Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2012

L'incroyable pouvoir de la télé

J'avais même écrit effroyable mais je me suis finalement ravisé...


Voici tout juste 7 ans, je suis passé dans le journal du soir de France 2, huit secondes en tout et pour tout dans la partie "magazine", celle qu'on nommait jadis "chiens écrasés" dans les quotidiens .
Huit secondes parmi 20 minutes d'interwiew, huit secondes où je balbutiais quelques mots...


J'étais à Biarritz, il faisait 28 degrés depuis déjà une semaine, et c'était un sujet tout trouvé pour boucher les trous. Mon collègue/chef (l'expression signifie qu'en fait je devais être chef vu que j'étais plus gradé que lui mais que j'y tenais pas, ayant déjà donné dans une autre vie...) était en vacances, juste moi de disponible à la station.

Je dois le dire, cela ne m'avait pas perturbé outre-mesure, et c'est tout juste si j'avais averti par mail deux ou trois connaissances afin d'avoir leur opinion sur ma "prestation"...

 

10510b.JPG

Le sujet est passé en fin de journal, puis...

D'abord le téléphone.
Pendant presque une heure, des coups de fil.

"Je t'ai vu, tu passes très bien"...

De la famille qui ne m'avait pas contacté depuis des lustres, un collègue de travail qui n'en revenait pas, des copines de ma femme, enfin bref...


Quand le téléphone s'est enfin décidé à se calmer, je me suis dirigé vers mon PC, afin de voir si j'avais des réponses à ma note "retour vers les sapins".

Et là... un commentaire qui parlait de ma prestation télé !! Venant d'une internaute que j'avais perdue de vue depuis pas mal de temps et avec qui j'ai eu dans la foulée un échange assez surréaliste et vaudevillesque.

Mieux : Dans le forum de Psychologies lui-même où je n'tais plus trop en odeur de sainteté, j'ai eu droit à un post !!

Lequel post disait "je t'ai vu".

Puis, donc, le Haut-Doubs.

A peine arrivé, la moitié du village m' a demandé si ce n'était pas moi qui.... !!!


Y compris le maître d'oeuvre de mon chalet, qui ne me regardait plus avec les mêmes yeux que les fois précédentes, j'étais passé par la case "petit écran", et en plus par la grande porte !


Le petit écran, ce n'était pas la première fois pourtant, loin s'en faut.
Tant pis pour ma modestie légendaire - lol - j'avais été "le meilleur" en 1991 dans l'émission de Nagui "que le meilleur gagne". Me payant la tête de Nagui en plus !
Mais... c'était sur une 5ème chaîne balbutiante qui ne couvrait alors que 20% des foyers hexagonaux...


Le "pompon" de l'histoire, c'est le coup de fil d'une amie de ma femme, laquelle ne lui avait pas donné signe de vie depuis...1994 (quand même) et qui voulait avoir de ses nouvelles.
Et qui lui a carrément avoué que c'était à la suite de ma prestation télévisuelle !!

Idem pour mon ami Bernard, qui sera épaté par 1) ma présence sur le petit écran et 2) que j'habite le Pays-Basque !!

 

Ce petit épisode m'a pas mal édifié.


Je l'ai raconté ici même, il y a une vingtaine d'années j'avais été l'animateur préféré d'un département alpin. Quelques 3000 heures passées à préparer et animer mes émissions m'avaient hissé à ce niveau.
Je m'étais pris le melon, me prenant pour un second Foucault.


Alors qu'en fait, à 80 km de là, personne ne pouvait m'entendre ! Mais fallait surtout pas me le dire à l'époque, du moins à mes débuts...


Et là je réalise que balbutier quelques mots et quelques chiffres pendant huit secondes sur une antenne connue vous fait prendre une toute autre dimension.


En d'autres termes, dans notre monde hypermédiatisé ce qui n'est pas le plus important ce n'est pas ce qui est dit et qui le dit, mais l'endroit où on le dit....


Triste non ?

Je vous embrasse.

15:51 Publié dans météo, moi | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

C'est triste, oui, tu peux être estampillé "vu à la télé" et ça te donne une sorte de valeur, mais provisoire... et c'est encore plus triste. On en connaît pas mal qui se sont brûlé les ailes à ce petit "jeu" parce qu'ils y ont cru à leur 1/4 d'heure de célébrité. Et désormais ils ne rêvent que de le revivre, même un peu...
Bises

Écrit par : Béatrice | 01/11/2012

Ca ne m'a pas monté au ciboulot, d'abord parce que j'avais eu une bonne expérience de radio, et ensuite étant déjà passé à la télé durant 50 minutes 15 ans avant où on avait largement le temps de me voir...
Mais j'imagine comme tu le dis fort justement que pour des gens fragiles, ça doit les marquer, et sans doute certains ne doivent plus vivre que sur ce souvenir...
En plus pour moi ça a été négatif au boulot, car le collègue/chef, n'ayant pas apprécié que je sois passé à sa place (il n'avait qu'à être là au lieu de prendre ses vacances scolaires....) m'a harcelé ensuite pendant quelques mois, et m'a même poussé à la faute !
Bises.

Écrit par : Cica pour Béatrice | 01/11/2012

Ce qui prouve encore une fois à quel point ça a de l'importance pour certains qui, s'en voyant privés, crèvent de jalousie par la suite !

Écrit par : Béatrice | 01/11/2012

Je ne suis jamais passée à la TV et je m'en porte bien ! D'ailleurs, cela ne fait pas partie de mes envies ! Par contre, j'aimerais bien que certaines actions collectives/associatives que je soutiens fassent l'objet de reportages...

Écrit par : Odile | 02/11/2012

Toi tu ne regardes pas la télé !! Dans les JT ils ne parlent que de ça.... Sans compter Fort Boyard l'été !

Écrit par : Cica pour Odile | 02/11/2012

C'était donc toi !!! Ça fait sept ans que je recherche celui qui m'a procuré huit secondes merveilleuses, mon pluss bel orgasme !!!

Écrit par : Cristophe | 06/11/2012

Ah, toi aussi ????
Mais je ne te pensais pas de ce bord !!! Je vais le dire à Audrey :)))

Écrit par : Cica pour Cristophe | 06/11/2012

Les commentaires sont fermés.