Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2012

Les 50 interprètes de 1963 à 1974 d'après SLC : Sylvie VARTAN - III

1968 - 1971

L'année 1968 commence bien avec un doublé : Comme un garçon, sorti en décembre 1967 arrivera numéro 2 fin janvier, entre deux chansons d'Adamo (!) et le jour qui vient sera 16ème en février.

Février où elle sort l'oiseau, qui obtiendra une 4ème place en juin.

Pendant les "évènements", même si elle a ses opinions politiques bien ancrées (elle a fui le régime communiste en Bulgarie, et par réflexe sera toute sa vie anti-gauche) elle ne commet pas les erreurs de son mari, de Frank Alamo ou de Sheila, et se garde bien de les exprimer dans ses chansons.

En mai 68 sort "the" 45 tours" !!
C'est baby capone qui ouvre le bal avec une 7ème place d'entrée en juin. 3 places de gagnées en juillet, tandis qu'Irrésistiblement se pointe dans l'antichambre à la 31ème place.  Mi-août, Baby Capone est numéro 2, Irrésistiblement arrive péniblement 22ème.
C'est le dernier dimanche d'août que baby Capone prend la tête, pendant une seule semaine.
Mi-septembre, Baby capone est à la seconde place, irrésistiblement se pointe 14ème.
Mi-octobre, c'est la chute pour BC alors qu'irrésistiblement arrive, 5 mois après sa sortie, sur le podium.
Et se retrouve numéro 2 en novembre.
La sortie de la Maritza la fait chuter ensuite, mais quelle carrière ! Un numéro 1 et un numéro 2 sur ce disque, le mieux classé de Sylvie depuis bien longtemps.

La Maritza, sortie en octobre, est très connue mais ne fera pas une immense carrière à SLC. Tout juste un podium début janvier 69.

Pour cette année 1968, Sylvie remonte. Toujours seconde chanteuse derrière Sheila, mais 5ème au général.

1969.

On a toutes besoin d'un homme, sortie en janvier, prendra la seconde place début mars. Sa face B - que j'adore - face au soleil, prendra la succession et arrivera 13ème en juin.

Ralentissement de sa production, un jour à rester couché ne sortira que début juillet.  Mais là, un semi-bide, une 13ème place en octobre ! Doublé quand même, car la seconde chanson consacrée à son fils, le roi David (avec la musique de sur le pont de Nantes...!) sera 19ème.

Encore un cafouillage de programmation pour le disque sorti en décembre : Apprends-moi arrive direct à la 16ème place, puis disparaît.
Les hommes qui n'ont plus rien à perdre arrivera 3ème en janvier, et culminera 2ème derrière Polnareff et sa maison vide.

Et cette fois-ci, Sylvie repasse devant Sheila, 4ème au général.

1970.

Premier single avec, en avril aime-moi, qui prendra une belle seconde place en juin.

Mais le single suivant, sorti en juillet, va durer... 8 mois !
D'abord j'ai deux mains deux pieds va se classer 26 semaines dans les 20 premiers, de juillet à décembre, avec la première place en octobre.
Suivra la face A, la chasse à l'homme, qui arrivera 17ème en décembre, et sera classée jusqu'en février 1971, avec une 12ème place en janvier. Tout le monde pensera qu'il s'agit de deux disques différents !

Exploit, avec seulement deux singles, Sylvie Vartan ne rétrogradera que de 3 places au général, re-cédant la première place à Sheila...

1971.

Elle revient au super 45 tours en avril, avec je t'appelle qui sera 7ème en juin, de loin ma chanson préférée d'elle pour cette époque

Et loup qui se classera 15ème en juillet.

Retour au single avec en octobre parle-moi de ta vie qui arrivera numéro 5.

Pour 1970, Sylvie Vartan, toujours derrière Sheila, rétrograde à la 10 ème place. Avant de disparaître du classement l'année suivante, sa "traversée du désert".

Rendez-vous dimanche prochain pour la dernière partie.

Je vous embrasse.

Commentaires

Merci Patrick, je redécouvre Sylvie Vartan, je ne me souviens pas de cette chanson. Cela ressemble aux émissions des Carpentiers de l'époque.
bonne journée, bisous, Béa

Écrit par : Béa de graphologie 17 | 27/03/2012

Je regarde "Télé mélody", sur canal Sat, et pour le prix de 10 cigarettes, tu as tous les jours plein d'émissions des années 60/70/80 (90 je ne regarde pas lol, pas maso le mec) et en couleurs, alors que nous, nous les voyions en noir et blanc !
Cette chanson, je l'adore :
"JE CROIS QUE JE SUIS UN PEU TENDRE
POUR CE GRAND UNIVERS, DUR COMME LA GUERRE
JE N'AI BESOIN POUR VIVRE QUE D'AMOUR
J'ATTEND NUIT ET JOUR
QU'ON M'AIME

JE T'APPELLE
IL FAUT QUE TU REVIENNES
ET QUE TU ME REPRENNES DANS TES BRAS
JE T'APPELLE
ICI L'ORAGE GRONDE
VIENS, VIENS DU BOUT DU MONDE
REVIENS VERS MOI...

L'orage certes gronde de moins en moins, mais si ELLE pouvait revenir !

Bisous

Écrit par : Cica pour Béa | 27/03/2012

Ah bien Patrick mais je ne fume pas lol !

Écrit par : Béa de graphologie 17 | 28/03/2012

Bon.... alors disons pour le prix d'un thé à la terrasse d'un café :)))
Bisous.

Écrit par : Cica pour Béa | 28/03/2012

un thé vert à la menthe ou à la bergamote et ça sera parfait !!!
bonne journée, bisous

Écrit par : Béa de graphologie 17 | 29/03/2012

Non, thé à l'absinthe, spécialité de Pontarlier !!!
Bisous.

Écrit par : Cica pour Béa | 30/03/2012

Bonjour ,
je suis tombée sur votre site vraiment par hasard et j'ai commencé à lire les premiéres lignes et je me suis laissée entrainée dans les vagues de ce que vous avez écrit !
Au départ je cherchais cicatrices il y a deux mois je me suis brulée et cela met du temps à cicatriser du coup j'ai tapé cicatrice et je suis tombée par hasard ;
juste un mot pour vous insiter à continuer d'écrire ....
Cordialement

Écrit par : bambounette92 | 18/04/2012

Comme quoi, Google peut mener à tout :))
Merci d''apprécier mon blog :)
Cordialement.

Écrit par : Cica pour bambounette2 | 19/04/2012

Les commentaires sont fermés.