Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2011

Doit-on piquer mon chat Bob ?

DSCN7292.JPGJ'ai fait faire une nouvelle analyse de son sang, afin de voir si les croquettes anti-diabète avaient fait baisser son taux de glycémie.

Le résultat n'est guère encourageant : 3, 92 g soit une augmentation de 20% par rapport à la dernière fois...

Et pourtant, il fait "bonne figure", son comportement a l'air tout à fait normal, mis à part qu'à la différence des autres années, aller dehors n'est plus pour lui une récompense, mais une punition.

Mon épouse est passée d'un extrême à l'autre, tolérant il y a encore 6 mois que le chat dorme avec nous dans la chambre, alors que là, elle lui fait passer les 3/4 du temps dehors.

Tout ça parce que la pauvre bête avait fait un jour ses besoins dans la salle de bains. Du reste elle avait été en rage ce jour-là, puisqu'elle l'avait balancé par la fenêtre, oubliant qu'on était au premier étage. J'en avais fait une note, que vous êtes toujours nombreux à lire (en moyenne une vingtaine de fois par mois).

Alors la question est celle-ci. Sachant qu'un chat "prend sur lui" et ne montrera jamais qu'il est malade, si ça se trouve il est déjà très mal, et le prolonger serait inhumain.

Mais d'un autre côté, mon vétérinaire m'a dait que le début de la fin commençait avec les pattes arrières (chez nous, c'est les pieds, mon père qui fut amputé en savait quelque chose).
Or, il arrive encore à sauter pour aller boire à la cuisine. Un bon mètre....

Alors j'aimerais avoir vos conseils. Mon épouse voudrait le faire piquer tout de suite (il est vrai que nous serons bientôt en balade) quand à moi, j'applique un peu le principe du "cocotier" chez les peuplades primitives, qui voulait que l'on sacrifie les personnes qui tombaient d'un cocotier vigoureusement secoué, à savoir que tant que ses pattes arrières lui permettent de sauter, il est urgent d'attendre avant de le tuer. Il faut appeler un chat.. un chat !

Je sais que la plupart d'entre vous ont un chat. Qu'en pensez-vous ?

Je vous embrasse

10:17 Publié dans ceux que j'aime, détresse | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : bob

Commentaires

Je ne sais que répondre... en février j'ai dû faire piquer ma chatte siamoise, mais là, la question ne se posait pas puisqu'il semblerait qu'elle ait fait une attaque cérébrale. Elle était à moitié dans le coma et battait des pattes dans l'air... c'était dur, mais aucune autre solution n'était à envisager. Si il te semble qu'il a encore de plaisir à vivre, alors, oui, repousse l'échéance. Toutefois, si il ne sort que contraint, forcé et qu'il ne reçoit plus l'attention nécessaire au vu de son état, alors... alors, la question est ouverte! Le faire partir maintenant ou attendre encore une plus grande dégradation. Quelle que soit la décision, c'est un cas de conscience. La chose la plus importante, à mon avis, est de l'accompagner jusqu'au bout avec tout l'amour qu'il mérite.
Je t'embrasse

Écrit par : Brigitte | 29/04/2011

Dans le cas de ton chat, il n'y avait pas d'autre solution, comme tu le soulignes. Mais Bob, en dehors de sa phobie de l'extérieur (due à un chat qui ne veut pas laisser son territoire ??) il a une attitude tout à fait normale, je dirais même qu'il est plus câlin qu'avant. Et bien sûr on lui répond...

La seconde grande question à se poser est :
(je sais, je suis dur) étant donné qu'on part quelques jours le mois prochain, n'est-ce pas plus "pratique" pour ma femme qu'on en finisse avec le chat au plus vite ?
Mais je la connais ma femme, je pense qu'elle pleurera toutes les larmes de son corps le jour où notre compagnon ne sera plus là...

Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Brigitte | 29/04/2011

Je re-réponds! Existe-t-il une personne pour s'en occuper durant votre absence? Une personne attentive? Une personne peut-être au courant qu'il peut amener des soucis de santé? Une personne qui ne met pas que des croquettes?
Qu'on en finisse au plus vite? je ne pense pas que c'est "pratique". Est-ce que ta femme ne se fait pas plus de soucis pour lui que tu ne le penses? Que des questions! Et je peux l'affirmer, car pratiqué: les larmes coulent quand tu accompagnes un animal dans la mort! Et crois-moi j'en ai assez accompagné pour le savoir!
Maintenant te dire que faire... ceci reste un mystère...Fais comme tu le penses!

Écrit par : Brigitte | 29/04/2011

Oui, bien entendu, Bob sera pris en charge comme il l'a toujours été.

Sinon, oui je sais ce que c'est d'accompagner un animal dans la mort, cela ne m'est pas arrivé récemment, mais je crois que quand on est jeune, on est encore plus choqué.

Merci d'avoir donné ton opinion, bisous

Écrit par : Cica pour Brigitte | 29/04/2011

Je pense aussi que le plus important c'est de l'accompagner jusqu'à la mort, que cette dernière se fasse de suite où non... Maintenant... que dire? Avancer l'échéance pour "être tranquille", ne pas avoir peur que le décès intervienne quand on est pas là et ne pas prendre le risque de faire gérer ça par quelqu'un d'autre... pas évident pour le deuil, même celui d'un animal/compagnon de vie.
Je sais que la discussion avec ton épouse n'est pas évidente, et que cela risque de t'handicaper dans la décision à prendre... mais je crois qu'il faut que vous puissiez tous les deux exprimer vos sentiments par rapport à cet acte, peut-être nécessaire, peut-être pas... (du moins pas tout de suite)
Quoi qu'il en soit, bon courage!

Écrit par : CriCri | 30/04/2011

En fait, je raisonnerai en bon scientifique. C'est à dire étudier son comportement depuis que la maladie a été révélée. Dans la note je disais qu'aller dehors est une punition, et bien finalement non, car depuis hier c'est de lui-même qu'il demande à y aller pour faire ses besoins, et aussi pour faire un tour.
En observant donc ce comportement, pour moi ce n'est pas la semaine prochaine qu'il partira. Et donc, ce ne seront pas des tiers qui feront "le sale boulot".
Donc, comme me l'a dit le veto, tant qu'il peut mener sa petite vie de chat sans avoir l'air de trop souffrir, autant le laisser vivre. Quand il n'arrivera plus à sauter sur le meuble de la cuisine, et à fortiori sur une chaise, là il y aura une décision à prendre.
Bises.

Écrit par : Cica pour CriCri | 30/04/2011

Je crois aussi que c'est une bonne solution!
Je t'embrasse, et je te souhaites d'ors et déjà une bonne balade la semaine prochaine!

Écrit par : CriCri | 01/05/2011

Oh, c'est pas encore pour tout de suite la balade ! Je suis encore là la semaine prochaine, même si je n'écris plus de notes.
Je t'embrasse.

Écrit par : Cica pour Cricri | 01/05/2011

Si Bob ne souffre pas, je ne vois aucune raison de le faire piquer... d'autant plus s'il arrive à sauter sur une chaise, et ensuite, sur une table pour atteindre son repas.
Mais à quoi peut on voir, hors prise de sang, qu'un chat souffre de diabète ?
amitié
J.

Écrit par : Julius | 02/05/2011

- il boit énormément
- il mange énormément
- il pisse énormément
- il a des comportements anormaux (par exemple Bob miaulait beaucoup, à présent on ne l'entend plus).
Amitié.
P.

Écrit par : Cica pour Julius | 02/05/2011

Bonjour.Il ne faut SURTOUT pas le faire piquer,car son comportement est encore bon,donc le laisser vivre sa vie de pépère tranquille.C'est très dur de perdre un animal,j'en sais quelque chose car 142 jours après la disparition de mon Félix,c'est toujours dur.
Donc,quand il ne souffre pas plus,la question ne se pose même pas,et ne surtout pas s'en débarrasser.
Voilà mon opinion.
Bonne chance.

Écrit par : thierry | 02/05/2011

Je connais une petite chatte qui doit avoir une dizaine d'années, diabétique depuis son jeune âge. En plus elle est dépressive, supporte mal la solitude, a récupéré une maladie de peau à cause des puces de la maison voisine et qui lui pèle le ventre, a été traumatisée par un scooter qui l'a envoyée valdinguer en lui cassant pas mal de ses dents (le diabète avait déjà fait des dégâts), et j'en passe ! Mais... elle vit toujours. Sa maîtresse lui donne des croquettes spéciales, beaucoup d'eau à boire, et... beaucoup de caresses ! Il y a quelques mois, elle a constaté une boule sur le ventre. Verdict du véto : cancer ! Ce n'est donc pas le diabète qui l'emportera...
Pour moi, piquer un animal doit se faire quand il y a souffrance et aucun moyen d'y remédier. Quant au côté "pratique" heu... chaque situation est particulière, et beaucoup de choses sont à prendre en considération. Laisser un animal finir sa vie avec ses bons et mauvais moments, ou l'accompagner dans une fin rapide mais que l'on sait douce, peu importe au fond tant qu'on le fait dans le souci de son bien-être.
PS : j'ai enfin retrouvé le lien de ton blog, ou plutôt pris le temps de le rechercher... à bientôt donc !

Écrit par : Odile | 03/05/2011

On est d'accord. Tant qu'il y a de la vie - et la forme - il y a de l'espoir, et on verra le moment venu, quand Bob se "traînera".
Content de votre retour chez moi, bises/amitiés

Écrit par : Cica pour Odile et Thierry | 03/05/2011

si Bob aime la courge tu peux en ajouter à son régime;va sur google et tape courge et diabète. Contrairement à ce que l'on croit,la courge n'est pas sucrée et elle a le remarquable pouvoir d'abaisser la glycémie.très employée chez les diabétiques Japonais,Chinois et Canadiens,elle est totalement ignorée en France.Je t'embrasse et caresse Bob pour moi qui aime les chats mais n'en n'a plus pour cause de belle fille allergique...

Écrit par : alain | 03/05/2011

Je vais essayer, si les croquettes pour chat diabétique (ultra-chères en plus) ne font pas effet.
Merci pour le tuyau :)
Amitiés.

Écrit par : Cica pour Alain | 04/05/2011

Les commentaires sont fermés.