Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2012

Mes vacances d'automne 2012

Globalement : réussies.

• Dimanche 16, nous prenons le TGV pour la Bretagne. Accueillis par notre fille et son (pour l'instant) copain. Pour l'instant car je vois que ma fille est sans cesse plongée dans un bouquin "le mariage de A à Z".
C'est là que j'apprends.... qu'elle se marie l'an prochain !

Lundi 17 : la future mariée sachant que nous finirons nos jours à Morlaix (29), elle s'empresse de nous y amener. Mon épouse s'affole quelque peu lorsqu'elle voit les panneaux LANNION 46, puis LANNION 32 et enfin LANNION 18 mais je la rassure en lui disant qu'il n'y a strictement rien à voir avec le choix de Morlaix et la présence de Nathalie à coté. D'ailleurs sera-t'elle encore là d'ici 5 ans ???
Il faut savoir tourner la page, même si ladite page a quand même duré 20 ans...
Le soir, notre fille souffle ses dernières bougies (28) de demoiselle...

• Mardi 18 : Tour des plages des côtes d'Armor, déjà désertes à cette époque de l'année. Nous découvrons même un site gallo-romain ! Corseul.

DSCN1570.JPG

• Mercredi 19. C'est devenu une habitude : mon futur gendre se fait rouler dans la farine, et désormais ne rentre chez lui que le week-end, son patron l'expédiant à St Nazaire du mardi au vendredi sans compensation financière ! Du coup notre fille nous accompagne à Lorient.

• Jeudi 20. Lorient, où je retrouve mes repères. Nous déjeunons avec ma cousine germaine (82 ans bon pied bon oeil, elle sait se servir de la Toile aussi bien que moi !) mon frère-cousin Jean-Yves et son épouse. Ma tension (il faut que je vous en parle un peu quand même) qui se maintenait vers 16/11 baisse à 12/8 !

• Vendredi 21. Lorient again, invités le midi chez les parents de mon filleul. Lequel, lorque je lui parle du cadeau "royal" (j'avais mis le paquet) que je lui avais fait pour son anniversaire en avril me dit "je ne m'en suis servi qu'une semaine, après ça m'a gavé". Bien compris, ça me fera des économies dans l'avenir ! Le soir chez - encore - des cousins, férus de généalogie, ravis d'apprendre qu'eux aussi descendaient en ligne directe de Charlemagne, Charles Martel, Hugues Capet et Clovis ! Il fait un temps de chien, pas plus de 10 degrés sous la pluie en plein après-midi...
Ma cousine insiste que le fait qu'il faut tout de suite déménager à Morlaix !!! Pas question, j'ai vraiment encore l'intention de profiter d'ici... Et surtout je ne veux pas voir l'air de fuir à cause de trois voisins, comme cela ne manquerait pas de se dire !

• Samedi 22. Vannes le matin, où nous pensons assister à une exposition sur l'arrivée du train dans le Morbihan, mais où nous apprenons que cette exposition.... ne concerne pas les week-ends !
DSCN1582.JPG Bien pour une exposition...
Sans doute réservée aux non-actifs, aux retraités et aux enfants ! Pour moi, c'est plutôt le week-end qu'une expo doit avoir lieu...

C'est l'occasion d'arpenter les rues de la ville où j'ai le plus souffert de mon existence, et de reprendre le train, le coeur joyeux, vers Lorient !

Où Jean-Yves me parle de mon blog. J'évoque son déclin, et là, il va dans le "code-source" de la page, remplace quelques mots HTML par par d'autres, et me dit "tu vas voir à présent le nombre de tes visiteurs...! "

Effectivement, mon blog n'est plus en danger, il est à présent lu par deux à trois mille visiteurs quotidiens, et classé dans les 50 plus lus de Hautetfort !
La notoriété d'un blog dépendrait donc plus des connaissances informatiques de son auteur que de son contenu ??? Pas très moral ça...

• Dimanche 23. Direction Quimper pour voir mon ami Bernard, et son épouse qui ne m'aime pas.
Pincement au coeur lorsque je débarque, pensée pour un ami qui s'est donné la mort en juin dernier.
Encore plus quand l'après-midi sous la pluie battante (ici il a fait 26 degrés...) nous longeons la côte jusqu'à Pont-Aven, en passant par l'endroit où il est inhumé. L'épouse qui ne m'aime pas (elle le fera savoir le lendemain soir) tient quand même elle aussi à nous pousser vers Morlaix dans les mois qui viennent. Non et non ! J'expliquerai alors à Bernard que je ne changerai pas d'endroit tant que mon épouse fera ses crises, sachant bien que nos déboires "Ouhanesques" viennent plus de son état que de certaines notes de mon blog...!

• Lundi 24 : la pluie continue à être battante, mon ami Bernard nous mène à Brest, où circule désormais le tram. Que de choses ont changé depuis que, voici 47 ans, nous arpentions tous les deux les rues de Recouvrance et de St Marc.

• Mardi 25 : La pluie s'est estompée et nous en profitons pour aller à Morlaix. Quimper-Morlaix, 90 km avec des paysages presque de montagne ! Sublime... A faire pour ceux qui ne connaissent pas. Notamment le Roc Trévezel, d'où la vue porte sur 50 km de côtes.
Pour Morlaix aussi :

253552_10151250603752953_1607382477_n.jpg

• Mercredi 26 : Direction Paris, chez Nathalie. Non ! Pas celle à qui vous pensez, mais notre logeuse du moment, dans la rue la plus authentique de Montmartre, pourtant très belle mais sans touriste ou presque. Logement très exigü, qui me rappelle ma douce enfance. Mais la vue du haut des 5 étages (sans ascenseur) est superbe.
Montmartre toujours aussi photogénique :

DSCN1605.JPG

(photo : Cicatrice - vous pouvez la prendre)

• Jeudi 27 : Direction Montreuil. Pour avoir des nouvelles de Gaelle, la jeune femme si gentille qui nous avait hébergés l'an passé et en avril dernier pour une bouchée de pain symbolique, de qui nous étions presque devenus des amis, et qui n'avait plus donné signe de vie depuis le mois de mai.
Elle est très contente de nous voir, et nous explique que cette période avait été noire pour elle : D'abord des locataires indélicats - du coup elle avait arrêté ses hébergements - puis la mort de sa meilleure amie et le piratage de sa boîte mail !
Ella récupéré son "appartement-location" mais nous assure que nous, et nous seuls, y serons à nouveau les bienvenus.
Mieux : Elle a trouvé du travail avec une dame du Jura je crois, attendez je regarde, non, du Doubs, de Montarlier, ou plutôt Pontarlier !
Ah ces "coïncidences" !!!!

• Vendredi 28 : Il ne pleut plus sur Paris aussi nous baladons-nous avec notre ticket à touristes "mobilis", contribuant ainsi à financer l'abonnement presque gratuit des autochtones !
Le soir, dîner spectacle de l'autre côté de paris, avec un groupe dont l'une des chanteuses est également la plus talentueuse des blogueuses du site Psychologies !

DSCN1642.JPG

• Samedi 29 : après une autre balade dans le Paris Historique, la même que, dix ans pile auparavant, j'avais faite avec ma fille et Nathalie (pas la logeuse), afin de me "tester", direction notre TGV qui nous ramène chez nous.
Car je considère toujours là où j'habite comme "chez nous", même si je sais que cela ne sera pas - en principe - celui où nous poserons nos paquets pour la dernière fois.

Enfin, des nouvelles de ma tension :
- chez ma fille, entre 14 et 17.
- à Lorient, entre 12 et 13.
- chez Bernard, entre 15 et 17.
- à Paris, entre 13 et 15.

Pas de doute, c'est bien lié au stress !

Je vous embrasse.




 

 


Commentaires

Morlaix est une belle ville même si je préfère la mienne (que personne n'aime) parce que Brest a une sale réputation. Mais on s'en fout. La vie est Bretagne est agréable, non ?

Écrit par : Béatrice | 30/09/2012

J'aime Brest ! J'y ai passé 6 mois de juillet inoubliables, de 1964 à 1969. J'ai même failli y vivre, comme je le raconte ici

http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2010/08/25/pourquoi-j-ai-fait-expres-de-redoubler-ma-troisieme-1964-196.html

J'y suis retourné en vacances avec ma première épouse, en 1979, traversant pour cela la France (j'habitais près de Grenoble) et j'y retourne régulièrement. Peut-être s'y croisera-t'on ?

Bisous.

Écrit par : Cica pour Béatrice | 30/09/2012

Bon retour après ces belles vacances ! Je réagis à deux-trois phrases...
"j'ai vraiment encore l'intention de profiter d'ici... Et surtout je ne veux pas voir l'air de fuir à cause de trois voisins, comme cela ne manquerait pas de se dire !" Euh, qu'est-ce que ça peut faire ce qui se dira après ton départ ?
"je ne changerai pas d'endroit tant que mon épouse fera ses crises"... Parce que tu penses qu'elle pourrait ne plus en faire ?
Il me semble que la seule raison qui compte, c'est que tu aimes ta région, que tu as envie d'y vivre encore, et que tu n'es pas prêt à un déménagement dans l'immédiat.
"La notoriété d'un blog dépendrait donc plus des connaissances informatiques de son auteur que de son contenu ??? Pas très moral ça.."
Depuis quand la notoriété dépend-elle (uniquement) du contenu ? Il y a plein de choses de qualité qui restent dans l'ombre... et ce qui est dans la lumière n'est pas forcément de qualité... Notoriété et contenu me paraissent être deux choses bien différentes...

Écrit par : captaine lili | 01/10/2012

1) Il est exact que cette région je l'ai choisie pour partir en retraite, qu'effectivement je ne suis pas prêt (près ?) de la quitter.
J'envisage un départ pour la Bretagne vers 2020, sauf cas d'urgence (le fait que ni mon épouse ni moi ne pouvions conduire, problème chez ma fille etc).
Ce que mes voisins diront de nous compte beaucoup pour moi. Il est peut-être des personnes - comme toi - qui s'en fichent, mais j'ai toujours tenu à laisser une trace positive partout où je suis passé.

2) Oui, j'ai bon espoir que mon épouse ne fasse plus de crise vu qu'elle a repris du gardénal. Avant qu'on lui enlève ce fameux gardénal, elle est restée 10 ans sans crise, alors que les motifs d'en faire ne manquaient pas (notamment ses départs à 3h du matin pour aller bosser dans une usine à 45 km de chez nous).
J'ai finalement compris, vu l'attitude de ces 3 voisins, qui soi-disant n'en voulaient pas à mon épouse mais ne lui ont plus adressé la parole depuis le 14 août, que la vraie raison de cette mise à l'écart, c'est sa maladie et non pas mon blog où vraiment mais alors vraiment je ne disais rien de méchant sur personne. Alors que (tu me connais) si j'ai vraiment envie de mordre...
Son ex-amie était là quand elle a fait sa dernière crise, et l'autre voisine (n°10) qui l'aimait bien et ne lui parle plus l'a ramassée voici deux ans dans sa voiture...

3) Tu es écrivaine, et il me semble qu'il est plus normal qu'un livre se vende grâce à son contenu que par des stratagèmes commerciaux, non ? Je sais qu'il est des choses de qualité qui restent dans l'ombre, exemple Thael que j'ai entendue chanter vendredi et qui pour moi est d'un talent bien supérieur aux "star-académyciennes" ou autres vedettes de télé-crochet-réalité ! Mais c'est le système qui veut ça et c'est un autre débat.

Écrit par : Cica pour Captainelili | 01/10/2012

1) Effectivement, ce que peuvent penser des voisins que je ne reverrai plus jamais n'aurait pas d'effet sur ma décision de quitter un lieu. Même si c'est toujours plus sympa de laisser des bons souvenirs que des mauvais. :-)
2) Ok, merci pour les explications. Tant mieux si elle a un médicament qui peut l'aider.
3) Je ne dis pas que c'est normal mais ta surprise m'a étonnée. :-)

Écrit par : captaine lili | 01/10/2012

Écrire un commentaire