme ça, même si elles sont interprétées par des artistes qui ne sont pas parmi tes préférés. Le meilleur exemple pour moi est "Nostalgie" de Julio Iglesias, que je passe à longueur de temps. Je n'ai pas DU TOUT intérêt à passer la vraie version, la version espagnole, car aussitôt je me ferais couper le courant !
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Christel | 13/03/2011

Les commentaires sont fermés.