Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2013

C'est ta faute !

Le 872ème "c'est ta faute" depuis le début de l'année.

Enfin, je n'ai pas compté mais ça ne doit pas en être loin.

Ainsi par exemple, le "c'est ta faute" d'aujourd'hui concerne une chambre que nous avons mis à louer à la nuitée, et dont l'annonce a été notée ***** par les superviseurs du site (Airbnb) .

Et bien "c'est de ma faute" si les clients ne viennent pas !!!

Suivi de l'inévitable "de toutes façons tu fous rien", expression que Madame lance pour n'importe quel sujet quand elle est en boule contre moi...

A signaler encore :

"c'est ma faute" si le temps est pourri. Généralement suivi de "sale bled" *
    * A noter que "sale bled" est l'expression toujours employée par elle sur tous les endroit où nous avons posé nos valises, une fois qu'elle a réussi à se fâcher avec tous les voisins !

"C'est ma faute" si le chauffage marche mal, je n'arrête pas de le "tigonner" (le régler en patois cauchois)

"C'est ma faute" si le téléphone ne marche pas, et pas celle d'Orange. Panne qui devrait pourtant la ravir puisque chez moi couplée à celle d'Internet !

• "C'est ma faute" si la télé déconne (alors que, dans presque tous les cas c'est de la sienne à elle, s'étant trompée de touche sur la télécommande laquelle il est vrai nécessite un Bac +3 pour s'en servir)

"C'est ma faute" quand on a une panne de voiture. "y avait qu'à" en changer, comme elle me le demande depuis deux ans. Là, progrès, parce qu'il faut un temps (1996) où elle ne prenait pas la peine de me le demander, et c'est ainsi qu'un jour je l'ai vu arborer les clés d'une Nissan Micra en lui demandant où était passée la Clio dont j'étais très content !!

J'arrête là la liste, très longue.
Mais je pense qu'un mec un tant soi peu dépressif, à force d'entendre ça tout au long de sa journée, finirait par se tirer une balle ou se jeter dans le Source de la Loue, curiosité mondiale ***** à 1500 m de ma maison.

Mais je ne le suis plus, dépressif, et cette note, je ne la classe pas dans la catégorie "détresse", mais dans "ras-le-bol".

Ses récriminations finissent par, de plus en plus, m'entrer par une oreille et ressortir par l'autre. Après je me les lave en écoutant de belles chansons.

Le problème de CT (Chère et Tendre) est qu'elle est en train de scier la branche sur laquelle elle est assise....

Je vous embrasse.

11:24 Publié dans moi, Ras-le bol | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Si je comprends bien, si elle tombe, c'est sa faute. d:-)

Écrit par : Cristophe | 14/05/2013

Et si la branche casse aussi, ce sera de ta faute !

Écrit par : Béatrice | 14/05/2013

Vous avez tout compris :)

Écrit par : cica pour Cristophe et Béatrice | 14/05/2013

Remarque, une fois qu'on le sait, hein...

Écrit par : Béatrice | 14/05/2013

:)

Écrit par : cica pour Béatrice | 14/05/2013

Mon pauvre Cica, je crois que tu es tombé sur une emmerdeuse, avec un E majuscule. De celles qui te reprochent d'être ce que tu es, d'aimer les choses que tu aimes, de faire ce qu'il te plaît, sans que cela n'emmerde personne.
Moi, depuis peu, à 58 ans, je suis de nouveau seul. Je n'ai plus supporté d'être traité de "désastre" parce que je ne me suis pas occupé d'un mur attaqué par l'humidité... Des conneries, quoi...Personnellement, je ne juge pas les gens, je ne les insulte pas, je les prends tels qu'ils sont, avec leurs défauts et leurs qualités.
Mais je demande qu'on me respecte, qu'on accepte que je sois comme je suis. Alors même sans être dépressif, j'estime que la patience a des limites. On vivrait quand même mieux sans toutes ces emmerdeuses (ou emmerdeurs) qui n'ont rien d'autre à faire, semble-t-il, que de se dédouaner sur l'autre dès que quelque chose ne fonctionne pas...

Écrit par : Alain | 15/05/2013

Tu sais Alain, si je ne savais pas que c'était sa maladie, cela ferait belle lurette que je me serais fait la malle. J'ai failli le faire, quand notre fille est partie, en 2004, et quand j'ai vu qu'alors elle commençait à faire n'importe quoi (comme.... acheter une maison pourrie, heureusement que j'ai pu stopper l'affaire à temps !) j'ai renoncé temporairement.
En 2006 elle a accepté une intervention chirurgicale qui a mal tourné et l'a rendue handicapée : Elle a perdu 70% de son langage et une bonne partie de sa vision. Je sais que c'est cet "enfermement" qui la rend comme ça, et que moi je prends en premier parce que je suis le mieux "placé".
Alors, je ronge mon frein, je patiente, Non sans danger car à chaque fois ma tension monte à plus de 20 :(
Mais viendra un moment où je considérerai - comme la psy de l'hôpital où j'ai passé 15 jours l'été dernier - que ma vie est vraiment en danger et là je pense que je prendrai les dispositions qui s'imposent. Je tiens pas à mourir à cause d'elle, et surtout ne pas me barrer mon avenir, à 62 ans il me reste encore quelques bonnes années et je tiens à en profiter...
Amitiés.

Écrit par : cica pour Alain | 15/05/2013

Les commentaires sont fermés.